Honneur et violences de guerre au temps de Napoléon - Nicolas CADET

Sur cet espace nous vous proposons la lecture d'un livre.
Son auteur nous fait l'honneur de répondre à nos questions.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Cyril
Caporal Fourrier
Caporal Fourrier
Messages : 739
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Honneur et violences de guerre au temps de Napoléon - Nicolas CADET

Message par Cyril » 17 déc. 2017, 17:56

Fin de livre laborieuse pour moi, alors que le début était dans "l'histoire" avec des touches d'analyse, la fin inverse le ratio.
Au global j'ai bien apprécié l'ouvrage et vais me pencher sur les questions à Mr CADET.
"Servir est mon devoir"

Avatar du membre
Cyril
Caporal Fourrier
Caporal Fourrier
Messages : 739
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Honneur et violences de guerre au temps de Napoléon - Nicolas CADET

Message par Cyril » 18 déc. 2017, 15:36

Bonjour Mr CADET;

Vous avez pu suivre précédemment ma lecture commentée de votre livre.
J'ai vraiment apprécié cet ouvrage, même si la partie analyse de livre a été un peu plus difficile pour moi.
J'ai découvert en détail ce conflit en Calabre avec vous, je possède bien les mémoires de Masséna qui en parle mais je n'ai pas encore attaqué cette lecture.

J'ai toujours une question qui me vient quand je lis un livre qui me fait découvrir de nouvelles choses: Mais comment vous est venu l'idée d'écrire cet ouvrage, qu'est ce qui a dirigé votre choix sur la Calabre? Sur la violence?

Ma deuxième question sera: est-ce que l'apparition des français n'est qu'un prétexte à la flambée de violence en Calabre? l’insurrection n'était-elle pas sous-jacente même avant l'invasion?

et pour terminer: vous notez que globalement les tactiques anti-insurrectionnelles françaises étaient efficaces, mais est-il réellement possible de gagner ce genre de conflit pour une force conventionnelle? Joseph avait ajouté des mesures politiques et des changements profonds dans le royaume, n'est ce pas là une des clés de la réussite possible?

je vous remercie pour ces bons moments de lecture et pour vos réponses à venir.
"Servir est mon devoir"

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1132
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Honneur et violences de guerre au temps de Napoléon - Nicolas CADET

Message par Bernard » 02 janv. 2018, 18:19

Bonjour cher auteur,
j'ai été très impressionné par votre ouvrage.
- Bien sûr, j'ai d'emblée été choqué par la bestialité de certains comportements. C'est tellement outrancier que je me suis interrogé, comme vous sans doute, sur la fiabilité des sources. Comment, en effet, documenter valablement un tel sujet où l'exagération des exploits peut avoir influencé les témoignages ? Vous évoquez vos sources mais quelle analyse critique en avez-vous faite ?
- Par ailleurs, cette campagne de Calabre est fascinante, mi-navale mi terrestre, l'une des rares où les Anglais se soient autant investis, l'une des rares régions où les habitants se soient insurgés aussi brutalement. Comment expliquer, en dehors de la présence de Napoléon bien sûr, qu'elle soit si peu connue ?
– Pourquoi avoir centré vos propos sur la violence et ne pas avoir choisi de raconter la campagne dans son ensemble d'une manière plus linéaire ?
- Est-il difficile travailler sur un épisode aussi restreint de l'histoire du premier Empire ? Les sources ne sont-elles pas trop disséminées et fragmentées ?
- Qu'est-ce qui vous a le plus marqué dans ce travail ? La campagne militaire elle-même ou les insurgés aussi divisés qu'opiniâtres ? Ces insurgés sont finalement très minoritaires dans la population locale. Sont-ils représentatifs de cette population ?
- En titrant sur l'honneur et les violences, on aurait pu imaginer un travail plus large en y incluant d'autres théâtres d'opérations. Cela veut-il dire qu'il y aura une suite, consacrée à l'Espagne par exemple ?
- Le choix d'avoir placé au second plan la campagne de Calabre est-il volontaire ?
Merci pour vos réponses.

