Napoléon et Dieu

Vous n’êtes pas encore inscrit(e) sur le forum et vous avez des interrogations concernant l'Histoire napoléonienne ou vous pouvez apporter une réponse à l'un des sujets abordés ?
Vous pouvez le faire ici !

Modérateur : Général Colbert

Règles du forum
Ce forum est dédié aux visiteurs non inscrits.
Il vous permet de soumettre vos questions, donner vos avis ou encore apporter des réponses aux sujets traités.
N’hésitez pas à rédiger une ou plusieurs questions, l’équipe du forum procédera à la validation et notre communauté y répondra.
Au plaisir, l’équipe du forum Napoléon1er.net.
Guillaume

Napoléon et Dieu

Message par Guillaume » 09 oct. 2018, 10:34

Bonjour,
Je souhaiterais savoir si Napoléon croyait en un Dieu, en une vie après la mort ?
Merci
:salut:

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2255
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Napoléon et Dieu

Message par L'âne » 09 oct. 2018, 11:17

Antoine CASANOVA « Napoléon et la pensée de son temps » :
"En février 1817, Napoléon indique à Gourgaud que les arguments les plus intelligemment persuasifs (tels ceux de l'évêque de Nantes) que l'on a pu développer pour le ramener à la croyance en Dieu ont été vains. Cela, dira-t-il, en raison de sa connaissance de l'histoire, en raison aussi des expériences politiques 144 qu'il a lui-même pu observer et conduire. La démarche de Napoléon est ici celle de l'analyse de la genèse, de l'existence et de l'évolution des religions en termes de compréhension rationnelle d'ordre historique, politique et social. Nous en avons déjà cerné les traits dans le chapitre I. Elle s'accompagne d'une attitude, où s'entrelacent l'absence de préjugés, l'ouverture de pensée envers des religions comme l'Islam, et l'utilisation des traits et des contradictions des données religieuses, en fonction de leur poids éventuel dans les rapports de force et dans les projets et orientations stratégiques politiques et/ou militaires. Le chapitre consacré par l’Empereur aux réalités religieuses en Égypte dans le texte sur les Campagnes de Syrie et d'Égypte qu'il dicte à Sainte-Hélène est particulièrement éclairant sur les différences caractéristiques de cette démarche. Il en va ainsi des hypothèses de l'Empereur sur la genèse des religions monothéistes comme le Christianisme ou l'Islam. Elles trouvent selon lui leurs racines dans le mouvement des besoins des peuples, des besoins eux-mêmes qualitativement différents en fonction des « circonstances » historiques et géographiques. C'est ainsi que la religion chrétienne est celle d'un peuple très civilisé [...] et comme tout ce qui est le résultat du progrès des lumières [...] elle eut une marche lente ; il lui fallut près de quatre siècles pour s'asseoir sur le trône. L'apothéose de César et d’Auguste avait été suivie de celle des plus abjects tyrans. Les nations conçurent de l'aversion pour une religion où Tibère, Caligula, Héliogabale avaient des autels et des prêtres ; elles cherchèrent des consolations dans le dogme d'un seul Dieu immortel, incréé et créateur, rémunérateur et maître de tout 145."

144. Après une critique de la confession des moines, et du parasitisme social des couvents « avant la Révolution », et l'évocation des figures de prélats (comme son oncle Fesh ou l'évêque de Nantes), Napoléon ajoute : « Fesch comme évêque de Troyes m'avait rendu plutôt turc que chrétien et si j'avais eu à me convertir je crois que l'évêque de Nantes est le seul homme qui aurait pu réussir ; mais je connais trop l'histoire et ai moi-même assez manié les religions pour cela ».

145. Correspondance de Napoléon ler.


Frédéric MASSON « Napoléon dans sa jeunesse » :
"Qu'on n'aille pas en induire que Napoléon est antireligieux. Certes, nulle part, à aucune époque de sa vie, en dehors de gestes machinaux restés de sa première enfance, on ne trouve un acte qui puisse impliquer une adhésion de conscience à une religion révélée — moins encore une profession de foi : — mais, toujours, il s'affirme spiritualiste, toujours il affirme sa croyance en Dieu, l'Être suprême, et sa croyance en la survivance de l 'âme."


José CABANIS « Le sacre de Napoléon » :
"Mme de Rémusat avoue qu'elle ne sait pas si Napoléon était déiste ou athée. Joséphine eut un mot bien plus juste : « Je ne sais s'il croit en Dieu, mais il en joue bien. » Dans ses lettres au Pape ou aux évêques, Dieu est en effet toujours avec lui, il est le bras de Dieu, son confident, Dieu et lui font cause commune, se prêtent main-forte. Mais qu'on se rassure : il n'en croyait pas un mot. Il regrettait cependant que la religion ait perdu de son empire sur les masses, que la crédulité se soit faite moins naïve. Il se serait proclamé Dieu le Fils, s'il avait pu. « Je suis venu trop tard : Alexandre, après avoir conquis l'Asie, a pu s'annoncer au peuple comme le fils de Jupiter. Et tout l'Orient l'a cru. Si, moi, je me déclarais fils du Père éternel, il n'y a pas une poissarde qui ne me jetât des pommes cuites. Les peuples sont trop éclairés aujourd'hui.»"


Germaine de Staël « Dix années d’exil » :
"…Bonaparte croit que, lorsque quelqu’un dit qu’il aime la liberté, qu’il croit en Dieu, qu’il préfère sa conscience à son intérêt, c’est un homme qui se conforme à l’usage, qui suit la manière reçue pour expliquer ses prétentions ambitieuses, ou ses calculs égoïstes."
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 890
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Napoléon et Dieu

Message par Général Colbert » 09 oct. 2018, 11:45

Dieu croyait-il en Napoléon ? Personne n'a encore posé la question. ;)
A part ça, ce sujet est déjà traité dans Salon 1er Empire en 2018, mais je ne peux pas fusionner un sujet de l'espace visiteurs avec un autre.

Guillaume

Re: Napoléon et Dieu

Message par Guillaume » 09 oct. 2018, 12:24

Général Colbert a écrit :
09 oct. 2018, 11:45
Dieu croyait-il en Napoléon ? Personne n'a encore posé la question. ;)
A part ça, ce sujet est déjà traité dans Salon 1er Empire en 2018, mais je ne peux pas fusionner un sujet de l'espace visiteurs avec un autre.
Excusez-moi, mais je n'ai pas pu trouver le sujet grâce à votre moteur de recherche :oops:

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 890
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Napoléon et Dieu

Message par Général Colbert » 09 oct. 2018, 14:08

Il est vrai que parfois, il me répond que les termes sont trop communs.... :shock:

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2029
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon et Dieu

Message par Cyril Drouet » 09 oct. 2018, 18:16

Guillaume a écrit :
09 oct. 2018, 10:34
Je souhaiterais savoir si Napoléon croyait en un Dieu,
Au sujet de l'athéisme que l'on prête parfois à Napoléon :

Las Cases (Mémorial de Sainte-Hélène, manuscrit original) :
« Je suis bien loin d'être athée, assurément; mais je ne puis pas croire en dépit de ma raison, sous peine d'être faux et hypocrite. »

Montholon (Récit de la captivité de l’Empereur Napoléon à Sainte-Hélène)
« L'homme lancé dans la vie se demande: D'où viens-je ? qui suis-je ? où vais-je ? Questions mystérieuses qui le précipitent vers la religion. Nous courons tous au-devant d'elle ; notre penchant naturel nous y porte. Nous croyons à Dieu parce que tout le proclame autour de nous ; les plus grands esprits y ont cru ; non seulement Bossuet, mais Newton, mais Leibniz. On a besoin de croire, on croit. Sans doute, le plus souvent, la croyance devient incertaine dès qu'on raisonne, mais alors même on se dit intérieurement : Peut-être croirai-je de nouveau, aveuglément, Dieu le veuille ! car on sent intérieurement que ce doit être un grand bonheur, une immense consolation dans l'adversité et dans les grandes tempêtes, dans les suggestions accidentelles de l'immoralité même. L'honnête homme ne doute jamais de l'existence de Dieu ; car si la raison ne suffit pas pour le comprendre, l'instinct de l'âme l'adopte. Tout ce qui tient à l'âme a sympathie avec le sentiment religieux. »
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2029
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon et Dieu

Message par Cyril Drouet » 09 oct. 2018, 18:26

Guillaume a écrit :
09 oct. 2018, 10:34
Je souhaiterais savoir si Napoléon croyait [...] en une vie après la mort ?
"Le paradis est un lieu central où les âmes de tous les hommes se rendent par des routes différentes : chaque secte a sa route particulière."
(Pelet de la Lozère, Opinions de Napoléon sur divers sujets de politique et d'administration)
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Guillaume

Re: Napoléon et Dieu

Message par Guillaume » 10 oct. 2018, 09:29

Merci beaucoup pour toutes ces réponses.
:salut:

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2029
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon et Dieu

Message par Cyril Drouet » 10 oct. 2018, 11:03

Guillaume a écrit :
09 oct. 2018, 10:34
Je souhaiterais savoir si Napoléon croyait [...] en une vie après la mort ?
Quelques réflexions sur l'âme (Gourgaud, Journal de sainte-Hélène) qui répondent en partie à votre question :

