Napoléon était-il d'un naturel optimiste ou pessimiste ?

Vous n’êtes pas encore inscrit(e) sur le forum et vous avez des interrogations concernant l'Histoire napoléonienne ou vous pouvez apporter une réponse à l'un des sujets abordés ?
Vous pouvez le faire ici !

Modérateur : Général Colbert

Règles du forum
Ce forum est dédié aux visiteurs non inscrits.
Il vous permet de soumettre vos questions, donner vos avis ou encore apporter des réponses aux sujets traités.
N’hésitez pas à rédiger une ou plusieurs questions, l’équipe du forum procédera à la validation et notre communauté y répondra.
Au plaisir, l’équipe du forum Napoléon1er.net.
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3848
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Napoléon était-il d'un naturel optimiste ou pessimiste ?

Message par Cyril Drouet »

la remonte a écrit :
26 mai 2020, 09:31
c'est que c'est un homme de calcul pas vraiment d'inspiration , il n'y apas de miracle , il s'attache à un problème et découvre brusquement la solution .
« Il n'est pas de grandes actions suivies qui soient l'œuvre du hasard et de la fortune ; elles dérivent toujours de la combinaison et du génie. Rarement on voit échouer les grands hommes dans leurs entreprises les plus périlleuses. Regardez Alexandre, César, Annibal, le Grand-Gustave et autres, ils réussissent toujours ; est-ce parce qu'ils ont du bonheur qu'ils deviennent ainsi de grands hommes ? Non ; mais parce qu'étant de grands hommes, ils ont su maîtriser le bonheur. Quand on veut étudier les ressorts de leurs succès, on est tout étonné de voir qu'ils avaient tout fait pour l'obtenir. »
(Las Cases, Mémorial de Sainte-Hélène)

« Je lui ai souvent entendu dire : « On m'appelle heureux parce que je suis habile ; ce sont les hommes faibles qui accusent de bonheur les hommes forts.»
(Metternich, Mémoires)

« Il disait que la guerre ne se composait que d'accidents, et que bien que tenu de se plier à des principes généraux, un chef ne devait jamais perdre de vue tout ce qui pouvait le mettre à même de profiter de ces accidents. Le vulgaire appellerait cela bonheur, et ce ne serait pourtant que la propriété du génie. »
(Las Cases, Mémorial de Sainte-Hélène)

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 621
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Napoléon était-il d'un naturel optimiste ou pessimiste ?

Message par la remonte »

joueur , non pas dans le sens des dés qu'on jette mais dans celui des êtres et des choses qu'on manipule .
très tôt , parmi les gamins d'Ajaccio , ses frères ceux des écoles en France , il prend conscience de son ascendance naturelle comme tous les bons en maths en général.
il devient ainsi progressivement souverain non par droit divin mais par droit du génie , il peut même se demander si le génie en lui n'est pas de source divine ? allez savoir .
à partir de là , il se joue des événements comme des hommes qu'il tord à sa volonté .
mais c'est un génie qui travaille 18 à 20 heures par jour , ce qui rompt définitivement avec l'idée que la souveraineté soit un des rares métiers qui puisse exceller sans intelligence !
( même si sous la IV° , à nouveau on entendra ; " je vote pour le plus bête " )

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 621
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Napoléon était-il d'un naturel optimiste ou pessimiste ?

Message par la remonte »

en fait c'est Clémenceau sous la Troisième , pour Mauriac , il ne s'agissait pas du plus bête mais du plus inoffensif , ce qui est une autre façon de voir la politique

la vision politique d'un Hollande ; " il n'est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout"
. Henri Queuille un autre du Corrèze préférable au Zanbèze

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3848
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Napoléon était-il d'un naturel optimiste ou pessimiste ?

Message par Cyril Drouet »

la remonte a écrit :
26 mai 2020, 14:04
très tôt , parmi les gamins d'Ajaccio , ses frères ceux des écoles en France , il prend conscience de son ascendance naturelle comme tous les bons en maths en général.
il devient ainsi progressivement souverain non par droit divin mais par droit du génie
J’ai du mal à concevoir « l’ascendance naturelle » du malheureux petit « La-paille-au-nez » moqué par ses camarades.
« Bonaparte était, en général, peu aimé de ses camarades, qui, certes, n'étaient pas ses complaisants. Il les fréquentait peu, et prenait rarement part à leurs jeux.
[…]
Le caractère du jeune Corse était encore aigri par les moqueries des élèves, qui le plaisantaient souvent et sur son prénom Napoléon, et sur son pays. »
(Bourrienne, Mémoires)

Si l’on en croit le Mémorial, la « haute ambition » et la conscience de sa « supériorité » ne vinrent que plus tard :
« Ce n'est qu'après Lodi qu'il me vint dans l'idée que je pourrais bien devenir après tout un acteur décisif sur notre scène politique. Alors naquit, la première étincelle de la haute ambition. »


Mais peut-être que certains de ses proches ont pu précocement entrevoir chez lui quelque disposition comme semble l’indiquer cette lettre écrite par Lucien à Joseph et citée par Masson (Napoléon et sa famille) :
« Je vous le dis dans l'effusion de ma confiance, j'ai toujours démêlé dans Napolione une ambition pas tout à fait égoïste, mais qui surpasse en lui son amour pour le bien public : je crois bien que, dans un Etat libre, c'est un homme dangereux... Il me semble bien penché à être tyran et je crois qu'il le serait bien s'il fût roi et que son nom serait pour la postérité et pour le patriote sensible un objet d'horreur »
(24 juin 1792)


la remonte a écrit :
26 mai 2020, 14:04
il peut même se demander si le génie en lui n'est pas de source divine ? allez savoir .
Impossible pour moi de répondre à cette question ; «Dieu » n’existant pas.

la remonte a écrit :
26 mai 2020, 14:04
ce qui rompt définitivement avec l'idée que la souveraineté soit un des rares métiers qui puisse exceller sans intelligence !

