Guerre d'Espagne. Officiers tués ou blessés.

Vous n’êtes pas encore inscrit(e) sur le forum et vous avez des interrogations concernant l'Histoire napoléonienne ou vous pouvez apporter une réponse à l'un des sujets abordés ?
Vous pouvez le faire ici !

Modérateur : Général Colbert

Règles du forum
Ce forum est dédié aux visiteurs non inscrits.
Il vous permet de soumettre vos questions, donner vos avis ou encore apporter des réponses aux sujets traités.
N’hésitez pas à rédiger une ou plusieurs questions, l’équipe du forum procédera à la validation et notre communauté y répondra.
Au plaisir, l’équipe du forum Napoléon1er.net.
agathosmus

Guerre d'Espagne. Officiers tués ou blessés.

Message par agathosmus »

Bonjour à tous,
Je recherche quelqu'un qui possèderait l'ouvrage suivant : Plans Campos (Jorge) & Grajal de Blas (Antonio), ]Officiers de Napoléon tués ou blessés pendant la Guerre d'Espagne (1808-1814), 2 vol., Madrid, 2017. [1er vol. : Dictionnaire des officiers identifiés et non-identifiés, 668 p. ; 2nd vol. : Annexes et bibliographie, 382 p.]
Cet ouvrage pourrait mentionner un Jean Ambroise Blanchard au sort duquel je m'intéresse depuis longtemps et dont je ne sais ce qu'il est devenu.
Je serais très obligé à son éventuel détenteur, s'il ne juge pas ma demande trop indiscrète, de m'indiquer tout ce qui se rapporte à ce Jean Ambroise Blanchard : date et lieu de naissance, affectations, faits d'armes, blessures, sources, etc.
Je le remercie par avance de ce qu'il pourra faire.
Agathosmus
Avatar du membre
Rigodon d'honneur
Colonel 3ème Hussard
Colonel 3ème Hussard
Messages : 475
Enregistré le : 05 févr. 2018, 23:02

Re: Guerre d'Espagne. Officiers tués ou blessés.

Message par Rigodon d'honneur »

J'ai ;)
Je vous répondrai avec plaisir, mais je n'ai pas le livre sous la main en ce moment...
Par précaution, faites un message de rappel la semaine prochaine, des fois que j'oublie de vous répondre :D
:salut:
"Ils grognaient, et le suivaient toujours..."
agathosmus

Re: Guerre d'Espagne. Officiers tués ou blessés.

Message par agathosmus »

Voilà une perspective bien agréable, dont je vous remercie sans plus attendre.
Avatar du membre
Rigodon d'honneur
Colonel 3ème Hussard
Colonel 3ème Hussard
Messages : 475
Enregistré le : 05 févr. 2018, 23:02

Re: Guerre d'Espagne. Officiers tués ou blessés.

Message par Rigodon d'honneur »

agathosmus a écrit :
16 févr. 2020, 20:29
Je serais très obligé à son éventuel détenteur, s'il ne juge pas ma demande trop indiscrète, de m'indiquer tout ce qui se rapporte à ce Jean Ambroise Blanchard : date et lieu de naissance, affectations, faits d'armes, blessures, sources, etc.
voilà comme promis les infos concernant Jean Ambroise Blanchard contenues dans le livre que vous évoquez :
BLANCHARD Jean Ambroise. né le 25/10/1774 à Paris. capitaine au 7e régiment d'infanterie de ligne. blessé le 21/01/1810 à Mollet (Barcelona), mort le 31/03/1810 ()source : SHD, cote Xb346).

au travers d'autres sources dont je dispose (SHD, cote 2Yb641), on peut reconstituer le parcours suivant :
sergent-major à la 7e demi-brigade d'infanterie de ligne, il passe avec son unité à Saint-Domingue, où il est nommé successivement à titre provisoire sous-lieutenant puis lieutenant.
lors de la réorganisation de son unité en 7e régiment d'infanterie de ligne, il est reconnu dans le grade de sous-lieutenant à compter du 3 messidor an X (22/06/1802) - et ce conformément à la décision impériale du 21/11/1804 portant que les officiers composant le nouveau 7e de ligne ne seront reconnus que dans le grade immédiatement supérieur à celui qu'ils avaient avant leur départ pour les colonies et auquel ils ont été provisoirement nommés.
à l'époque du 28/01/1806, il est sous-lieutenant à la 1ère compagnie de fusiliers du 2e bataillon du 7e de ligne.
il est promu lieutenant à une date que je ne parviens pas à déterminer (a priori vers 1806-1807, et peut-être le 30/11/1806 ?).
alors qu'il est lieutenant au 1er bataillon, il est promu capitaine à une date que je ne parviens pas à déterminer (6 mars ou avril ou août 1807 ou 1809), et sert d'abord au 2e bataillon avant de passer au 3e bataillon (au sein duquel il sert au moment de son décès).
:salut:
"Ils grognaient, et le suivaient toujours..."
Avatar du membre
lucien
Caporal
Caporal
Messages : 323
Enregistré le : 23 juil. 2019, 10:02

Re: Guerre d'Espagne. Officiers tués ou blessés.

Message par lucien »

Bonjour,
Petit complément.
Lors de la réorganisation de son unité en 7e régiment d'infanterie de ligne, il est reconnu dans le grade de sous-lieutenant à compter du 3 messidor an X (22/06/1802)

Blanchard (1).JPG
Blanchard (2).JPG
Chaque jour une surprise
Avatar du membre
lucien
Caporal
Caporal
Messages : 323
Enregistré le : 23 juil. 2019, 10:02

Re: Guerre d'Espagne. Officiers tués ou blessés.

Message par lucien »

7eme Rgt de Ligne - 1er Bataillon - 15 Vendémiaire AN XIII.
Ambroise Blanchard - 6eme Compagnie.

Blanchard (3).JPG
Blanchard (4).JPG
Blanchard (5).JPG
Chaque jour une surprise
Avatar du membre
lucien
Caporal
Caporal
Messages : 323
Enregistré le : 23 juil. 2019, 10:02

Re: Guerre d'Espagne. Officiers tués ou blessés.

Message par lucien »

25 Vendémiaire AN XIII.
Il est fait mention de Blanchard Sergent Major à St DOMINGUE avant d'être nommé officier.

Blanchard (6).JPG
Blanchard (7).JPG
Chaque jour une surprise
Avatar du membre
lucien
Caporal
Caporal
Messages : 323
Enregistré le : 23 juil. 2019, 10:02

Re: Guerre d'Espagne. Officiers tués ou blessés.

Message par lucien »

15 Janvier 1806 - Le corps a migré à Poitier.

Blanchard (8).JPG
Blanchard (9).JPG
Chaque jour une surprise
Avatar du membre
lucien
Caporal
Caporal
Messages : 323
Enregistré le : 23 juil. 2019, 10:02

Re: Guerre d'Espagne. Officiers tués ou blessés.

Message par lucien »

Le 1er Fructidor AN XIII après une inspection du Corps.
Le sieur Blanchard apparait maintenant au second Bataillon.
Quelques extraits du livret d'inspection du second Bataillon.
Blanchard (10).JPG
Blanchard (11).JPG
Blanchard (12).JPG
Fichiers joints
Blanchard (11).JPG
Chaque jour une surprise
agathosmus

Re: Guerre d'Espagne. Officiers tués ou blessés.

Message par agathosmus »

Merci infiniment de toutes ces informations, que vous avez eu l'amabilité de compléter avec d'autres éléments recueillis par vous. Je suis navré de voir que cela vous ait fait veiller fort tard.

