Le bicentenaire de la discorde

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 945
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Le bicentenaire de la discorde

Message par la remonte »

Napoléon lui même n'a pas voulu rendre la France plus petite qu'il ne l'avait trouvée et a refusé ainsi la paix .
ce que je veux dire c'est que certes on aurait pleuré amèrement la perte de l'Alsace mais qu'en y ajoutant quelques territoires mosellans , Bismarck les a transformés en Lorraine , même si c'est faux mais la Lorraine de Jeanne d'Arc c'était pas possible .
l'a t-il fait exprès comme on agite un chiffon rouge devant le taureau ? pour mieux provoquer un nouveau conflit ?
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1672
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Le bicentenaire de la discorde

Message par Bernard »

la remonte a écrit : 17 févr. 2021, 09:44 sans chercher plus de discorde encore mais une question :
lors du traité de Francfort , si Bismarck qui était pourtant un homme politique avisé , s'était contenté de la seule Alsace comme terre de l'ancien empire romain germanique ( avant Louis XIV ) , est ce que la rupture entre les 2 nations aurait été aussi définitive ? en prenant des départements français de toujours , il est évident que toute réconciliation était impossible.
L'idée de récupérer l'Alsace-Moselle date de bien avant Bismarck et elle était déjà sur la table lors du traité de Vienne en 1815. Les grands poètes allemands expliquent que le Rhin (Vater Rhein pour les Allemands, le père Rhin, dit d'une manière affectueuse) ne peut pas être une frontière et que tout son bassin est germanique, donc allemand. Pour Bismarck, il s'agit tout à la fois de reprendre ce que Louis XIV avait retiré au Saint Empire et de regrouper dans le nouvel Empire toutes les régions germanophones, ainsi, bien sûr, que d'humilier la France. Toute revendication supplémentaire n'aurait pas passé... ni tenu dans la durée (1871-1918, cela fait tout de même deux générations).
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1672
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Le bicentenaire de la discorde

Message par Bernard »

L'un des principes de cette réunification est décrit dans ces termes par Ernst Moritz Arndt : “Wenn die Deutschen den Rhein besitzen, so schwebt jener Einfluß auf eben benannte Länder zwischen ihnen und den Franzosen im Gleichgewicht ; wenn die Franzosen den Rhein besitzen, so haben sie jenen Einfluß allein.” En gros : “Si les Allemands possèdent le Rhin, alors cette influence sur les pays nommés [ceux de la rive gauche du Rhin] s'équilibre entre eux et les Français ; si les Français possèdent le Rhin, ce sont eux seuls qui exerceront cette influence.”
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 945
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Le bicentenaire de la discorde

Message par la remonte »

est ce que les pays mosellans sont germanophones ou l'étaient ?
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1672
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Le bicentenaire de la discorde

Message par Bernard »

la remonte a écrit : 17 févr. 2021, 14:18 est ce que les pays mosellans sont germanophones ou l'étaient ?
Pour simplifier, les territoires annexés sont germanophones. La réalité est plus nuancée et les influences linguistiques bien différentes.
Avatar du membre
Général Colbert
Col Lanciers Gde
Col Lanciers Gde
Messages : 1585
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24
Localisation : Picardie (Somme)

Re: Le bicentenaire de la discorde

Message par Général Colbert »

En fait, en Moselle, la frontière linguistique se trouvait à Boulay : à l'ouest de cette localité, on a toujours parlé Français.
Vous avez deux rivières aux noms explicites : la Nied allemande et la Nied française......
:salut:
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2707
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Le bicentenaire de la discorde

Message par Joker »

Le bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte soulève déjà polémiques et divisions.
Rétablissement de l'esclavage et guerre en abondance entachent l'héritage du personnage historique préféré des français.
Que célébrer et comment le 5 mai 2021 ?

https://www.franceculture.fr/emissions/ ... 1613728703
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2773
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Le bicentenaire de la discorde

Message par L'âne »

Bernard a écrit : 13 févr. 2021, 17:50 Ni napoléophobe, ni napoléophile mais passionné par notre histoire, je trouve dommage de réduire cette page de notre histoire à cette question de l'esclavage, accessoirement présentée d'une manière tendancieuse (voir nos discussions par ailleurs sur ce forum).
Je vous rejoins cher Bernard.
Ceux qui continuent à évoquer le rétablissement de l'esclavage sont soient incultes, soit limités, soit, pire... de mauvaise foi.
Ils devraient garder leur énergie pour essayer de faire évoluer le monde dans le bon sens, notamment en intervenant dans les pays dont ils sont originaires, au service de leur prochain, vivant bien souvent dans des états pubères en matière de démocratie...
Cyril Drouet a écrit : 13 févr. 2021, 20:31 J'ai une approche différente. A l'amour de la guerre, je préfère l'amour de la puissance. Et pour nourrir cette ambition, la guerre était un moyen ; moyen où il excellait de par ses compétences et l'armée dont il hérita et qu'il transforma.
Je vois les choses de la même façon.
Napoléon est un homme de son temps.
Rappelons que même des hommes d'Église, jamais en retard d'une contradiction avec la Parole du Christ, prônaient les vertus de la guerre.
Napoléon ne voyait autre chose que la raison d'état et la fin justifiait les moyens.
Tout cela servait également son ego, c'est un doux euphémisme que de le dire...
Joker a écrit : 19 févr. 2021, 19:08 Que célébrer et comment le 5 mai 2021 ?
Dans une sobriété heureuse, comme nous le faisons chaque année, en nous rappelant que le corpus de cette Histoire extraordinaire nous permet d'échanger encore et encore, en prenant du plaisir autant que faire se peut.
S'agissant de politique, peu importe.
L'Histoire napoléonienne n'a pas besoin de célébration en grandes pompes... Tout est là, livres, vidéos, conférences, pour que chacun croise la route de cette fabuleuse épopée à un moment ou à un autre, et puisse, à force d'études, se faire une opinion plus ou moins objective sur chacun des volets qui la caractérisent.

Avons-nous besoin de communier pour avoir la foi ?
Aurea mediocritas
Avatar du membre
Royal Scot's Guard
Off. Scot's Guard
Off. Scot's Guard
Messages : 888
Enregistré le : 17 juil. 2017, 10:31
Localisation : Alsace

Re: Le bicentenaire de la discorde

Message par Royal Scot's Guard »

Ceux qui continuent à évoquer le rétablissement de l'esclavage sont soient incultes, soit limités, soit, pire... de mauvaise foi.
Ils devraient garder leur énergie pour essayer de faire évoluer le monde dans le bon sens, notamment en intervenant dans les pays dont ils sont originaires, au service de leur prochain, vivant bien souvent dans des états pubères en matière de démocratie
J'adhère pleinement à cette analyse !
Le problème c'est que les "incultes" font le rapprochement avec la vie d'aujourd'hui, et ne sont pas capables de remettre les faits dans leur contexte de l'époque.
De plus, avec ce mouvement " blacks lives matter" quoi de plus normal pour remuer le fond de la marmite fusse t-il il y 220 ans !
Pourquoi ne parle t-on pas de la traite des blanches ? de la circoncision ? des mariages forcés ? de la charia ? etc.
:salut:
Devise des Royals Scot's Dragoons Guards : "Nemo me impune lacessit"
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3999
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Le bicentenaire de la discorde

Message par Cyril Drouet »

L'âne a écrit : 20 févr. 2021, 03:57 Ceux qui continuent à évoquer le rétablissement de l'esclavage sont soient incultes, soit limités, soit, pire... de mauvaise foi.
L'histoire de tout temps (et la napoléonienne en est un bel (triste) exemple) a été instrumentalisée à des fins politiques.
En soi, ce n'est pas l'évocation de l'esclavage qui pose souci mais la manière avec laquelle on aborde la problématique en question. Et c'est vrai que ce sujet sensible a produit et produit encore (et ce n'est pas fini...) bien des déchets ; et ce, quel que soit le camp des individus se servant de l'histoire pour mieux brandir leurs totems.
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Médaille du Bicentenaire
    par Joker » » dans Bicentenaire 1821-2021
    11 Réponses
    124 Vues
    Dernier message par Espagne
  • A propos d'un bicentenaire...
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    41 Vues
    Dernier message par Joker
  • Le bicentenaire de la naissance de l'Empereur
    par Maria Kel » » dans Napoléon à travers les Arts
    3 Réponses
    1117 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
  • Bicentenaire 5 Mai 2021
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    2 Réponses
    1242 Vues
    Dernier message par Royal Scot's Guard
  • Bicentenaire des jardins de Longwood
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    463 Vues
    Dernier message par Joker