INACCEPTABLE !

Doit-on exhumer Napoléon aux fins d'analyses scientifiques ? Se trouve-t-il bien aux Invalides ? A-t-il été empoisonné ? En pleine vague napoléonienne, ces questions ressurgissent.
Dominique Contant

Message par Dominique Contant »


J’ai eu l’occasion de le dire, mais puisque le sujet est relancé et que d’autres membres du forum se manifestent :

Je tiens le titre du message : « Saint-Denis, dit ‘Ali’, le menteur ! ! ! » comme une insulte faite à la mémoire d’un des derniers fidèles de l’Empereur.

Qu’on défende la thèse de la substitution, avec passion, ne me gène absolument pas, mais jusqu’à preuve du contraire, qu’on s’en tienne à ce que c’est : une simple théorie.

En tous cas ceci ne donne à personne le droit de porter atteinte ou de salir l’honneur d’un homme, surtout Ali, qui à dédié toute sa vie à servir et défendre son Empereur avec respect, dévotion et désintéressement.

Mon cher Bruno, ne laissez pas la passion vous emporter. Il y a des limites à ne pas franchir.

:salut:
Dominique Contant

Message par Dominique Contant »



"J'attends que l'on me produise une contre-expertise"

Il me semble que sur ce point Monsieur Mac Carthy avait avancé des explications, même s'il ne s'adressait pas à vous :

Depuis le rappel que le corps n'était pas en parfait état de conservation, mais 'reconnaissable', rappelant que Napoléon avait été alimenté de sirops dans ses derniers jours, puis la fermeture étanche du cerceuil etc...
A-t-il été démenti par le corps médical ?



Dominique Contant

Message par Dominique Contant »

Cher Bruno,

Dans un de vos précédents message vous m'avez affublé du terme " Omniscient"

Je vous rend la pareille. :lol:

Cependant dans votre défense vous prêtez à M. Mac Carthy des propos qu’il n’a pas tenu :

Certaines terres rendaient les corps "presque intacts"...
C’est peut être vrai, mais ce n’est pas ce dont il parlait lorsqu'il expliquait l'état de conservation du corps de l'Empereur.
Ne jouons pas sur les mots, nous savons tous que l'Empereur n'était pas en terre.


Nous sommes alors en présence de cas d'adipocires.
Il n’en parle pas.


En fait, Bruno, il me semble que vous n’ayez aucun doute. Mais n’étant pas " Omniscient " je trouve plus prudent de m’en tenir à ce qu’il a dit, sauf à lire une réfutation de ses propos par un autre médecin.

J’insiste : Une réfutation des propos de M. Mac Carthy

Ce que vous auriez déjà dû obtenir depuis longtemps..

Extrait de son texte :

« ......nul doute que l'extrême solidité de la maçonnerie du tombeau et les soins apportés à la confection et à la soudure des cercueils métalliques n'aient contribué à produire ce résultat. "

D'autres raisons s'ajoutent, à mon avis, à celles données par le docteur Guillard :
- l'ablation, lors de l'autopsie, de quelques organes particulièrement putrescibles ;

- le fait que, depuis plusieurs jours avant sa mort, le malade ne se nourrissait plus que de liquides et de sirops sucrés et que, par conséquent, ses viscères devaient être à peu près vides.

J'ajoute que j'ai eu le triste devoir, pendant ma carrière d'officier, de procéder plusieurs fois à des exhumations de militaires tués au combat et enterrés dans les pires conditions. J'ai souvent constaté des conservations de corps apparemment inexplicables. «

:salut:
Christophe

Et pourquoi pas ?

Message par Christophe »

Bonjour CC.

Vous écrivez plus haut:
"Ali a écrit: le cercueil placé dans une auge en pierre de taille et isolé du fond par des madriers.
Je ne vois effectivement mention des morceaux de bois (les madriers) que dans le récit d'Ali.

