Michel De JAEGHERE: « Napoléon, faites entrer l’accusé ! »

Modérateur : Joker

Avatar du membre
Bruno Roy-Henry
  
  
Messages : 133
Enregistré le : 19 févr. 2021, 22:56

Re: Michel De JAEGHERE: « Napoléon, faites entrer l’accusé ! »

Message par Bruno Roy-Henry »

J'ai relevé, dans l'article de Jean Martin (Dictionnaire Napoléon) Docteur es-lettres, maître de conférences à l'université de Paris-IV, consacré à l'esclavage, le passage suivant :

"[...] Bonaparte adressa à Cambacérès un ensemble d'instructions en vue d'un senatus-consulte visant à répartir les colonies en deux classes (27 avril 1802). Ce projet avait en fait pour but de freiner le glissement vers un rétablissement général de l'institution (l'esclavage). - objectif vers lequel les assemblées paraissaient se diriger. Il aurait ainsi ouvert les voies à une abolition définitive et graduelle faisant place au régime du travail obligatoire. Mais Cambacérès et les trois conseillers d'état chargés de la mise en forme du projet (Dupuy, Renault de Saint-Jean d'Angély et Bruix) rédigèrent un texte qui prévoyait le retour pur et simple à l'esclavage, sauf en Guadaloupe, en Guyane et à Saint-Domingue. Ce projet fut examiné par le Corps Législatif et approuvé par le Tribunat, mais le Sénat jugea cette disparité de statut inconstitutionnelle et invita le Premier Consul à adopter un régime unique. Sur les conseils de ses proches, Bonaparte se prononça tout naturellement en faveur d'un rétablissement général de l'esclavage [...]."
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4149
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Michel De JAEGHERE: « Napoléon, faites entrer l’accusé ! »

Message par Cyril Drouet »

Ce qui est affirmé dans cet article ne correspond pas aux faits.
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1794
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Tous coupables ?

Message par Bernard »

Germain Casse, 27e anniversaire de l'abolition de l'esclavage. Compte rendu du banquet commémoratif donné par les créoles présents à Paris le 5 mai 1875, 1875. Courrier de l'auteur à L'Univers sur l'attitude de l'Eglise catholique :

3° L’esprit clérical a rétabli l’esclavage là où il avait été aboli.
La royauté meurt et avec elle l’esprit clérical; l’esclavage est aboli. Napoléon s’annonce, signe le Concordat, ouvre une ère nouvelle à l’esprit clérical, et l’esclavage est rétabli. Le décret qui rétablit le culte caltholique est du 7 avril 1802 ; le décret qui rétablit l’esclavage est du 19 mai 1802. Qui donc a seulement protesté parmi les vôtres, qui étaient alors tout puissants ? Quand les jésuites ont été chassés de la Russie, en 1820, ils possédaient 22,000 serfs. En 1845, M. de Lastevrie disait à la tribune française qu’il y avait beaucoup de prêtres qui possédaient des esclaves aux colonies. Ah ! comme disait M. Gustave de Beaumont, « si le possesseur d’esclaves était humain et juste, il cesserait d’être maître ; sa domination sur ses nègres est une violation continue et obligée de toutes les lois de la morale et de l’humanité." Aujourd’hui même, à l’heure où j’écris ces lignes, n’est-ce pas la nation la plus catholique, l’Espagne, qui, seule dans le monde civilisé, possède des esclaves ? Le pape a-t-il jamais protesté ? Vos évêques ont-ils jamais protesté? Vous-mêmes avez-vous jamais écrit un mot en faveur des malheureux esclaves ? Quand, il y a deux ans, un député a demandé à l’Assemblée nationale de formuler le vœu de voir l’esclavage aboli à Cuba et à Porto-Rico, quel accueil a-t-il reçu de vos amis ? M. l’évêque Dupanloup et M. l’abbé Jaffré se sont-ils levés, comme représentahts du catholicisme, pour soutenir cette motion ? Ont-ils fait entendre une parole de consolation et d’espérance ? — Répondez.”
Modifié en dernier par Bernard le 22 mars 2021, 09:13, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1794
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Tous coupables, suite

Message par Bernard »

Joseph Saint-Rémy, Pétion et Haïti, étude monographique et historique, 1864.
L'ouvrage cite une lettre du général Leclerc à Bonaparte :
« Je n'ai à me reprocher, dit encore Leclerc au premier consul dans une dépêche du 15 vendémiaire an XI (7 octobre 1802), aucune fausse mesure ; et, si de très bonne ma position est devenue mauvaise, il ne faut en accuser que la maladie qui a détruit mon armée, le rétablissement prématuré de l'esclavage à la Guadeloupe, et les journaux et lettres de France, qui ne parlent que d'esclavage. »
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2807
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Michel De JAEGHERE: « Napoléon, faites entrer l’accusé ! »

Message par L'âne »

Nous pouvons noter que le Code noir édicté par Colbert stipulait que la religion catholique était obligatoire pour les esclaves...
Et ce qui est curieux c'est qu'il considérait les esclaves comme "être meubles" et qu'il y avait donc une incohérence en ce sens qu'une chose ne peut être chrétienne...
Mais bon, il paraît que l'un des soucis majeurs était de sauver les âmes par le baptême...
Aurea mediocritas
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1794
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Michel De JAEGHERE: « Napoléon, faites entrer l’accusé ! »

Message par Bernard »

