Le Corbillard

Doit-on exhumer Napoléon aux fins d'analyses scientifiques ? Se trouve-t-il bien aux Invalides ? A-t-il été empoisonné ? En pleine vague napoléonienne, ces questions ressurgissent.
Dominique Contant

Le Corbillard

Message par Dominique Contant »


Bonsoir à tous :salut:

Selon mes sources, le corbillard qui se trouve actuellement à la Malmaison est la calèche dite « Calèche de Longwood » et que le gouverneur Alexander l’aurait transformée en char funèbre en 1840.

On sait qu’une quarantaine de soldats britanniques auraient porté le (les) cercueil(s) – 1200 kg- sur le chemin qui mène de la tombe jusqu’à la route de Jamestown. Ensuite le convoi serait descendu par la route sur la dite calèche pour arriver jusqu'à la "Belle Poule"

Sur ce même site on peut voir des photos de l’ancienne calèche avec le texte suivant « Le modeste corbillard, sans sa parure, ayant servi aux funérailles de Napoléon à Sainte-Hélène.
Il fut donné par la reine Victoria à l'Empereur Napoléon III, le 5 novembre 1858. »

http://ameliefr.club.fr/Corbillard-Napoleon1821.html


Il semblerait donc que la calèche de 1840 ait été la même que celle qui a servi aux funérailles de 1821.

Ma question est la suivante : Etait-ce la même ? si oui, d’où vient cette certitude ?
A+ :salut:

Dominique Contant

Message par Dominique Contant »



Selon Marchand, qui hélas ne donne aucune précision sur le corbillard de 1821 " (il) était trainé par quatre chevaux"

la Comtesse Bertrand, sa fille Hortense et son fils Arthur "suivaient dans une calèche attelée de deux chevaux"
La calèche de la Comtesse Bertrand était-elle celle de Longwood ? Auquel cas c'est la dite calèche qui aurait servi de char funèbre en 1840 et celle que nous voyons à la Malmaison ne saurait être le corbillard de 1821 ...

Image

Si tant est que la représentation des funerailles de 1821 soit véridique, le char funèbre, avec ses 4 grandes roues égales ne ressemble pas à une calèche transformée, alors que celle de la Comtesse Bertrand ressemble assez à la voiture que nous avons à la Malmaison...


A+ Dominique

Maréchal des Logis LAHIRE

Message par Maréchal des Logis LAHIRE »

:salut:
Selon mes sources, qui sont peut-être les votres, les deux corbillards ne feraient qu'un.
Cf "L'aventure du Retour des Cendres"
de Mr Georges POISSON et aux éditions Tallandier. Page 166.

Joker

Message par Joker »

Sur un autre forum, j'ai lu que certains soutiennent que ledit corbillard aurait été mis par après à la disposition de la population hélénienne pour d'autres funérailles. :roll:
Quelqu'un aurait-il des informations susceptibles de confirmer ou d'infirmer cela ?

Dominique Contant

Message par Dominique Contant »

Ami Lahire,

Peut être ais-je lu rapidement le livre de Mr Poisson, mais je n'ai pas trouvé la confirmation que le corbillard de 1840 soit celui de 1821.
D'ailleurs le texte de son livre semble dire le contraire lorsqu'il prétend que c'était l'ancienne calèche de Longwood transformée en corbillard, et non l'ancien corbillard de 1821 remis en état...


Je n'ai pas le livre sous les yeux, mais il me semble que c'est ce qu'il dit.

Or la calèche dont il parle pouvait très bien être celle utilisée par la Comtesse Bertrand en 1821. Donc ce ne serait pas le même corbillatd.


La question posée par Joker est tres interessante.

:salut:

Maréchal des Logis LAHIRE

Message par Maréchal des Logis LAHIRE »

Ô temps pour moi cher Contant, il semblerait que vous ayez raison et que j'ai lu un peu trop rapidement Georges POISSON :oops:

Joker

Message par Joker »

Reste à savoir si le corbillard a servi par après ou non. :)

Dominique Contant

Message par Dominique Contant »

Le corbillard, prévu pour transporter les Cendres depuis la tombe, fut construit à partir d’une calèche, laissée par un ancien gouverneur de l’Ile, dont on retira la partie principale, et la plate-forme de 9 pieds de long par 3.5 pieds de large fut fixée à sa partie inférieure, et retenue par de grosses sangles à la suspension de la calèche.
Aux angles de la plate-forme on mit des montants de bois, un toit fait du meilleur satin noir (le velours n’étant point disponible en quantité suffisante sur l’Ile), (et) un poêle, fait d’un tissu noir fin, avec de larges bordures de satin noir auquel étaient suspendus d’élégants pompons.


The Hearse, intended to convey the Remains from the Tomb, was constructed of a Carriage left by a former Governor of the Island, the body of which was taken off, and a Platform, 9 feet in length, by 3.5 feet in breadth, was attached to the lower part of it, and suspended by strong straps from the Carriage Springs. At the corners of this Platform, wooden Pillars and Canopy with the best Black Satin (Velvet not being procurable in sufficient quantity on the Island) and the Pall, consisting of fine Black Cloth, with a broad border of Black Satin, to which handsome Tassels were appended, was also completed.'
From William Janisch’s, (Governor of St. Helena) “A Narrative of Proceedings Connected With The Exhumation and Removal of The Remains of The Late Emperor Napoleon” written in 1840.


(De William Janisch’s, (Governor of St. Helena) “A Narrative of Proceedings Connected With The Exhumation and Removal of The Remains of The Late Emperor Napoleon” written in 1840.

Janish est un personnage bien connu et on aurait fort à parier que le « un ancien gouverneur » soit Lowe.

Lowe ou un autre, toujours est-il que si le corbillard avait été celui de 1821 Janish l’aurait dit car, sauf erreur, il était bien là en 1821 et très au courant des faits de Lowe.


Il semble donc d’après ce texte que ce n’est pas l’ancien corbillard de 1821 qui ait été réutilisé en 1840….

Et ceci me pose problème, mon cher Joker.

Relisant l’argumentation qui justifie la thèse de la substitution je note qu’il est réservé une place de choix au corbillard que nous pouvons encore voir à la Malmaison

J’ai cru comprendre que des incohérences entre la mesure qui sépare les tasseaux du cercueil représentaient, aux dires des adeptes, une nouvelle preuve (irréfutable ?) de la substitution …

Effectivement, si les tasseaux du corbillard de 1821 ne correspondaient pas au cercueil de 1821, j’admettrai moi même le doute….

Au point qu’on peut lire sur un site (et nous savons lequel):
:
« Le cercueil de 1840 ne s'encastre pas dans l'emplacement prévu à cet effet sur le corbillard de 1821 (les tasseaux délimitent exactement la forme du cercueil). » Photos à l’appui….

Oui mais, maintenant,

Et si le corbillard, don de la Reine Victoria et qui est appelé erronément corbillard de 1821, était une calèche transformée après 1821 comme les textes semblent le dire ?
Ne serait-il pas normal que les tasseaux de ce corbillard improvisé ne correspondent pas à un cercueil qui reposait 6 pieds sous terre depuis déjà longtemps ?

Et si, encore une fois, cette « preuve » reposait sur des arguments superficiels (le corbillard à la Malmaison est celui de 1821 ! ? ! ? !) qu’on ne s’était pas donné la peine de vérifier ?

C.C.

Message par C.C. »

Cher Dominique,

les photos à l'appui ne seraient-elles pas celles-ci, par hasard?

http://ameliefr.club.fr/Corbillard-Napoleon1821.html

Dois-je comprendre que vous accusez Albert de ne pas s'être donné la peine de vérifier? :shock:


averell00

Message par averell00 »

Bonjour Dominique, :salut:

Le corbillard utilisé pour l'inhumation de l'Empereur avait été ramené en Angleterre par Hudson Lowe le 25 Juillet 1821. (Source : Albertuk - 14 Avr 2004)

Il n'y avait donc aucune chance pour que celui-ci soit à nouveau utilisé en 1840.

Maintenant, il reste à savoir si c'est bien le corbillard de 1821 qui se trouve à la malmaison. Il me semble qu'il est présenté comme tel sur le site d'Albert. Cependant, vous nous affirmez :
Selon mes sources, le corbillard qui se trouve actuellement à la Malmaison est la calèche dite « Calèche de Longwood » et que le gouverneur Alexander l’aurait transformée en char funèbre en 1840.
Vos sources sont vraisemblablement erronées ou alors c'est Albert qui a fait une gaffe. :?

Peut-être qu'Albert ou Monsieur Macé pourrait nous départager ?