"Va-de-bon-coeur"

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Drouet Cyril

MARINE : Amiraux, Vice-Amiraux, Contre-Amiraux : Villeneuve

Message par Drouet Cyril »

avoir désobéi à mes ordres et, par suite, avoir perdu la flotte (car je lui avais ordonné de ne pas mettre à la voile et de ne pas s'engager avec les anglais)
A ces mots bien dans l’esprit de Napoléon écrivant de son exil sa légende dorée, il convient de rappeler ces deux lettres :

« Sa Majesté veut éteindre cette circonspection qu'elle reproche à sa marine. Ce système de défensive qui tue l'audace et qui double celle de l'ennemi. Cette audace, elle la veut dans tous ses amiraux, ses capitaines, officiers et marins, et, quelle que soit l'issue, elle promet sa considération et ses grâce à ceux qui sauront la porter à l'excès, ne pas hésiter à attquer des forces supérieures ou égales même, et avoir avec elle des combats d'extermination, voilà ce que veut Sa Majesté, elle compte pour rien la perte de ses vaisseaux, si elle les perd avec gloire ; elle ne veut plus que ses escadres soient bloquées par un ennemi inférieur, et s'il se présente de cette manière devant Cadix, elle vous recommande et vous ordonne de ne pas hésiter à l'attaquer. »
(Decrès à Villeneuve, 1er septembre 1805)

« Notre intention est que, partout où vous trouverez l'ennemi en forces inférieures, vous l'attaquiez sans hésiter et ayez avec lui une affaire décisive.
Il ne vous échappera pas que le succès de ces opérations dépend essentiellement de la promptitude de votre départ de Cadix, et nous comptons que vous ne négligerez rien pour l'opérer sans délai; et nous vous recommandons dans cette importante expédition l'audace et la plus grande activité.
»
(Napoléon à Villeneuve, 14 septembre 1805)
Citoyenne Sophie

Marine : vice-amiral Villeneuve

Message par Citoyenne Sophie »

Il faut dire aussi en ce qui concerne Villeneuve qu'il était depuis quelques mois avant Trafalgar victime de la disgrâce de l'Empereur qui parlait de lui comme d'un homme "sans courage", et autres qualificatifs extrêmement durs à son endroit. Il n'y a qu'à relire la correspondance de 1805 pour s'en persuader. Napoléon écrit à Decrès les mots les plus méprisants pour Villeneuve. En ce qui concerne Trafalgar, Villeneuve tente une sortie désespérée de Cadix quand il apprend que Napoléon l'a remplacé à la tête de son escadre par l'amiral Rosily. Villeneuve n'était pas un mauvais marin mais Napoléon ne tenait pas souvent compte des opinions de ses amiraux....
Le Vengeur

Re: Marine : vice-amiral Villeneuve

Message par Le Vengeur »

Villeneuve n'était tout simplement pas l'homme de la situation, et personnellement, j'ai bien du mal à blâmer l'amiral... Car mettons nous quelques secondes à sa place, la France est en guerre contre l'Angleterre depuis plus de 10 ans (la paix d'Amiens n'ayant finalement été qu'un court armistice) et jamais au cours de ces années la Marine française n'a semblé pouvoir rivaliser avec la Royal Navy. Pire que cela, la Marine a connu plusieurs désastres, le plus fameux étant certainement la bataille d'Aboukir. Dans ces conditions, la confiance dans notre Marine devait être bien bas. Chez Villeneuve, ce manque de confiance a rapidement entrainé un effondrement de son moral, ceci ayant pour conséquence son repli sur Cadix. La suite, nous la connaissons.

