Trirème Napoléon III

MONUMENTS NAPOLEONIENS a pour objet de mettre en avant le patrimoine napoléonien par et pour les internautes eux-mêmes.

Modérateur : Cyril

Demi-solde

Message par Demi-solde » 12 janv. 2017, 12:26

Pour comparaison, dans les années 80, une trière (grecque donc) fut reconstituée : l'Olympias.

Image


Caractéristiques comparées des deux navires :

Longueur de râblure en râblure à la flottaison de la trirème badinguette : 39,70 m
Longueur de l'Olympias : 36,9 m

Largeur au maître couple hors membrures de la trirème : 5,50 m
Maître-bau de la trière : 5,50 m

Tirant d'eau moyen en charge de la trirème : 1,10 m
Tirant d'eau de la trière : 1,25 m

Nombres de rameurs sur la trirème : 128
Nombres de rameurs sur l'Olympias : 170


Les essais furent, cette fois-ci, plus convaincants puisque avec un équipage inexpérimenté l'Olympias atteignit les 9 nœuds (environ 17 km/h) et effectua des demi-tours en moins d'une minute dans un diamètre de moins de 90 mètres (moins de 2,5 fois la longueur du navire).

:salut:

Moundir Pacha

Message par Moundir Pacha » 14 janv. 2017, 12:15

Demi-solde a écrit :Napoléon III, empereur et reconstitueur.
Et aussi archéologue à ses heures :) :tourne: :aime2: :

http://www.napoleon3.fr/2012/11/dossier ... cheologie/

Salut et fraternité ! :salut: :Napoleon3: :viva-italia: :Vive-la-Pologne: :vive-l-irlande:

Image

Maria Kel

Message par Maria Kel » 14 janv. 2017, 17:04

Superbe livre :razz:

Bruno

Message par Bruno » 14 janv. 2017, 18:45

Un grand Empereur ce Napoléon III, on ne le dira jamais assez et dont l'image a souffert et souffre encore de l'histoire officielle très républicaine et anti-Napoléon III apprise dans les manuels scolaires.

Bastet

Message par Bastet » 14 janv. 2017, 20:46

Et pourtant:

" ....Enfin, en rendant visible sa fonction et les fastes du pouvoir, Napoléon III s’est révélé comme un « passeur » de rites et d’apparats entre les régimes précédents et la République. « La Maison préfigure une institution bien moins étoffée mais tout aussi importante : la Maison du président de la République, réduite au minimum fonctionnel.

De même, la République mobilise l’imaginaire inventé par Napoléon III pour construire l’apparat autour du chef de l’État (…) Le faste maintenu autour du chef de l’État est compréhensible par l’ensemble de la population, des classes populaires aux classes dominantes », écrit l’auteur qui conclut à juste titre : « Encore au XXIe siècle, les présidents sont les héritiers de celui qui fut le premier d’entre eux, par l’adaptation républicaine du faste impérial. " (Jean-Pierre Bédéï)

:salut:

Maria Kel

Message par Maria Kel » 15 janv. 2017, 02:05

Oui, voilà qui est triste :cry:

Vive Lui aussi! :aigle:

Bruno

Message par Bruno » 15 janv. 2017, 10:41

Ne soyez pas triste Maria, on commence enfin à reconnaître que cette période impériale a été féconde aussi. Les transformations et les progrès techniques, économiques et sociaux, l'essor des transports ferroviaires qui ont désenclavé des régions entières de la France, le développement des stations balnéaires et des stations thermales, les premières lois en faveur des pauvres, des associations d'ouvriers, les débuts de la législation du droit du travail, y compris pour les enfants, la transformation de Paris en une ville que tout le monde admire aujourd'hui. L'impulsion de l'Empereur et de ceux qui ont travaillé avec lui pour moderniser la France de cette fin du XIXème siècle ne peuvent plus être passés sous silence.

La belle exposition sur le "spectaculaire Second Empire" au musée d'Orsay en est un témoignage de plus et même s'il n'aborde que le thème de la "fête impériale", un tableau chronologique rappelle dans la première salle les moments forts du régime de Napoléon III.

