Doit-on exhumer Napoléon aux fins d'analyses scientifiques ? Se trouve-t-il bien aux Invalides ? A-t-il été empoisonné ? En pleine vague napoléonienne, ces questions ressurgissent.
Demi-solde

Message par Demi-solde » 03 janv. 2017, 11:27

Bruno Roy-Henry a écrit :Il convient cependant de rappeler que les derniers travaux du Pr Lucotte établissent d'une manière incontestable que ce masque "Masséna" est bien la copie unique du masque mortuaire de Napoléon, réalisé par le Dr Burton, le 7 mai 1821.
Au risque de me répéter… Le communiqué du professeur Lucotte dont vous êtes le héraut ne conclut à la présence de l'ADN de Napoléon dans les poils du duvet du masque RUSI que suite à cinq étapes :

1/ Programme de reconnaissance du visage ayant montré des similitudes frappantes « avec ce qui devait être le visage de Napoléon à sa mort »,
2/ Comparaison avec le croquis de Marchand,
3/ Analyse du plâtre,
4/ Présence de poils humains,
5/ Découverte dans l'ADN de ces poils de la mutation 16184T.


De ces cinq points découle la conclusion. Je cite le communiqué :

« Le masque RUSI est bien -pour toutes les raisons sus-exposées- le seul masque mortuaire connu actuellement de Napoléon... »

« Pour toutes les raisons sus-exposées... » Je ne l'invente pas, c'est le professeur Lucotte qui l'écrit. Vous conviendrez donc, je pense, que si certains de ces points sont contestables, la démonstration et sa conclusion ne sont plus du tout aussi évidentes.

L’ADN n’est pas la panacée universelle. C’est un outil parmi les autres. Plus fiable certes, pour peu que l'on respecte certaines règles. Mais pas absolu. L'analyse ADN fait ici partie d'une démonstration plus vaste, dont certains éléments sont contestés. L'éventuelle présence de la mutation 16184T ne peut prouver à elle toute seule l'identité de la dépouille.

L'identification Lucottienne de l'ADN de Napoléon sur le Rusi Mask est donc intimement liée à « ce qui devait être le visage de Napoléon à sa mort » et au « profil gauche du visage de Napoléon sur son lit de mort dessiné (inédit) par le serviteur Marchand ».

Toute la fiabilité de cette étude est donc basée sur un conditionnel et un croquis.

En toute rigueur. :lol:


:salut:

ClaudeM

Message par ClaudeM » 03 janv. 2017, 11:30

BRH remet le couvert! :lol:
Bon! On tourne en rond...
Le problème, est que le masque de "Cipriani" soi-disant Antommarchi correspond aux mesures du visage connu de Napoléon, parmi les innombrables représentations ... :)
-tous ces artistes auraient donc représenté Cipriani?)- :fou:,
alors que le masque Rusi, soi-disant de Napoléon, ne correspond pas à ces mesures, représente un homme d'environ 70 ans, et est fait dans un plâtre si parfait qu'il est exclu qu'il ait été fait à Ste Hélène, en original (ce qu'il est pour moi) ou en copie... :roll:
:salut:

Demi-solde

Message par Demi-solde » 03 janv. 2017, 11:48

Bruno Roy-Henry a écrit :La datation du suaire de Turin est contestable et contestée.
Le Suaire de Turin a fait l'objet d'une étude croisée de la part de trois laboratoires (l'Université d'Oxford, de l'Université d'Arizona et de l'École Polytechnique Fédérale de Zurich) avec mesures parallèle d'échantillons de contrôle, puis d'une publication dans la revue « Nature ».
Bruno Roy-Henry a écrit :les derniers travaux du Pr Lucotte établissent d'une manière incontestable que ce masque "Masséna" est bien la copie unique du masque mortuaire de Napoléon
Votre vision du « contestable » et de l' « incontestable » est savoureuse, cher Bruno Roy-Henry.

:salut:

ClaudeM

Message par ClaudeM » 03 janv. 2017, 13:07

Ils ont surtout retiré vos insultes envers un intervenant, et ce qui suivait. Mais comme la situation avait été "contenue" par la mesure des intervenants, et que le propos n'a pas dégénéré, je trouve effectivement dommage que ces interventions aient été supprimées... c'était plutôt comique... :lol:
C'est juste un avis.
:salut:

Maria Kel

Message par Maria Kel » 03 janv. 2017, 13:26

Quelle crypte :shock:

Demi-solde

Message par Demi-solde » 03 janv. 2017, 14:07

Maria Kel a écrit :Quelle crypte :shock:
Celle-ci... :)

Image

:salut:

Maria Kel

Message par Maria Kel » 03 janv. 2017, 14:13

D'accord, je vois qu'elle est bien gardée :)

ClaudeM

Message par ClaudeM » 03 janv. 2017, 15:47

Bruno Roy-Henry a écrit :
ClaudeM a écrit :Ils ont surtout retiré vos insultes envers un intervenant,
Pas du tout (incise pour répondre au "masque"). L'échange avec Balla est sur un autre sujet.
Si! Désolé. :salut:
Il ne s'agissait pas de "l'échange avec Balla", mais de "la crise de méchanceté" à laquelle Barthélémy faisait allusion. Je répondais qu'il avait mal vu, mais en fait, il avait sans le vouloir anticipé... :salut:
Maintenant, vous avez raison pour ce qui a été aussi retiré... Il a été ratissé large. :lol:
:salut:

Mousquetaire

Message par Mousquetaire » 03 janv. 2017, 21:07

Bruno Roy-Henry a écrit :Ils ont également acquis la conviction que le masque antomarchi a été forgé en 1821
Une conviction, c'est bien beau, mais sur quoi repose-t-elle ? Le masque Antommarchi n'a été rendu public que plusieurs années après la mort de Napoléon et le retour du docteur en Europe. Si je me souviens bien, ce ne serait pas avant les années 1830. Si Antommarchi voulait faire un faux, il n'a donc pas eu besoin de chercher dans son entourage à l'île de Sainte-Hélène.
Bruno Roy-Henry a écrit :en même temps qu'était prise une copie du masque Burton (c'est le death mask).
Curieuse copie qui ne ressemble pas à l'original.
Bruno Roy-Henry a écrit :Cette conviction est étayée par une abondante documentation.
Quelle documentation ?

barthelemy

Message par barthelemy » 03 janv. 2017, 23:38

Je cite Maria KEL :

"quelle crypte ?" "D'accord, je vois qu'elle est bien gardée"

Mais si Maria, il y a bien une crypte....

et vous avez vu les grognards qui la gardent jour et nuit !!

:fou: :lol: