[ Napoléonothèque ] Mes campagnes sous la révolution et l'empire

Trouvez les ouvrages dédiés à l'Histoire napoléonienne.
Publiez vos propres fiches et/ou commentez.

Modérateur : Espagne

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2816
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

[ Napoléonothèque ] Mes campagnes sous la révolution et l'empire

Message par L'âne »

Nom de l’ouvrage : Mes campagnes sous la révolution et l'empire
Auteur(s) : Girault Philippe-René
Categorie : Auteurs - Lettre G
Auteur de l’article : cyril

» Lire l’article complet
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Cyril
Sergent
Sergent
Messages : 997
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: [ Napoléonothèque ] Mes campagnes sous la révolution et l'empire

Message par Cyril »

J'ai particulièrement apprécié ces mémoires.
Comme musicien il n’hésite pas a raconter le nombre très important de ses fuites devant les combats, mais ce qui transpire avant tout dans ses écrits, ce sont les préoccupations quotidiennes qui devaient être celles de tout les soldats de l'époque (voir même de tout les temps): quoi manger? et où dormir? je pourrais y ajouter une certaine attirance pour toute la gente féminine européenne.
Ayant été bloqué sur l'île Lobau entre les batailles d'Essling et de Wagram en 1809, son témoignage est également très intéressant.
"Servir est mon devoir"

Avatar du membre
Espagne
 
Messages : 365
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

Re: [ Napoléonothèque ] Mes campagnes sous la révolution et l'empire

Message par Espagne »

"Les campagnes d'un musicien d'état-major pendant la République et l'Empire 1781-1810" de Philippe-René Girault (Librairie Paul Ollendorf - 1901).

Très intéressant récit d’un soldat, sans ferveur républicaine ou impériale particulière, qui ne vît jamais ou que très rarement le feu, car il était musicien.
Ses quêtes principales sont un logement et de la nourriture. Mais, comme avec d’autres musiciens il prit souvent soin des blessés, son récit comporte tout de même des moments forts. Cette vie de troupier, racontée avec ses bons moments d’amitiés et d’affinités avec certaines autochtones, donne un bel ensemble.
Son récit de la bataille d’Essling et surtout des jours bloqués dans l’île de Lobau sont les moments forts.
Un récit à découvrir sans réserve.
ESPAGNE
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • [ Napoléonothèque ] Le soldat de la Révolution et de l'Empire
    par L'âne » 25 sept. 2018, 14:07 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    1131 Vues
    Dernier message par L'âne
    25 sept. 2018, 14:07
  • [ Napoléonothèque ] Le service de santé aux armées de la Révolution à l'Empire
    par L'âne » 24 oct. 2017, 19:06 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    305 Vues
    Dernier message par L'âne
    24 oct. 2017, 19:06
  • [ Napoléonothèque ] Les brigands et la Révolution
    par L'âne » 22 oct. 2017, 08:37 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    207 Vues
    Dernier message par L'âne
    22 oct. 2017, 08:37
  • A table de la Révolution à l'Empire !
    par Joker » 28 oct. 2017, 18:24 » dans Livres - Revues - Magazines
    25 Réponses
    1146 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    31 oct. 2017, 10:58
  • Les artilleries françaises de la Révolution et du Premier Empire
    par Eric LM » 09 mars 2019, 14:56 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    0 Réponses
    640 Vues
    Dernier message par Eric LM
    09 mars 2019, 14:56