L'escale de 1828

Doit-on exhumer Napoléon aux fins d'analyses scientifiques ? Se trouve-t-il bien aux Invalides ? A-t-il été empoisonné ? En pleine vague napoléonienne, ces questions ressurgissent.
Albertuk

Message par Albertuk »

Bonjour
Le seul élément sourcé dans cette affaire, c'est la récupération du corbillard par Lowe en 1828.
Seule source: un magazine français, L'Illustration, donc pas grand chose à vrai dire, mais c'est mieux que rien.
Le corbillard aurait pu aussi bien être envoyé n'importe quand à partir de 1823, après que Hudson Lowe reçoive gain de cause dans sa dispute avec l'HEIC au sujet des articles napoléoniens qu'il avait achetés avant de partir de l'île en 1821 et que Darling n'avait pas fait suivre à temps.
Si l'on met de côté les renseignements succints sur son escale à Sainte-Hélène.
L'information de l'Illustration est aussi très succincte. Donc vous prenez un détail mais pas un autre.
Sur le fait que Lowe a été fêté lors de son escale à Sainte-Hélène, il y a le témoignage du pasteur Vernon, donc pas grand chose selon vous, mais c'est tout de même un témoignage, pas d'un menteur avéré, donc quelque chose d'un peu plus précis que l'Illustration qui donne l'année de 1828, sans source ni preuve.
Il débarque un matin à Jamestown, passe 2 nuits à Sainte-Hélène et rembarque le 3ème jour au soir. Pas de date précise sur cette escale.
Oh c'est un détail qui existe certainement quelque part, ne serait-ce que dans des lettres de Lowe lui-même à cette époque. Pour ma part, je sais qu'il a fait escale à l'île de France (île Maurice) le 1er mai 1828. Si on compte environ 6 à 8 semaines pour atteindre Sainte-Hélène, après une escale obligée au Cap, ça nous donne une escale entre mi et fin juin 1828, et une arrivée en Angleterre vers la fin août 1828, a priori. Le seul point intéressant dans ces détails est que le gouverneur Walker, avec qui Hudson Lowe avait eu une dispute (car Walker s'était approprié des items longwoodiens que Lowe avait achetés et attendait de recevoir en Angleterre), avait déjà quitté l'île en mars 1828. Son remplaçant provisoire était alors Brooke, celui qui rédigeait les minutes des rapports du Conseil de l'île, et qui avait d'ailleurs aussi remplacé Lowe à son départ en 1821 jusqu'à l'arrivée de Walker en 1822. Bref, Hudson Lowe débarque dans l'île lorsque les autorités étaient celles de son époque, ce qui explique le bon accueil. Avec Walker en place, l'accueil aurait été poli mais glacial, je crois. Ce détail peut mettre de l'eau au moulin substitutioniste :salut:

carreimperial

Message par carreimperial »

Dommage aussi qu'on ne parle pas ici de l'escale de 1831 :sommeil:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message