Un croquis inédit de Napoléon le 7 mai 1821

Doit-on exhumer Napoléon aux fins d'analyses scientifiques ? Se trouve-t-il bien aux Invalides ? A-t-il été empoisonné ? En pleine vague napoléonienne, ces questions ressurgissent.
ClaudeM

Message par ClaudeM »

Cher Chasseurcheval, je n'ai jamais dit que le sujet me barbait, j'ai dit "les bras m'en tombent".
Je me permets juste de vous signaler amicalement que vos affirmations ne sont pas étayées. Relayer sans précautions des allégations qui ont été réfutées à longueur de fils (sans toujours convaincre, il faut être honnête), c'est un peu jouer l'Eléphant dans le magasin de porcelaine...

chasseurchevalgarde a écrit:
Quand une émission ne me plait pas à la TV, je change tout simplement de chaîne et j’admets que cette émission peut être intéressante pour un autre quidam !


Je ne vois pas le rapport. :shock: Un forum est fait pour dialoguer, faut-il s'en priver quand on n'est pas d'accord?
Sans rancune. :salut:
chasseurchevalgarde

Message par chasseurchevalgarde »

Je le redis, mais que je comprends fort bien que répéter les mêmes choses peut-être lassant !

En tant « qu’ancien », vous pouvez peut-être orienter les « nouveaux » sur les livres ou les topiques à regarder.

En ce qui me concerne, je n’ai pas encore d’opinion franche.
Les arguments des « pour » ou des "contre » ne m’ont pas convaincu, alors je cherche encore à comprendre et à .. apprendre !

Pour cela, je suis allé, outre les livres de BRH et de A Benhamou, des articles sur le net et ce forum, jusque acheter la copie du rapport original de ce prêtre à l’ouverture du caveau.

Des détails sont troublants

Les dents blanchies, OK, une personne aurait pu le faire avant la mise en bière ;
Je ne sais pas si vous connaissez des médecins légistes, mais quand la raideur cadavérique est installée, bouger un membre du mort dans les premiers temps est mission impossible, sauf à briser les os (le père de l’amie de ma fille, travaillait à la morgue de la police)

Ceux sont les bottes qui me laissent perplexes !
Je suppose que l’Empereur avait des bottes d’une grande qualité, alors qu’une couture craque, admettons, mais les deux !
Cela m’interroge vraiment, je vais sur vos conseils essayer de retrouver si un topique parle du mystère de ces bottes ;

Sans rancune aucune, je cherche juste à comprendre, pas la polémique, je n'en ai ni les moyens, ni l'envie.
De la discussion naitra la solution.
La chose qui me rendrait triste dans cette affaire, serait de savoir que la volonté de l’Empereur, de reposer parmi les siens qu’il a tant aimé, ne serait pas été respectée ou, que nous n'aurions pas tout mis en oeuvre pour la faire respecter.
ClaudeM

Message par ClaudeM »

En ce qui concerne les dents, je veux dire que la semaine, disons, qui a précédé sa mort, il est évident qu'il ne mâchait plus de réglisse, et qu'on lui faisait sa toilette, et les dents. :mrgreen:
Pour la rigidité cadavérique, je partage votre avis, et c'est une des raisons qui fait qu'on n'aurait pas pu habiller le cadavre momifié de Cipriani. (On n'a pas pu le momifier non plus d'ailleurs, ça a été dit ici aussi).
Même chose pour les bottes.
Il est probable, qu'enfiler des bottes à un cadavre est à peu près impossible D'où l'idée d'Albertuk (qu'il me pardonne de parler à sa place) qui est qu'on aurait pu découdre les bottes pour faire entrer les pieds, et les recoudre ensuite sommairement. C'est cette couture rapide qui aurait cédé avec le temps...
:salut:
Albertuk

Message par Albertuk »

Cher Chasseur et lecteur !

Il n'y a que deux cas possibles au sujet des bottes:

1- personne ne les a décousues, et donc elles se sont décousues toutes seules à un certain moment dans le cercueil :roll:

2- "on" les a décousues exprès, sans aucun doute pour les enfiler car j'imagine que ce ne doit pas être aisé sur quelqu'un d'immobile; donc on aurait décousu les bottes pour passer la main par devant, tirer le pied à l'intérieur, puis on aurait recousu les bottes mais... probablement assez mal au point qu'elles se décousent toutes seules ensuite dans le cercueil :?

