Route suivie par Napoéon en 1815 ...

Espace dédié aux annonces de commémorations et reconstitutions du bicentenaire de la Campagne de France de 1814, et de ses suites.
barthelemy

Message par barthelemy »

un sabre et une tignasse rousse...

non, je pense que Ney était un peu "tête brulée" mais il savait s'en servir quand même

il l'a prouvé, en Espagne notamment, et puis sa bravoure en Russie... un grand soldat, à défaut d'un grand tacticien :salut:
Bastet

Message par Bastet »

Le maréchal Ney fut chargé du commandement de l’arrière-garde au cours de la retraite de la Grande Armée en Russie . Il y fut vaillant, plus ferme et plus grand que jamais, marchant le fusil à la main, échangeant continuellement des coups de feu avec l'ennemi,redevenu le dernier de ses soldats . En avril 1813, ce fut encore lui, à la tête de son 3e corps qui assura la victoire de Lutzen, et celle de Bautzen le 21 mai, pénétrant en Silésié à la tête des 3e et 7e corps il s’emparait de Breslau le 3 juin. Après Leipzig, la France fut envahie, mais Ney s'illustra à Brienne, Mézières, Champaubert, Montmirail, Craonne et Château-Thierry ....
Il a donc bien mérité d'être nommé le Brave des braves ....
La fougue, l'intrépidité, le courage, l'ardeur de l' " Infatigable" , de celui qui fut redoutable au combat et que ses soldats, qui avaient en lui une confiance inaltérable, appelaient le Lion rouge qui conserva durant la retraite de Russie une force d’âme, un sang-froid, une énergie inaltérables .... mais est-ce bien le même homme qui accourut au devant du prince émigré et, se faisant l’interprète des anciens généraux de la Révolution lui adressa ces paroles : « Monseigneur, nous avons servi avec zèle un gouvernement qui nous commandait au nom de la France. Votre Altesse Royale et Sa Majesté verront avec quelle fidélité et quel dévouement nous saurons servir notre roi légitime. » :roll: :fou:
Ce qui lui manqua peut-être :roll: :?: :idea: c'est "L’intelligence (au sens de « contraire de bêtise ») (qui) suppose une certaine capacité à faire du sens avec du désordre, ou de l’ordre avec de l’incertitude. Elle inclut de savoir s’adapter, de tirer le meilleur du hasard, de discerner un sens ambigu, de voir des similitudes (ou au contraire des différences) là où elles ne sautent pas aux yeux, d’inventer des relations entre deux éléments que la plupart des autres ne discernent pas par routine, de faire du nouveau avec de l’ancien… Pour reprendre une phrase célèbre de Piaget : «L'intelligence, ça n'est pas ce que l'on sait mais ce que l'on fait quand on ne sait pas.» Or faire avec l’imprécision et l’incertitude de la situation, c’est bien la base de toute situation stratégique."

:salut:
Joker

Message par Joker »

Ney était un impulsif à défaut d'être un brillant tacticien.
C'était un véritable entraîneur d'hommes et sa fougue était communicative.
Mais à Waterloo, la stratégie primait sur la bravoure.
Wellington l'avait bien compris...
barthelemy

Message par barthelemy »

Wellington....

il y a des noms tabous à ne pas prononcer !!

grrr.... :furieux:
fanacyr

Message par fanacyr »

La troupe avait encore confiance en lui quand il remontait à cheval les colonnes en rejoignant Avesnes
çà va marcher, voilà le Rougeaud !
la remonte

Message par la remonte »

une autre route est celle qu'emprunte Ney qui part des Coudreaux son château d' Eure et Loire

Image

il reçoit le 11 juin cette " invitation " quand Napoléon quitte Paris : " s'il veut se trouver aux premières batailles , qu'il soit rendu le 14 à Avesnes où sera mon quartier général " .
ce n'est pas vraiment une convocation , il aurait pu rester chez lui par sagesse . déjà l'Empereur au Champ de Mai avait été acerbe avec lui " vous voilà , je vous croyais émigré " .
Invitation ou non la lettre envoyée par Davout sentait la poudre , et cela suffisait pour un tel homme .
( d'Hubert ne réagit pas autrement :) )
c'est cette magie impériale qu'il nous est difficile de comprendre . biensûr , il ya beaucoup de désertions , mais les plaies et souffrances de 1812-13-14 sont comme déjà oubliées .
et puis , cette phrase de Napoléon ; " s'il veut se trouver aux premières batailles ... " comme pour se rendre à une fête :idea:
Bastet