Quelqu'un peut-il m'expliquer si je me trompe? "

Ali a peut-être pris les montants en pierre (ou granit) décrits par d'autres pour du bois. Ecrit bien après 1840, sa mémoiree lui a peut-être fait défaut... Celà arrive qq fois !

En tout cas c'est pas une raison pour le traiter de "menteur" !! :fou:
Dominique Contant

Message par Dominique Contant »

Dites moi, seriez pas un peu de mauvaise foi, par hasard ?
Allez-y traitez-moi de menteur tant que vous y êtes. Remarquez qu’avec Ali et Marchand je me sentirais en bonne compagnie. :-D

Le fait que certaines terres conservent les cadavres n’a rien à voir dans le débat et n’a jamais été l’argument développé par Mac Carthy. Vous le savez et nous le savons. C’est un commentaire qu’il a fait. D’ailleurs comment aurait-il pu en faire son argument si l’Empereur n’a pas été mis en terre ! :roll:

Ne feriez-vous pas tout ce brouhaha :fou: pour éviter de parler du point central qui est :

L’état de conservation du caveau, les soudures, l’ablation de certains viscères, l’absorption de quantité de sirops.

Il rappelle d'ailleurs que le corps a été décrit comme reconnaissable et non pas embaumé

Parlant de corps retrouvés en bon état vous justifiez celui de Henri IV (lors de la profanation des tombes à Saint Denis) par l’embaumement. Celui de Turenne aussi ?

Toujours sous la conduite de Dom Druon, je portai mes pas vers le cercueil ouvert de Turenne, placé sous une arcade, la tête vers la gauche, les pieds à droite - les curieux s'y étaient réunis. Le linceul replié sur les deux côtés et formé d'une étoffe de satin, laissait voir le corps dans un état parfait de conservation, la bouche ouverte, présentant presque toutes les dents; on observa que quelques-unes avaient été détachées. C'est ce qui peut avoir lieu à l'ouverture très prononcée de la bouche. Je crus remarquer, au bas des côtes, à gauche, un dérangement des chairs qui semblait désigner l'endroit frappé par le coup de canon qui ravit ce héros à la France.

(Henri Martin Manteau qui assista à l'exhumation des Bourbons le lundi 14 octobre 1793.)




Avez-vous seulement lu ma réfutation de MaC Carthy (Chap. V de mon livre) ?
Non, c’est pour ça que je vous avais posé les questions.

Votre seulement m’a fait sourire. Autrement dit pour s’adresser à vous il faut avoir au moins lu votre livre !

Belle publicité. Bravo, c’est fort !


:salut:
C.C.

Message par C.C. »

Merci, Christophe, pour votre réponse.

Cela se tient, effectivement.

Un chose me chiffonne cependant encore:

Guillard dit que le cercueil est sur une dalle qui elle-même repose sur les montants en pierre.
Je comprends donc que le cercueil lui-même est sur la dalle.

Rohan-Chabot dit que le cercueil est sur une plaque de silex qui elle-même se trouve sur des montants de granit.
Donc, ces montants soutiennent bien la plaque et pas le cercueil lui-même.

Ali le voit dans une auge et isolé du fond par des madriers.
J'imagine donc là les madriers sous le cercueil et non pas sous la pierre.

Cela fait donc deux erreurs.
On a une éventuelle explication pour la première (confusion entre bois et pierre), mais comment expliquer la seconde?

Dominique Contant

Message par Dominique Contant »

les spécialistes purent "embaumer" le cadavre dans l'état où il fut trouvé
Vous dites donc qu'on a embaumé Turenne.

Je ne sais pas d'où vous tenez l'information. Mais ce n'est pas impossible.

Hormis l'embaumement dont vous parlez, il n'aura échappé à personne les similitudes avec ce qui fut fait au corps de l'Empereur.
MAI 48

Message par MAI 48 »

juste une question <de quand date le premier doute sur la substitution du corps de l'empereur>et qui ?
:salut:
MAI 48

Message par MAI 48 »

merci mr roy-henry
:salut: