Femmes combattantes

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Demi-solde
- Adjudant S/off Dragon -
- Adjudant S/off Dragon -
Messages : 1387
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Femmes combattantes

Message par Demi-solde » 08 sept. 2018, 23:46

Femmes combattantes, par Goya :

Image

Cordialement

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2029
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Femmes combattantes

Message par Cyril Drouet » 06 oct. 2018, 10:28

Lejeune (Attaque du grand convoi, près de Salinas, en Biscaye, 25 mai 1812) :
Sans titre 3.jpg
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Demi-solde
- Adjudant S/off Dragon -
- Adjudant S/off Dragon -
Messages : 1387
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Femmes combattantes

Message par Demi-solde » 07 oct. 2018, 12:05

Image


Cordialement

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2029
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Femmes combattantes

Message par Cyril Drouet » 10 oct. 2018, 12:07

Cyril Drouet a écrit :
06 oct. 2018, 10:28
Lejeune (Attaque du grand convoi, près de Salinas, en Biscaye, 25 mai 1812) :
Sans titre 3 (1).jpg
« Les bandes de guerillas, devenues plus audacieuses que jamais, surprenaient fréquemment et souvent avec avantage nos convois. Un des plus importants, qui marchait sous une très forte escorte et dans lequel se trouvait M. Deslandes, secrétaire particulier du roi, se rendant à Paris avec sa femme, fut attaqué le 9 avril 1812, entre Salinas et Vittoria. M. Deslandes fut tué en voulant défendre sa femme qui tomba entre les mains du célèbre chef de guerillas dom Francisco Espoz y Mina »
(Miot de Mélito, Mémoires)

« A l’affaire de Salinas, la femme d'un chef de bataillon assouvit la brutalité de deux cents guerilleros...elle en mourut »
(Blaze, Souvenirs)

« La route pour arriver à Vittoria est fort belle, mais resserrée jusqu'à Satinas, où se trouve une montagne rapide, dont la descente du côté de l'Espagne est douce et facile; une plaine assez étendue se développe, mais des bois épais, avoisinant la route, offraient à l'ennemi la faculté de pouvoir dresser des embuscades et d'attaquer avec avantage c'est ce qui eut lieu quelques mois avant notre passage Mina à la tête de ses troupes et de celles de Longa, autre chef de bande, attaqua un convoi considérable qui se rendait en France, dans lequel se trouvaient bon nombre de prisonniers anglais et espagnols. Le combat fut terrible plusieurs officiers, supérieurs et autres, retournant en France, y furent tués, ainsi que 150 soldats, des voitures de maître pillées et les malheureuses femmes qui étaient dedans, massacrées après avoir assouvi la brutalité de ces barbares; presque tous les équipages furent enlevés.
Tous les Français eussent fini par succomber sans l'arrivée de troupes envoyées de Vittoria pour leur porter secours.
L'on doit citer, à l'honneur des Anglais prisonniers, la conduite noble qu'ils tinrent; loin de vouloir profiter de cette circonstance pour recouvrer leur liberté, ils ramassèrent les armes des soldats tués, se joignirent aux Français pour combattre les brigands et, lorsque le combat fut terminé, déposèrent leurs armes pour reprendre leur rang. Cette belle et honorable conduite leur valut, avec la liberté, l'estime qu'ils emportèrent de nos soldats et le souvenir d'une action aussi noble que courageuse. »
(Espinchal, Souvenirs)
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2255
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Femmes combattantes

Message par L'âne » 05 déc. 2018, 10:13

Un thème d'actualité (cf Gloire & Empire N°82 viewtopic.php?f=6&p=829827#p829827)

Les Cahiers Science et Vie - Décembre 2018 - N°182 :

