Quand les hussards perdirent leurs queues.

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1537
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

CHEVEUX & MOUSTACHES : La Mode militaire

Message par Général Colbert »

Les militaires et l'odeur de la poudre

Ah, faudrait savoir ! S'il portait une perruque poudrée, il a forcément senti l'odeur de la poudre !!!!! :D :D :D ;) :twisted:
Ce qui pouvait le faire éternuer : il a donc affronté ce danger là......mais je ne vais pas le "blanchir" pour autant !!!!!!!! :lol: :lol: :lol: :mrgreen:
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3835
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

CHEVEUX & MOUSTACHES : Suppression de la queue de chevelure dans l'armée française au camp de Boulogne en mai 1804

Message par Cyril Drouet »

"Sous l'Empire, il fut ordonné, au grand mécontentement des hussards, de supprimer la queue et les cadenettes, coiffure à laquelle ils tenaient essentiellement et dont on n'obtint que difficilement la suppression par la résitance des colonels qui regardaient cet ornement comme inhérent à la tenue. Le 5e Hussards fut le dernier régiment qui fut contraint de se soumettre. Plusieurs fois, sur le point de faire exécuter cet ordre, le colonel avait cédé au chagrin de la troupe ; mais une dernière injoction formelle du ministre de la Guerre ne permettant plus de différer davantage, il fallut céder à la nécessité, et à cet effet, je proposai au colonel d'en finir tout d'un coup sans laisser aux hussards le temps de la réflexion ; il adopta mon idée qui eut un plein succès. Ordinairement notre marche était partagée par une halte plus ou moins longue pour laisser reposer les chevaux et les ressangler : ce fut ce monent là qui fut choisi.
Le régiment, pied à terre, la bride dans le bras gauche, reçut le commandement de mettre le sabre à la main et de faire par le flanc droit ; puis, dans cette position, l'ordre fut donné à chacun de couper la queue de son chef de file ; cette exécution se fit spontanément et d'une manière si prompte et si inattendue qu'en moins de quelques minutes, huit cents queues restèrent sur le terrain que nous abandonnâmes aussitôt sans laisser aux hussards la faculté de faire leurs adieux à un ornement auquel ils tenaient tant."
Hyppolyte d'Espinchal, Souvenirs militaires.



"Notre régiment reçut l'ordre de couper toutes les queues, c'est à dire de se tailler les cheveux à la Titus. Quand j'appris cette nouvelle, un coup de sabre ne m'eût pas fait plus de mal. Je pleurai de désespoir. Je voyais plusieurs sous-officiers et soldats qui n'étaient pas plus contents que moi, je ne savais pas comment faire pour éviter de faire couper ma queue, j'avais envie de déserter de dépit. Je partis donc du village sans que l'on s'en aperçut et j'allai droit à Coblence, où je rencontrai Florentz, trompette de la compagnie d'élite du régiment ; il était aussi dépité que moi [...]
Nous noyâmes notre chagrin dans une dizaine de bouteille de vin du Rhin, après quoi nous nous trouvâmes gris, marchant bras dessus bras dessous. Nous fûmes rencontrés dans la ville par M. René, adjudant au régiment, qui nous demanda ce que nous faisions là [...] Il nous persuada de retourner au village vers nos compagnies où nous arrivâmes tant bien que mal en faisant des folies qui avaient rapport à notre situation [...] Alors mon camarade de lit, Billard, que je rencontrai, m'emmena à notre logement où il me fit coucher et je m'endormis bientôt. Le croiras-tu, mon ami, que l'on ménagea ma sensibilité jusqu'à profiter de l'instant où je dormais pour m'expédier ma queue, puisque c'est en méveillant que je me trouvai tondu."
Chevillet, Ma vie militaire (1800-1810).
Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2051
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

CHEVEUX & MOUSTACHES : Suppression de la queue de chevelure dans l'armée française au camp de Boulogne en mai 1804

Message par C-J de Beauvau »

Certes tous ces témoignages sont intéressants, mais ma demande première était de savoir pourquoi la supprimer, alors que celle-ci était une protection , et semblait faire l'unanimité ?
Hygiène , supprimer un symbole de l'ancien régime ? Le savez vous ?
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3835
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

CHEVEUX & MOUSTACHES : Suppression de la queue de chevelure dans l'armée française au camp de Boulogne en mai 1804

Message par Cyril Drouet »

Suppression de la queue de chevelure dans l'armée française au camp de Boulogne en mai 1804

La mode à la Titus est née sous la Révolution. Outre la mode et le désir d'uniformisation, on peut ajouter que les cheveux courts étaient plus faciles d'entretien et plus pratiques pour le port du shako.
Le Briquet

CHEVEUX & MOUSTACHES : Suppression de la queue de chevelure dans l'armée française au camp de Boulogne en mai 1804

Message par Le Briquet »

Suppression de la queue de chevelure dans l'armée française au camp de Boulogne en mai 1804

La queue ne protège réellement que si elle est bien tressée, avec un tuteur en bois il me semble, et n'est belle que si elle est bien entretenue. Pour ce faire ça demande du soin et de la collaboration entre soldats. Nul doute que ce n'était pas toujours le cas sur l'ensemble d'une armée. Je pense que les écrits de la duchesse d’Abrantès illustrent bien les autres inconvénients de cette queue.

La queue n'est toutefois pas partout supprimée, elle reste dans certaines unités de la Garde Impériale, justement comme un signe distinctif.
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3835
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Le port de la moustache.