Moundir Pacha

Message par Moundir Pacha » 16 janv. 2017, 12:25

Bastet a écrit :De même, la République mobilise l’imaginaire inventé par Napoléon III pour construire l’apparat autour du chef de l’État (…) Le faste maintenu autour du chef de l’État est compréhensible par l’ensemble de la population, des classes populaires aux classes dominantes », écrit l’auteur qui conclut à juste titre : « Encore au XXIe siècle, les présidents sont les héritiers de celui qui fut le premier d’entre eux, par l’adaptation républicaine du faste impérial. " (Jean-Pierre Bédéï) :salut:
C'est marrant que vous ayez choisi cet extrait citoyenne-Egyptienne !!! :lol:
Anatole France, une des plus belles plumes du règne de la "gueuse" ( :langue: ), dit sensiblement la même chose que ce Monsieur Bédéï :

"Napoléon III fut combattu et injurié par des gens qui voulaient prendre sa place, et qui n'avaient même pas comme lui, au fond de l'âme, l'amour du peuple."

Pour connaître la composition exacte de la Maison de "Ratapoil" (le prophète élu :aime: ), c'est içi :
http://www.napoleontrois.fr/dotclear/in ... imperiales

Et quoi de mieux que cette élogieuse poésie pour symboliser l'exigence d'un contact emphatique entre les citoyens et le titulaire du trône, mais aussi cette adhésion apparentée à un "culte", à une "foi", jaillissant de façon irrépressible du coeur des multitudes et enfin - et surtout - "l'unanimisme" des sentiments qui dévoile la concorde nationale (propre à garantir le salut du pays) :

"Oh ! Voyez, comme au loin, de province en province
Le culte impérial court, quand l'idole y vient !
Quelle contagion d'amour se précipite [...]
Sur les pas de l'Elu ! Tout un passé palpite [...]
Dans ton Napoléon, tu places ta croyance,
Toute foi populaire est une clairvoyance
"

(Louis Belmontet, "La Saint-Napoléon", le 15 août 1852, Paris Saintin)

Vive l'Empereur du Peuple !!! :salut: :Napoleon3: :viva-italia: :Vive-la-Pologne: :ViveLeQuebec:

Bastet

Message par Bastet » 16 janv. 2017, 15:05

Bonjour cher Moundir Pacha :fleur3: et merci d'avoir cité Anatole France...
" L'attrait du danger reste au fond de toutes les grandes passions.il n'y a pas de volupté sans vertige.Le plaisir mêlé de peur enivre [...].Quand le soleil s'éteindra, ce qui ne peut manquer, les hommes auront disparu depuis longtemps [...].Les derniers hommes, désespérés sans le savoir, ne connaîtront rien de nous, rien de notre génie, rien de notre amour, et pourtant ils seront nos enfants nouveaux-nés et le sang de notre sang[...].Un jour le dernier d'entre eux exhalera sans haine et sans amour dans le ciel ennemi le dernier souffle humain. Et la terre continuera de rouler emportant à travers les espaces silencieux les cendres de l'humanité, les poèmes d'Homère et les augustes débris des marbres grecs, attachés à ses flancs glacés [....]" ( Le jardin d'Epicure, A. France)

:salut: :fleur3:

Maria Kel

Message par Maria Kel » 17 janv. 2017, 19:52

Napoléon III a ses mérites lui-aussi. Il a été cassé par la République pour légitimer le régime :cry:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    494 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08
  • Napoléon III à l'honneur...
    par Christophe » 14 avr. 2015, 13:50 » dans Monuments Napoléoniens
    6 Réponses
    1855 Vues
    Dernier message par Joker
    16 avr. 2015, 19:41
  • Vichy rend hommage à Napoléon III
    par Turos M. J. » 02 mai 2016, 20:35 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    432 Vues
    Dernier message par la remonte
    03 mai 2016, 12:10
  • Lettre de Georges III
    par L'âne » 17 mai 2019, 10:27 » dans Salon Ier Empire
    1 Réponses
    106 Vues
    Dernier message par Cyril
    17 mai 2019, 11:08