William Turner

Re: Honneur et violences de guerre au temps de Napoléon - Nicolas CADET

Message par William Turner » 02 janv. 2018, 21:13

Monsieur Cadet,

J'avais lu votre livre, il y a plus d'un an, attiré notamment par le mot "honneur" qui figurait dans le titre. Si la lecture de votre livre d'un grand intérêt ne m'a pas du tout déçu, je dois avouer être un peu resté sur ma faim en ce qui concerne la question de l'honneur. Un peu comme le livre de George Mosse où vous faites remarquer à juste titre qu'il n'y est pas énormément question de "brutalisation", alors que le titre de la traduction française pouvait laisser supposer que c'était le thème central de l'ouvrage, vous ne développez pas beaucoup la question de l'honneur dans votre livre puisqu'à part une première mention dans votre introduction, vous n'y consacrez qu'un seul chapitre.
Dans ce chapitre, vous ne parlez d'ailleurs à peu près pas de la place de l'honneur chez les rebelles calabrais alors que vous en aviez fait mention dans votre introduction. Est-ce parce qu'il existe trop peu de sources pour pouvoir approfondir ce point ?
Vous évoquez également surtout la question de l'honneur comme un élément permettant de limiter la violence, alors que le titre de votre livre laissait plutôt supposer une étroite association entre l'honneur et les violences de guerre. Diverses études sur la violence basées sur les archives judiciaires mettent pourtant en lumière le rôle important joué par l'honneur dans les violences quotidiennes. On aurait donc pu penser qu'il pouvait jouer un rôle similaire dans le cadre d'une guerre, mais c'est un aspect que vous n'abordez pas vraiment. Serait-ce aussi par manque de sources pour approfondir cette question ?

Concernant la brutalisation, vous opposez les guerres de la Révolution et de l'Empire à celles du siècle des Lumières qui seraient plus policées en rappelant qu'on les qualifie de "guerres en dentelle". Mais cette différence est-il si marquée ? Les guerres du 17e siècle (et notamment la guerre de Trente Ans) qui ont eu des conséquences dramatiques en termes démographiques n'étaient pas aussi brutales, voire davantage que celles de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe ? On peut d'ailleurs se poser la même question pour les guerres de religion ou la guerre de Cent Ans, ainsi que les guerres de conquête de l'Amérique...

A propos de la campagne de Calabre, n'est-il pas surprenant que la défaite française de Maida soit passée complètement inaperçue au point qu'il faut attendre la capitulation de Baylen, deux ans plus tard, pour que les adversaires de la France découvrent que les armées de Napoléon ne sont pas invincibles ? Avez-vous une idée des raisons pour lesquelles cette bataille n'a pas eu de retentissement ?

Enfin, en emprutant à nouveau votre livre à la bibliothèque pour poser mes questions sur ce forum, j'ai remarqué, ce à quoi je n'avais pas vraiment été attentif lors de ma première lecture, que vous donniez cours en classes préparatoires aux écoles militaires. Je m'interroge donc pour savoir si, dans ce cadre, vous abordez la question de la violence de guerre et si c'est le cas, comment un tel sujet est perçu par des élèves qui se destinent à une carrière militaire.

En vous remerciant de vos réponses.

Avatar du membre
Auteurdumois
 
Messages : 21
Enregistré le : 16 août 2017, 12:21

Re: Honneur et violences de guerre au temps de Napoléon - Nicolas CADET

Message par Auteurdumois » 15 janv. 2018, 20:56

Chers lecteurs,
Je vous remercie de votre intérêt et de vos questions à la fois nombreuses et stimulantes. Compte-tenu de leur abondance et de leur intérêt, elles méritent des réponses approfondies, aussi je ne vous promets pas de répondre à toutes en une seule soirée !
Je commencerai par les questions de Cyril :

Concernant votre première question, j'ignorais totalement cet épisode que j'ai découvert tout à fait par hasard en parcourant le Dictionnaire Napoléon réalisé en 1992 sous la direction de Jean Tulard. Ma thèse portait initialement sur la violence de guerre sous le Premier empire...sujet fort exhaustif ! Après une année passée à dériver sur l'océan des sources, j'ai lu cette courte notice sur la bataille de Maida, qui signalait l'influence de la puissance de feu des Britanniques. Il m'a semblé qu'il y avait quelque chose d'intéressant à faire sur ce thème.
Bonne pioche ! J'ai vite réalisé que cette petite bataille constituait le point central et nodal d'un épisode militaire beaucoup plus ample...et fort ignoré des historiens français (pour des raisons que vous imaginez, les Anglais sont un peu plus prolixes sur ce sujet, mais ils se limitent à leur victoire, sans envisager le reste de la campagne).

