Le massacre des prisonniers de Jaffa

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 1822
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Le massacre des prisonniers de Jaffa

Message par L'âne » 17 sept. 2017, 11:32

Cyril Drouet a écrit :
17 sept. 2017, 11:26
Oui, Bourrienne le dit, pas Beauharnais.
Le passage de Bourrienne a déjà été donné en page 1...
Deux émissaires qui partent parlementer et qui reviennent avec des prisonniers.
L'un d'entre eux justifie que certains aient été passés par les armes.
Si ce n'est pas paradoxal...
Aurea mediocritas

William Turner

Re: Le massacre des prisonniers de Jaffa

Message par William Turner » 17 sept. 2017, 11:43

Cyril Drouet a écrit :
17 sept. 2017, 10:58
D'une part, Beauharnais ne dit qu'il a fait des prisonniers, et d'autre part, il ne parle d'un ordre de Bonaparte lui disant de ne pas faire de prisonniers.
S'il ne l'a pas dit lui-même, il doit bien y avoir quelqu'un d'autre qui l'a dit à sa place, sinon je ne vois pas pourquoi Nicolas Weill et Laure Murat l'indiqueraient dans leur livre intitulé L'expédition d'Egypte, le rêve oriental de Bonaparte (sur lequel je ne parviens pas à remettre la main, alors qu'il doit se trouver quelque part dans mon bureau :( ).
(Les messages qui répondent à cette interrogation ont été postés sur le temps que je rédigeais mon message.)

A part ça, Eugène semble plutôt coutumier d'une interprétation personnelle des ordres qu'il reçoit de ses beaux-pères.

Voici la proclamation qu'il a rédigée le 25 octobre :
Tyroliens ! la paix a été conclue entre Sa Majesté l'empereur des Français, roi d'Italie, protecteur de la Confédération du Rhin, et Sa Majesté l'empereur d'Autriche. Vous recueillez aujourd'hui les tristes fruits de votre rébellion. La terreur est dans vos cités, l'oisiveté et la misère dans vos campagnes, la discorde entre vous, le désordre partout. Chargé du commandement en chef des armées qui vous entourent, je viens recevoir votre soumission ou vous l'imposer. L'armée sera précédée par des commissaires que j'ai expressément chargés d'entendre vos plaintes, d'écouter les observations que vous aurez à faire. Mais, ne l'oubliez pas, les commissaires ne sont autorisés à vous entendre que lorsque vous aurez mis bas les armes. Tyroliens, si vos plaintes et vos réclamations sont justes, je vous le répète,
justice vous sera rendue.
Ce à quoi, son beau-père, Maximilien-Joseph de Bavière répondit dès le 1er novembre :
Mon bien-aimé fils, vous devez sentir qu'en acquiesçant à cette demande d'écouter les plaintes des Tyroliens, vous avilissez ma souveraineté. Ce n'est pas le langage qu'il aurait fallu tenir à des sujets rebelles; aussi recommenceront-ils à la première occasion.
Mais Eugène, au lieu d'obtempérer, répond à son tour le 5 novembre :
La souveraineté n'est pas avilie quand on écoute les plaintes des peuples. Au reste, j'ai assez vu de ce pays et de ces habitants pour certifier qu'on n'obtiendra rien d'eux par la force. C'est une guerre qui se terminera sans doute à notre avantage mais qui offrirait pour résultat un pays en cendres et malheureux pour des siècles.
Citations extraites du livre de Jean Sévillia, Le chouan du Tyrol que je n'ai pas (encore ?) égaré.

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1486
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Le massacre des prisonniers de Jaffa

Message par Cyril Drouet » 17 sept. 2017, 12:02

L'âne a écrit :
17 sept. 2017, 11:32
Deux émissaires qui partent parlementer et qui reviennent avec des prisonniers.
L'un d'entre eux justifie que certains aient été passés par les armes.
Si ce n'est pas paradoxal...
Voir les explications de Beauharnais sur les exécutions en pages 1 et 2.

