SCOOP!Marchand disait 3 cercueils en juin 1840, non 4

Doit-on exhumer Napoléon aux fins d'analyses scientifiques ? Se trouve-t-il bien aux Invalides ? A-t-il été empoisonné ? En pleine vague napoléonienne, ces questions ressurgissent.
carreimperial

SCOOP!Marchand disait 3 cercueils en juin 1840, non 4

Message par carreimperial »

Début 1840, le ministre de l’intérieur Charles de Rémusat avait eu la bonne idée de demander conseil auprès des « Experts » de l’époque. Ainsi les docteurs, chimistes et pharmaciens tels qu’Antoine François Boutron Charlard, Jean Pierre Joseph Darcet, Joseph Pelletier et Ollivier d’Angers s’étaient réunis rapidement pour établir un mémoire sur les mesures à prescrire lors de l’exhumation des restes mortels de l’Empereur. Vous publie la lettre officielle de ces scientifiques adressée le 5 juin 1840 au ministre de l’intérieur: http://www.carreimperial.fr/?p=3678

Dominique Contant

Message par Dominique Contant »

Bonsoir, :salut:

Ce rapport est celui dont parle PHILIPPE DE ROHAN-CHABOT

http://forum.napoleon1er.org/viewtopic.php?f=27&t=5470

"j'ai demandé que, sous ma responsabilité, le cercueil fût ouvert, afin que M. le docteur Guillard pût prendre les mesures prescrites par une commission de la Faculté de Paris, pour garantir les restes mortels de Napoléon de toute décomposition ultérieure"

Les « Experts » n'ayant pas eu l'occasion d'assister à l’inhumation (et pour cause) et étant plus préoccupés par la conservation du corps que par le nombre de cercueils, ils ont dit selon ce qui leur était tombé sous la main.

En tous cas merci beaucoup pour l'avoir publié.

Albertuk

Message par Albertuk »

Bonjour

Oui ce rapport que mentionne Carré Impérial est déjà connu et je le mentionne aussi, avec les trois cercueils seulement, dans mon livre (voir page 393). J'ai déjà expliqué dans un post ici que ce rapport , comme le dit bien Dominique, était celui d'une commission sanitaire. Il fut envoyé au ministre le 5 juin 1840 et publié en 1841 avec les notes post-expédition (que Carré Impérial ne mentionne pas dans sa version, mais qui mettent en avant les "erreurs" de Marchand).

Le rapport s'intéressait à l'état de conservation potentielle de la dépouille de Napoléon, ceci à des fins de reconnaissance demandée par le ministre. La commission cherchait à savoir comment avait été scellé le cercueil de Napoléon pour estimer l'état de conservation. Les experts ont noté dans ce rapport les différents points que Marchand avait oubliés, et il y en eut plusieurs ! Pour le nombre des cerceuils, il ne fait aucun doute à mon esprit que Marchand avait remis une copie du PV français (du 7 mai) qui ne parlait que de trois cercueils. On disposait en outre du PV de Hudson Lowe, remis à Chabot, qui lui parlait de quatre enveloppes (comptant que le cercueil en bois était mentionné comme étant tapissé d'un autre en plomb). Il y avait donc contradiction dès 1821 entre les rapports. L'ouverture des cercueils en 1840 rétabliera l'incertitude qui reignait sur ce point en juin 1840.

La commission sanitaire finit par conclure dès juin 1840 que la dépouille de Napoléon sera sans doute bien conservée, et mieux (je cite "en partie momifiée"), ce qui fut effectivement vérifié. Les experts avaient vu juste.

Pour le 1er avril, il faudra trouver un autre SCOOP j'en ai bien peur.

:salut:

Albertuk

Message par Albertuk »

Cher Infernet

Voici le lien où j'ai posté la page

http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... age393.jpg

:salut:

d'hautpoul

Message par d'hautpoul »

Pour le 1er avril, il faudra trouver un autre SCOOP j'en ai bien peur.
Ce n'est pas ce qui manque comme "scoop", les mauvaises interprétations des textes sont là pour en produire, les journaux à scandales s'en réjouissent ainsi que les auteurs de romans historiques .
Un bel exemple avec " le Gaulois" : :lol:
un grand quotidien le journal "Le Gaulois" dénonçait le scandale du tombeau vide de l'Empereur Napoléon 1er !!!
Vide? et pour cause "A l'avenir aucun cercueil ne pourra y prendre place "

Image

carreimperial

Message par carreimperial »

En réalité, ce que je voulais faire comprendre, ce n'est pas la situation ultérieure à l'exhumation, mais celle antérieure. Il faut s'imaginer la situation en juin 1840. Les autorités, quelles soient politiques ou scientifiques, étaient certaines qu'il y avait 3 cercueils. Il est difficile de se faire comprendre de tous, toutefois si des personnes n'avaient pas compris, j'essaierai d'améliorer mes arguments. J'ai tout simplement posté ce sujet parce qu'à priori on avait jamais parlé de cette lettre très détaillée de juin 1840.

Albertuk

Message par Albertuk »

Bonjour

Le rapport sanitaire de 1840 est dispo en ligne, de mémoire sur Gallica. La commission avait pour seul but de satisfaire Thiers au sujet de l'état de conservation de la dépouille, en vue d'une reconnaissance sur place. Donc elle se pencha sur les diférents points pouvant assurer une relative conservation. Les cerceuils mentionnés par Marchand étaient ceux exactement conforme au PV signé de sa propre main (avec Montholon et Bertrand). Même si Marchand se souvenait vaguement qu'en fait il y avait un autre cercuelil, ou caisse, il ne pouvait pas, je pense, contredire en 1840, usant de sa seule mémoire, un rapport établi le 7 mai jour de la mise en bière ! C'eut été le comble du ridicule... On aurait mis en doute tous les autres PV (français) officiels. Rappelons aussi que le PV de Lowe, lui, détaillait bien 4 cercueils. Il y avait doute aussi sur d'autres points, dont la question de savoir si le cercueil reposait au fond du caveau (d'où risques d'humidité et de détérioration) ou s'il en était séparé par quelques morceaux en bois. Cette question est également chère aux "conspirationnistes", comme on le sait.

Quant au PV français du 7 mai 1821, je crois avoir déjà mentionné ici ou ailleurs qu'il y avait une autre façon d'expliquer son inexactitude quant au nombre et à la nature des cercueils utilisés ce soir-là. Le PV dit:
Ce premier cercueil ayant été soudé en notre présence, a été placé dans un autre en plomb etc...

Le point à noter est que l'expression "en notre présence" peut ne se rapporter qu'à la fermeture du premier cercueil, celui en fer-blanc, car c'est à cette seule opération qu'elle semble en fait se rattacher. Une fois cette opération terminée, et alors que les ouvriers préparaient la suite avec les autre cercueils disponibles dans la pièce, il est possible que les trois testamentaires aient quitté la pièce pour rédiger le PV, et vaquer à leurs multiples occupations et préparations. Leur présence pour la fermeture des autres cercueils n'était plus vraiment nécessaire, une fois que la dépouille de Napoléon scellée dans le fer-blanc. Le PV aurait donc été rédigé selon ce qu'avaient vu les testamentaires dans cette pièce, à savoir un cercueil en fer-blanc, un autre en plomb, et un autre en acajou (celui en bois) qu'ils croyaient être le dernier cercueil qui serait utilisé. D'où l'ordre et la nature des cercueils donnés dans le PV du 7 mai au soir.
Enfin ce n'est qu'une interprétation mais elle me semble logique.
:salut:
Modifié en dernier par Albertuk le 30 mars 2011, 13:14, modifié 1 fois.

Josephin

Message par Josephin »

carréimperial: ...ce que je voulais faire comprendre,/Il est difficile de se faire comprendre de tous,...
Plus vous vous expliquez, et moins on vous comprend... mais ça n'est pas grave.
J'ai tout simplement posté ce sujet parce qu'à priori on avait jamais parlé de cette lettre très détaillée de juin 1840.
Il me semble que personne ne vous le reproche? :salut:

d'hautpoul

Message par d'hautpoul »

J'ai tout simplement posté ce sujet parce qu'à priori on avait jamais parlé de cette lettre très détaillée de juin 1840.
Il y a aussi les "Souvenirs" de Charles de Remusat de Mai 1840.Mais attention, en postant des témoignages historiques contraires aux idées d'une minorité de plus en plus clairsemée, on prend le risque de faire rire....jaune :mrgreen:
Image

Albertuk

Message par Albertuk »

Bonjour

Concernant la demande française de reprendre les cendres de Napoléon, j'imagine que tout le monde ici connaît l'anecdote de Palmerston (lettre à son frère). Mais voici ici une moins connue, celle de Wellington, encore en vie en 1840, à qui le gouvernement anglais crut bon de demander, en tant que vainqueur de Waterloo, s'il avait une quelconque objection à la demande française... Le héros septuagénaire répondit ainsi, de façon tout à fait typique dans la manière "spartiate" dont il avait l'habitude de s'exprimer:

Le Field Marshal Duc de Wellington présente ses compliments aux Ministres de Sa Majesté. S'ils souhaitent connaître son opinion d'un point de vue politique publique, il doit décliner d'en fournir une. Si, cependant, ils souhaitent uniquement le consulter comme personne privée, il n'a aucune hésitation à dire qu'il ne se soucie pas de la satanée question à un sou de savoir ce qu'il doit advenir des cendres de Napoléon Bonaparte.

(l'expression anglaise imagée et difficile à traduire est: he does not care one twopenny damn)

On peut excuser Wellington compte tenu que Napoléon avait légué une somme d'argent à celui qui tenta de l'assassiner. J'imagine que le testament de Napoléon serait illégal en 2011, comme invitation au meurtre !

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • 1840 : Louis-Philippe organise le retour des cendres de Napoléon
    par Joker » 21 déc. 2019, 20:39 » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    57 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    21 déc. 2019, 21:37
  • Mémoires de Marchand
    par Joker » 01 août 2019, 19:52 » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    998 Vues
    Dernier message par Napoléon 1
    18 août 2019, 09:09
  • Louis Joseph MARCHAND
    par L'âne » 12 sept. 2017, 16:06 » dans Salon Ier Empire
    0 Réponses
    625 Vues
    Dernier message par L'âne
    12 sept. 2017, 16:06