La Musique Militaire de l'Empire à nos jours...

Théâtre, cinéma, télévision, radio, internet, littérature, bande dessinée, peinture, sculpture, figurines, musique, etc...

Modérateur : Cyril

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1848
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La Musique Militaire de l'Empire à nos jours...

Message par Demi-solde » 15 avr. 2018, 12:35

Image

Il est presque étonnant que le serpent ait disparu de nos jours, tant sa place était grande dans les musiques du XIXe siècle...

Image

... ci-dessus et ci-dessous, dans une musique de Nuremberg (avec un triangle...)...

Image

... dans un régiment difficilement identifiable, peut-être hollandais...

Image

... dans la Garde impériale en 1811...

Image

... dans l'infanterie, en 1806...

Image

... et en 1812 :

Image


Et pour les plus musiciens d'entre nous...

Image


Cordialement

Avatar du membre
Royal Scot's Guard
- Officier Scot -
- Officier Scot -
Messages : 450
Enregistré le : 17 juil. 2017, 10:31
Localisation : Alsace

Re: La Musique Militaire de l'Empire à nos jours...

Message par Royal Scot's Guard » 15 avr. 2018, 15:53

Ce type d'instrument a ensuite disparu des musiques militaires
Il est presque étonnant que le serpent ait disparu de nos jours, tant sa place était grande dans les musiques du XIXe siècle...
Pas tout à fait Cher JC de Beauvau et Demi Solde, dans sa forme oui mais pas dans sa sonorité puisque le serpent est l'ancêtre du tuba...
Merciiiii pour les vidéos ! Super...
:salut:
Devise des Royals Scot's Dragoons Guards : "Nemo me impune lacessit"

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1848
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La Musique Militaire de l'Empire à nos jours...

Message par Demi-solde » 15 avr. 2018, 18:43

C-J de Beauvau a écrit :
13 avr. 2018, 20:32
Voici des exemples multiples de timbaliers de cavalerie

Image
Image

"La bataille des Pyramides", par Denon :

Image


"Scène de la campagne d’Égypte", musée de l’Armée :

Image


Cordialement

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1509
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: La Musique Militaire de l'Empire à nos jours...

Message par C-J de Beauvau » 15 avr. 2018, 19:04

Demi-solde
Le Museum of Fine Arts de Boston nous offre également un aperçu de cet autre instrument des musiques militaires, aujourd'hui disparu ou presque, un serpent de Georges Antoine Baudouin, vers 1820 :
Très intéressant d'entendre le son de ces instruments disparu

:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1848
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La Musique Militaire de l'Empire à nos jours...

Message par Demi-solde » 15 avr. 2018, 19:09

Musique + dromadaire = Égypte.

Le chapeau chinois :
Image

Le trompette :
Image

Le fifre :
Image

La clarinette :
Image

Le serpent :
Image

L'ophicléide :
Image

Le cor :
Image

Les cymbales :
Image

Le triangle :
Image


Bon... bien sûr ce ne sont que des figurines, en aucun cas des sources, ni primaires, ni fiables... Pour preuve, les derniers de la série...

Le tuba (conçu dans les années 1830) :
Image

Et le saxophone (créé en 1842...) :
Image


Cordialement

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1509
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: La Musique Militaire de l'Empire à nos jours...

Message par C-J de Beauvau » 15 avr. 2018, 20:11

puisque cette rubrique est intitulée (" La Musique Militaire de l'Empire à nos jours...")

N'oublions pas le clairon

Image

le clairon traditionnel français en ( si ) a été inventé en 1822 par le fabricant Antoine Courtois. Le nom même désignait, au Moyen Âge, un instrument à vent similaire. C'est un instrument d'ordonnance de l'infanterie et de la marine, parfois repris par les musiques militaires, notamment par les cliques (formations uniquement composées, en France, de tambours et de clairons)
WP

SONNERIES RÉGLEMENTAIRES PAR LES CLAIRONS



:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1848
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La Musique Militaire de l'Empire à nos jours...

