Aspern

Les commémorations prévues
Gustar

Message par Gustar » 19 mai 2009, 19:35

Merci, cela permettra à deux grenadiers et un cuirassier de venir sans se perdre...quoique, vous voulez vraiment voir Double patte? On peut s'arranger pour "l'oublier" sur une aire de repos^^ :fou:


c'est beau la famille :bravo2:

Plus sérieusement, j'ai hâte de le voir sur un cheval. Dommage qu'il ne prenne pas son mousqueton...

Espagne

Regrets éternels

Message par Espagne » 20 mai 2009, 14:52

Bonjour.

Mon cher DD., j'aurai une pensée pour vous en cette fin de semaine et plus particulièrement demain, 200 ans après jour pour jour ! :cry: Je passe à Wagram début juillet (hors commémo officelle, tellement bien organisée par nos amis ostrogoths :furieux: ).
A votre retour d'Essling, ou plus tard de Wagram, si votre route vous mène près de Metz, passez à Mey (petit village de "banlieue" pas facile à trouver) et déposez une fleur sur la tombe de madame la Comtesse d'Espagne (minuscule cimetière à l'entrée de l'église, tombe face à la porte de cette dernière), épouse de cet autre gersois, décédé lui aussi à 30 ans en Autriche.

:salut:

Adjoint

Message par Adjoint » 20 mai 2009, 22:42

tellement bien organisée par nos amis ostrogoths
Mon cher Espagne, c'est quand-meme inutile... 1) Wagram, 1809, bataille et guerre perdues par l'Autriche, est-il surprennant que les "ostrogoths" sont pas vraiment intéressés de faire quelque chose d'officiel et d'important ? 2) qu'a fait la France (les gaulois ?), ses institutions historiques, mais surtout ses associations de reconstitution, dans les années passées pour motiver l'organisation des événements de reconstitution marquant des points importants de l'histoire napoléonienne (francaise en premier lieu) en Autriche, en vue des bicentenaires de 1809 ? 3) qu'a fait la France pour marquer le bicentenaire d'Austerlitz d'ailleurs ? S'il manquait a nos amis autrichiens une motivation de faire plus, c'est notre faute a nous tous.

Amicalement

Jakub

Espagne

Message par Espagne » 22 mai 2009, 15:54

Bonjour.

Mon cher Jakub, je suis 100% en accord avec vous quand vous évoquez ce qu'a fait la France ou pire, peut-être encore, ce qu'elle fera (ses dirigeants et responsables, SEULS capables d'insuffler la vie à de telles projets / organisations ... enfin chez nous, point de barnum sans "autorités"). Par contre, les reconstitueurs me semblent être toujours disponibles (j'ose parler en leur nom, même si je n'en suis point un, et m'en excuse d'avance si cela ne correspond pas à leur "feeling" à ce sujet), si au minimum ils peuvent planifier. Ils doivent aussi faire des choix financiers je présume.

Dans le cas de nos amis (vos voisins ostrogoths), il me semble qu'en fin 2008, pour des raisons de disputes intestinales entre villages voisins et de volonté de récupération probablement financière, tout ait été annulé, d'après ce que j'ai lu et compris. La machine fut relancée, forcément avec un soutien officiel - et merci pour ceux qui l'ont fait - mais trop tardivement pour que certains (comme ma petite personne) ne puissent changer leur planning afin de participer, ne serait-ce qu'en tant que spectateurs.
Je serai à Vienne jusqu'au 7-8 juillet, voyage organisé depuis longtemps oblige ... raté :cry: :!: D'ailleurs, mon voyagiste, avait toujours réussi (à ce jour) à participer aux Bicentenaires précédents (je ne sais plus pour Friedland). Cela ne sera pas le cas pour Essling-Wagram, c'est donc bien qu'il y a eu comme schmilblick dans le binioù, un ver dans la pomme ou mieux un accro dans l'organisation.
Il me semble pourtant que les personnes ayant souhaitées organiser le Bicentenaire de Essling-Wagram, auraient pu et dû prendre exemple sur les organisateurs de Eylau, Friedland, Iéna (bicentenaire auquel j'ai eu le plaisir et la chance d'assister).
Mieux même, un autre de leurs voisins, avait organisé un bicentenaire, qui de chez moi (à mon grand regret, je n'avais pas réussi à être libre pour m'y rendre), via la télévision locale sur Internet, m'avait semblé tout simplement "grandiose", en tout cas, tout à fait à la dimension d'une commémoration en souvenirs de tous les braves morts à cette occasion : AUSTERLITZ 2005.
Mais je crois qu'il n'est pas besoin de vous en parler, vous connaissez bien les éminents personnages qui s'étaient lancés héroïquement dans cette aventure :) :!:

Pour finir, je souhaite que les participants, tant à Essling qu'à Wagram, puissent y trouver tout le bonheur et la joie qu'ils recherchent en ces occasions. Je reste également persuadé que nos amis russes seront nous faire une Moskowa et une Bérézina "du feu de Dieu", et que mes cousins belges feront de même en 2015.
Pour ce qui concerne la France, qui n'a même pas l'excuse d'avoir un Bourbon au pouvoir comme en Espagne, j'espère juste qu'elle sera se réveiller d'ici 2014 au plus tard :oops: , car s'il suffisait de demander chez nous pour espèrer obtenir, cela serait connu depuis un moment. Il suffit pour s'en persuader de voir les différences de besoin, jugement, volonté, d'orientation existants chez nous entre électeurs et élus.