Les cahiers science et vie 182.jpg

"Elle se travestirent pour pouvoir combattre. Certaines sont connues, d’autres resteront à jamais anonymes, mais elles se sont toutes octroyé le droit de porter des armes.
En Occident, le cas de femmes soldats déguisées en hommes est documenté depuis le Moyen Âge. Mais combien furent-elles, au fil des siècles, à endosser l’habit de l’autre sexe et s’illustrer les armes à la main ? Des dizaines ? Des centaines ? Des milliers ? Difficile à dire. « Sous l’Ancien Régime, j’en ai comptabilisé quarante-quatre, dit l’historienne Sylvie Steinberg, directrice d’études à l’École des hautes études en sciences sociales et auteur d’une somme sur le travestissement de la Renaissance à la Révolution. Ces guerrières, qui ont certainement modifié leurs manières de s’asseoir, de marcher, de manger… pour passer inaperçues dans des milieux exclusivement masculins, sont sorties de l’anonymat soit parce qu’elles ont été blessées ou tuées au combat, soit parce qu’elles ont eu maille à partir avec la police ou à la justice, soit encore parce qu’elles ont obtenu une pension ou choisi de raconter leurs aventures. Les autres n’ont laissé aucune trace dans les archives et resteront à jamais inconnues. Mais il ne fait aucun doute que les guerrières travesties ne représentent qu’une proportion infime des soldats, toutes périodes confondues. »
"

"Drôle de cosaque que le soldat Sokolov ! Ses joues sont étrangement lisses, il ne sait pas dormir sur son cheval, peine à marcher les pieds chaussés de lourdes bottes… Pourtant, ce gaillard brille par sa bravoure sur le champ de bataille, ce qui lui vaudra de recevoir la croix de Saint-Georges, la plus haute distinction militaire de l’Empire tsariste. À le voir affronter l’ennemi, nul ne peut deviner qu’il s’appelle en réalité Nadejda Andreïevna Dourova, comme le révéleront ses mémoires publiés en 1836 sous le titre « La Demoiselle cavalier »."

On peut être femme et faire carrière dans l’armée russe impériale à l’époque des guerres napoléoniennes (aquarelle, 1810).

vqf.jpg

"…dans cette histoire des femmes et de la guerre, on voit se dégager deux moments : accéder aux armes d’abord, et être traitées comme n’importe quel soldat ensuite. De la difficulté qui accompagne encore aujourd’hui cette seconde étape, on avait eu un signe avant-coureur au début du XIXe siècle, lorsque Madame de Xaintrailles, engagée dans l’armée napoléonienne sous un déguisement masculin, voulut faire valoir ses droits à une pension. On la lui refusa au motif qu’elle était une femme. Elle s’adressa alors à l’empereur : « Ce n’est pas en femme que j’ai fait la guerre, je l’ai faite en brave. »"
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2029
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Femmes combattantes : Marie-jeanne SCHELLING

Message par Cyril Drouet » 05 déc. 2018, 11:51

Cyril Drouet a écrit :
16 juil. 2018, 14:14
C-J de Beauvau a écrit :
16 juil. 2018, 11:40
Cyril Drouet a écrit :
16 juil. 2018, 11:34


Cette illustration légendaire ne représente pas Marie-Thérèse Figueur mais Marie Schellinck(ou Schelling).
Merci d'avoir réparé cette erreur
Il s'agit d'une oeuvre de Lionel Royer publiée dans le supplément illustré du Petit Journal du 10 septembre 1894.
Elle est accompagnée de cet article à ranger au chapitre des légendes :
"A Iéna, sa conduite est si héroïque que Napoléon la nomme sous-lieutenant et lui donne la croix d'honneur en lui disant :
"Madame, je vous fais 700 francs de pension et vous nomme chevalier de la Légion d'honneur ; recevez de ma main l'étoile des braves que vous avez si noblement conquise" ; puis il ajoute, s'adressant aux officiers qui l'entourent :
"Messieurs, inclinez-vous respectueusement devant cette femme courageuse ; c'est une des gloires de l'Empire."
Comme cette oeuvre a disparu (et qu'elle est à la une de Gloire et Empire), je la remets en ligne :
Sans titre 2.jpg
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Femmes en Espagne
    par Thy. » 06 déc. 2015, 16:34 » dans Salon Ier Empire
    9 Réponses
    1685 Vues
    Dernier message par Briffaut
    19 févr. 2016, 01:29
  • Les femmes à l'armée
    par Peyrusse » 15 oct. 2017, 13:08 » dans Salon Ier Empire
    32 Réponses
    3933 Vues
    Dernier message par le sabreur
    10 nov. 2016, 19:24
  • [ Napoléonothèque ] Les femmes de Napoléon
    par L'âne » 27 oct. 2017, 08:35 » dans Napoléonothèque
    1 Réponses
    52 Vues
    Dernier message par Peyrusse
    31 oct. 2017, 23:54