En avance de quelques jours le Waterloo de 1970 en HD

Théâtre, cinéma, télévision, radio, internet, littérature, bande dessinée, peinture, sculpture, figurines, musique, etc...

Modérateur : Cyril

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2038
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: En avance de quelques jours le Waterloo de 1970 en HD

Message par C-J de Beauvau »

Bernard a écrit :
19 déc. 2019, 13:54
Pour ma part, j'ai le retour suivant :
Vidéo non disponible
Rendez-vous sur YouTube pour regarder cette vidéo. La lecture sur d'autres sites Web a été désactivée par le propriétaire de la vidéo.
Le bon lien est le suivant : https://www.youtube.com/watch?v=Qv4CkWkl8A8
Mon lien fonctionne si vous cliquer sur "Rendez-vous sur YouTube pour regarder cette vidéo", mes captures d'écran ont été faites cette après midi . Le film est en HD et VOSTFR Votre lien est en français mais de mauvaise qualité
:salut:

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2038
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: En avance de quelques jours le Waterloo de 1970 en HD

Message par C-J de Beauvau »

la remonte a écrit :
19 déc. 2019, 14:09
j'abrège vos souffrances ... ceci dit , je crois que Drouet a raison , dans le lien ci-dessus , Rod Steiger dit juste " quoi ? " quand on annonce l'arrivée des Prussiens , on sait qu'il y a eu des coupes ,
or voici ce que dit précisément Napoléon dans le film d'origine et que l'on retrouve dans les " anomalies " : " Sergueï Bondartchouk, russe, ne peut s'empêcher de prêter cette phrase à Napoléon quand ce dernier apprend l'arrivée des troupes de Blücher : « Que n'ai-je brûlé Berlin !? »
censuré ? à l'époque de Pompidou et de Willy Brandt et du couple franco-allemand à l'épreuve de la guerre froide

avouez que pour gagner la figurine de Wellington en kit plastique ( je crois que c'était La Vache qui Rit ) la barre était placée haut ! l'autre solution et ce fut la mienne , collecter un grand nombre de timbres à décoller sur les boîtes , j'ai toujours mon Wellington en cavalier ( 1/32°) sans le cheval biensûr .
Les deux phrases décisives de ce film sont pour moi
Capture d’écran (1085).png
Capture d’écran (1086).png

Voici dans le film le moment "1.50.05 ou Napoléon prononce la phrase " J'ai fait une erreur dans ma vie . J'aurais dû brûler Berllin

Capture d’écran (1087).png
;)
:salut:
Modifié en dernier par C-J de Beauvau le 19 déc. 2019, 17:04, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1621
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: En avance de quelques jours le Waterloo de 1970 en HD

Message par Bernard »

C'est vrai que ce film est fantastique. Qu'importe les détails, l'ambiance est superbement bien rendue...

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3848
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: En avance de quelques jours le Waterloo de 1970 en HD

Message par Cyril Drouet »

C-J de Beauvau a écrit :
19 déc. 2019, 15:12
Voici dans le film le moment "1.50.05 ou Napoléon prononce la phrase " J'ai fait une erreur dans ma vie . J'aurais dû brûler Berllin
Dans la version française, cela donne ceci :
"Quelle faute j'ai commise en ne brûlant pas Berlin."

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2038
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: En avance de quelques jours le Waterloo de 1970 en HD

Message par C-J de Beauvau »

Cyril Drouet a écrit :
19 déc. 2019, 18:21
C-J de Beauvau a écrit :
19 déc. 2019, 15:12
Voici dans le film le moment "1.50.05 ou Napoléon prononce la phrase " J'ai fait une erreur dans ma vie . J'aurais dû brûler Berllin
Dans la version française, cela donne ceci :
"Quelle faute j'ai commise en ne brûlant pas Berlin."
Dans la version en anglais il dit textuellement : I made one mistake in my life , I should have burned Berlin . donc , bien traduit par J'ai fait une erreur dans ma vie j'aurais dû brûler Berlin
Ce qui change légèrement de la version française que vous évoquez
:salut:

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3848
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: En avance de quelques jours le Waterloo de 1970 en HD

Message par Cyril Drouet »

Les aléas du doublage...
Mais quelle que soit la version, Napoléon, à preuve du contraire, n'a jamais rien dit de pareil...

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 623
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: En avance de quelques jours le Waterloo de 1970 en HD

Message par la remonte »

ce qui rend le film particulier , c'est ce contraste entre la lumière d'été d'Ukraine qui fait transpirer les acteurs bronzés et maquillés comme dans un film de Sergio Leone et le noir du ciel ( obscurci par du mazout de la mer noire )

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2038
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: En avance de quelques jours le Waterloo de 1970 en HD

Message par C-J de Beauvau »

Cyril Drouet a écrit :
19 déc. 2019, 19:36
Les aléas du doublage...
Mais quelle que soit la version, Napoléon, à preuve du contraire, n'a jamais rien dit de pareil...
je le conçois aisément .
:salut:

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2038
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: En avance de quelques jours le Waterloo de 1970 en HD

Message par C-J de Beauvau »

Selon Wp Pour la petite histoire
Columbia Pictures publia un guide illustré de 28 pages à l'occasion de la sortie de Waterloo en 1970. Selon cet ouvrage, le producteur italien Dino De Laurentiis eut des difficultés à réunir le financement pour le film, jusqu'à ce qu'il négocie avec les Soviétiques fin des années 1960, et pu trouver un arrangement avec la compagnie Mosfilm. Le film coûta finalement 12 millions de livres sterling (environ $38,3 millions de dollars US en 1970), faisant de Waterloo, pour son époque, l'un des films les plus coûteux jamais réalisés. S'il avait dû être filmé en Europe occidentale ou aux États-Unis, les coûts auraient sans doute été multipliés par trois. Mosfilm apporta environ 4 millions de livres sterling, près de 16 000 soldats de l'Armée rouge, une brigade complète de la cavalerie soviétique, et de nombreux ingénieurs et terrassiers pour préparer la reconstitution du champ de bataille dans les environs de Uzhhorod en République socialiste soviétique d'Ukraine (à l'époque partie de l'Union soviétique).
Pour recréer un champ de bataille réaliste, les Russes rasèrent deux collines, établirent 8 kilomètres de routes, transplantèrent 5 000 arbres, plantèrent des champs de blé et de fleurs sauvages et recréèrent quatre bâtiments historiques. Pour former la boue, une dizaine de kilomètres de tuyaux d'irrigation furent installés. L'essentiel de la bataille fut filmé avec cinq caméras simultanément depuis le sol, une tour d'une trentaine de mètres, un hélicoptère et une voie ferrée établie à côté du champ de tournage.

Le tournage se déroula sur 28 semaines, avec un retard de 16 jours dû essentiellement aux conditions climatiques. La plupart des scènes furent filmées durant l'été 1969, sous une chaleur étouffante. En plus des scènes de bataille en Ukraine, diverses scènes furent tournées au palais de Caserte en Italie, alors que diverses scènes d'intérieurs furent tournées dans les studios De Laurentiis à Rome. Les habits d'époque furent créés par E. Rancati, et les centaines de chaussures furent fournies par L.C.P. di Pompei.

Des mois avant que le tournage ne débute, les 16 000 soldats s'entraînèrent aux tactiques et mouvements de 1815, au maniement des sabres et des baïonnettes, aux manœuvres de canons. 2 000 soldats furent en particulier sélectionnés pour charger et utiliser les mousquets et fusils. L'armée fut logée dans un campement à proximité du champ de bataille reconstitué. Chaque matin après le petit-déjeuner, les hommes convergeaient vers le rangement des costumes, enfilaient leurs uniformes français, anglais ou prussiens et se mettaient en position quinze minutes plus tard. Les soldats étaient commandés par des officiers qui prenaient directement leurs ordres du réalisateur Sergei Bondarchuk par walkie-talkie. Pour l'aider à mener cette importante réalisation multinationale, le réalisateur avait en permanence quatre interprètes à ses côtés : un pour l'anglais, un pour l'italien, un pour le français et un pour le serbo-croate.

Ce film est un des plus gros échecs du box-office américain avec une recette de 1,4 million de dollars pour un budget de 25 millions de dollars

https://fr.wikipedia.org/wiki/Waterloo_(film,_1970)



:salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Quelques figures d'Empire
    par Christophe » 17 août 2016, 13:05 » dans Salon Ier Empire
    4 Réponses
    1601 Vues
    Dernier message par Christophe
    31 août 2016, 13:21
  • Quelques livres de souvenirs
    par Espagne » 18 juil. 2017, 13:38 » dans Livres - Revues - Magazines
    22 Réponses
    3477 Vues
    Dernier message par Christophe
    12 juil. 2013, 14:07
  • suggestion de présentation de quelques objets !
    par alexandre12 » 23 mai 2016, 23:59 » dans Objets napoléoniens
    11 Réponses
    2402 Vues
    Dernier message par alexandre12
    14 août 2016, 23:34
  • Permettez-moi de vous offrir quelques fleurs...
    par Demi-solde » 18 mars 2018, 10:57 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    213 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    18 mars 2018, 10:57
  • De quelques dimensions sous le Dôme des Invalides
    par Robur » 07 mai 2018, 08:46 » dans Espace visiteurs
    91 Réponses
    8523 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    30 sept. 2019, 23:31