Sabre-Briquet An IX (Consulat / Premier Empire)

Dans cette rubrique, montrez vos objets napoléoniens.

Modérateur : Cyril

le sabreur

Sabre-Briquet An IX (Consulat / Premier Empire)

Message par le sabreur »

Bonsoir,
Voici donc mon sabre briquet modèle An IX, plus rare que le traditionnel modèle An XI produit juste et en bien plus grandes quantités.
Dessiné par Boutet, ce sabre a encre un quillon "en trompette" ou "en pyramide", comme celui de la Garde ou des sabres d'Honneur.
Cela faisait quelques temps que je cherchais un bon An IX parfaitement attribuable au Consulat. Beaucoup de sabres en vente ne comporte hélas pas de poinçons permettant de les identifier précisément et peuvent être des copies plus tardives ou étrangères de l'An IX. Avec ces poinçons de Levavaseur et Mouton, qui travaillèrent ensemble du 4 juillet 1798 au 23 septembre 1803, ce sabre est bien daté. L'An IX commençant en septembre 1800, on peut encore réduire la fourchette à 1800 - 1803. Si vous savez quand à commencée la production des An IX et des An XI, on pourrait encore réduire cette fourchette.
D'autres poinçons sont lisibles: sur la branche de garde un V qui selon Lhoste signifierait "vérification", mais je sais que cette explication fait débat. On remarque aussi un cartouche illisible et les lettres B.Y que je n'ai pas identifiées. Enfin, un O sur la calotte.
La tranche porte l'inscription de la "Manufacture du Klingenthal Coulaux frères entrepreneurs".
Ce type de sabre produit sous le Consulat fut de fait en service pendant toutes les campagnes du Premier Empire. Impossible bien entendu de retracer l'histoire de ce sabre mais il a bien été porté comme en témoignent les nombreux petits chocs sur la queue de la calotte. On note égallement sur la poignée, côté intérieur (côté contre le soldat), une usure inhabituelle. Ce n'est qu'une supposition mais l'emplacement de cette zone d'usure peu faire penser au frottement d'une baïonnette qui pour le coup aurait été mise à l'envers dans son baudrier. Le point d'usure maximal correspond avec le niveau de la virole. Mais ce n'est qu'une supposition et je n'ai hélas pas de baudrier pour expérimenter cette théorie.
Le fourreau est relativement en bon état mais il semble un peu plus tardif vu la chape. Il aurait donc état changé ou modifié à un moment ou un autre de la longue histoire de ce sabre.


Image

Image

Image

Image

Cordialement.
Modifié en dernier par le sabreur le 08 mars 2016, 06:58, modifié 1 fois.

L'ARCHEONAUTE

Message par L'ARCHEONAUTE »

Merci du partage, je me délecte à chacun de vos topics.

le sabreur

Message par le sabreur »

Merci, j'apprécie.
Même s'il y a peu d'amateurs de militaria sur le forum, je continuerai de présenter mes quelques pièces en rapport avec l'épopée napoléonienne pour ceux qui, comme vous, affectionnent ces objets chargés d'Histoire.

la gabelle

Message par la gabelle »

En principe la baïo ne frotte pas sur le sabre mais si le fourreau est tourné de façon à faire passer la douille derrière le sabre l'usure aurait pu être faite par la virole (la hauteur correspond).

Jean-Louis

Marquage

Message par Jean-Louis »

Bonjour,

Je suis très intéressé par votre description, notamment du marquage du contre-tranchant de la lame car je possède un briquet mais an XI sur lequel il est marqué Manuf. Imp. du suite malheureusement illisible, et il me semble que ce n'est pas la première fois que je lis "du" pour la manufacture de Klingenthal.

Existerait-il d'autres exemples de ce "du" ?

Cordialement

le sabreur

Message par le sabreur »

Bonjour,

Oui c'est aussi mon interprétation: une baïonnette placée à l'envers dans son baudrier peut venir frotter sur la poignée du briquet.

Pour compléter la présentation de ce sabre, le V semble exclusif à Versailles et le BY fait référence à un contrôleur de cette manufacture: Denis Brouilly.
Tout les lames de sabre briquet modèle An IX sortent de la manufacture de Klingenthal, mais la moitié est montée par la manufacture de Versailles (arrêté des Consuls le 14 fructidor an VIII). Ce sabre briquet en est un exemple.

Pour le marquage du dos de la lame il est en effet normal qu'il soit gravé "du Klingenthal" et non "de Klingenthal". Comme ceci:
Image

Cordialement.

la gabelle

Message par la gabelle »

On trouve aussi la marquage "du" sur les sabres de cavalerie.

le sabreur

Message par le sabreur »

Maintenant Jean-Louis si vous avez un doute n'hésitez pas à poster des photos des poinçons de votre sabre, nous verrons rapidement s'il s'agit de ceux de Klingenthal.

Monnery

Message par Monnery »


le sabreur

Message par le sabreur »

Monnery a écrit :Image
Le modèle belge cité dans ce document est en fait bien facilement différenciable: l'allure est certes différente mais surtout il a un gros rivet au milieu de la poignée.
Mais il doit y avoir d'autres productions qui imitent l'An IX français du Consulat: productions étrangères ou françaises postérieures (Garde Nationale ?) car on en voit passer pas mal qui ne comportent aucun poinçon de Manufacture.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Sabre-Briquet du Premier Empire
    par le sabreur » 08 déc. 2015, 18:00 » dans Objets napoléoniens
    63 Réponses
    11597 Vues
    Dernier message par barthelemy
    27 févr. 2017, 23:05
  • [ Napoléonothèque ] Histoire du Consulat et du Premier Empire
    par L'âne » 23 oct. 2017, 19:59 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    413 Vues
    Dernier message par L'âne
    23 oct. 2017, 19:59
  • Sabre premier Empire ?
    par MILAN58 » 14 mars 2018, 08:50 » dans Objets napoléoniens
    5 Réponses
    955 Vues
    Dernier message par Expat526
    08 sept. 2018, 22:36
  • identification sabre briquet
    par robert Lutz » 07 déc. 2018, 18:20 » dans Espace visiteurs
    6 Réponses
    619 Vues
    Dernier message par Invité
    08 déc. 2018, 09:10
  • identification sabre briquet
    par blike » 20 sept. 2018, 17:02 » dans Objets napoléoniens
    21 Réponses
    2617 Vues
    Dernier message par Asiate
    03 mars 2019, 21:42