Aurélien LIGNEREUX - "Chouans et Vendéens contre l'Empire"

Sur cet espace nous vous proposons la lecture d'un livre.
Son auteur nous fait l'honneur de répondre à nos questions.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Espagne
 
Messages : 311
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

Re: Aurélien LIGNEREUX - "Chouans et Vendéens contre l'Empire"

Message par Espagne » 01 janv. 2019, 16:58

Bonjour.

Et voici un retardataire (oups ! ;) ), qui vous donne son ressenti et pose quelques questions à l'auteur ...

Comme d'habitude, j'ai eu quelques difficultés à entrer dans ce type de livre et à y rester. Mais en s'accrochant un peu, on y trouve rapidement son bonheur.

En effet, il s'agit-là d'une nouvelle étude très fouillée et très argumentée. Je ne connaissais rien de ce passage court de notre histoire, et maintenant, j'ai de bonnes bases en tête.
On comprends bien qu'il s'agit plus d'escarmouches (peu de morts, peu ou pas de méfaits horribles comme en fin du 18é siècle), que d'une guerre. La noblesse eut bien du mal à recruter des troupes. En effet, Napoléon avait rendu leur Dieu et leurs curés aux paysans, et beaucoup devaient vivre mieux (ou pas plus mal) sous l'Empire que sous la royauté. Restait un point important : la peur de la conscription, suite au retour de Napoléon, qui de plus, chassa leur Roi du trône (pages 305/306).
La morgue de la noblesse et sa malhonnêteté intellectuelle (se croire vainqueur quand on perd 90% des combats, leurs entrées dans des villes la tête haute, une fois les bleus retirés derrière la Loire, ...) démontre bien un fois de plus que ces gens sont incapables d'apprendre.
Se voient également les prémices d'un futur pas toujours glorieux pour la France : "9/10e des troupes qui se montrent après le succès complet de la cause du Roi" (page 243), tel un afflux de résistants en 44 !
Donc, comme le résume très bien l'auteur, ces non-événements que furent ces macro-combats, d'un côté servirent le bonapartisme pour excuser les erreurs commises avant et à Waterloo, et d'un autre côté, servirent l'historiographie royaliste et son romantisme pour cette forme de "lutte des classes".

En résumé, un livre à chaudement recommander pour bien appréhender cette période peu connue de notre Histoire, et cela grâce à un style simple (mais pas simpliste) et fluide, bien illustré par de nombreux faits et écrits.

Maintenant, mes quelques questions pour l'auteur :

1. Combien de temps pour réunir toutes ces données, les ranger, les arranger ? Cela est-il associé à un plan/découpage rigoureux du livre ?
2. Travail solitaire ou collaboratif ?
3. Pourquoi et comment la période s'est-elle imposée à l'auteur ?
4. Enfin, mon "dada" : c'est une torture pour moi que tous ces renvois vers les Notes en fin de volume. Cela coupe "ma façon" de lire.
Est-ce un choix des auteurs ou de l'éditeur ? Ne pourrait-on faire cela que pour des renvois vers des sources (livres et autres), en conservant en bas de page, ce qui éclaircit ou précise l'écrit ?

Voilà ; au plaisir mesdames et messieurs.
:salut:
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804

Avatar du membre
Auteurdumois
 
Messages : 21
Enregistré le : 16 août 2017, 12:21

Re: Aurélien LIGNEREUX - "Chouans et Vendéens contre l'Empire"