Concernant la fameuse ligne de file, il semble que Villeneuve n'avait pas véritablement le choix étant donné le manque d'entrainement des équipages franco-espagnols. J'ajoute que la tactique utilisée par Nelson à Trafalgar, qui n'est pas véritablement nouvelle, ne surprend aucunement les français. Villeneuve avait en effet prévu plusieurs semaines avant la bataille l'attaque en deux colonnes perpendiculaires à la ligne franco-espagnole venant couper celle-ci.
innocenti

AMIRAUX : Honneurs funèbres

Message par innocenti »

Lorsqu’un Amiral mourra en rade ou à la mer, il sera tiré, par le bâtiment qu’il montait un coup de canon d’heure en heure, le pavillon de poupe sera en berne, et celui de commandement amené à mi mât, depuis l’instant du décès jusqu’à celui des obsèques. En rade, et pendant le même temps, les bâtiments de l’armée auront les mâts, depuis l’instant du décès jusqu'à celui des obsèques.
En rade, et pendant le même temps, les bâtiments de l’armée auront les mâts de hune et de perroquet guindés et les vergues en pantenne.
A la mer, toutes les voiles du bâtiment seront carguées pendant la durée de la cérémonie funèbre.
Dans l’une et l’autre circonstance, les trois quarts de l’équipage prendront les armes, et lorsque le moment de la sortie du corps ou de son immersion sera signalé, il sera fait trois salves de treize coups de canon par le bâtiment que montait l’Amiral, et trois salves de mousqueterie par tous les équipages de l’armée.
Lors du décès d’un Vice amiral ou d’un Contre amiral commandant en chef, les dispositions prescrites par l’article précédant seront observées, sauf les exceptions ci après.
En rade, quand le corps sortira du bord pour être transporté à terre, il sera tiré dix neuf coups de canon pour le Vice amiral, et quinze pour le Contre amiral.
Les coups de canon seront tirés en salut pendant la durée de la cérémonie funèbre.
A la mer, le même nombre coup de canon sera tiré en bordée, au moment ou le corps sera lancé à la mer, et les bâtiments cargueront leurs basses voiles pendant la durée de la cérémonie.
Si l’officier général décédé ne commandait pas en chef, il sera tiré, par le bâtiment qu’il montait, quinze coups de canon pour un Vice amiral, et treize coups pour un Contre amiral, et les équipages de l’escadre ou de la division qu’il commandait feront trois décharges de mousqueterie.
Selon que les bâtiments seront en rade ou à la mer, les salves seront faites conformément à ce qui est prescrit à l’article précédent.
Les honneurs funèbres déterminés pour les Contre amiraux commandant en sous ordre seront rendus aux chefs de division, mais il ne sera tiré que onze coups de canon.
Les mêmes honneurs seront rendus à tout capitaine de vaisseau commandant une division, mais il ne sera tiré que neuf coups de canon.
:salut:
Mathieu Dampierre

La mort de Pierre Baste

Message par Mathieu Dampierre »

Selon plusieurs témoignages, le contre-amiral et général de brigade Pierre Baste, héros de Baylen ,mort glorieusement à Brienne en 1814 lors d'une attaque nocturne où il fut atteint par un boulet, tomba avant d'expirer dans les bras de son aide de camp en criant encore "En avant". Cette fin ( ces derniers mots ) me paraissent quelque peu trop "romanesques". Larrey, dans ses mémoires, écrivit : « Le contre-amiral Baste fut atteint, au combat de Brienne, par un boulet de canon qui lui fracassa le crâne et l'étendit sur la place ; je volai à son secours, mais tous mes soins furent inutiles : le cerveau avait éprouvé une violente commotion et une dilacération profonde qui causa la mort immédiate.» Guère le temps de choir dans les bras de son aide de camp en criant "En avant!" Quelqu'un en sait-il plus à ce sujet s'il vous plaît?


Cordialement,

:salut:
Route Napoleon

BASTE

Message par Route Napoleon »