Alors maintenant, à y bien regarder, les cas 1 et 2 ne changent rien à l'affaire, qu'il y ait eu substitution du cadavre ou non... En effet, si on admet le cas 1, alors pas de mystère, juste un mauvais fabricant de bottes. Si on admet le cas 2, même topo: un substituteur aurait eu le même mal à enfiler les bottes, et aurait procédé de la même façon pour enfiler les pieds rigides, et les aurait mal recousues avant de refermer le cercueil.

Donc ces bottes ne sont pas un débat: il y a certes une constatation mais elle ne prouve ni l'un ni l'autre des cas. Pour ma part, je penche pour le cas 2, qui me parait logique, mais je ne suis pas devin. Pour moi, pas de mystère, seulement une difficulté à enfiler de longues bottes sur un cadavre.

:salut:
Albertuk

Message par Albertuk »

Ah nos messages, et nos esprits, se sont croisés avec ClaudeM. Il est vrai que nous sommes sur la même longueur d'ondes sur de nombreux points.

Maintenant pour revenir au sujet, vous pourriez poser la question: et les bas de soie visiblement absents en 1840? On ne peut pas appliquer la logique des bottes aux bas !

La réponse est dans l'inventaire de Marchand de mai 1821, état A, où il donne la liste du linge de toilette de l'Empereur:
6 chemises, 6 mouchoirs, 6 cravates, 6 serviettes, 6 paires de chaussettes, 6 paires de bas de soie, 6 ceinturons,...
6, 6, 6 et 6 et rien que 6. Ou presque.

Cela montre quoi? Sûrement qu'on avait préféré économiser ces précieuses reliques, (le linge personnel de Napoléon après tout !), et que l'on n'avait pas "gâché" une paire de bas de soie, qui serait invisible de toute façon, pour la mettre dans le cerceuil. Autrement, si on avait utilisé une paire, le décompte de Marchand n'aurait pas été aussi régulier: 5 paires de bas de soie m'aurait convenu. Mais 6? Non.

Donc pour moi, on a économié une paire et on n'a pas habillé Napoléon avec. On est reparti en Europe avec le même compte qu'on était venu en 1815. Sauf pour:
- la culotte et vestes de casimir blanc: l'inventaire en mentionne 4, et non 6 => un ensemble a été utilisé pour la dépouille, l'autre a été probablement trop usé
- les caleçons: 4 au lieu de 6: peut-être Napoléon les avait usés plus rapidement que d'autres linges

Donc, je peux imaginer que, dans le cercueil de 1821, la dépouille de Napoléon ne portait pas de bas de soie, ni cravate, ni ceinturon pour tenir la culotte de casimir.

:salut:
GARCINION

Message par GARCINION »

Merci beaucoup cher Albert, cette trouvaille est très remarquable et va dans le sens de toutes nos observations passées concernant le sujet du masque.
Le plus étonnant sont sans doute les similitudes avec le dessin de Rubidge, vraiment très frappantes ; au point qu'on aurait pu croire que ces deux artistes se sont inspirés l’un l’autre, voire que l’un aurait copié carrément le travail de son compagnon, et ce même dans la manière dont ils ont cadré leur modèle. C’était d’ailleurs l’idée qui m’est venue naturellement à l’esprit lorsque j’ai vu ce croquis pour la première fois, ne sachant pas alors quelle en était la source (je l’ai trouvé par hasard sur internet, dans un album d’images napoléoniennes rassemblées pêle-mêle sans descriptions ni références). Ce qui nous intéressera en tout cas c’est que ces deux travaux tendent à s’authentifier mutuellement, et de ce fait nous donnent une impression plus précise de la source qui les a inspirés, tout en légitimant (une fois de plus) le masque qui nous en est resté.
Quant à la différence principale entre ces deux représentations, les curieux favoris ébauchés par Rubidge, il est clair qu’il s’agît-là, soit d'une liberté que ce miniaturiste s’est permise, sans doute dans un souci « d’amélioration » esthétique, malheureusement en détriment de la vérité historique, soit d’une fantaisie rajoutée par quelqu’un d'autre ultérieurement sur la reproduction que nous connaissons.
En tout cas, votre découverte est très méritoire et d’autant plus importante que ce dessin n’était pas connu par Watson (encore moins du baron de Vauce évidemment) ; signalons au passage que Chaplin lui-même ne cite jamais Rotton dans son « Who’s who ».
Quoiqu’il en soit, comme vous le dites à très juste titre, il a dû être réalisé le 7 mai.
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message