Message par Auteurdumois » 07 févr. 2019, 01:32

Joker a écrit :
23 oct. 2018, 18:58
Je suis positivement surpris par l'aspect fouillé de cet ouvrage qui narre de nombreuses anecdotes et cite de nombreuses sources et/ou témoignages.
Dès lors, je voudrais poser mes premières questions à l'auteur :
- L'accès à ces sources fut-il aisé ?
- Comment vous y êtes-vous pris pour y avoir accès ?
- Sont-elles consultables par le citoyen lambda ?
Comme vous le savez, les archives (nationales ou départementales) sont d’accès libres, sans avoir à justifier d’un titre universitaire. Comme la période napoléonienne n’est pas astreinte aux restrictions de communicabilité (qui valent pour les données confidentielles, plus ou moins récentes), vous pouvez accéder à tous les cartons d’archives… pourvu d’avoir repéré les côtes utiles (sur les inventaires, en ligne, et le plus souvent papier).
Ceci dit, pour parler franchement, lorsqu’on travaille sur plusieurs départements, c’est la question du coût (déplacement, séjour) qui peut poser obstacle au citoyen lambda comme vous dites (car le chercheur peut, dans certains cas, avoir des crédits de recherche pour ces dépouillements).
Reste que, dans le cas précis des guerres de Vendée, on dispose d’un outil fabuleux, que je vous invite à tester, à savoir la mise en ligne sur le site des archives départementales de la Vendée des archives conservées au Service Historique de la Défense. Ceux qui sont allés au fort de Vincennes, siège du SHD, savent à quel point la réservation de place et de documents a pu être pénible dans le passé. On apprécie d’autant plus la formidable économie d’argent et d’énergie que cela représente que de se balader commodément sur cette adresse :
http://recherche-archives.vendee.fr/arc ... D085_SHD_B
Lors d'un séjour dans le Morbihan dans la région de Quiberon, j'ai eu l'occasion de visiter le musée de la chouannerie à Plouharnel.
J'en garde un excellent souvenir.
Lors de l'écriture de votre ouvrage, avez-vous eu recours à ce type d'établissement ?
A Plouharnel, mais aussi à Noirmoutier ou à Saint-Ouën, on trouve d’excellents musées dédiées aux guerres de l’Ouest, inscrites dans leur environnement local, vivants et même conviviaux, bien informés.
Mais pour ce qui est de l’épisode de 1815, pas de musée dédié me semble-t-il. Plus largement, les circuits patrimoniaux, riches et denses pour les combats et les lieux de mise à mort au cours de la décennie révolutionnaire, n’accordent qu’une place très réduite à 1815. Après tout, c’est de bonne guerre au vu de la disproportion des événements !

Avatar du membre
Auteurdumois
 
Messages : 21
Enregistré le : 16 août 2017, 12:21

Re: Aurélien LIGNEREUX - "Chouans et Vendéens contre l'Empire"

Message par Auteurdumois » 07 févr. 2019, 01:34

Général Colbert a écrit :
30 oct. 2018, 22:18
L'auteur souligne également le manque de conviction et d'adhésion des combattants sollicités, pour lesquels la différence entre l'appel aux armes insistant voire forcé, pour le roi, ressemblait beaucoup à la conscription républicaine ou impériale honnie.... Egalement, le manque de marques d'intérêt du roi et de l 'empereur...Bref,sentiment à la lecture : prudence, modération et absence de motivation marquent l'ambiance générale. Le désir secret des uns et des autres : chacun dans sa chacunière, et que les politiques se dém..... :oops: :cry: :evil: (pages 130 à 137 notamment).
"En tout cas, qu'il s'agisse d'a priori ou de leçons a posteriori, tout fait ressortir la nature paradoxale du pari tenté en 1815,celui de former sur un pied militaire des hommes dont on doutait manifestement de la capacité à se plier à pareil modèle."...."Le nombre limité des hommes levés tient à l'absence de stock d'armes à distribuer."
"Bref, en 1815, on a changé une formule qui marchait, au profit d'une autre qui, en 1800....avait déjà prouvé ses limites." "Les chances d'une nouvelle guerre des chemins creux sont compromises par les routes taillant le pays....articulées aux villes nouvelles..."
Vous avez mis le doigt là où cela fait mal !
Pour comprendre cependant l’aveuglement des chefs, il faut rappeler que la mobilisation est, désormais, davantage une carte politique qu’un vrai atout militaire.

