Ces peintres de l'Empire tombés dans l'oubli

Théâtre, cinéma, télévision, radio, internet, littérature, bande dessinée, peinture, sculpture, figurines, musique, etc...
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 979
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Ces peintres de l'Empire tombés dans l'oubli

Message par la remonte »

parfait , il a donc "profité " de la cohésion de la tête de colonne ; celle de la garde .
est ce que celle ci s'est seulement battue une fois pendant toute la campagne ? ou n'a t-elle fait que l'aller -retour :idea:
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4140
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Ces peintres de l'Empire tombés dans l'oubli

Message par Cyril Drouet »

la remonte a écrit : 04 janv. 2021, 09:47 est ce que celle ci s'est seulement battue une fois pendant toute la campagne ? ou n'a t-elle fait que l'aller -retour :idea:
Le site « The Napoleon series » liste les affaires où les unités de la Garde ont subi des pertes durant la campagne :

-1er régiment de Grenadiers à pied
Krasnoï

-2e régiment de Grenadiers à pied
Krasnoï

-3e régiment de Grenadiers à pied
Krasnoï, Wilna, and Kowno

-Régiment de Fusilier-Grenadiers
Krasnoï, Bérézina, Wilna, Kowno

-Régiment de Flanqueurs-Grenadiers
Krasnoï, Bérézina, Kowno

-1er régiment de Tirailleurs
Moskowa, Krasnoï, Bérézina, Kowno

-4e régiment de Tirailleurs
Smolensk, Krasnoï, Wilna, Kowno

-5e régiment de Tirailleurs
Krasnoï, Borisow, Bérézina, Smorgoni, Wilna, Kowno

-6e régiment de Tirailleurs
Krasnoï, Smorgoni, Wilna, Niémen

-1er régiment de Chasseurs à pied
Krasnoï

-Régiment de Fusilier-Chasseurs
Krasnoï, Bérézina

-Régiment de Flanqueurs-Chasseurs
Krasnoï, Bérézina, Kowno

-1er  Regiment de Voltigeurs
Smolensk, Krasnoï

-4e régiment de Voltigeurs
Krasnoï, Bérézina, Osmiana, Wilna

-5e régiment de Voltigeurs
Moskowa, Kowno

-6e régiment de Voltigeurs
Krasnoï, Bérézina, Wilna

-Grenadiers à cheval
Bérézina, Wilna, Kowno

-1er régiment de Chasseurs à cheval
Kalouga, Malojaroslawetz, Krasnoï, Borisow, Wilna

-2e régiment de Chasseurs à cheval
Moskowa, Malajaroslawetz, Krasnoï, Bérézina

-1er régiment de Chevau-Légers-Lanciers
Woronowo, Kalouga

-2e régiment de Chevau-Legers-Lanciers
Moskowa, Bérézina

-3e régiment de Chevau-Legers-Lanciers
Malojaroslawetz, Slonim , Wilna

-Gendarmes d’élite
Bérézina, Wilna

-Marins
Bérézina,Wilna

-Regiment d’Artillerie à cheval
La Moskowa, Malojaroslawetz, Krasnoï, Bérézina, Wilna, Kowno

-Régiment d’Artillerie à pied
La Moskowa, Krasnoï, Bérézina, Wilna

-1er régiment du Train d’artillerie
La Moskowa, Malojaroslawetz, Krasnoï, Bérézina, Wilna, Kowno

-2e régiment du Train d’artillerie
La Moskowa, Malojaroslawetz, Bérézina

-Bataillon du Train des équipages militaires
Moskowa, Krasnoï, Bérézina, Smorgoni
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 979
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Ces peintres de l'Empire tombés dans l'oubli

Message par la remonte »

bravo , à part les tirailleurs à la Moscowa , c'est surtout au retour où elle intervient un peu :salut:
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4140
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Ces peintres de l'Empire tombés dans l'oubli

Message par Cyril Drouet »

la remonte a écrit : 04 janv. 2021, 14:40 bravo , à part les tirailleurs à la Moscowa , c'est surtout au retour où elle intervient un peu :salut:
Plus qu'un peu à Krasnoï.
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4140
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Ces peintres de l'Empire tombés dans l'oubli