Message par Bastet »

" s'il veut se trouver aux premières batailles ... " comme pour se rendre à une fête"
Mais la réponse à cette interrogation ou à cet appel est connue c'est "la nostalgie du Front" qui pousse le soldat " L'effroi, la peine, le mal que (le front) engendre passent au second plan car dans ce luxe de "violence et de majesté" l'homme éprouve le sentiment d'une immense liberté" :roll: :fou: , c'est l'envoûtement, l'ensorcellement qui semble attacher le soldat au Front, cette " fascinante et mortelle" ligne..., parce que, explique-t-on, au Front l'individu est convié à se défaire des conventions sociales et ainsi d'entrer dans une temporalité bien différente de celle du quotidien ordinaire ....C'est une autre personnalité qu'il y apporte....N'est-ce pas ce qui se passe d'une certaine façon dans la Reconstitution ? :roll: :?: :idea:

:salut:
la remonte

Message par la remonte »

sûrement :salut:
d'hautpoul

Message par d'hautpoul »


non, je pense que Ney était un peu "tête brulée" mais il savait s'en servir quand même

il l'a prouvé, en Espagne notamment, et puis sa bravoure en Russie... un grand soldat, à défaut d'un grand tacticien
Si vous voulez en savoir un peu plus ne manquait pas la conférence de ce soir à Valence sur le Maréchal Ney, la Passionnata est prête éventuellement à répondre aux questions posées sur la "survivance" de Ney en Amérique ! :lol:

La "maison "Osenat et leurs experts seront présents


Assemblée générale de BONAPARTE à VALENCE du jeudi 16 mars.
Notre Assemblée annuelle se déroulera au Mas de Crussol le jeudi 16 mars. Les appels de candidature et les bulletins de votes seront adressés en février. Rappel du programme de la journée : 16 à 18 h : Expertise gratuite par la Maison Osenat, 18 h 00 à 18 h 30 : Réunion ordinaire, 18 h 30 à 19 h : Assemblée générale, 19 h à 20 h : Conférence de B. Barbé sur le Maréchal Ney, 20 h à 22 h : Repas de gala aux sons des salves tirées par les Artilleurs Peyraudins. Chaque convive participera au tirage de la traditionnelle tombola et nous écouterons notre ami R. D’Arcy interpréter des extraits de son dernier album.
la remonte

Message par la remonte »

je ne sais pas qui est cette Passionnata , mais demandez lui de ma part quel aurait été son intérêt ?
pourquoi survivre quand toute sa vie il s'est exposé au feu ?
l'épisode qu'on relate prouve bien qu'il ne cherchait pas à se mettre à couvert comme Masséna ou Suchet et bien d'autres . Sa mission vis à vis de l'Empereur était remplie , lui laisser l'accès aux Tuileries justifiait amplement qu'il reste tranquille chez lui .
c'est ne rien comprendre à ce que Bastet vient d'écrire plus haut .
à ce stade , la vie perd toute sa saveur dès qu'elle n'est plus en danger :idea:
Ney remontant sous les hourras avec son aide de camp Heymes les colonnes d'infanteries , c'est comme nos hommes politiques dans leurs meetings ... c'est de la drogue dure :?
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • route napoleon
    par Paillasse » 06 juil. 2017, 22:16 » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    2237 Vues
    Dernier message par LeBarde
    14 juil. 2017, 19:10
  • La Route Napoléon
    par Eric LM » 14 mars 2020, 11:30 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    5 Réponses
    167 Vues
    Dernier message par Espagne
    10 mai 2020, 15:59
  • ROUTE DE L EXIL DE NAPOLEON
    par FONTAINE » 09 nov. 2019, 11:59 » dans Espace visiteurs
    3 Réponses
    234 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    09 nov. 2019, 15:36
  • Croatie. Le génie de la route de Napoléon
    par Joker » 07 août 2020, 20:00 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    325 Vues
    Dernier message par Joker
    07 août 2020, 20:00
  • France 3 20/02/19 21h00 La Route Napoléon
    par Dominique T. » 19 févr. 2019, 15:51 » dans Napoléon à travers les Arts
    15 Réponses
    1125 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 févr. 2019, 08:16