La comète de 1811

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2572
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

La comète de 1811

Message par Cyril Drouet » 02 août 2017, 18:59

Demi-solde a écrit :
02 août 2017, 16:20
"Nous revînmes de suite prendre le sentier de Miranda de Castaños à travers la montagne ; ce chemin n'était praticable que pour des hommes et il fallut abandonner toutes les voitures : ce n'était que rochers affreux, forêts de châtaigniers, mais on trouvait malgré cela d'excellent vin. Nous rejoignîmes l'armée à la petite ville de Malpartida, à deux lieues de Palencia : nous y bivouaquâmes deux jours par une chaleur excessive, ayant pour toute distraction d'aller, le soir, contempler la comète qui paraissait alors. Que de choses ne disions-nous pas à son sujet !"

Campagnes du capitaine Marcel

Image



La comète de 1811 était la comète C/1811 F1 ou comète Flaugergues, du nom de l'astronome ardéchois l'ayant vu pour la première fois le 25 mars ; elle prit aussi le nom de « comète Napoléon » ou « comète impériale ». Elle fut une dernière fois observée le 17 août 1812, par l'astronome russe Vincent Wisniewski.
La comète fut associée aux excellents crus obtenus cette année-là que l’on surnomma d’ailleurs « l’année du bon vin ». On rendit également la comète responsable des très forts tremblements de terre ayant touché le centre des Etats Unis durant l'hiver 1811-1812 et certains virent en elle le signe annonciateur de la chute prochaine de l’Usurpateur.

Image

Quelques autres témoignages :


"Dans la nuit limpide, un signe resplendissant au milieu des étoiles (la grande comète de 1811) nous donne l'impression que, pour un temps, le ciel se rapproche un peu de notre pauvre monde ; dans le camp un violent incendie, à peine déclaré, s'éteint de lui-même. Il n'en faut pas plus à nos hommes pour crier au miracle. Mais ces heureux présages ne se vérifient guère !"
(Putigny, Putigny Grognard d’Empire)

"C'était le moment de cette célèbre comète de 1811 que l'Empire et l'Espagne expliquaient chacun à leur manière et enrégimentaient chacun dans leur camp. Napoléon, alors au plus haut point de sa puissance, mari d'une archiduchesse, empereur de l'Europe, père du roi de Rome, faisait de la comète une sorte de bouquet de feu d'artifice céleste tiré pour la naissance du prince impérial. Les Espagnols en faisaient un présage de la chute de l'Empire qui allait disparaître avec le météore. La comète recruta pour les guérillas ; les prêtres l'invoquaient en chaire ; ils y voyaient et faisaient voir aux paysans la Vierge ramenant Ferdinand VII par la main. Les enfants étrangers à ces querelles des hommes, aimaient la comète pour elle-même."
(Adèle Hugo, Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie)

« Depuis trois ans j’étais retiré à Aulnay : sur mon coteau de pins, en 1811, j’avais suivi des yeux la comète qui pendant la nuit courait à l’horizon des bois ; elle était belle et triste, et, comme une reine, elle traînait sur ses pas son long voile. Qui l’étrangère égarée dans notre univers cherchait-elle ? à qui adressait-elle ses pas dans le désert du ciel ? »
(Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe)
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1833
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La comète de 1811

Message par Demi-solde » 02 août 2017, 23:01

Cyril Drouet a écrit :
02 août 2017, 18:59
On rendit également la comète responsable des très forts tremblements de terre ayant touché le centre des Etats Unis durant l'hiver 1811-1812 et certains virent en elle le signe annonciateur de la chute prochaine de l’Usurpateur.
Par exemple :


L'HOROSCOPE DE BUONAPARTE, SUR LA COMÈTE DE 1811

Les prétendus esprits forts qui doutent de tout, même de l'existence de leur âme, lèvent rarement vers le ciel un regard assuré ; ils craignent de rencontrer quelque rayon foudroyant des vérités éternelles, qui anéantirait leurs rêves physiques sur la matière.

Mais, nous autres, bonnes gens habitans la campagne, et cultivant les champs, obligés, par état, de consulter l'influence des astres sur nos divers genres de culture, nous sommes accoutumés à lire dans le ciel la destinée de nos récoltes et celle des hommes, car sans récoltes, l'espèce humaine disparaîtrait de la terre, comme elle a disparu de la lune.

Ce fut donc, vers le mois de septembre 1811, qu'en cherchant l'heure du soir dans la position des étoiles, nous aperçumes cette fameuse Comète, dont la queue occupait un espace de huit millions de lieues, ( à ce que disait un journal) quoiqu'à la vue simple, elle ne parut avoir qu'une aune de longueur.

Aussi-tôt nous assemblâmes le conseil des Anciens du village, et tous assis sur l'herbe on chercha pendant longtemps à déterminer la force et le genre d'influence que pouvait présenter ce nouveau phénomène.