Message par Cyril Drouet »

« Bien que la Révolution eût introduit un grand relâchement dans la tenue des troupes, le 1er de housards avait toujours conservé la sienne aussi exacte que lorsqu'il était Bercheny ; aussi, sauf les dissemblances physiques imposées par la nature, tous les cavaliers devaient se ressembler par leur tenue, et comme les régiments de housards portaient alors non seulement une queue, mais encore de longues tresses en cadenettes sur les tempes, et avaient des moustaches retroussées, on exigeait que tout ce qui appartenait au corps eût moustaches, queue et tresses.
Or, comme je n'avais rien de tout cela, mon mentor me conduisit chez le perruquier de l'escadron, où je fis emplette d'une fausse queue et de cadenettes qu'on attacha à mes cheveux déjà passablement longs, car je les avais laissés pousser depuis mon enrôlement. Cet accoutrement m'embarrassa d'abord ; cependant je m'y habituai en peu de jours, et il me plaisait, parce que je me figurais qu'il me donnait l'air d'un vieux housard; mais il n'en fut pas de même des moustaches : je n'en avais pas plus qu'une jeune fille, et comme une figure imberbe aurait déparé les rangs de l'escadron, Pertelay, se conformant à l'usage de Bercheny, prit un pot de cire noire et me fit avec le pouce deux énormes crocs qui, couvrant la lèvre supérieure, me montaient presque jusqu'aux yeux. Et comme à cette époque les shakos n'avaient pas de visière, il arrivait que pendant les revues, ou lorsque j'étais en vedette, positions dans lesquelles on doit garder une immobilité complète, le soleil d'Italie, dardant ses rayons brûlants sur ma figure, pompait les parties humides de la cire avec laquelle on m'avait fait des moustaches, et cette cire en se desséchant tirait mon épiderme d'une façon très désagréable ! cependant je ne sourcillais pas ! J'étais housard ! Ce mot avait pour moi quelque chose de magique; d'ailleurs, embrassant la carrière militaire, j'avais fort bien compris que mon premier devoir était de me conformer aux règlements. »
(Marbot, Mémoires)
marbot.jpg


« mais il n'en fut pas de même des moustaches : je n'en avais pas plus qu'une jeune fille »

C’a poussé depuis :
marbot2.jpg
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 849
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

CHEVEUX & MOUSTACHES : La Mode militaire

Message par la remonte »

deux beaux grenadiers avec perruques , quand la reconstitution est bien faite ça en impose .
Image
Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1537
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

CHEVEUX & MOUSTACHES : La Mode militaire

Message par Général Colbert »

Avertis de cette nouvelle disposition les obligeait à couper leurs queues, certains militaires se sont vraiment "fait des cheveux" pour ça.... :D :D :salut:
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 849
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

CHEVEUX & MOUSTACHES : La Mode militaire

Message par la remonte »

je poste ici cette réflexion , rien à voir avec les seuls cheveux .
Image

j'ai vu hier le film de Bedos ; La Belle Epoque .
c'est amusant , ça surfe sur la vague nostalgique .
mais on ne peut manquer de faire le parallèle avec ce que les reconstitueurs vivent quand le cadre comme les participants sont parfaits :idea:
sur la photo , nous sommes à l'ambassade d'Allemagne et avant l'arrivée des invités on vit dans le passé quelques instants . pareil sur le terrain par moment quand l'atmosphère y est .
les plus anciens se souviendront de la série Au Coeur du Temps qui reprenait ce fantasme de vivre dans le passé . 2 types sont plongés grâce à une machine dans le passé mais n'arrivent pas à revenir , pire ils rebondissent de période en période . rien sur l'empire juste un feuilleton sur la Terreur .
:salut:
Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2051
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

CHEVEUX & MOUSTACHES : La Mode militaire

Message par C-J de Beauvau »

par la remonte » 19 nov. 2019, 10:25
...les plus anciens se souviendront de la série Au Coeur du Temps qui reprenait ce fantasme de vivre dans le passé . 2 types sont plongés grâce à une machine dans le passé mais n'arrivent pas à revenir , pire ils rebondissent de période en période . rien sur l'empire juste un feuilleton sur la Terreur .....
Oui en effet cette série de ma prime enfance m'avait beaucoup marqué . Curieusement en effet dans tous ces faits historiques , Napoléon est absent ! De sa période il n'y a que la guerre anglo-américaine de 1812 évoquée :)
Capture d’écran (937).png
Capture d’écran (938).png
Capture d’écran (940).png
Capture d’écran (944).png
Capture d’écran (945).png
Capture d’écran (946).png
Vous pouvez revoir cette série dans une configuration moyenne sur Youtube Appuyez sur l’icône en haut à droite pour avoir la playlist


Bon retour dans le temps le votre et ou le mien :o

:salut:
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Hussards autrichiens
    par Verdiopéra » 24 juin 2019, 13:57 » dans Espace visiteurs
    1 Réponses
    700 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    24 juin 2019, 21:24
  • 5ème régiment de Hussards - Austerlitz
    par Hulottebriarde » 14 sept. 2018, 16:43 » dans Espace visiteurs
    7 Réponses
    1105 Vues
    Dernier message par HULOTTEBRIARDE
    23 sept. 2018, 16:52
  • Les Hussards, 1786-1817 – Panache et bravoure
    par Eric LM » 09 déc. 2019, 10:06 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    0 Réponses
    566 Vues
    Dernier message par Eric LM
    09 déc. 2019, 10:06
  • Demande de renseignement sur le capitaine De Knyff Jacques-Antoine-Édouard du 8ème hussards.
    par Raoul Jacques » 10 mars 2020, 17:52 » dans Salon Ier Empire
    17 Réponses
    552 Vues
    Dernier message par lucien
    15 mars 2020, 22:46