La substitution, où en sommes-nous ?

Doit-on exhumer Napoléon aux fins d'analyses scientifiques ? Se trouve-t-il bien aux Invalides ? A-t-il été empoisonné ? En pleine vague napoléonienne, ces questions ressurgissent.
Demi-solde

Message par Demi-solde » 28 févr. 2016, 13:05

D'ailleurs, puisque l'on parle du témoignage de Millington, je me permets de répondre à une vieille question du dimanche 6 décembre 2015 à 18h53 (oui, j'arrive comme les Carabiniers d'Offenbach…) :
Bruno Roy-Henry a écrit :Quant aux vases, s'ils avaient été placés entre les jambes, pour quelles raisons, Lowe, Millington et Cie, ne l'auraient-ils pas mentionné ?
Ah. Milligton dites-vous. Témoignage, in english :

"His heart was deposited in a silver urn or tureen filled with spirits, to which I soldered a lid or cover of the same material, which was placed between the small parts of his legs. His stomach was deposited in a silver mug in which there was spirits, which was also put in the coffin."

Pour quelles raisons Millington n'aurait-il pas mentionné le placement entre les jambes, écriviez-vous...

"(...)which was placed between the small parts of his legs."


Millington mentionne bel et bien un placement entre les jambes.


:salut:

Demi-solde

Message par Demi-solde » 28 févr. 2016, 17:16

Donc... dans un premier temps, en appui à vos démonstrations, vous en appelez vous-même au témoignage de Millington pour les vases :
Bruno Roy-Henry a écrit :Quant aux vases, s'ils avaient été placés entre les jambes, pour quelles raisons, Lowe, Millington et Cie, ne l'auraient-ils pas mentionné ?
Puis vous en appelez au témoignage de Millington pour les décorations :
Bruno Roy-Henry a écrit :Pour les plaques, il y a d'ailleurs le témoignage de Millington, auquel je renvoie !
Mais lorsque l'on vous suit et que l'on se penche sérieusement sur ledit témoignage de Millington et qu'il se révèle dans les faits moins favorable à la substitution (étoile et croix unique, vases entre les jambes), changement de ton, attention au témoignage de Millington, c'est un vrai casse-tête... :roll:

Bruno Roy-Henry a écrit :Néanmoins, c'est la partie concernant les décorations qui paraît la plus plausible, vu que les différentes versions sont à peu près conformes.
Cette partie sur les décorations (pour mémoire : "(...) and on the left breast of his coat, was a gold star and cross, and several other medals of the same metal, (...)") ne contredit nullement les témoignages d'Ali ou d'Antommarchi, ni le "cordon" singulier de Bertrand.

Quant au témoignage de Millington sur les vases, jugé plausible ou pas, il ne fait que confirmer ce que l'anatomie d'un cœur et d'un estomac humains et les dimensions du cercueil impérial laissent deviner : la seule place pour les vases était entre les jambes de l'Empereur. Il n'y a pas de vases baladeurs.


:salut:

Demi-solde

Message par Demi-solde » 29 févr. 2016, 01:56

Bruno Roy-Henry a écrit :Il n'en demeure pas moins que la partie de ce témoignage concernant les décorations nous est particulièrement favorable
Ah ?
Bruno Roy-Henry a écrit :Plusieurs autres décorations, ça signifie qu'il y en avait au moins trois !
Faux. Plusieurs, c'est au moins deux.

Cette petite approximation volontaire (personne n'imagine que vous ne maîtrisiez pas parfaitement la langue française) vous conduit forcément à un nombre de décorations trop élevé.

Si l'on respecte la définition de "several/plusieurs" et que l'on traduit stricto sensu "(...) was a gold star and cross, (...)", il n'y a absolument aucune incohérence concernant le "cordon" singulier de Bertrand, les témoignages de Saint-Denis ou d'Antommarchi et celui de Millington. Aucune.

La seule dissonance concernant les décorations est l'ordre de la Réunion mentionné uniquement par Marchand en 1821.


:salut:

Demi-solde

Message par Demi-solde » 01 mars 2016, 00:57

Bruno Roy-Henry a écrit : Pour le bon usage de plusieurs, je préfère de beaucoup la définition du bon vieux Littré :

"Plusieurs : adjectif pluriel des deux genres, indiquant un nombre indéfini, un nombre plus ou moins considérable."
Cette définition du Littré me convient parfaitement. Juste ciel, Bruno Roy-Henry, nous sommes enfin d'accord sur un point !!! :lol:

- "Adjectif pluriel" : tout à fait d'accord ! Le singulier, c'est un. Le pluriel s'étendant du nombre deux jusqu'à l'infini, je ne peux qu'être d'accord !
- "Nombre indéfini" : forcément, si Millington avait été plus précis, il nous aurait évité une controverse...
- "un nombre plus ou moins considérable" : plus ou moins… Je suis d'accord également.


"Plusieurs" s'étend, pour le Littré comme pour les autres dictionnaires, de deux jusqu'à l'infini.

Le témoignage de Millington concernant les décorations n'est donc pas incohérent avec le "cordon" singulier de Bertrand ou avec les témoignges de Saint-Denis et Antommarchi.


:salut:

Patton

Message par Patton » 01 mars 2016, 08:45

Demi-solde a écrit :
Bruno Roy-Henry a écrit :Plusieurs autres décorations, ça signifie qu'il y en avait au moins trois !
Faux. Plusieurs, c'est au moins deux.

:salut:
Plusieurs AUTRES, ça signifie qu'il y en a plusieurs en plus d'au moins une, donc au final il y en a au moins trois en tout, ça semble logique.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • je n'y comprends rien à la substitution !!!!
    par fanacyr » 01 mars 2016, 20:45 » dans Napoléon post-mortem
    249 Réponses
    20739 Vues
    Dernier message par barthelemy
    24 mars 2017, 00:05
  • Substitution : documents essentiels (décorations)
    par L'âne » 19 mars 2018, 01:05 » dans Salon Ier Empire
    48 Réponses
    2049 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    04 avr. 2018, 22:00