Gén Jamin de Bermuy mort à Waterloo

MONUMENTS NAPOLEONIENS a pour objet de mettre en avant le patrimoine napoléonien par et pour les internautes eux-mêmes.

Modérateur : Cyril

Dominique T.

Gén Jamin de Bermuy mort à Waterloo

Message par Dominique T. »

On dit souvent que tous les morts de Waterloo ont fini à la fosse commune.

Ce n'est sûrement pas le cas du Général Jean-Baptiste Jamin de Bermuy, major des Grenadiers à Cheval de la Garde.

Celui-ci é été enterré au Père-Lachaise, tout comme son beau frère René MIOT, tué aussi à Waterloo.

J'ai trouvé des indications ici :
http://www.napoleon.org/fr/forum/theme. ... =2645#2645

et le Le Dictionnaire historique du Père-Lachaise (XVIIIe-XIX siècles), de Domenico Gabrielli, (Les Éditions de l'Amateur, Paris, 2002) donne la 41e division comme sépulture.

Or, dans cette division, pas de traces.

La tombe aurait-elle été détruite, et quand?

Toute info serait la bienvenue.

Merci d'avance.

Dominique T.

Message par Dominique T. »

Malgré une 60-aine de lectures de ce message, aucune réponse.

Voici ce que je peux vous soumettre.

Contrairement à ce que je disais plus haut, Jamin n'a très vraisemblablement jamais été enterré au Père-Lachaise (idem pour René Miot, d'ailleurs) et l’explication est sans doute plus simple !

Voici ce que le très grand savoir sur le sujet de Robert Chénier et Bernard Quintin permettent de conclure.

Il doit s'agit d'une erreur remontant à un livre ancien sur les sépultures du Père-Lachaise de Mourou.

Il ne s’agirait en fait pas de la tombe de Jamin et de Miot, tués à Waterloo, mais d’une inscription « in memoriam » apposée sur la tombe de Miot de Mélito.

Comme souvent, les gens n’ont pas compris que le « in memoriam » impliquait que la personne n’y repose pas, d’où l’erreur reprise ultérieurement.

Les deux victimes de Waterloo n'ont donc jamais reposé au Père-Lachaise, et il est de plus en plus vraisemblable que pas un seul Français mort sur le champ de bataille ait été identifié et enterré intdividuellement.

(Je ne parle pas de morts des suites de leurs blessures, comme Duhesme ou Girard.

Quant à la tombe de Miot de Mélito elle-même, elle semble avoir été détruite il y a 60-70 ans, selon Jacques Ibry.

Pour ceux que cela intéressent, Robert Chénier me recommande un livre récent de Jacques Bauer : « Deux siècles d’histoire au Père Lachaise » chez « Mémoire et documents », 2006, 45 euros >>> voir www.memodoc.com.

Joker

Message par Joker »

il est de plus en plus vraisemblable que pas un seul Français mort sur le champ de bataille ait été identifié et enterré intdividuellement.

(Je ne parle pas de morts des suites de leurs blessures, comme Duhesme ou Girard.
Pour ceux que cela intéresse, je rappelle que les registres paroissiaux de la commune de Ways sous Genappe mentionnent l'inhumation d'un officier d'Orange-Nassau dans le petit cimetière qui jouxte l'église en date du 20 juin 1815.
Le général-comte Philibert Duhesme n'aurait donc pas été la seule victime de Waterloo à avoir été inhumée à cet endroit.
Malheureusement, la tombe de cet officier a aujourd'hui disparu...

Dominique T.

Message par Dominique T. »

En effet, cher Joker. :salut:

Il s'agit d'Evrard Angel de Nassau, mort le 19.

Jamin de Bermuy

miot

Message par Jamin de Bermuy »

Dominique T. a écrit :On dit souvent que tous les morts de Waterloo ont fini à la fosse commune.

Ce n'est sûrement pas le cas du Général Jean-Baptiste Jamin de Bermuy, major des Grenadiers à Cheval de la Garde.

Celui-ci é été enterré au Père-Lachaise, tout comme son beau frère René MIOT, tué aussi à Waterloo.

J'ai trouvé des indications ici :
http://www.napoleon.org/fr/forum/theme. ... =2645#2645

et le Le Dictionnaire historique du Père-Lachaise (XVIIIe-XIX siècles), de Domenico Gabrielli, (Les Éditions de l'Amateur, Paris, 2002) donne la 41e division comme sépulture.

Or, dans cette division, pas de traces.

La tombe aurait-elle été détruite, et quand?

Toute info serait la bienvenue.

Merci d'avance.

non rené miot de mélito n'est pas mort à waterloo , mais à paris des suites de ses blessures reçues à Waterloo.Blessures gangrenées qui ont entrainés sa mort en décembre 1815 à paris)
c'est l'aide de camp de jamin, Valéry de Siriaque, qui à Waterloo à confectionné un brancard et à ramené rené Miot
Valéry de Siriaque ayant constaté la mort de jamin de bermuy major des grenadiers à cheval, tué par une boite à mitraille, partie d'un carré anglais qui se trouvait à 20 mètres lors de la charge des grenadiers à cheval; appelé par De Siraque, le chirurgien, Dominque Larrey n'a rien pu faire pour sauver le général Jamin de Bermuy
celui-ci à été laissé sur place, non reconnu et certainement détroussé de ses effets et jeté dans une fosse commune avec tant d'autres!
Un député de son lieu de Naissance,louvigné du désert, indiquait qu'il était enterré au cimeyiére du père lachise, dans la 34 éme division, or il n'existe pas de monument ou de tombe du général jami n de Bermuy.

Il était marié dés 1808 a caliste miot, fille du conseiller d'état Miot de mélito, lequel à laissé des mémoires très interèssantes.

Dominique T.

Message par Dominique T. »

Merci ! :salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Mort d'un champion du monde à Waterloo
    par Joker » 30 janv. 2020, 18:28 » dans Salon Ier Empire
    2 Réponses
    436 Vues
    Dernier message par Joker
    30 janv. 2020, 19:53
  • La mort de Napoléon
    par Jean-Baptiste » 28 juin 2018, 23:04 » dans Espace visiteurs
    259 Réponses
    17080 Vues
    Dernier message par William Staps
    11 août 2019, 11:22
  • La mort de Murat
    par C-J de Beauvau » 08 mai 2019, 19:06 » dans Napoléon à travers les Arts
    6 Réponses
    621 Vues
    Dernier message par L'âne
    11 mai 2019, 08:43
  • Mort de Duroc
    par Joker » 23 mai 2020, 19:51 » dans Salon Ier Empire
    5 Réponses
    66 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    24 mai 2020, 14:56