Message par Demi-solde » 16 avr. 2018, 01:54

C-J de Beauvau a écrit :
15 avr. 2018, 19:04
Très intéressant d'entendre le son de ces instruments disparus
Alors permettez-moi de présenter une troisième vidéo, toujours confectionnée par le Museum of Fine Arts de Boston, qui met en avant un autre instrument des musiques militaires du XIXe siècle, "porté disparu" depuis, un ophicléide basse, conçu dans les années 1840 par A. G. Guichard :




Image

L'ophicléide connu un certain succès dans l'après-Premier-Empire :

Image

Image

Image


Cordialement

Avatar du membre
Royal Scot's Guard
- Officier Scot -
- Officier Scot -
Messages : 450
Enregistré le : 17 juil. 2017, 10:31
Localisation : Alsace

Re: La Musique Militaire de l'Empire à nos jours...

Message par Royal Scot's Guard » 16 avr. 2018, 09:05

UN ENORME merci à tous pour vos contributions ! Je ne m'attendais pas à un tel engouement de votre part. Je suis très agréablement surpris de vos participations, je pensais réellement qu'une rubrique sur la musique n'allait pas faire beaucoup de lecteurs ! Je me suis trompé. Merci, merci, merci !
Je continue mes petits historique, avec la Musique du 1er RGPGI :

La Musique du 1er Régiment des Grenadiers à Pied de la Garde Impériale :

ORIGINE :
C’est en 1762 que fût créé la première « musique régimentaire » ( c’est à dire aux frais de l’Etat, avant cette date les musiques, tout comme les régiments appartenaient aux colonels )
« La Bande de Musique des Gardes Françaises » composée de 16 exécutants et unique en son genre, elle sera dissoute à l’aube de la tourmente en 1789. Quelques musiciens rescapés seront rassemblés sous la baguette du Citoyen Musicien Sarrette, employé à l’état-major de la Garde Nationale de Paris qui « poussa » à la recréation d’une musique. Prise en charge par la Ville de Paris, La Musique de la Garde Nationale de Paris sera portée à 70 musiciens, mais hélas sera à nouveau dissoute en 1792, la Ville n’ayant plus les moyens financiers. Les Maîtrises des églises étant également supprimées, l’enseignement de la musique n’existe plus en France, les artistes musiciens pour vivre changeront de profession ou émigreront. Cependant le Sieur Sarrette persévère et, appuyé par Chénier, il obtient la création de « l’Institut National de Musique » le 12 thermidor An III, ( ancêtre de notre actuel Conservatoire Supérieur de Musique de Paris ). Composé de 120 musiciens-professeurs, il fournira ensuite les grands orchestres de Paris et de France, mais également La Musique de la Garde du Directoire fraîchement créée. Cette musique deviendra par décret La Musique de la Garde des Consuls, puis le 18 mai 1804, Musique du 1er Régiment des Grenadiers à Pied de la Garde Impériale, immortelle phalange de musiciens chevronnés, dirigée pendant près de 12 ans par Michel-Joseph Gebauer.