Avatar du membre
Auteurdumois
 
Messages : 21
Enregistré le : 16 août 2017, 12:21

Re: Aurélien LIGNEREUX - "Chouans et Vendéens contre l'Empire"

Message par Auteurdumois » 07 févr. 2019, 01:37

Cyril a écrit :
21 nov. 2018, 21:15
Les questions:

1) Comment vous est venu, l'étincelle, le déclencheur qui vous a lancé dans les recherches et l'écriture sur un sujet si particulier que les cent jours en Bretagne et en Vendée ?
Il y a bien sûr toute une conjonction de causes qui m’y prédisposaient
- mes états de service comme chercheur (j’ai soutenu une thèse sur la gendarmerie, et je suis un spécialiste du maintien de l’ordre au XIXe siècle) ; de plus, j’ai été en poste à l’université d’Angers
- j’avais réalisé auparavant quelques travaux exploratoires sur le terrorisme mis en œuvre par des chouans irréductibles https://journals.openedition.org/lrf/390 , ou sur les mécanismes de la prise d’armes https://journals.openedition.org/abpo/2077 . Je vous mets les liens de ces articles, cela pourrait vous intéresser et nous pourrons en discuter à l’occasion !
2) J'ai pu lire toute la retenue des deux camps pour éviter une autre guerre totale et sanglante comme avaient pu l'être les précédentes de 1793 et 1799.
Pensez vous que les horreurs avaient été telles que les esprits encore traumatisés avaient encore peur de déclencher les mêmes horreurs et dévastations dans leurs pays et leurs familles ?
Oui, très certainement. Pensez donc : 170 000 morts au bas mot pour la Vendée. Et des milliers d’autres pour la Chouannerie. En 1815, c’était il y a 20 ans. Il reste des témoins-survivants ; les stigmates se lisent encore sur le paysage. Et des milliers de blessés, mutilés… qui demanderont des pensions à la Restauration. Et ces femmes, violentées, marquées dans leur chair, certaines atteintes de maladies vénériennes.
Ceci, si l’on y pensait souvent, on ne devait guère en parler. Pudeur, peur, pardon : tout conspire au silence. Si bien que les sources ne disent rien de cette mémoire vive et brûlante. Il faudrait pouvoir percer le secret des confessionnaux.
Une chose sûre, mais avec l’embellissement épique, héroïque, on ne souhaitait pas revivre cela. Les autorités napoléoniennes étaient bien de cet avis, et n’avaient aucun intérêt à enclencher un nouveau cycle de violences et de haine : les atrocités de 1794 signalent précisément l’anarchie militaire, le manque d’Etat. Ce serait contredire toute l’œuvre napoléonienne que d’être à nouveau entraînés dans une telle spirale.
3) J'ai été très marqué, une fois encore par le clientélisme qui a présidé à la seconde restauration. (ex: les places de gendarme).
Mais cela semble monnaie courante tout au long de cette période qui nous passionne, vous qui à travers votre ouvrage l'empire des Français (1799-1815) avez une vue plus globale, pouvez vous confirmer mon impression ?
Dans la gendarmerie, le clientélisme aurait dû disparaître du fait de l’introduction de critères de recrutement très précis ; les règlements de l’Arme sont mis entre parenthèses afin de pouvoir distribuer les postes à des Vendéens à titre de récompenses et comme assurance de fidélité pour la Restauration.
En dehors de la gendarmerie…, le recrutement dans les administrations est dans une période de transition marquée par la coexistence des pratiques de patronage et des exigences professionnelles.
Pour tout vous dire, c’est l’objet de mon prochain livre (sortie chez Fayard, à l’automne), sur les fonctionnaires français expatriés dans l’Europe napoléonienne. La question du clientélisme y sera centrale : je vous donne donc rdv !

Avatar du membre
Auteurdumois
 
Messages : 21
Enregistré le : 16 août 2017, 12:21

Re: Aurélien LIGNEREUX - "Chouans et Vendéens contre l'Empire"

Message par Auteurdumois » 07 févr. 2019, 01:39

Espagne a écrit :
01 janv. 2019, 16:58
Maintenant, mes quelques questions pour l'auteur :

