Palais des Tuileries.

MONUMENTS NAPOLEONIENS a pour objet de mettre en avant le patrimoine napoléonien par et pour les internautes eux-mêmes.

Modérateur : Cyril

Maria Kel

Message par Maria Kel » 16 août 2016, 09:43

Sublime :aime:

Joker

Message par Joker » 16 août 2016, 18:07

Ces décors étaient si longs à réaliser que ceux du temps de Louis XIV sont restés en partie inachevés et qu'il a fallu faire travailler de nuit les ouvriers pour achever ceux de l'empereur. Cependant certaines techniques, comme la préparation en atelier ou l'utilisation de pochoirs pour les éléments répétitifs permettait de gagner du temps. L'ensemble est en tout cas très coloré!
Je ne vous le fait pas dire !
On n'ose imaginer le nombre de corps de métiers qui ont dû œuvrer dans ce palais.
C'étaient en tout cas des orfèvres en la matière... :aime2:

Maria Kel

Message par Maria Kel » 16 août 2016, 18:33

Nous avons perdu un immense trésor en 1871! :cry:

Percier

Message par Percier » 18 août 2016, 09:04

Cher Joker, pour donner un aperçu des corps de métier intervenant dans le palais, deux photographies de la "situation des dépenses et paiements au 20 Vendémiaire an 14" (12 octobre 1805) pour les travaux de construction et de décor de la chapelle, les salles du conseil d'Etat, de concert et des gardes (inaugurées début 1806 par l'empereur) :

Image

Image

C'est dire le nombre de spécialistes qu'il a fallu mobiliser pour les travaux de l'empereur !
A noter que l'architecte (Fontaine) perçoit une rémunération qui, comme aujourd'hui, est proportionnelle au montant total des dépenses. D'où l'absence de chiffre après son nom.

Joker

Message par Joker » 18 août 2016, 11:09

A noter que l'architecte (Fontaine) perçoit une rémunération qui, comme aujourd'hui, est proportionnelle au montant total des dépenses. D'où l'absence de chiffre après son nom
Effectivement, j'ai constaté ce détail.
L'architecte avait donc tout intérêt à ce que ce montant soit le plus élevé possible... :)

Maria Kel

Message par Maria Kel » 18 août 2016, 14:38

En voilà du monde! :razz:

Ce furent de véritable artistes ces artisans. Ils ont autant contribué à l'Histoire de France que les résidents des lieux :razz: :aime:

Joker

Message par Joker » 18 août 2016, 16:29

Ils ont autant contribué à l'Histoire de France que les résidents des lieux
Vous ne croyez pas si bien dire, d'autant plus que l'époque vit l'apogée du mouvement compagnonnique.

Si la Révolution française concrétise en avril 1791 une très ancienne revendication du compagnonnage en mettant fin au système des corporations par le décret d'Allarde (les compagnons, regroupant des ouvriers appartenant à 27 corporations différentes, échappaient à l'interdiction), deux mois plus tard la loi Le Chapelier interdit les associations ouvrières.

1804 voit la fondation du « devoir de liberté » qui regroupe tous les compagnons qui ne se reconnaissent pas dans le catholique « Saint devoir de Dieu » : loups, étrangers, indiens, gavots.
À cette même époque, le tout nouveau code pénal punit l'organisation d'une grève d'une peine de deux à cinq ans d'emprisonnement.
Ceci n'empêche pas le compagnonnage de continuer à se renforcer en tant qu'organisation de protection et de revendication, malgré les luttes fratricides entre ses deux tendances.
Les historiens évaluent à au moins 200 000 le nombre de compagnons en France dans la première moitié du XIXe siècle.
C'est l'époque où Agricol Perdiguier, dit « Avignonnais la Vertu » le popularise par ses ouvrages et tente de l'unifier.
La dimension religieuse est alors très présente, puisqu'en 1869 les statuts des compagnons obligent à faire dire des messes.
La hiérarchie était alors très stricte (les aspirants mangeaient par exemple dans un autre établissement que les compagnons), et les rivalités, très fortes, dégénéraient parfois en batailles rangées, allant parfois jusqu'à mort d'homme.
Ainsi, en 1816, les tailleurs de pierre enfants de Salomon s'affrontèrent ainsi à Lunel contre les tailleurs de maître Jacques, en 1833, les femmes essayèrent de chasser de Lyon les compagnons cordonniers.

L'état de Compagnon s’acquiert après avoir rempli son temps d'apprentissage, s'être perfectionné sur le tour de France en tant qu'Aspirant, et avoir réalisé un travail appelé communément chef-d'œuvre.
Ce dernier est désormais appelé "travail de réception » (la réception est une cérémonie qui élèvera l'aspirant à l'état de compagnon).
Compagnon n'est donc pas un titre mais un état professionnel et philosophique.

Percier

Message par Percier » 08 nov. 2016, 18:49

Après quelques temps d'absence, je reviens pour poster le lien vers une video présentant les Grands Appartements du Palais sous le Second Empire, vers 1870
Voici le lien :
https://vid.me/3e9o

Cette video dure un peu de 20 mn. on traverse le palais du nord au sud, en commençant par la cour du Carrousel et un passage sur l'arc qui subsiste encore aujourd'hui, puis entrée dans le vestibule central et l'escalier d'honneur. Viennent ensuite la salle des gardes, la salle des travées, la chapelle, la galerie de la paix et le salon de la colonne, puis la salle des Maréchaux et l'enfilade du grand appartement de réception : salon du Premier consul, salon d'Apollon, salle du trône, salon Louis XIV et Galerie de Diane.

Bonne promenade!

Maria Kel

Message par Maria Kel » 08 nov. 2016, 19:52

Toujours aussi superbe. J'adore :aime2:

la remonte

Message par la remonte » 09 nov. 2016, 09:10

merci pour cette résurrection :aime:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Reconstruction du palais des Tuileries
    par barthelemy » 18 mars 2018, 08:26 » dans L'actualité napoléonienne
    24 Réponses
    398 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    21 mars 2018, 07:22
  • Vente de deux colonnes des Tuileries
    par Belle Poule » 19 nov. 2016, 20:12 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    325 Vues
    Dernier message par Belle Poule
    19 nov. 2016, 20:12
  • Palais de justice de Paris
    par Maria Kel » 29 janv. 2017, 01:21 » dans Monuments Napoléoniens
    6 Réponses
    1032 Vues
    Dernier message par Saint Clair
    23 févr. 2017, 22:52
  • Visite au Petit Palais, à Paris
    par Belle Poule » 22 févr. 2016, 18:42 » dans Napoléon à travers les Arts
    0 Réponses
    544 Vues
    Dernier message par Belle Poule
    22 févr. 2016, 18:42