Notre doyen, vieillard vénérable par son savoir et son grand âge, avait vu plusieurs Comètes, et vécu sous plusieurs règnes, il prit la parole :

« Les Comètes, nous dit-il, qu'on avait cru jusqu'à ce moment des corps solides, ne sont plus considérées,
» par les astronomes modernes, que comme des amas énormes de vapeurs, et cette queue lumineuse
» qu'elles traînent à leur suite, n'est que le prolongement d'une partie de leur atmosphère qui s'échappe
» dans le vide : voilà du moins leur nouvelle définition astronomique.

» Quoiqu'il en soit, ce n'est point par hasard, ni sans un ordre de la Providence, qu'elles se rapprochent
» de nous et se dévoilent à nos yeux. Leur cours est réglé comme celui des astres , et leur influence est
» d'autant plus redoutable, qu'elles ne paraissent que très rarement, et à des époques remarquables. Elles
» dominent les météores terrestres et la destinée des empires , et quoiqu'un de nos savants philosophes se
» soit trompé, en attribuant à un coup de queue de Comète la formation de notre système solaire, il n'en
» est pas moins vrai que la queue de celle que nous voyons, pourrait noyer le genre humain, si nous
» allions la heurter de trop près : mais rassurez-vous ; la Providence ne veut point la mort du pêcheur : cette
» Comète nous annonce tout à la fois le châtiment de nos erreurs, et la miséricorde infinie de l’Éternel.

» Oui, mes amis, un Aigle est venu d'outre-mer ; il a d'abord plané sur nos têtes d'un air majestueux ; nous
» l'avons adoré comme un Dieu bienfaisant, et lui avons prodigué les autels, les simulacres et un encens fana-
» tique dont la fumée l'a enivré. Dans notre culte impie nul sacrifice ne nous a paru trop grand ; abusant de
» notre aveugle crédulité, plus nous lui avons accordé, plus il a exigé ; après avoir dévoré le fruit de nos
» pénibles travaux, il a dévoré nos enfans, et cette cruelle dévastation doit s'étendre encore sur toute la
» terre, pendant neuf cents jours.

» Mais à ce terme, la constellation autour de laquelle gravite maintenant cette fatale Comète, LA GRANDE
» OURSE, délivrée de son horrible influence, rassemblera ses Grands Aigles du nord ; et l'Aigle usurpateur, ne
» pouvant soutenir leur aspect formidable, abattu et privé de ses ailes, sera réduit à ramper tristement
» sur la terre. C'est alors, mes amis, que nous verrons renaître dans nos jardins, ces Lis, dont la blancheur
» doit effacer à jamais la pourpre sanguinaire qui depuis si long-temps a fait rougir nos champs ».

Ex cinere renciscuntur lilia,

VIVE LOUIS XVIII.

Ainsi parla notre ancien ; mais le cri de son cœur ne fut prononcé qu’in petto par toute rassemblée ; L'Aigle vorace planait alors, et préparait les derniers malheurs du monde.

Mais grâces à l’Éternel, la dernière heure du crime a sonné ; la prédiction est accomplie, nous pouvons répéter tout haut le cri du vieillard.

VIVE LOUIS XVIII.

S. M.


http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... f5.item.r=


Cordialement

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2572
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: La comète de 1811

Message par Cyril Drouet » 02 août 2017, 23:32

La comète a logiquement inspiré les caricaturistes :
Image
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2572
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: La comète de 1811

Message par Cyril Drouet » 07 août 2017, 15:11

Cyril Drouet a écrit :
02 août 2017, 18:59
" Les Espagnols en faisaient un présage de la chute de l'Empire qui allait disparaître avec le météore."
(Adèle Hugo, Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie)
"Ce même soir [2 avril 1821], relevant le grand-maréchal, je dis à l'Empereur que l'on aprecevait une comète : "Ah ! me dit-il, ma mort sera marquée comme celle de César."
(Marchand, mémoires)

Il s'agissait de la comète C1821/B1.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1833
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La comète de 1811

Message par Demi-solde » 12 août 2017, 19:10

Autre coïncidence dans la coïncidence... la comète de 1821 comme la « comète de César » n’ont pu être observées que lors d’un passage unique ; elles ne se représenteront plus dans les parages. L’une et l’autre sont des comètes non-périodiques. C’est à dire que, leur trajectoire étant parabolique et non elliptique, leur passage à proximité du soleil est et restera unique, contrairement à la comète Tchouri (prochain périhélie en 2 022), la comète de Halley (en 2061) ou la comète de 1811 (en 4 096) qui reviennent à intervalle régulier.

Un passage unique pour des décédés uniques… Fallait-il interpréter cela comme un signe ?!...