Message par Cyril Drouet »

"Le 1er régiment de voltigeurs de la Jeune-Garde, fort d'environ 400 homnes, placé un peu à droite et en arrière de Woskresenia, se distingua d'une manière éclatante. Longtemps exposé au feu de la mousqueterie et de la mitraille, il fut deux fois enveloppé et chargé sur toutes ses faces par la cavalerie, sans se laisser jamais entamer. Il eût pu se retirer et se rapprocher de la seconde ligne, qu’on tenait un peu éloignée pour la mettre à l'abri du canon, mais il ne le voulut pas. Cependant ses rangs s'éclaircissaient à vue d'ail et l'ennemi, profitant des ravages qu'y avait faits la mitraille, tenta une troisième charge qui lui réussit mieux que les précédentes : ces braves gens succombèrent au cri de vive l'Empereur ! Il eût sans doute été possible de les soutenir; on s'en avisa trop tard, et le régiment qui marcha à leur secours n'arriva qu'après leur destruction : 64 hommes seulement étaient restés vivants, mais blessés; ils furent sauvés."
(Berthezène, Souvenirs militaires de la république et de l'empire)



"Mais une destinée plus funeste encore attendait l'autre régiment de Jeune Garde, le 1er de voltigeurs, qui avait occupé une position encore plus éloignée. Bientôt nous jugeâmes que les efforts de l'ennemi se concentraient exclusivement sur ce dernier détachement isolé.
D'abord une canonnade retentit à coups pressés, c'est la mitraille qu'on dirige sur lui pour l'ébranler, puis la fusillade éclate en longs roulements. Nous reconnaissons distinctement la voix de nos conscrits de vingt ans, leur cri de guerre habituel, cri de dévouement au Souverain, se mêlant aux hourras redoublés des assaillants; puis un instant de morne silence...!
"Ont-ils succombé ? se demande-t-on avec une douloureuse anxiété.
-Non, voici qu'ils crient de nouveau tous à la fois : Vive l'Empereur, avec un redoublement d'énergie. Ils veulent nous apprendre de si loin qu'ils existent encore, qu'ils viennent de repousser cette nouvelle charge. "

Mais nos chefs se sont émus. Ils pressentent que cette troupe héroïque va être accablée par le nombre.
"Les braves jeunes gens, les pauvres enfants ! dit notre vieux général, ils viennent encore de résister à l'ennemi.
-Il est temps de les rappeler, répond le maréchal Mortier. Hâtez-vous, général, envoyez-leur l'ordre de se retirer."

L'officier chargé de cette mission part aussitôt. Il arrive au bord du ravin, il le longe ensuite vers la droite. Une nouvelle charge, une nouvelle canonnade avaient eu lieu pendant qu'il traversait cette vaste plaine. Il se dirige vers un point blanchâtre, où la fumée d'un combat se distingue à peine au milieu de la brume du soir.

Il approche, il était trop tard. Quelques cris, quelques coups de fusil isolés s'entendaient encore faiblement; plusieurs groupes semblaient s'être formés çà et là, et résistaient aux cosaques et aux dragons de Novogorod, dont les escadrons se précipitaient encore sur des hommes, la plupart blessés, qui avaient échappé à la ruine entière de leur régiment. Il demande à un lieutenant de ces soldats qu'il rencontre, et qui, blessé à la tête d'un coup de sabre, a le visage tout ensanglanté :
"Où est le 1er de voltigeurs ?
-Il n'existe plus; l'ennemi ne poursuit que quelques groupes de malheureux fuyards qui se défendent contre les cavaliers."