1. Combien de temps pour réunir toutes ces données, les ranger, les arranger ? Cela est-il associé à un plan/découpage rigoureux du livre ?
Cela représente environ deux ans de travail, d’élaboration et d’écriture, mais en partant sur de bonnes bases, c’est-à-dire la maîtrise de la bibliographie et toute une série de dépouillements d’archives au préalable pour tester l’intérêt et la faisabilité du sujet.
2. Travail solitaire ou collaboratif ?
Ici en solo. Les guerres de l’Ouest intéressent peu de collègues !
3. Pourquoi et comment la période s'est-elle imposée à l'auteur ?
Il ne vous aura pas échappé que le livre est sorti en 2015. Mais alors que tout annonçait un énième tir croisé sur Waterloo, ce qui fut effectivement le cas, il m’avait paru intéressant d’envisager comme à revers cette folle année, et, de fait, l’Ouest de la France était l’un des meilleurs observatoires pour saisir sur le terrain cette succession renversante d’événements.
4. Enfin, mon "dada" : c'est une torture pour moi que tous ces renvois vers les Notes en fin de volume. Cela coupe "ma façon" de lire.
Est-ce un choix des auteurs ou de l'éditeur ? Ne pourrait-on faire cela que pour des renvois vers des sources (livres et autres), en conservant en bas de page, ce qui éclaircit ou précise l'écrit ?
Choix de l’éditeur (par ailleurs vraiment super au niveau de l’accompagnement). Les éditeurs pensent qu’un livre avec notes fait fuir les lecteurs. Comme il s’agit pourtant de préserver la traçabilité de ce qui est dit, les notes sont regroupées de façon un peu honteuse, dans le placard de fin d’ouvrage.
Ceci dit, je dois faire mon mea culpa : si vous avez trouvé dans les notes des éléments qui éclaircissent ou précisent l’écrit, j’aurais pu les insérer dans le corps du développement. C’était le contrat avec l’éditeur : les notes ne doivent abriter que des références.

Avatar du membre
Cyril
Sergent
Sergent
Messages : 774
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Aurélien LIGNEREUX - "Chouans et Vendéens contre l'Empire"

Message par Cyril » 07 févr. 2019, 10:34

Je remercie Aurélien LIGNEREUX pour ses réponses claires et concises, tout comme l'était le livre. J'ai bien noté la sortie du prochain livre sur les fonctionnaires français expatriés dans l’Europe napoléonienne, encore un sujet que je qualifierai d'original et il faut bien l'avouer, totalement inconnu pour ma part!

J'attends d'être plus au calme pour lire les articles que vous avez eu la gentillesse de nous avoir avoir...je cherche un mot français...pour linker. :?
"Servir est mon devoir"

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1040
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Aurélien LIGNEREUX - "Chouans et Vendéens contre l'Empire"

Message par Général Colbert » 07 févr. 2019, 12:31

Moi aussi je remercie Aurélien Lignereux pour ses réponses richeset franches et sa complaisance à nous répondre.

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1150
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Aurélien LIGNEREUX - "Chouans et Vendéens contre l'Empire"

Message par Joker » 07 févr. 2019, 18:51

Un grand merci à vous M. Lignereux pour la précision de vos réponses, ainsi que le soin et le souci du détail que vous avez apportés pour nous les fournir.
Avec vous, j'ai découvert un auteur, un historien et un pan de l'Histoire dont je ne connaissais pratiquement rien.
J'ai pris bonne note de la parution de votre prochain ouvrage dont le thème me semble également fort intéressant.
Bien cordialement !
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Espagne
 
Messages : 311
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

Re: Aurélien LIGNEREUX - "Chouans et Vendéens contre l'Empire"

Message par Espagne » 09 févr. 2019, 21:32

Bonsoir.
Merci Mr Lignereux pour vos réponses. J'aspire à écrire un bio sur la période, et, tout conseil, toute information, méthodologie, tout "relationnel" avec les éditeurs sont des données et expériences qui m'enrichissent.
Très cordialement.
Philippe
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • [ Napoléonothèque ] Chouans et Vendéens contre l'Empire
    par L'âne » 03 nov. 2017, 14:41 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    202 Vues
    Dernier message par L'âne
    03 nov. 2017, 14:41
  • Armée Française contre Turcs Ottomans sous l'Empire
    par Loïc Lilian » 13 nov. 2016, 00:23 » dans Salon Ier Empire
    4 Réponses
    530 Vues
    Dernier message par lutzen 1813
    23 nov. 2016, 16:19
  • Chouans !
    par lutzen 1813 » 25 févr. 2016, 08:14 » dans Salon Ier Empire
    19 Réponses
    3916 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    02 oct. 2018, 18:45
  • Vendéens croyants-crédules
    par Soldat Inconnu » 01 oct. 2018, 14:55 » dans Salon Ier Empire
    2 Réponses
    295 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    01 oct. 2018, 19:17