Tout cela est précieux car, même si aucune filiation n'est indiquée, plusieurs points sont désormais acquis :
- Le Blanchard donné par Martinien en la page 132 de son Tableau par corps et par batailles des officiers tués et blessés pendant les guerres de l'Empire (1805-1815), Paris, H. Charles-Lavauzelle, 1899 [ouvrage mis en ligne par Gallica], a donc, dans l'édition espagnole, trouvé un prénom (Jean Ambroise), ainsi qu'une date et un lieu de naissance (25 octobre 1774 à Paris), ceci en s'appuyant sur un rapport d'inspection du 7e RI de ligne, conservé sous la cote Xb 346 du SHD.
- Ce même prénom est celui de l'officier dont vous donnez les états de service d'après les contrôles des officiers des 10 premiers régiments d'infanterie de ligne pour la période an II-1815, conservés sous la cote 2 Yb 641 du SHD.

Reste maintenant à tenter de reconstituer son parcours antérieur, et à savoir s'il peut être identifié comme le Jean Ambroise Blanchard engagé volontaire le 28 juin 1791 au 6e bataillon, section du Val de Grâce, dépendant de la 1re division de la garde nationale de Paris, mentionné à la page 25 de l'ouvrage de Chassin (Ch.-L.) & Hennet (L.), Les Volontaires nationaux pendant la Révolution, I, Historique militaire et états de services des huit premiers bataillons de Paris, levés en 1791 et 1792, Paris, 1899, comme le montre le lien ci-dessous :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... texteImage
Au cas où cela serait, ce Jean Ambroise aurait donc eu un peu moins de 16 ans 8 mois lors de son enrôlement.

Voyons maintenant ce qu'est devenu son unité. Le même ouvrage de Chassin & Hennet nous apprend (p. 139 & 273) que, quelques jours après l'enrôlement ci-dessus, les 3 premiers bataillons de Paris étaient formés, le 3e étant constitué des inscrits des 1re et 2e divisions de la garde nationale parisienne. L'organisation du 3e bataillon des volontaires du département de Paris se termina le 18 juillet par la formation de la compagnie de grenadiers et de celle de canonniers. On peut donc raisonnablement penser que ce 18 juillet 1791 va se substituer aux dates d'engagement initial. Les auteurs ajoutent, sans plus de précisions : Les hommes des districts suburbains furent répartis dans les trois bataillons.

Il convient de noter ici qu'un Jean Blanchard, tailleur, s'était engagé en ce même mois de juin 1791, au 10e bataillon, section des Carmes déchaussés, dépendant de la 2e division de la garde nationale de Paris (voir la page 47 du même ouvrage), et allait donc lui aussi se retrouver versé dans le 3e bataillon de Paris.

L'historique des opérations auxquelles participa ce 3e bataillon, du 18 juillet 1791 au 22 août 1796, est rapporté aux pages 273 à 319.

Le 1er mars 1793, il est défait à Aldenhoven, aux avant-postes d'Aix-la-Chapelle ; ce jour-là, un Blanchard, de la Cie des grenadiers, est mentionné comme mort ou fait prisonnier (p. 282 de l'ouvrage précité).

Après avoir complété ses effectifs, le 3e bataillon repartit en campagne et alla bientôt renforcer la garnison du Quesnoy. La place capitula le 11 septembre 1793 et le 3e bataillon fut fait prisonnier de guerre, à la sortie de la garnison hors de la place, le 13 septembre 1793 (p. 289 de l'ouvrage susdit).

Après la capitulation du Quesnoy, qui amena une seconde fois la destruction du corps, le dépôt est la seule partie demeurante du 3e bataillon de Paris et constitue celui-ci jusqu'à la rentrée des prisonniers de guerre (p. 293, ).

Ceci explique que, en 1795, lors de la 1re réorganisation, ce bataillon ne pourra être amalgamé.

Après retour progressif des prisonniers, le bataillon acheva d'être réorganisé le 1er mars 1796 et son contrôle dressé (p. 294, d°). Y figure (p. 311,) un Blanchard (Louis), de Vaugirard, 17 ans. Volontaire, 18 juillet 1791 ; sergent, 1er mars 1793 ; sergent-major à la 7e demi-brigade, 1801.
Il est difficile de se prononcer sur ce Louis Blanchard : son âge, la date de son enrôlement et son rang de sergent-major à la 7e demi-brigade brigade correspondent aux données des cotes Xb 346 et 2 Yb 641 du SHD relatives à Jean Ambroise ; mais son prénom (Louis au lieu de Jean Ambroise) et son origine (Vaugirard) en diffèrent, encore que de Vaugirard au Val de Grâce il n'y a pas loin. Aucun Blanchard autre que Jean Ambroise ou Jean n'est engagé dans l'un quelconque des 20 bataillons composant les 1re et 2e divisions de la garde nationale de Paris. Mais, rappelons-nous que, lors de la constitution des trois premiers bataillons de Paris, les hommes des districts suburbains furent répartis dans les trois bataillons.

Le 22 août 1796, arrive la seconde réorganisation ; le 3e bataillon est alors amalgamé pour former, avec le 7e bataillon bis de volontaires de Paris et d'autres unités, la 7e demi-brigade de 2e formation (p. 295, 314 et 674, ).

Il convient de noter ici qu'un Jean Louis Blanchard, de Paris, figure au contrôle des sous-officiers composant le 7e bataillon bis de volontaires de Paris dressé le 18 thermidor an IV [5 août 1796], avec les données suivantes : Blanchard (Jean-Louis), sergent, entré au service le 2 septembre 1792, comptant 4 ans de service effectif et autant de campagnes (p. 660, ). Quelques pages plus loin (p. 668, ) est donné son état de service : Blanchard (Jean- Louis), de Paris, 19 ans. Volontaire, 2 septembre 1792 ; caporal de grenadiers, 24 octobre 1792 ; sergent de grenadiers, 1er avril 1793 ; passé à la 7e demi-brigade, 1796 ; rayé des contrôles, 1802.

En 1802, deux des bataillons de la 7e demi-brigade embarquèrent pour Saint-Domingue où, le 1er décembre 1803, ils furent faits prisonniers de guerre lors de l'évacuation du Cap (p. 316 et 674, )

Par l'arrêté du 1er vendémiaire an XII [24 septembre 1703], la 7e demi-brigade devient le 7e RI de ligne.

Au terme de cet examen, il me semble que l'on peut raisonnablement conclure que le Jean Ambroise Blanchard du bataillon du Val de Grâce et celui des cotes Xb 346 et 2 Yb 641 du SHD sont un seul et même individu. On peut se demander cependant si ce n'est pas lui qui sous le prénom de Louis, et dit de Vaugirard, figure au contrôle du 1er mars 1796, du 3e bataillon de Paris, tant les données correspondent : 17 ans ; volontaire, 18 juillet 1791 ; sergent, 1er mars 1793 ; sergent-major à la 7e demi-brigade, 1801 (p. 311, ). Reste maintenant à découvrir sa filiation.

Avec toute ma gratitude renouvelée.
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Officiers de Napoléon tués ou blessés en Espagne (1808-1814)
    par Rigodon d'honneur » 04 mars 2018, 12:00 » dans Livres - Revues - Magazines
    0 Réponses
    841 Vues
    Dernier message par Rigodon d'honneur
    04 mars 2018, 12:00
  • La guerre d'Espagne
    par Eric LM » 27 oct. 2017, 14:50 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    1 Réponses
    344 Vues
    Dernier message par Eric LM
    27 oct. 2017, 15:04
  • La cruauté, caractéristique de la guerre de Napoléon en Espagne - Thierry Lentz
    par L'âne » 11 mai 2020, 02:26 » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    187 Vues
    Dernier message par L'âne
    15 mai 2020, 11:10
  • Monument aux officiers, sous-officiers et soldats morts à Waterloo
    par Joker » 24 sept. 2017, 18:37 » dans L'actualité napoléonienne
    12 Réponses
    1328 Vues
    Dernier message par L'âne
    01 oct. 2017, 21:03
  • "Gueules cassées" et blessés de la face de l'Empire
    par Marc Morillon » 24 févr. 2019, 21:57 » dans Salon Ier Empire
    51 Réponses
    6541 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    08 juin 2020, 08:44