COMPOSITION :
De 50 instrumentistes, 1 chef et 2 sous-chefs en juillet 1800, son effectif sera ramené à 45 musiciens et un chef en juin 1804, puis 40 musiciens en août 1806, et, enfin 21 musiciens et 1 chef en septembre 1810, cet effectif ne bougera plus jusqu’à la chute de l’Empire. Vêtus d’un superbe uniforme tous soutachés d’or, culottes et gilets de nankin blanc, bottes à la « Souvarov », bicorne à plumetis rouges et blanches surmontés d’une aigrette blanche à base rouge, et trèfles en or sur les épaules, leurs donna ce nom de : « Oiseaux du Paradis ». Contrairement aux tambours, ces musiciens n’étaient pas des militaires et avaient un statut de gagistes. Formés sur trois rangs de sept musiciens, cette magnifique musique marchait derrière les tambours. Le 1er rang dit : « rang à la Turque » était composé de la percussion : 1 caisse claire, 1 caisse roulante, deux cymbaliers dont un habillé à l’oriental comme les mameluks, 1 grosse-caisse timbrée des armoiries de l’Empire, 1 triangle et le fameux chapeau chinois ( que seule conserve encore de nos jours la musique de la Légion Etrangère ).
Le 2ème rang dit : « rang des bois » composé de : 2 bassons, 1 hautbois, 2 clarinettes en ut et 2 flûtes en fa. Enfin le 3ème rang dit « rang de grande musique » composé de : 2 trombones dont le pavillon était terminé d’une tête de dragon à gueule rouge, 2 serpents ( ancêtre de notre tuba actuel ) 1 trompette et 2 cors en si. Le Chef Michel Joseph Gebauer marchait à la gauche du 1er rang à côté de la caisse claire, doté d’une petite baguette en bois de jonc, il fut très fier de ses galons de sergent major. Cette incontestable meilleure musique de l’époque faisait, telle la Garde Républicaine d’aujourd’hui, tous les services d’honneur de l’Empire, ainsi que tous les prestigieux défilés et aubades de la Cour, tant en France qu’à l’étranger

Image
:salut:
Devise des Royals Scot's Dragoons Guards : "Nemo me impune lacessit"

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1848
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La Musique Militaire de l'Empire à nos jours...

Message par Demi-solde » 16 avr. 2018, 10:38

Royal Scot's Guard a écrit :
16 avr. 2018, 09:05
Image
A noter la présence des serpents au troisième rang, avec les trombones, trompette et cors, car oui, contrairement à ce que cette gravure de l'Encyclopédie pourrait laisser penser...

Image

... le serpent n'est pas un "bois" (comme le basson, le hautbois, la clarinette ou la flûte, présents eux au deuxième rang). S'il est effectivement constitué de bois, il fait partie de la famille des "cuivres" ; il ne possède en effet ni biseau, ni anche...

Image

... mais une embouchure où la vibration des lèvres est à l'origine du son (à l'opposé, le rutilant saxophone, lui, est un "bois", puisque équipé d'une anche).

Image


Cordialement

Avatar du membre
Royal Scot's Guard
- Officier Scot -
- Officier Scot -
Messages : 450
Enregistré le : 17 juil. 2017, 10:31
Localisation : Alsace

Re: La Musique Militaire de l'Empire à nos jours...

Message par Royal Scot's Guard » 16 avr. 2018, 11:06

Merciiiii Demi-Solde, excellent !
Prochaines diffusions ici :
- les tambours du 1RGPGI
- la tête de colonne du 1RGPGI
et bien d'autres encore...
Cette rubrique devient une mine d'or d'infos, de vidéos, de gravures.... Musicaux REMERCIEMENTS à TOUS...
Qu'en pensent nos Chefs ?
:salut:
Devise des Royals Scot's Dragoons Guards : "Nemo me impune lacessit"

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • La Musique Militaire britannique
    par Général Colbert » 18 août 2018, 23:32 » dans Napoléon à travers les Arts
    46 Réponses
    1289 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    05 mai 2019, 10:54
  • 30 ans de la Musique de la Garde Impériale de Dijon.
    par J-B Laborde » 15 août 2016, 10:06 » dans L'actualité napoléonienne
    4 Réponses
    810 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    16 août 2016, 16:46
  • La Corse Militaire
    par JNP » 15 janv. 2015, 18:06 » dans Blogs et sites personnels
    1 Réponses
    809 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    15 janv. 2015, 20:02
  • Memoires militaire de 1799
    par Barclay » 05 nov. 2017, 08:07 » dans Livres - Revues - Magazines
    3 Réponses
    314 Vues
    Dernier message par Espagne
    25 déc. 2017, 14:38
  • [CHEVEUX] La Mode militaire
    par Général Colbert » 27 août 2017, 16:24 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    97 Réponses
    11589 Vues
    Dernier message par Bastien
    14 août 2016, 02:07