« L'intelligence a ses droits avant ceux de la force; la force elle-même n'est rien sans l'intelligence.
[…]
Moi-même, croyez-vous que ce soit uniquement parce que je suis réputé un grand général que je commande à la France ? Non, c'est parce qu'on m'attribue les qualités de l'homme d'État et du magistrat. »
(Thiers, Histoire du Consulat et de l’Empire)

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 621
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Napoléon était-il d'un naturel optimiste ou pessimiste ?

Message par la remonte »

je suis triste pour vous que vous ne croyez pas en Dieu , un Vendéen athé ? est ce possible .
sinon c'est bien répondu

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3848
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Napoléon était-il d'un naturel optimiste ou pessimiste ?

Message par Cyril Drouet »

la remonte a écrit :
26 mai 2020, 17:08
je suis triste pour vous que vous ne croyez pas en Dieu
Ne soyez pas triste pour si peu. ;)

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1550
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Napoléon était-il d'un naturel optimiste ou pessimiste ?

Message par Général Colbert »

Vous connaissez le célèbre aphorisme du savant allemand Georg Christoph Lichtengerg (1742-1799) : "Je suis athée, Dieu merci !" :)

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2937
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Napoléon était-il d'un naturel optimiste ou pessimiste ?

Message par L'âne »

Il y a l'autorité, qui est la densité de l'être et le pouvoir, qui est la permission, la possibilité de faire ou faire faire.
Bonaparte avait une autorité naturelle qui lui permit de prendre l'ascendant sur les personnes qui en étaient dépourvues.
Lorsqu'il eut le pouvoir il prit l'ascendant sur toutes les personnes que ce pouvoir plaçait sous son autorité.
Il dit par exemple à Antommarchi, à Sainte-Hélène, qu'il était "bouillant d'entrer à lice" à compter de sa prise de commandement à l'Armée d'Italie.
Et d'ailleurs, nous savons qu'il s'imposa dès la première réunion avec son état major, dans la maison du citoyen Sovaigo, à Nice le dimanche 27 mars 1796.
Ces généraux qui voyaient d'un mauvais œil ce jeune général qui n'avait jamais commandé en chef devenir leur chef...
Bonaparte, à mon humble avis, prit l'ascendant tout au long de sa carrière et de manière continue, au fur et à mesure que son pouvoir grandissait.
Je crois aussi, qu'il était suffisamment clairvoyant pour ne pas aller trop loin.
C'est pour cette raison qu'il n'a pas brusqué les choses lorsqu'il se fut agi de sanctionner les soldats qui se livraient au pillage lors de la première campagne.
Il était conscient qu'on leur avait montré des richesses à leur portée... et qu'ils étaient prompt à se retourner contre leurs chefs...
Par la suite, il fut victime de ce que l'on pourrait qualifier de "puissance apprise" et crut qu'il pouvait avoir de l'ascendant sur des personnes aussi denses que lui. Il en fit les frais (cf Metternich pour ne citer que lui).
Il faut noter qu'il avait le sentiment (plus ou moins fondé) que son pouvoir était fragile, manquait de légitimité, à cause de son origine sociale.
Aurea mediocritas

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 621
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Napoléon était-il d'un naturel optimiste ou pessimiste ?

Message par la remonte »

il n'y a a priori que Fournier Sarlovèze qui a deux reprises se serait clairement montré hostile à Napoléon , ce qui explique son relatif discrédit . En Italie et au lendemain de Leipzig

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2937
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Napoléon était-il d'un naturel optimiste ou pessimiste ?

Message par L'âne »

la remonte a écrit :
27 mai 2020, 15:15
il n'y a a priori que Fournier Sarlovèze qui a deux reprises se serait clairement montré hostile à Napoléon , ce qui explique son relatif discrédit . En Italie et au lendemain de Leipzig
On pouvait lui tenir tête mais il fallait savoir le faire...
Ainsi, Regnaud de Saint-Jean d'Angély, grand administrateur, avait la réputation de "savoir tenir tête à Napoléon".
Sans jamais cesser de lui être fidèle jusqu'au Cent Jours.
Aurea mediocritas

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Le Briquet » 23 juil. 2017, 21:54 » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    1794 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    03 nov. 2019, 13:02
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    1260 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08
  • Being Napoléon
    par Joker » 06 déc. 2019, 20:22 » dans Napoléon à travers les Arts
    3 Réponses
    551 Vues
    Dernier message par Saint Clair
    07 déc. 2019, 19:09
  • Victoria et Napoléon
    par Dominique T. » 09 août 2016, 15:56 » dans Napoléon à travers les Arts
    6 Réponses
    959 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    11 août 2016, 14:06
  • 24 h avec Napoléon
    par Joker » 24 oct. 2016, 13:45 » dans L'actualité napoléonienne
    6 Réponses
    729 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    25 oct. 2016, 17:56