A partir des quelques articles disponibles, j'ai tiré sur le fil et toute la pelote est venue : articles en anglais, témoignages français, anglais, italiens. Les sources sont très abondantes en Angleterre (PRO) et naturellement en Italie. En fait, comme souvent, le problème était d'avoir trop plutôt que pas assez.

Concernant votre 2e question : l'insurrection de 1806 ne constitue que le prolongement de la grande insurrection de 1799, qui fait suite à la proclamation de la "République napolitaine" par Championnet, en 1799. Celle-ci provoque l'intervention en Calabre (depuis la Sicile) du cardinal Ruffo, qui parvient à rallier une partie des Calabrais à la cause de la Sainte Foi (d'où leur nom de sanfédistes). Ruffo remonte toute la Calabre avec ses troupes, et s'empare de Naples à l'été 1799, se livrant à une féroce répression et mettant un terme à l'éphémère république napolitaine.
Si le sujet vous intéresse, je vous renvoie à un article que j'ai publié il y a quelques années : « Les soulèvements populaires de 1799 et 1806 dans le royaume de Naples : insurrections populaires ou guerres sociales ? », La politique par les armes. Conflits internationaux et politisation (XVe-XIXe siècles), sous la direction de Laurent Bourquin, Philippe Hamon, Alain Hugon, Yann Lagadec, Presses Universitaires de Rennes, Rennes, 2014, pp.201-220.
En ce qui concerne votre 3e question : oui, Joseph Bonaparte a tenté des réformes en profondeur dans son royaume, dans le but de mettre fin aux archaïsmes de la société napolitaine. Il a ainsi drastiquement réduit le nombre des évêchés, et mis en vente les biens de la plupart des ordres monastiques. Mais, comme en France sous la Révolution, ces réformes ont surtout profité aux classes aisées, qui avaient les moyens d'acheter ces biens ecclésiastiques, et non aux paysans pauvres. Si elles ont renforcé la popularité du nouveau gouvernement auprès de la bourgeoisie rurale, elles ont plutôt contribué au ralliement des masses rurales aux Bourbons.
Voilà, j'espère avoir répondu à vos attentes, et je promets aux autres lecteurs de leur répondre promptement.

Très cordialement,
nicolascadet.jpg
nicolascadet.jpg (5.75 Kio) Vu 431 fois
Nicolas Cadet.

Avatar du membre
Cyril
Caporal Fourrier
Caporal Fourrier
Messages : 739
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Honneur et violences de guerre au temps de Napoléon - Nicolas CADET

Message par Cyril » 18 janv. 2018, 16:54

Je suis tout honteux d'avoir loupé cette réponse fort complète.
Le hasard fait parfois bien les choses mais je pense qu'il faut souvent savoir le saisir et il faut l'avouer qu'à partir d'une courte notice vous nous avez produit un excellent ouvrage.

Je vous remercie non seulement pour vos réponses mais également pour les bons moments de lectures et de découvertes que vous m'avez procurés.
"Servir est mon devoir"

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • [ Napoléonothèque ] Honneur et violences de guerre au temps de Napoléon
    par L'âne » 07 nov. 2017, 12:57 » dans Napoléonothèque
    6 Réponses
    159 Vues
    Dernier message par William Turner
    09 nov. 2017, 13:14
  • Napoléon III à l'honneur...
    par Christophe » 14 avr. 2015, 13:50 » dans Monuments Napoléoniens
    6 Réponses
    1773 Vues
    Dernier message par Joker
    16 avr. 2015, 19:41
  • Napoléon à l'honneur à Grasse (06).
    par Christophe » 03 oct. 2016, 20:17 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    343 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    03 oct. 2016, 21:41
  • Nicolas Hyacinthe Gautier
    par Chateaubriand » 15 juin 2015, 21:19 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    419 Vues
    Dernier message par Chateaubriand
    15 juin 2015, 21:19
  • René-Nicolas Dufriche, baron Desgenettes
    par Turos M. J. » 22 janv. 2015, 21:02 » dans Salon Ier Empire
    6 Réponses
    1655 Vues
    Dernier message par Marc Morillon
    17 mars 2015, 21:14