« Sa Majesté pense que l'on peut être mort, et puis rendu à la vie, qu'il y a un certain espace de temps où cela est possible. Je lui réponds que je crois qu'une fois la vie éteinte tout à fait elle ne peut plus revenir, qu'on a bien vu renaître des gens que l'on croyait décédés, mars qu'ils étaient simplement tombés en léthargie. L'Empereur continue par ces mots : « Je sais bien que mon opinion est celle d'un matérialiste, car on dirait : Que devient l'âme dans l’intervalle qui s'écoule entre la mort et le retour à la vie? »
[…]
Qu'est-ce que l'électricité, le galvanisme, le magnétisme ? C'est là que gît le grand secret de la nature. Le galvanisme travaille en silence. Je crois, moi, que l'homme est le produit de ces fluides et de l'atmosphère, que la cervelle pompe ces fluides et donne la vie, que l'âme est composée de ces fluides et qu'après la mort ils retournent dans l'éther, d'où ils sont pompés par d'autres cerveaux
[…]
Monge, Berthollet, Laplace sont de vrais athées. Je crois que l’homme a été produit par le limon de la terre échauffé par le soleil et combiné avec les fluides électriques. Que sont les animaux, un bœuf, par exemple, sinon de la matière organique ? Eh bien ! quand on voit que nous avons une constitution à peu près semblable, n’est-on pas autorisé à croire que l'homme n’est que de la matière mieux organisée, et dont ce serait l’état presque parfait ? Peut-être un jour viendra-t-il des êtres dont la matière sera encore plus parfaite?
Où est l’âme d'un enfant ? d'un fou ? l'âme suit le physique, elle croît avec l'enfant, décroît avec le vieillard. Si elle est immortelle, elle a donc existé avant nous, elle est donc privée de mémoire ? D’un autre côté, comment expliquer la pensée ? Tenez, en ce moment, tandis que je vous parle, je me reporte aux Tuileries, je les vois, je vois Paris,... C'est comme cela qu’autrefois j'expliquais les pressentiments. Je pensais que la main reprochait à l’œil de mentir, quand celui-ci affirmait qu'il voyait à une lieue. La main objectait : Je ne vois qu'à deux pieds, comment pouvez-vous voir à une lieue ?
De même, les pressentiments sont les yeux de l’âme.
Néanmoins, l’idée d’un Dieu est la plus simple; qui a fait tout cela ? Là est un voile que nous ne pouvons lever, c'est hors la perfection de notre âme et de notre entendement. C'est d'ordre supérieur. L'idée la plus simple est d'adorer le soleil, qui féconde tout. Je le répète, je pense que l’homme a été fourni par l’atmosphère échauffée par le soleil et qu'au bout d'un certain temps, cette faculté a cessé de se produire.
[…]
L'âme existe-t-elle avant l'enfant qui vient de naître ? Il le faut bien, puisqu'on assure qu'elle est immortelle, et ce qui a un commencement doit avoir une fin. Si l'âme existait avant notre corps, on se souviendrait du passé. Si l'on ne se souvient pas, c'est comme si elle n'existait pas. Les matérialistes n'affirment pas que l'âme n'est que matière, mais bien une propriété de la matière organisée, de même que l'aimant, l'électricité ont leurs propriétés.
[…]
L'âme d'un enfant, où est-elle ? Je ne me souviens pas de ce que j'étais avant de naître; et que deviendra mon âme après ma mort ? Quant à mon corps, il sera navet ou carotte.
[…]
Moi, je crois que l’homme a été formé par la chaleur du soleil sur la boue et Hérodote raconte que de son temps le limon du Nil se changeait en rats et qu'on les voyait se former. Sait-on ce que c'est que la cervelle ? On peut tout expliquer par le magnétisme. Où est l'âme du petit Arthur ? L'âme se forme avec le corps. Un clou enfoncé dans votre tête vous rendra fou : où sera alors votre âme ? Il est absurde de croire qu'au dernier jugement, nous devons paraître en chair et en os. Pourquoi, pour quelques crimes commis sur terre, serions-nous punis éternellement ?
[…]
Un prince d'Italie donna un jour, dans une église, une pièce d'or à un capucin qui quêtait pour racheter les âmes du Purgatoire. Le moine, enchanté de l’aubaine, s'écria : Ah! Monseigneur, je vois trente âmes qui passent dans le paradis ! — Les as-tu vues ? reprit le prince. — Oui, Monseigneur ! — En ce cas, je reprends ma pièce, car ces âmes ne retourneront certainement pas en Purgatoire ! Voilà comment on abuse les hommes.
[…]
On pouvait causer avec l’évêque de Nantes, je lui demandais une fois où était l'âme des chiens. Il répliqua qu'il y avait une place pour eux, car enfin, il y a des chiens, des chevaux d'une intelligence surprenante. »
[…]
J'avoue que de voir, à la guerre, tant d'hommes passer dans un instant de la vie à la mort me rend matérialiste. Quand on dort, quand on est fou, où est l'âme ? »
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    216 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08
  • Fermeture du Musée Napoléon (Mandarine Napoléon) de Seclin
    par Christophe » 19 oct. 2014, 12:41 » dans L'actualité napoléonienne
    8 Réponses
    1920 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    09 avr. 2018, 20:07
  • Napoléon.com
    par Route Napoleon » 11 avr. 2014, 13:33 » dans Liens impériaux
    3 Réponses
    1596 Vues
    Dernier message par Bourrienne85
    20 avr. 2014, 09:42
  • Napoléon et de Gaulle
    par L'âne » 08 avr. 2014, 10:45 » dans Salon Ier Empire
    17 Réponses
    5073 Vues
    Dernier message par Bastet
    08 févr. 2017, 13:26
  • Le physique de Napoléon
    par Cyril Drouet » 04 oct. 2017, 15:27 » dans Salon Ier Empire
    107 Réponses
    19670 Vues
    Dernier message par LeBarde
    09 févr. 2015, 12:03