Sur un autre fil on peut noter ceci,
que nous devons à Drouet

" Pierre Baste. Ce matelot bordelais fit pour la première fois grandement parler de lui à Mantoue où à la tête de la flottille armée, il contribua largement à la chute de la cité. Il suivit ensuite Bonaparte sur les routes de l’Orient (Malte, Alexandrie, Aboukir) avant de prendre celles de l’Occident (Saint-Domingue).
1804 : belle défense du Havre. 1807 : Dantzig où comme à Mantoue il fit des prodiges et parvint à s’emparer d’un convoi de quarante deux voiles chargé de vivres. 1808 : Jaen, autres climats, mêmes exploits.
Les états de services bien remplis de Baste lui valurent son entrée dans la Garde comme colonel des marins. Ce fut sous cet uniforme, qu’a force d’audace et de valeur, il prit l’île de Mulheiten sur le Danube, en 1809.
Après un tour à Soria en Espagne, il revint en France commander la flottille de Boulogne. Il était comte et contre-amiral. Il abandonna la Manche pour les plaines russes, avant d’être emporter par le flot de la retraite.
Déferlante qui s’acheva pour lui dans la nuit rougeoyante de Brienne. "

:salut:
Dominique T.

MARINE : Amiraux, Vice-Amiraux, Contre-Amiraux : Pierre Baste

Message par Dominique T. »

Sa biographie complète ici, sur mon site http://napoleon-monuments.eu/Napoleon1er/Baste.htm


Image

J'ai d'ailleurs constaté, avec un peu d'humour et beaucoup de grincements de dents , que cette photo se trouvait sur wikipédia, avec la mention qu'elle n'était plus sous droits d'auteur et tombée dans le domaine public. Sans doute parce que l'auteur est décédé depuis 70 ans ?
Pourtant, je ne me sentais pas si mal ce matin.. :lol: :salut:
lutzen 1813

Message par lutzen 1813 »

Malheureusement, ce genre de choses il faut s'y attendre.
Ce qui est magnifique c'est le travail que vous faites. Les pratiques de certains individus ne font que lui rendre hommage ( certes indirectement :) ) et lui donner encore une plus grande diffusion. :salut:
Modifié en dernier par lutzen 1813 le 25 mai 2012, 11:59, modifié 1 fois.
Route Napoleon

BASTE

Message par Route Napoleon »

l'auteur est décédé depuis 70 ans
On ne nous dit jamais rien !
Quelle perte immense ce Timmermans !
A-t-il une photo de sa tombe ?

Sur son site est écrit : " à Saint Domingue il commande la goulette l' Hirondelle ".
Faut lire la goëlette l'Hirondelle...
Toujours ses gros doigts sur son petit clavier ?
:salut:
Dominique T.

MARINE : Amiraux, Vice-Amiraux, Contre-Amiraux : Pierre Baste

Message par Dominique T. »

Quelqu'un qui LIT mon site ! Merci Route ! :salut:

Non, pas de photo de sa tombe, mais allez sur http://napoleon-monuments.eu/ et
Si monumentum quaeris, circumspice. (Bon, cela n'a pas été inventé pour moi, mais pour Sir Christopher Wren) :mrgreen:

La page sur Baste a été réalisée en hiver, et je tapais avec mes moufles. C'est corrigé, merci.
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Le coeur de Junot...
    par Peyrusse » 07 nov. 2017, 20:43 » dans Salon Ier Empire
    41 Réponses
    3764 Vues
    Dernier message par Marc Morillon
    17 févr. 2019, 18:44
  • LA ROUTE NAPOLEON : Voyage au coeur des Alpes
    par C-J de Beauvau » 09 nov. 2019, 14:36 » dans Napoléon à travers les Arts
    0 Réponses
    426 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    09 nov. 2019, 14:36
  • Visite guidée au cœur de Napoléonville 12 août à 15h
    par L'âne » 11 août 2017, 21:09 » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    468 Vues
    Dernier message par L'âne
    13 août 2017, 16:49
  • Au cœur de l'histoire: Schulmeister, l'espion de Napoléon (Franck Ferrand)
    par Joker » 29 janv. 2020, 19:54 » dans Napoléon à travers les Arts
    0 Réponses
    435 Vues
    Dernier message par Joker
    29 janv. 2020, 19:54
  • Barras dans l'émission "Au coeur de l'Histoire".
    par le sabreur » 24 mai 2016, 19:48 » dans L'actualité napoléonienne
    24 Réponses
    5662 Vues
    Dernier message par pilayrou
    07 juil. 2016, 11:56