Les coups de feu qui s'entendaient au loin n'étaient que le bruit de ces derniers efforts du désespoir. Le 1er de voltigeurs venait d'être sacrifié à la nécessité de gagner du temps. Il fallait arrêter l'armée russe au moins un jour dans cette position : le salut de l'armée l'exigeait."
(Bourgoing, Souvenirs d'histoire contemporaine: épisodes militaires et politiques)
Avatar du membre
Rigodon d'honneur
Col 3ème Hussard
Col 3ème Hussard
Messages : 523
Enregistré le : 05 févr. 2018, 23:02

Re: Ces peintres de l'Empire tombés dans l'oubli

Message par Rigodon d'honneur »

Cyril Drouet a écrit : 04 janv. 2021, 18:08 "Le 1er régiment de voltigeurs de la Jeune-Garde, fort d'environ 400 hommes, placé un peu à droite et en arrière de Woskresenia, se distingua d'une manière éclatante. Longtemps exposé au feu de la mousqueterie et de la mitraille, il fut deux fois enveloppé et chargé sur toutes ses faces par la cavalerie, sans se laisser jamais entamer. Il eût pu se retirer et se rapprocher de la seconde ligne, qu’on tenait un peu éloignée pour la mettre à l'abri du canon, mais il ne le voulut pas. Cependant ses rangs s'éclaircissaient à vue d'ail et l'ennemi, profitant des ravages qu'y avait faits la mitraille, tenta une troisième charge qui lui réussit mieux que les précédentes : ces braves gens succombèrent au cri de vive l'Empereur ! Il eût sans doute été possible de les soutenir; on s'en avisa trop tard, et le régiment qui marcha à leur secours n'arriva qu'après leur destruction : 64 hommes seulement étaient restés vivants, mais blessés; ils furent sauvés."
(Berthezène, Souvenirs militaires de la république et de l'empire)
par un peintre qui est très loin de tomber dans l'oubli, Patrice Courcelle, "le premier régiment de voltigeurs de la Garde à Krasnoié", planche n° 79 de la série Soldats et uniformes du Premier Empire de F.G. Hourtoulle.
Image
:salut:
"Ils grognaient, et le suivaient toujours..."
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 979
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Ces peintres de l'Empire tombés dans l'oubli

Message par la remonte »

merci bien :salut:
on a perdu beaucoup de monde ce jour là et de 25 à 30 000 prisonniers .
vu par von Hess


Image
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4140
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Ces peintres de l'Empire tombés dans l'oubli

Message par Cyril Drouet »

"The last salute - Krasnoï 1812" de Keith Rocco :
krasn.jpg
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 979
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Ces peintres de l'Empire tombés dans l'oubli

Message par la remonte »

En vente prochainement le buste de Madame Houdon par le maître
Image

rare représentation d'un personnage souriant , on appréciera l'excellence du travail où l'on perçoit le caractère du personnage .
le buste du Napoléon de 1806 fut pour les contemporains la plus réaliste de ses représentations , mais mal lui en pris César en fut courroucé , trop réaliste , un peu même fémin avec son ruban dans les cheveux , pas du tout Jupiter , il préféra Canova comme il en préféra d'autres comme Lemercier , Cuvier , Fontanes à des Chateaubriand , B Constant ou Laclos , Bichat ,Fulton ...
il en va ainsi des esprits libres dans des régimes contrôlés , ils doivent se cacher ou fuir
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 979
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Ces peintres de l'Empire tombés dans l'oubli

Message par la remonte »

Image

le docteur Souberbielle ( j'aurais dit gendarme :roll: ) chirurgien de la garde . sous la Terreur a soigné Marie Antoinette et Robespierre .
portrait d'une femme peintre Adèle Romany

le même en noir et blanc , impressionnant de voir l'ami de Robespierre et le médecin de la reine à la Conciergerie .
en fait son uniforme est celui des chirurgien des gendarmes d'élite .
en vente donc à Drouot

Image
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Ces peintres de l'Empire tombés dans l'oubli (suite...)
    par Demi-solde » » dans Napoléon à travers les Arts
    7 Réponses
    1259 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
  • Peintres : Charles Meynier
    par Demi-solde » » dans Napoléon à travers les Arts
    4 Réponses
    715 Vues
    Dernier message par Général Colbert
  • Tombes napoléoniennes
    par Maria Kel » » dans Monuments Napoléoniens
    32 Réponses
    5854 Vues
    Dernier message par la remonte
  • Tombes au cimetière Saint-Pierre à Marseille.
    par Raoul Jacques » » dans L'actualité napoléonienne
    22 Réponses
    1126 Vues
    Dernier message par Royal Scot's Guard
  • Tombes françaises dans l'hémisphère Sud
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    5 Réponses
    899 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet