l'apparence de l'exhumé

Doit-on exhumer Napoléon aux fins d'analyses scientifiques ? Se trouve-t-il bien aux Invalides ? A-t-il été empoisonné ? En pleine vague napoléonienne, ces questions ressurgissent.
Dominique Contant

Message par Dominique Contant »

Cher GARCINION

Je crois que nous pensons la même chose.

Le rapport officiel est intéressant à plus d’un titre et mérite, je crois, une étude approfondie.

Cette petite phrase « à peine pouvions nous, ..........., espérer de trouver quelques restes informes .......... un mouvement universel de surprise et d’attendrissement a eu lieu et plusieurs des assistants fondirent en larmes» en dit long :

Elle explique l’état d’esprit et montre bien « l’enthousiasme », si je puis m’exprimer ainsi, des témoins.

L’interprétation de leur affirmation « d’un état de conservation miraculeux » doit se faire par rapport à ce qu’ils redoutaient et que Rohan Chabot exprime bien : espérer .... quelques restes informes.

A partir de là trouver un corps encore formé, reconnaître le costume de l’Empereur et même ses traits, bien qu ‘altérés, relevait pour eux d’un véritable miracle.

La phrase du Docteur Guillard qui attire particulièrement mon attention est « Quelque chose de blanc qui semblait s'être détaché de la garniture couvrait, comme une gaze légère, tout ce que renfermait le cercueil; le crâne et le front qui adhéraient fortement au satin en étaient surtout enduits, on en voyait peu sur le bas de la figure, sur les mains, sur les orteils. »

Que comprenez-vous ?

Pour moi je conclus que la partie supérieure de la tête (front et crane) était recouverte par le satin, le reste du visage d’une sorte de gaze blanche légère, mais le menton, les mains et les orteils un peu moins.
Je m’imagine qu’ils ont vu l’Empereur comme au travers « d’un voile blanc, léger et transparent »

Il ne masquait pas les traits mais très certainement atténuaient et adoucissaient les imperfections et l’aspect hideux du visage d’un mort.

C’est peut être à analyser de plus près......

:salut:
stephane

Message par stephane »

Bonjour

Pour Henri IV, il a été embaumé.

Stéphane
Drouet Cyril

Message par Drouet Cyril »

Question exhumations sous la Révolution, le bruit courrut à l'époque que la sépulture du général Bonchamps avait été profanée par les Bleus et que la dépouille avait été décapitée.
Une telle infamie n'eut en fait jamais lieu, et le fait est à ranger (il a pourtant été peint...) au chapitre des vieilles légendes.

Salutations respectueuses.
Albert

Message par Albert »

Cher Dominique, j'approuve complètement votre réflexion sur "l'affaire du voile". Voici d'ailleurs, ce que j'écrivais en août 2002 (l'intégralité de cet article est consultable à http://perso.club-internet.fr/ameliefr/ ... Henry.html ):

"Dans la relation que fit Pons de Las Cases, [fils d'Emmanuel, auteur du Mémorial de Sainte-Hélène, qui, souffrant, était demeuré en France et avait délégué son fils à l'occasion de l'expédition de 1840] (ce passage est reproduit à la page 229 de l'ouvrage de BRH) nous pouvons lire :«On vit alors le corps entier de Napoléon. Je ne sais si cet effet tient à des parcelles de ouate et de soie qui se seraient attachées à lui, mais il m'apparut, et plusieurs personnes ont éprouvé la même sensation, comme s'il eut été vu à travers UNE GAZE TRES EPAISSE.»

Ce témoignage est capital et pose la question de savoir si l'on peut voir distinctement un corps recouvert d'une gaze très épaisse ? La réponse est évidemment non ! Un simple bas enfilé sur la tête suffit au malfaiteur pour n'être pas reconnu de sa victime ! Au travers d'une gaze très épaisse, on entrevoit, mais on ne voit pas. Et qu'entrevoit-on ? Dans le cas de l'Empereur, on entrevoit une forme dont les contours rappellent la physionomie de Napoléon. Et cette physionomie, le grand maréchal Bertrand la reconnaissait. Aussi, fit-il «un bond involontaire, comme s'il était sur le point de se jeter dans les bras de l'Empereur.» (Rohan-Chabot, pp 89 et 90). De l'endroit où il se trouve, le brave Bertrand reconnaît son Empereur. Il n'en croit pas ses yeux ! Il s'attendait à trouver un squelette rongé par la vermine. Aussi, a-t'il ce mouvement vers le cercueil, commandé autant par la stupéfaction que par l'émotion de retrouver le corps du Grand Napoléon si bien préservé en APPARENCE.

Et si certains de ses vieux compagnons lui trouvent un air de jeunesse, c'est qu'au temps de l'exil, Napoléon était leur aîné à tous. Seulement le temps a passé. Il s'est écoulé 19 années depuis la mort de l'Empereur. Il est bon ici de rappeler qu'en 1821 : Marchand avait 30 ans; en 1840, il en a 49. Ali avait 33 ans; en 1840, il en a 52. Gourgaud avait 35 ans lorsqu'il quitta l'Empereur en 1818. Ce dernier en avait 49. En 1840, Gourgaud a 57 ans. Bertrand avait 48 ans; en 1840, il en a 67.

Ils ont tous vieilli, sauf lui !"

:salut:
C.C.

Message par C.C. »

D'accord.

Mais Guillard a quand même touché le corps, non?

Il parle de la souplesse de la peau... C'est pas à travers la gaze, ça. :roll:
Martin

Message par Martin »

dans le méoires d'outre-tombe:
lorsque la dernière bière fut ouverte, les regards s'y plongèrent: <<ils vinrent, dit l'abbé coquereau, se heurter contre une masse blanchâtre qui couvrait le corps dans toute son étendue. Le docteur Gaillard (sic), la touchant, reconnut un coussin de satin blanc qui garnissait à l'intérieur de la paroi supérieur du cercueil: il s'était détaché et enveloppait la dépouille comme un linceul. Tout le corps paraissait couvert comme d'une mousse légère; on eût dit que nous l'apercevions à travers un nuage de diaphane. Cétait bien sa tête, un oreiller....
le texte ne semble pas tout à fait identique à celui que nous connaissons de l'Abbé Coquereau:
Les quatre cercueils qui renfermaient la précieuse dépouille avaient été successivement ouverts. Le satin qui garnissait a l'intérieur les parois du dernier était enlevé; nous imposâmes silence à nos émotions pour voir et bien voir.
Tout le corps paraissait couvert comme d'une mousse légère : on eut dit que nous l'apercevions a travers un nuage diaphane, c'était bien sa tête; un oreiller l'exhaussait un peu
:salut: :)
Dominique Contant

Message par Dominique Contant »

Bonjour

Merci Albert pour votre lien.
J'ai hésité un peu hier au soir avant d'écrire, de crainte d'être mal interprété.

Mais je vois vous y aviez pensé il y a deux ans. Ce que vous dites résume bien ce à quoi je pensais hier au soir.

A+ :salut:
Marie Walewska

Réponses, s.v.p.!

Message par Marie Walewska »

Deux questions qui, l'air de rien, semblent être passées dans la moulinette:

Pour CC, question posée hier par Dominique:
Document N° 1 : Rapport officiel de Rohan Chabot - Remis par lui même au Roi - Publié de son vivant dans les journaux - Déposé aux archives -

Vous avez décidé de l’ignorer. Il faudra bien que vous nous expliquiez pourquoi...

Pour Dominique, Albert et Martin, question posée un peu plus tôt par CC aujourd'hui:
Mais Guillard a quand même touché le corps, non?

Il parle de la souplesse de la peau... C'est pas à travers la gaze, ça
Autant j'aimerais bien avoir une réponse au sujet du rapport écarté par CC, autant je me passais la même réflexion qu'elle pendant que je lisais tous les commentaires au sujet de "vu à travers un épais voile de gaze".

Réponses S.V.P.!

Merci :salut:
C.C.

Message par C.C. »

Réponse à Dominique et à Marie: il s'agit bêtement d'un oubli de ma part.

C'est réparé.

:fleur
Dominique Contant

Message par Dominique Contant »


Ma chère Marie,

Je n’avais pas lu le texte d’Albert. Ce n’est pas pour me défausser mais j’avais dit :

Je me cite :

Je m’imagine qu’ils ont vu l’Empereur comme au travers « d’un voile blanc, léger et transparent »
Bon, allez, je vais oser le dire ..........

Comme au travers d'un déshabillé qui loin de masquer ......

Vous comprenez pourquoi je n'ai vu aucune incohérence au fait que en le palpant il ait senti la fermeté des joues.

Je suis tout rouge maintenant ! :oops:


Ensuite, au sujet de la question de CC

Très honnêtement le vous que j’avais employé était collectif. Je voulais dire vous qui défendez la thèse de la substitution. Elle n’était pas dirigée à CC directement.

En fait je ne savais pas que CC était la Webmaster....... :roll:

:salut: Dominique