Encore merci pour 2005 :aime: , et j'enverrai mon petit-fils au tricentenaire de Wagram. Il me fera suivre les photos via " Inernet céleste " :fou:

:salut:

l-aiguille

Message par l-aiguille » 25 mai 2009, 00:52

vous vous égarez mon général, et si vous étiez venus, vous auriez pu vous rendre compte des raisons qui ont poussés les organisateurs de cette sortie à ne pas communiquer plus tôt les dates de leur évènement.....

maintenant il est trop tard vous êtes mort pour la france en service commandé.... :fou:

la remonte

Message par la remonte » 25 mai 2009, 09:09

Image

l'émotion était bien au rendez vous , c'est ce que j'étais venu chercher .

dd.

Message par dd. » 25 mai 2009, 10:26

Nous étions heureux d'être à vos côtés capitaine, commentaire et photos plus tard, car là, je suis un peu sur les rotules :salut: .

PS : parviens pas à dégager ce morceau de cuir Autrichien coincé entre mes dents :lol:

Jullio

Message par Jullio » 25 mai 2009, 13:42

je vous prete volontier la baionnette restée coincée dans ma cuisse en guise de cure dents, maréchal des logis.

Si le nombre de reconstituants était petit, la bataille était à mon point de vue très bien organisée.
Et quand on voit ce que des gars "ostrogoths" ont su organiser en 10 jours (car lachés par vienne et Aspern au dernier moment), chapeau... ils ont du en avoir des migraines.

la remonte

Message par la remonte » 25 mai 2009, 14:23

avant les premiéres photos et récits des combats ceci ; Ratisbonne
avec Lannes ça n'a pas trainé , faut dire que depuis Saragosse les murs ne nous font plus peur
URL=http://img29.imageshack.us/my.php?image=aspern005.jpg]Image[/URL]
Image
, aprés sa blessure tyrolienne l'Empereur dort ici ;


Image
Image

comme il nous reste un peu de religion , en ce jour de l'ascension , avec le trompette nous entrons dans la cathédrale et là :aime:
des anges .... qui chantent ave verum corpus de Mozart Image


Modifié en dernier par la remonte le 25 mai 2009, 15:08, modifié 2 fois.

l-aiguille

Message par l-aiguille » 25 mai 2009, 14:35

c'était une superbe sortie.....

je suis arrivé le jeudi soir avec le capitaine la remonte, après une journée de tourisme sur ratisbonne, edelsberg, melk, schalaburg....

Image

regensburg (ratisbonne)

Image

edelsberg

Image

melk

Image

schalaburg

là sur les terres d'une ancienne prison fortifiée à Groß-Enzersdorf, à deux pas d'essling, nous avons établit le campement et rejoint le brave 7ème cuir.....une première petite soirée animée et sous tente; nous n'étions alors que une vingtaine de soldats français et belges sur ce camp qui avait dû être déplacé à la dernière minute....

le vendredi matin, réveil aux aurores et découverte des alentours. En tenue de campagne avec le capitaine nous sommes aller à la recherche des sites des batailles d'aspern-essling et de wagram afin de ramener à nos amis belges un joli reportage photo. Aspern et Essling étant des villes toute construites en banlieue proche de Vienne; aidé du magazine hors série "napoléon 1er" sur wagram, nous avons suivit les traces du corps d'armée de DAVOUT.

Nous sommes donc passés à Markgrafneusiedl, à grosshofen et à deutsch-wagram, nous avons pu voir de près la tour fortifiée qui avait du être un point stratégique pour ces divisions.

Image

Image

ensuite après avoir traversé une grande partie du marchfield, nous sommes retournés vers aspern ou nous avons pu voir le grenier d'abondance (nous y sommes retourné le soir pour prendre des photos), qui lui, fut un point décisif de la bataille d'aspern essling quelques semaines plus tôt.

Image

Image

enfin retour au bivouac vers 12h00 avec un joli panier de fraises d'essling, qui a ma foi à agréablement agrémenté notre repas pris dans un petit resto sans prétention où les asperges de l'ile de Lobau étaient à l'honneur. retour au bivouac et déménagement dans les cellules de la prison, un superbe lieu de couche dans des vieux lits en fer forgés sur nos matelats paille, ont s'y seraient cru; et enfin vers 15h00 départ vers les écuries pour une reconnaissance du champ de bataille du lendemain sous les yeux inquiets de l'organisateur qui ne voyait personne arrivé dans son bivouac.

Là surprise au retour vers 19H00, bien crevé le bivouac était plein, environ 350 reconstiteurs s'étaient instalés en notre absence. Pour finir la journée, un petit repas entre copains arrosé de chansons et de couplets lyrique à la gloire de la vie en campagne.

Le samedi matin réveil à 6H25 par le trompette qui malgré ses faibles connaissances musicales à su tirer de leur sommeil les braves cuirassiers enfermés dans leurs cellules, puis très tôt prise en main des chevaux et entrainement toute la matinée. retour au bivouac à cheval en défilant en bon ordre avec nos ennemis et nos camarades bavarois; un repas sur le pouce et c'est repartit pour la bataille cette fois. Un moment extraordinaire et magique contre une vingtaine d'ennemis les cuir ont chargés, chargés et encore chargés, notre logis s'est même payé le luxe d'aller déloger des ennemis dans le village planté au milieu du champ de bataille et représentant essling.Une bonne bataille comme ont les aiment ma foi sans trop de casse....(quoi que...).

le samedi soir une sympathique soirée donnant lieu à des scènes théatrales immortalisée par le photographe local. la sortie de la tenue de ville pour votre trompette adoré afin de faire céder la demoiselle autrichienne au charme français.....

pour conclure merci beaucoup aux organisateurs qui ont eut bien du mérite d'organiser cet évènement malgré tous les problèmes rencontré :croixhonneur:
vous pourrez bientôt voir toutes les photos sur mon site et celui du 7ème cuir....