Car c’est un autre point que je trouve intéressant ; malgré une connaissance déjà assez moderne et sérieuse, les comètes alimentaient encore et toujours les croyances. Ainsi, dans l’horoscope ci-dessus, à des propos plutôt au fait des dernières connaissances scientifiques de l’époque (« Les Comètes qu'on avait cru jusqu'à ce moment des corps solides, ne sont plus considérées, par les astronomes modernes, que comme des amas énormes de vapeurs, et cette queue lumineuse qu'elles traînent à leur suite, n'est que le prolongement d'une partie de leur atmosphère qui s'échappe dans le vide : voilà du moins leur nouvelle définition astronomique. ») s’ajoutent des propos beaucoup plus aléatoires (« cette Comète nous annonce tout à la fois le châtiment de nos erreurs, et la miséricorde infinie de l’Éternel. ») qui appuient et justifient le propos politique (« la constellation autour de laquelle gravite maintenant cette fatale Comète, LA GRANDE OURSE, délivrée de son horrible influence, rassemblera ses Grands Aigles du nord ; et l'Aigle usurpateur, ne pouvant soutenir leur aspect formidable, abattu et privé de ses ailes, sera réduit à ramper tristement sur la terre. »).


Cordialement

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2514
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: La comète de 1811

Message par L'âne » 12 août 2017, 19:19

Merci Demi solde pour tous ces éléments.
Un sujet qui complète celui sur la superstition.
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1252
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: La comète de 1811

Message par Bernard » 13 août 2017, 09:20

D'autres aspects pourraient compléter ce sujet.
les phénomènes atmosphériques ont été nombreux durant la Révolution et l'Empire. En voici une liste non exhaustive :
- Eruption du Laki (Islande) en juin 1783, entraînant des hivers très froids et des pluies diluviennes, détruisant les récoltes,
- étés pourris entre 1788 et 1794,
- "échaudage des blés" en 1794 entraînant la perte des récoltes,
- Baisse de l'activité solaire à partir de 1800, entraînant une baisse générale des températures,
- 1816, "l'année sans été" à cause de l'éruption du Tambora (Indonésie) en avril 1815.
Résultat, une famine exacerbée, aggravée encore à la fin de l'Empire par l'occupation alliée et par la spéculation sur les blés...

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2514
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: La comète de 1811

Message par L'âne » 13 août 2017, 10:29

Les conséquences mon Cher Bernard, de l'éruption du Tambora en juin 1815...
Image
Bon on peut plaisanter...
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1252
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: La comète de 1811

Message par Bernard » 13 août 2017, 11:42

Eh oui, mon cher L'âne, la plaisanterie est toujours bienvenue :P .

Sur le sujet, il ne faisait pas bon être paysan à la fin de l'Empire. J'ai écrit, il y a peu de temps dans la Revue Napoléon, un article sur "la plus terrible calamité agricole du XIXe siècle" qui n'est pourtant pas climatique. Les documents dont j'avais pris connaissance en travaillant sur cette question était terribles ! Dans certaines campagnes, ce fut pire que la campagne de Russie (ce qui est tout de même un référence effroyable) !

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2514
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: La comète de 1811

Message par L'âne » 13 août 2017, 12:12

En 1811, suite aux mauvaises récoltes de blé, Napoléon écrit à son Beau Fils Eugène (Vice Roi d'Italie) pour lui demander d'en envoyer en France. Ce dernier lui fait savoir qu'il n'est pas en mesure de le faire à cause de mauvaises récoltes également. Napoléon lui répond de se souvenir de sa devise : "Tout pour le peuple français".
Aurea mediocritas

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • 10 soldi et 2 kopecs de 1811
    par le sabreur » 19 avr. 2016, 17:51 » dans Objets napoléoniens
    6 Réponses
    1512 Vues
    Dernier message par le sabreur
    17 mai 2016, 16:50
  • Sapeur pompier 1811
    par jrcoignet59 » 07 juin 2015, 09:05 » dans Napoléon à travers les Arts
    4 Réponses
    1258 Vues
    Dernier message par L'ARCHEONAUTE
    09 juin 2015, 13:57
  • 15 août 1811 – L’apogée de l’Empire
    par Eric LM » 25 avr. 2019, 15:09 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    1 Réponses
    74 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    25 avr. 2019, 15:46
  • ordre royal de St Ferdinand 1811
    par LeBarde » 08 sept. 2015, 09:03 » dans Objets napoléoniens
    4 Réponses
    1128 Vues
    Dernier message par LeBarde
    29 sept. 2015, 09:15
  • [CASQUES] Le casque de cuirassier modèle 1811
    par L'ARCHEONAUTE » 09 juin 2015, 22:21 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    32 Réponses
    8450 Vues
    Dernier message par L'ARCHEONAUTE
    27 janv. 2017, 21:59