L'âne a écrit : 22 mars 2021, 08:38 Mais bon, il paraît que l'un des soucis majeurs était de sauver les âmes par le baptême...
A cette époque, les prêtres (enfin, pas tous, heureusement) avaient plus important à faire...
Avatar du membre
Bruno Roy-Henry
  
  
Messages : 133
Enregistré le : 19 févr. 2021, 22:56

Re: Michel De JAEGHERE: « Napoléon, faites entrer l’accusé ! »

Message par Bruno Roy-Henry »

Cyril Drouet a écrit : 21 mars 2021, 23:57 Ce qui est affirmé dans cet article ne correspond pas aux faits.
Je n'ai rien trouvé qui contredise l'article de Jean Martin. Sauf en ce qui concerne le rôle du Sénat, où je n'ai rien trouvé qui confirme un avis défavorable à la loi du 20 mai 1802. Cet avis existe-t-il ? Thiers le mentionne, mais sans donner de références (comme souvent). En tout état de cause, il n'existe pas de senatus-consulte reprenant les arrêtés consulaires postérieurs à la loi du 20 mai 1802, comme cela était marqué dans les intentions de Bonaparte le 27 avril 1802. Ou alors, s'il existe, je n'en ai pas trouvé trace...
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4149
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Michel De JAEGHERE: « Napoléon, faites entrer l’accusé ! »

Message par Cyril Drouet »

Bruno Roy-Henry a écrit : 22 mars 2021, 11:12
Cyril Drouet a écrit : 21 mars 2021, 23:57 Ce qui est affirmé dans cet article ne correspond pas aux faits.
Je n'ai rien trouvé qui contredise l'article de Jean Martin. Sauf en ce qui concerne le rôle du Sénat, où je n'ai rien trouvé qui confirme un avis défavorable à la loi du 20 mai 1802. Cet avis existe-t-il ? Thiers le mentionne, mais sans donner de références (comme souvent). En tout état de cause, il n'existe pas de senatus-consulte reprenant les arrêtés consulaires postérieurs à la loi du 20 mai 1802, comme cela était marqué dans les intentions de Bonaparte le 27 avril 1802. Ou alors, s'il existe, je n'en ai pas trouvé trace...
Je ferai le point sur cet article de Martin dans un autre fil.
Avatar du membre
Bruno Roy-Henry
  
  
Messages : 133
Enregistré le : 19 févr. 2021, 22:56

Re: Michel De JAEGHERE: « Napoléon, faites entrer l’accusé ! »

Message par Bruno Roy-Henry »

Ah, j'ai trouvé finalement (wikipedia):

https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_sur_l ... 0_mai_1802
  • La loi au Sénat :

    Le 19 mai 1802 (30 floréal an X) le projet est présenté au Sénat par Jaubert, sénateur de la Gironde : « L’expérience nous apprend quels sont les bras qui seuls peuvent être employés à la culture aux colonies. Elle nous dit quels sont les êtres pour lesquels la liberté n’est qu’un fruit empoisonné * ». L’amiral Bruix continue « La liberté dans Rome, s’entourait d’esclaves… La politique, le soin de notre grandeur, nous prescrivent de ne pas briser les chaînes. » Saint-Jean d’Angély continue « L’humanité ne veut pas qu’on s’apitoie avec exaltation sur le sort de quelques hommes et qu’on leur procure des biens douteux en exposant une partie de l’espèce humaine à des maux certains et terribles ». Le sénat jugera que la disparité de statut (maintien de l’esclavage et de l’abolition) prévue par la loi est inconstitutionnelle et invite Bonaparte à adopter un régime unique. De ce fait le texte est simplifié pour ne plus mentionner que les conséquences de l’application du traité d’Amiens, à savoir le maintien de l’esclavage dans les territoires rendus par les Britanniques (Martinique…). S’y ajoute le maintien de l’esclavage à La Réunion où il n’a jamais été aboli dans la pratique, il y a dans ce cas particulier une avancée des esclavagistes.
* Journal Le Moniteur, 1er Prairial an X, p. 1015.
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1794
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Michel De JAEGHERE: « Napoléon, faites entrer l’accusé ! »

Message par Bernard »

Bruno Roy-Henry a écrit : 22 mars 2021, 15:48
Le 19 mai 1802 (30 floréal an X) le projet est présenté au Sénat par Jaubert, sénateur de la Gironde...
* Journal Le Moniteur, 1er Prairial an X, p. 1015.
Hélas, les références ne sont pas correctes. Ce texte existe bien au Moniteur du 21 mai 1802 mais en page 995 et dans le compte rendu du Corps législatif, séance du 30 floréal. Il ne s'agit donc pas du Sénat.
Capture d’écran 2021-03-22 à 16.09.34.png
La suite est à lire ici : https://www.retronews.fr/journal/gazett ... /1263111/2. On ne peut pas dire qu'ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient ! Bruix déclare : “Qu'une portion du genre humain soit condamnée par la nature ou par des institutions sociales au travail servile et à l'esclavage, on peut en gémir, sans doute !” Il faut lire tout le texte, fort clair où toute la démarche est expliquée...
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Michel Cymes serait curieux d'ouvrir le tombeau de Napoléon Ier
    par L'âne » » dans L'actualité napoléonienne
    43 Réponses
    5569 Vues
    Dernier message par Rigodon d'honneur
  • Michel Guyot et la flotte de Toulon
    par Maria Kel » » dans Napoléon à travers les Arts
    0 Réponses
    730 Vues
    Dernier message par Maria Kel