William Turner a écrit :
17 sept. 2017, 11:43
'il ne l'a pas dit lui-même, il doit bien y avoir quelqu'un d'autre qui l'a dit à sa place
Bourrienne.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1486
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Le massacre des prisonniers de Jaffa

Message par Cyril Drouet » 18 sept. 2017, 18:49

William Turner a écrit :
17 sept. 2017, 11:43
je ne vois pas pourquoi Nicolas Weill et Laure Murat l'indiqueraient dans leur livre intitulé L'expédition d'Egypte, le rêve oriental de Bonaparte
Ces deux auteurs reprennent en effet la prose Bourrienne ; d'ailleurs dans le même élan, ils rapportent (avec précaution) la réponse de Bonaparte qui apparaît de même dans les Mémoires de Bourrienne : "Que voulez-vous que j'en fasse ?"
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Demi-solde
- Caporal fourrier dragon Cie élite -
- Caporal fourrier dragon Cie élite -
Messages : 1031
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Le massacre des prisonniers de Jaffa

Message par Demi-solde » 27 nov. 2017, 23:53

« 1799, Napoléon Bonaparte se retrouve avec un gros paquet de prisonniers sur les bras... Que peut-il bien en faire ? »

https://www.youtube.com/watch?v=PIzHxQXJyYM

Image

Cordialement

Belle Poule

Re: Le massacre des prisonniers de Jaffa

Message par Belle Poule » 24 avr. 2018, 16:31

A ce sujet, on peut citer la lettre de d’Aure retranscrite dans l’ouvrage « Bourrienne et ses erreurs volontaires ou involontaires », où l’auteur rapporte les dires d’un « témoin oculaire »
« L’intention de Bonaparte était de les conduire dans l'île de Chypre. Le contre-amiral Gantheaume, qui a toujours été à la suite de l'armée, avait reçu l'ordre de disposer de quelques bâtiments qu'on avait pris dans le port, et tout était prêt pour leur départ, lorsqu'un vaisseau ennemi, trompé par les signaux que nous avions laissé flotter sur les tours de la ville, entra dans le port, et vint se livrer à notre discrétion. L'équipage fut arrêté, et le capitaine et quelques passagers, parmi lesquels se trouvait un médecin turc nommé Mustapha Haggi, furent conduits dans la tente de Bonaparte. Interrogés sur les motifs de leur débarquement, ils déclarèrent qu'ils faisaient partie de l'armée du grand-seigneur qui devait a se rassembler dans les plaines de la Syrie ; qu'ils venaient de Constantinople; que la guerre y avait été déclarée à la France; que tous les Français qui y résidaient, ainsi que dans les échelles du Levant, avaient été arrêtés, mis au bagne; que plusieurs avaient été victimes du premier élan de la fureur populaire, et que les biens de tous les prisonniers avaient été confisqués. Ces fâcheuses nouvelles devaient changer la politique et les dispositions de Bonaparte. Les Turcs, qu'il voulait renvoyer en Chypre, auraient été le premier noyau du rassemblement que la Porte se proposait de faire. Rejetés sur les côtes de Jaffa, ils auraient soulevé contre nous, non seulement toute la population, mais même tous les Arabes errants qui nous ont si cruellement harcelés.
Dans cette circonstance, que devait faire Bonaparte? pouvait-il conserver ces Turcs dans les rangs de son armée ? »

Ce témoignage est fort suspect. Outre le fait que l’on ne sache pas de qui il provient, il convient de rappeler qu’à ma connaissance aucun mémorialiste n’a rapporté qu’une évacuation par la mer était en préparation et que l’on ne retrouve nulle trace d’ordres allant dans ce sens dans la Correspondance de Bonaparte.
Un point sur le médecin turc. Desgenettes (Histoire médicale de l'armée d'Orient) parle bien de cet homme : « Presque immédiatement après la prise de Jaffa, Mustapha-Hadji de Constantinople, envoyé pour prendre soin des blessés de la garnison, fut arrêté à la hauteur du port ». Mais concernant la conversation sur Constantinople, Desgenettes ne dit pas vraiment la même chose que ce qui est retranscrit plus haut : « [Bonaparte], qui s'endormait, reporta la conversation sur Constantinople, et obtint des réponses curieuses et satisfaisantes. »

En vérité, cela faisait bien longtemps que Bonaparte avait obtenu des nouvelles peu encourageantes concernant la Porte. Le 24 octobre, des navires anglais, aux côtés desquels étaient des bâtiments ottomans, avaient bombardé Alexandrie et Aboukir. Le 5 novembre suivant, Bracewich, un interprète, avait été envoyé sur ces navires turcs ; et à son retour, avait annoncé la déclaration de guerre de La Porte à la France. Si des doutes persistaient, Bonaparte avait tenté cependant de les dissiper en décidant d’envoyer le 11 décembre Beauchamp à Constantinople afin d’en savoir plus sur la position de la Porte et d’exiger la libération des Français que l’on savait emprisonnés. Le 8 février, Bonaparte avait également reçu Hamelin qui lui confirma à son tour la déclaration de guerre.

L’ensemble de ces éléments pousse en toute logique à rejeter ce «témoignage » fourni par les contradicteurs de Bourrrienne.
Bonjour Cyril Drouet, plus haut, vous avez mis ce message en expliquant ne pas avoir trouvé cette source. Dans une vente aux enchères est passé ce document qui donne la réponse.


Voici donc la source qui vous manquait pour cette phrase :
" L’intention de Bonaparte était de les renvoyer tous dans l’île de Chypre".



37 - [Expédition d'Egypte]. (André PEYRUSSE). 1774-1854. Commis auprès de son frère payeur général de l'Armée d'Egypte, puis secrétaire particulier de Kléber. Manuscrit. Extraits du Journal de Mr Peÿrusse, secrétaire de Mrs Poussielgue et Estève, administrateurs généraux de l'Armée d'Egypte. S.l.n.d. (1799). 3 et 3 pp. in-folio.


Courtes notes manuscrites décrivant l'affaire de Jaffa lors de la campagne d'Egypte menée par Bonaparte, auxquelles est joint une copie au propre ; A notre arrivée à Jaffa, nous établîmes nos tantes à peu de distance de celles de Bonaparte dont le quartier était à une demi lieue de la ville. Trois mille Turcs (…) presque tous blessés bivouaquaient à environ 25 pas en avant du front du camp et étaient à la garde des guides à pieds (…) L'intention de Bonaparte était de les renvoyer tous dans l'isle de Chypre. Le contre-amiral Gantheaume (…) avait reçu l'ordre de disposer de quelques bâtiments qu'on avait pris dans le port (…) La déclaration de guerre de la Porte Ottomane devait changer les dispositions et la politique de Bonaparte (…). Il était du plus grand intérêt de l'Armée de prendre un parti prompt et décisif avant de quitter Jaffa, et les malheureux prisonniers furent sacrifiés à notre sûreté, à l'exception d'environ 800 Egyptiens qui furent mis à part et renvoyés au Kaire ; tout le reste, Turcs et Mangreliens furent conduit vers les dunes où ils périrent tous sous la bayonnette de deux bataillons (…). L'armée séjourna 4 jours [à Jaffa]. Elle en fit sauter les fortifications et détruire tous les magasins. L'adjudant-général Grézieux et la moitié de la garnison y étaient morts de la peste. Nous y trouvâmes encore 2000 blessés et fiévreux (…) ; les incurables furent encore abandonnés, et pour leur éviter les horreurs de la mort, on les endormit avec de l'opium (…).

(passé en vente)

https://www.drouot.com/lot/publicShow/2 ... omId=14367

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1486
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Le massacre des prisonniers de Jaffa

Message par Cyril Drouet » 14 mai 2018, 19:26

Je viens tout juste de prendre connaissance de votre message.
Merci bien Belle Poule.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Article sur prisonniers en Russie
    par Belle Poule » 07 avr. 2014, 18:58 » dans Liens impériaux
    4 Réponses
    1643 Vues
    Dernier message par Gustar
    13 mai 2014, 15:29
  • Le retour des prisonniers en 1814
    par fanacyr » 06 mai 2014, 17:56 » dans Salon Ier Empire
    9 Réponses
    2947 Vues
    Dernier message par le sabreur
    13 mai 2014, 09:54
  • Français prisonniers de guerre en Angleterre
    par Britman » 06 févr. 2018, 14:27 » dans L'actualité napoléonienne
    4 Réponses
    74 Vues
    Dernier message par Britman
    06 févr. 2018, 20:24
  • Massacres de prisonniers durant la campagne de Russie
    par Cyril Drouet » 01 nov. 2017, 10:01 » dans Salon Ier Empire
    9 Réponses
    64 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    01 nov. 2017, 14:12
  • Prisonniers Français en Angleterre (1799-1801)
    par Damien B. » 16 nov. 2014, 21:14 » dans Salon Ier Empire
    2 Réponses
    735 Vues
    Dernier message par Damien B.
    20 nov. 2014, 09:37