PISTOLET 1763/66 RÉVOLUTIONNAIRE LIBREVILLE

Dans cette rubrique, montrez vos objets napoléoniens.

Modérateur : Cyril

Avatar du membre
Napoléon 1
Soldat
Soldat
Messages : 57
Enregistré le : 15 août 2019, 18:46
Localisation : ARRAS HAUTS DE FRANCE

PISTOLET 1763/66 RÉVOLUTIONNAIRE LIBREVILLE

Message par Napoléon 1 » 20 août 2019, 14:21

1766-66 révolution.jpg
1763 REVOLUTIONNAIRE.jpg

Avatar du membre
Napoléon 1
Soldat
Soldat
Messages : 57
Enregistré le : 15 août 2019, 18:46
Localisation : ARRAS HAUTS DE FRANCE

Re: PISTOLET 1763/66 RÉVOLUTIONNAIRE LIBREVILLE

Message par Napoléon 1 » 20 août 2019, 14:22

En 1792 la France révolutionnaire face les menaces d'invasion de la coalition européenne. En juillet 1792 la Patrie est déclarée en danger et en août 1793 l'Assemblée Législative vote la "Levée en masse". Une armée révolutionnaire est formée et il faut armer en peu de temps plus de 750.000 hommes ! Le pistolet réglementaire de cavalerie 1763/66 du Ancien Régime est abandonné dans 1778 au profit du pistolet modèle 1777. L'entretien du pistolet M1777 était difficile, le pistolet flotte dans les fontes et le tireur brûle les main après plusieurs tirs. Le pistolet M1777 ne fut donc pas très populaire dans les corps de troupe. La cavalerie ne veut pas cette arme, la production du pistolet 1777 était beaucoup trop compliqué pour les manufactures d'armes révolutionnaires qui sont désorganisé et il manque de cuivre pour fabriquer le coffre de laiton. C'est pourquoi il est décidé de reprendre la fabrication du vieux modèle 1763 mais avec des garnitures en fer. Les fabrications du pistolet modèle 1777 sont abandonnées en 1792-1793 et le pistolet 1763 va reprendre a nouveau du service. Dans la terminologie de l'époque le pistolet est qualifié comme ""pistolet no 1". La manufacture de Libreville (le nom pour Charleville pendant 1793 -1798) a l'exclusivité de la production de ces pistolets. En l'an III (1794) une commande est confiée à Libreville de 35000 paires de pistolets (production Ancien Régime était environ 33000 paires). L'entrepreneur Gosuin (1783 - 1800) assure l'exécution de cette commande. En l'an VI (1798) une nouvelle commande est passée à Gosuin qui fait graver les platines à son nome. L'importance de cette commande n'est pas connue mais on estime que cette commande était aussi environ 35000 paires de pistolet. D'autre commandes sont probables. En raison de l'urgence de réalisation d'une fabrication aussi importante, la qualité des pistolets révolutionnaires est souvent médiocre. Il y a différents marquage de platine sous la Révolution : Mre de Libreville" ou "M. N Gosuin a Charleville". En l'an IX on fabrique encore à Charleville et Maubeuge des pistolets 1763 mais avec garnitures en laiton et platine du modèle an IX. Les dernières livraisons se sont effectuées en l'An X donc après l'introduction du modèle An IX. La totalité de production des pistolets révolutionnaires M1763 est probablement plus de 70.000 paires. Le pistolet M1763 révolutionnaire demeure cependant relativement rare, surtout en état d'origine.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Mon pistolet 1763/66 de Charleville
    par Napoléon 1 » 20 août 2019, 14:10 » dans Objets napoléoniens
    4 Réponses
    129 Vues
    Dernier message par Cyril
    21 août 2019, 13:02
  • Pierre Paul Royer-Collard (1763-1845) - Un philosophe entre deux révolutions
    par Eric LM » 09 févr. 2018, 09:11 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    1 Réponses
    190 Vues
    Dernier message par Eric LM
    09 févr. 2018, 09:12
  • Baïonnette 1777 révolutionnaire
    par le sabreur » 30 nov. 2016, 20:46 » dans Objets napoléoniens
    12 Réponses
    2059 Vues
    Dernier message par le sabreur
    08 déc. 2016, 17:53
  • [COIFFURES] Bonnet révolutionnaire..
    par L'ARCHEONAUTE » 08 févr. 2017, 15:14 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    0 Réponses
    144 Vues
    Dernier message par L'ARCHEONAUTE
    08 févr. 2017, 15:14