Le témoignage troublant d'Arthur Bertrand

Doit-on exhumer Napoléon aux fins d'analyses scientifiques ? Se trouve-t-il bien aux Invalides ? A-t-il été empoisonné ? En pleine vague napoléonienne, ces questions ressurgissent.
Albertuk

Message par Albertuk »

Cher Infernet

Restez zen, ce n'est qu'une discussion, virtuelle de surcroît.

Merci pour avoir indiqué votre source. Je peux noter toutefois qu'une faute de frappe de l'auteur du site web est possible car, après tout, le bateau à vapeur s'appelait La Normande et non La Normandie, à ma connaissance. J'essaierai de trouver le livre en question.

Notons aussi que le texte (s'il est correctement repris du livre) est le suivant:
Une plaque de cuivre laminé et poli, de 2 mètres 28 sur 70 centimètres, fut placée sur le capot, à l'emplacement des planches qui supportaient le cercueil, etc.

Or cette phrase ne veut pas forcément dire que la plaque de cuivre était très exactement placée sur la surface au sol qu'avait le cerceuil. Car :
1- il ne s'agissait que d'une plaque commémorative: qui dit qu'elle calquait exactement?
2- elle était à l'emplacement des planches qui supportaient le cercueil

Or de quelles planches s'agissait-il? Si vous regardez un instant les croquis de Labrouste et la photo d'une des répliques du sarcophage (postées auparavant par d'Hautpoul sur ce site/débat), vous constaterez aisément que le fonds du sarcophage ne reposait pas sur le sol mais était supporté par deux sortes de pieds, qui étaient plus courts et un peu moins larges (il me semble, mais il faudrait vérifier) que le fonds du cercueil. Or il suffit de considérer, disons 5 cm de moins pour ces pieds par rapport à la largeur du sarcophage (5cm au total me parait faible, car seulement 2,5cm de chaque côté), pour constater que, avec votre propre estimatif de 5cm d'épaisseur d'ébène sur les côtés, nous aurions: 70cm de pieds/planches + 5cm (delta) - 10cm (épaisseur ébène, car 5cm de chaque côté) = 65 cm. C'est vraiment très proche de la valeur donnée par Las Cases (65cm précisément) mais il faut prendre encore une faible épaisseur du plomb 1840. Mais compte tenu des estimations ici et là, je pense que l'on ne peut plus exclure que le cercueil acajou 1821 entrait bien, si on l'avait voulu, dans celui de 1840.
:salut:

d'hautpoul

Message par d'hautpoul »

Une plaque de cuivre laminé et poli, de 2 mètres 28 sur 70 centimètres, fut placée sur le capot, à l'emplacement des planches qui supportaient le cercueil, etc.

Or cette phrase ne veut pas forcément dire que la plaque de cuivre était très exactement placée sur la surface au sol qu'avait le cerceuil. Car :
1- il ne s'agissait que d'une plaque commémorative: qui dit qu'elle calquait exactement?
2- elle était à l'emplacement des planches qui supportaient le cercueil
Peut-être la VERITE ici :lol:

ImageImage

"Petit monument constitué sur le Normandie à l'emplacement où a reposé le cercueil .Bois, cuivre, laiton?Hachard, 1840
O,84X0,75X2,33m

Longtemps identifié à tord comme l'estrade qui aurait servi au transport du cercueil impérial sur les trois navires du Retour des Cendres, ce petit mémorial fut installé sur la Normandie sans doute trés rapidement aprés la translation du Val de La-Haye,à l'emplacement où reposa le cercueil.Oeuvre de Hachard, graveur au Havre.......Une plaque de cuivre recouvre presque entièrement un fragment de plancher peint en noir.Sur la plaque un texte gravé rappelle l'événement.....sauvegardé lors de la démolition de la Normandie.Entra dans les collections du musée de l'Armée le 10 Février 1897

Albertuk

Message par Albertuk »

Cher d'Hautpoul

Bonne trouvaille !!
Mais tout de même...
O,84X0,75X2,33m
Notre 228x70 qui se transforme dorénavant en 233x75x84... c'est inflationniste ! A cette vitesse, ce n'est pas un cercueil de 1821 que l'on pourra y mettre, mais deux :lol:

Sans rire, c'est quoi la mesure 84? J'imagine que l'une d'entre elles (84 ou 75) est celle de la hauteur de balustrade? Quelle est celle de la largeur? Un coup d'oeil à la photo peut donner une idée.

d'hautpoul

Message par d'hautpoul »

La dimension de la plaque de cuivre n'est justifiée que par la longueur du texte inscrit.Au dessous de ces lignes est représenté le tombeau au milieu duquel est incrusté un fragment du bois du cercueil de Sainte-Hélène

Oui Cher Albertuk, je suppose que c'est la hauteur(75) de la "grille" également en cuivre :lol: . On peut toujours le voir à la salle de STH aux Invalides
On peut remarquer que sur la photo du Haut(1927) il y a encore en place les "torchères"en bronze.Elles sont remplacées à présent par des boules en laiton

8 ET 9 DECEMBRE
1840
DE CHERBOURG
AU VAL DE LA HAYE
ICI ONT REPOSE
LES RESTES MORTELS
DE L'EMPEREUR
NAPOLEON
LORS DE LEUR TRANSLATION
DE
SAINTE-HELENE
PAR LA FREGATE
LA BELLE POULE
SOUS LE COMMANDEMENT
DE S.A.R LE PRINCE
DE JOINVILLE

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Arthur Chevallier : Napoléon sans Bonaparte
    par C-J de Beauvau » 15 oct. 2018, 09:05 » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    689 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    15 oct. 2018, 17:47
  • Le plus mauvais témoignage sur l'Empire....
    par Christophe » 29 juin 2016, 20:25 » dans Livres - Revues - Magazines
    16 Réponses
    2287 Vues
    Dernier message par Christophe
    21 août 2016, 19:02
  • Campagne de Russie : témoignage de Davydov
    par Joker » 03 déc. 2019, 20:26 » dans Salon Ier Empire
    3 Réponses
    437 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    08 déc. 2019, 09:29
  • Une conférence concernant un témoignage inédit...
    par Peyrusse » 17 sept. 2017, 19:57 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    188 Vues
    Dernier message par Royal Scot's Guard
    18 sept. 2017, 09:40