Sur la trace du Capitaine Marcel .

MONUMENTS NAPOLEONIENS a pour objet de mettre en avant le patrimoine napoléonien par et pour les internautes eux-mêmes.

Modérateur : Cyril

Imperatore1

Message par Imperatore1 » 21 nov. 2014, 09:13

Oui Mathieu vous avez raison...Mais si cette campagne d'Espagne se révéla si désastreuse, il faut encore y rajouter le rôle très puissant de l'église catholique, qui finança et prépara la révolte des esprits dans l'ombre...comme vous le dites, l'Empereur leur apportait la Liberté politique comme celle de l'esprit...mais dans une Espagne très fortement imprégnée des influences religieuses, c'était se mettre un ennemi très puissant à dos ...
D'ailleurs on retrouvera ce rôle d'influence prépondérante de l'église duos la dictature franquiste un siècle et demi plus tard .

la remonte

Message par la remonte » 03 sept. 2015, 14:46

j'ai survolé cet été le monument érigé aux morts de la guerre civile ( côté franquiste je pense ) , il se trouve à quelques kilomètres de l'Escurial , je ne sais pas si Napoléon y est passé en franchissant la Guadarrama :?:
au lendemain du dos de mayo , Murat tombe malade . cela ne va rien arranger dans la gestion de la crise .
est ce une dépression nerveuse ? , avec , suite à l'échec de la rue , la perspective d'un exil politique ( Naples ) :?: .
les médecines prodiguées par le médecin l' Hermitier ne sont pas éloignées de celles du temps de Molière ; purges , saignées , calmants ...

par ailleurs , on a viré mon sujet intitulé " Ultima ratio regum " :roll: suite à l'émission du tricentenaire de la mort de Louis XIV .
c'est pourtant déterminant dans l'étude de l'Empire que de comprendre ce qui s'est passé en Espagne auparavant .
la guerre de succession d'Espagne se termine après l'abandon de la perspective d'une fusion de la France et de l'Espagne ( Bourbon ) et surtout de leurs 2 empires coloniaux :idea:
Napoléon qui renouait avec cette idée grandiose en changeant simplement la dynastie , s'attirait à nouveau les foudres des Habsbourg et des nouveaux coloniaux ( l'empire de Louis XIV perdu par Louis XV )° qu 'étaient les Anglais .
il ne l'a pas fait à la légère , et sans doute a t-il été trahi de l'intérieur ( Talleyrand :idea: )
Deux esprits en opposition :
Talleyrand nourri d'un instinct séculaire : une France hexagonale , douce et harmonieuse .
Napoléon nourri par la Révolution , préfère l'Europe ( le monde ) à la France .

dessous les colonies et comptoirs espagnols à l'époque .

Image

la remonte

Message par la remonte » 18 sept. 2017, 09:26

je ne sais plus si Marcel était aux sièges de Tarragone , j'y suis passé ...

Image

Image

:shock:

au regard des constructions romaines , il est surprenant que l'armée française ait pu les détruire aussi simplement ? je me demande si on n'a pas bon dos :roll: on retrouve de pareils exemples un peu partout . jamais rien concernant la guerre civile qui a du être bien plus destructrice :?
Image

la remonte

Message par la remonte » 18 sept. 2017, 10:31

heureusement l'aqueduc a été préservé .
Image

Image

Balzac, s'inspire de ce siège de Tarragone dans son roman Marana .

la remonte

Message par la remonte » 18 sept. 2017, 16:27

extrait des Marana : " Malgré la discipline que le maréchal Suchet avait introduite dans son corps d’armée, il ne put empêcher un premier moment de trouble et de désordre à la prise de Tarragone. Selon quelques militaires de bonne foi, cette ivresse de la victoire ressembla singulièrement à un pillage, que le maréchal sut d’ailleurs promptement réprimer. L’ordre rétabli, chaque régiment parqué dans son quartier, le commandant de place nommé, vinrent les administrateurs militaires. La ville prit alors une physionomie métisse. Si l’on y organisa tout à la française, on laissa les Espagnols libres de persister, in petto, dans leurs goûts nationaux. Ce premier moment de pillage qui dura pendant une période de temps assez difficile à déterminer, eut, comme tous les événements sublunaires, une cause facile à révéler. Il se trouvait à l’armée du maréchal un régiment presque entièrement composé d’Italiens, et commandé par un certain colonel Eugène, homme d’une bravoure extraordinaire, un second Murat, qui, pour s’être mis trop tard en guerre, n’eut ni grand-duché de Berg, ni royaume de Naples, ni balle à Pizzo. S’il n’obtint pas de couronnes, il fut très-bien placé pour obtenir des balles, et il ne serait pas étonnant qu’il en eût rencontré quelques-unes. Ce régiment avait eu pour éléments les débris de la légion italienne. Cette légion était pour l’Italie ce que sont pour la France les bataillons coloniaux. Son dépôt, établi à l’île d’Elbe, avait servi à déporter honorablement et les fils de famille qui donnaient des craintes pour leur avenir, et ces grands hommes man-

qués, que la société marque d’avance au fer chaud, en les appelant des mauvais sujets. Tous gens incompris pour la plupart, dont l’existence peut devenir, ou belle au gré d’un sourire de femme qui les relève de leur brillante ornière, ou épouvantable à la fin d’une orgie, sous l’influence de quelque méchante réflexion échappée à leurs compagnons d’ivresse. Napoléon avait donc incorporé ces hommes d’énergie dans le 6e de ligne, en espérant les métamorphoser presque tous en généraux, sauf les déchets occasionnés par le boulet ; mais les calculs de l’empereur ne furent parfaitement justes que relativement aux ravages de la mort. Ce régiment, souvent décimé, toujours le même, acquit une grande réputation de valeur sur la scène militaire, et la plus détestable de toutes dans la vie privée.
"

cette dernière phrase qui répond à ma question plus haut sur l'influence de ces troupes étrangères quand elles n'étaient plus sévèrement encadrées , sur l'exaspération de la population espagnole :idea:

la remonte

Message par la remonte » 19 sept. 2017, 10:11

Image

sur cette photo , on voit sur le grand poster , toutes les arches du forum romain que les Français auraient détruites :( vue l'épaisseur , je ne vois pas avec quoi :roll: si c'est le cas avec nos canons , que ne l'a t-on fait pour la Haye Sainte ou Hougoumont .
par contre la grande offensive de 1938 avec plus de 500 avions chez les Nationalistes , a du être plus efficace sur les remparts de Tarragone ou de Lérida :idea:
mais c'est une constante ( valorisante sûrement ? ) que d'incriminer l'action des Français de Napoléon ...

la remonte

Message par la remonte » 19 sept. 2017, 15:24

Image

comme au moyen age la guerre d Espagne fut surtout une guerre de sieges et de prises d'assauts d ou la fureur des combats et les conséquences sur les habitants .

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Sur la trace des Duellistes
    par la remonte » 25 mars 2019, 11:39 » dans Espace visiteurs
    23 Réponses
    492 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    05 juin 2019, 18:35
  • Croquis du capitaine Marryat
    par Joker » 31 oct. 2018, 20:24 » dans Salon Ier Empire
    6 Réponses
    1785 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    10 nov. 2018, 01:05
  • Le plus grand capitaine de tous les temps
    par Cyril Drouet » 13 nov. 2017, 21:05 » dans Salon Ier Empire
    10 Réponses
    279 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    15 nov. 2017, 17:39
  • 1814. Deux lettres du capitaine Faré.
    par Peyrusse » 30 janv. 2018, 21:47 » dans Salon Ier Empire
    3 Réponses
    188 Vues
    Dernier message par Le Briquet
    05 févr. 2018, 09:19
  • Le capitaine Marbot sauve l'Aigle du 14ème de ligne
    par fanacyr » 27 mars 2015, 16:15 » dans Napoléon à travers les Arts
    15 Réponses
    5734 Vues
    Dernier message par L'ARCHEONAUTE
    15 juil. 2017, 12:54