Les Troupes de Marine (troupes coloniales)

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

C.Douville

Les Troupes de Marine (troupes coloniales)

Message par C.Douville »

Comment ai-je pu oublier les marsouins ?? :?

Les marsouins se composaient de Français de métropole originaire de toutes les régions de France . Par exemple le fameux R.I.C.M. de 14-18 ( régiment qui existe toujours mais qui a changé de nom) se composait de Bretons, d'Auvergnats, de Provençaux, de Parisiens, de Gascons etc. .

Au cours de la guerre 14-18, le R.I.C.M. collectionne les victoires offensives ( notamment en 1918 ) et devient le régiment le plus décoré de France . Sur son drapeaux l'on pouvait lire :

_ Verdun-Douaumont 1916
_ La Malmaison 1917
_ Plessier de Roye 1918
_ La Marne 1918
_ L'Aisne-L'Ailette 1918
_ Champagne 1918
_ Argonne 1918
_ Maroc 1925-1926
_ Toulon 1944
_ Delle 1944
_ Kehl 1945

Sur le bas du drapeau, l'on pouvait lire " il revient immortel d'un gigantesque combat ."

Il faut dire que les marsouins de tous les régiments de Marine étaient des soldats très courageux et d'excellentes troupes d'attaques . Leur devise : " sourire devant la mort " .

david

Message par david »

"les troupes de marines, arme de toute les abnégations et de tous les sacrifices" Maréchal LYAUTEY.

Très Saint Père Fulub

Message par Très Saint Père Fulub »

mon cher douville merci de rappeller le passer de ce si beau regiment ou j'ai eu l'honneur de servir pendant 10 ans
avant son appelation etait le regiment d'infanterie coloniale du maroc ,nait a rabar en aout 1914 de la reunion de 4 bataillons infanterie coloniale formés de volontaires.
débarqué à sete le 17 aout ,le ricm ,est aussitot dirigé sur la belgique.Pendant 4 ans il livrera les combats qui le porteront au sommet de la gloire et feront de son drapeau ,l'embleme le plus décore de l'armée française.
La prise du fort de duoamont,le 24 octobre 1916 fut l'une des pages glorieuse de cette histoire et qui est commémorée chaque année lors de la féte du regiment.
début 1925.apres 7 ans d'occupations en allemagne ,le r i c m,débarque au maroc ou le marechal lyautey l'a fait appeler.
Dans le rif MAROCAIN le R.I.C.M. reste egale a lui mm .Puis toujours glorieux retrouve la FRANCE en 1935.
Lorsque la guerre éclate en 1939 ,il quitte sa garnison d'aix en provence pour passer l'hiver aux avant poste en ALSACE.
Au cours de l'offensive allemande ,en défendant pied a pied le sol FRANCAIS ,il perd les deux tiers de ses effecttifs.
Reformé à RABAT en 1940 ,le RICM. désormais REGIMENT BLINDE DE RECONNAISSANCE de la 9e division coloniale, va participer aux combats de la reconquete du pays.
Débarque en provence ,il prend TOULON,MULHOUSE et arrive sur le rhin à rosenau le 19 novembre 1944 le premier de toutes les armées alliées.
De mars a àMAI 1945 ,il inflige de lourds pertes a l'ennemi ,Il atteint CONSTANCE quand à lieu la capitulation allemande.
Mais le r.i.c.m.ne s'arrete pas et le 4 novembre il debarque a SAIGON ,il sera partout en INDOCHINE,au cours des 8 années de combat incessant,CAOBANG,NAM DINH ,TIEN KHE, autant de lieux ou le regiment a su se montrer égal a lui mm.
La guerre d'indochine terminée, c"est en ALGERIE que débarque le R.I.C.M. ,le 1 mai 1956 . Il prend ses quartiers à tlemcen.pendant prés de 7 ans il va s'affirmer comme un regiment toujours digne de son passé.
Son nom restera attaché aux grandes operations de l'oranais . Il participe au maintien de l'integrité du barrage MAROCAIN.
Fin 1958 ,alors que les troupes coloniales viennent de prendre le nom de TROUPES DE MARINES ,le regiment d'infanterie coloniale du maroc,devient regiment d'infanterie chars de marine.
Embarqué a mers-el _kebir le 22 janvier 1963. le R I C M arrive a VANNES et s'installe au quartier DELESTRAINT.
Devenu regiment de reconnaissance de la 9e division d'infanterie de marine.Il est destiné en priorité aux missions d'interventions.
Tous le personnel du regiment ont droit au port de la triple fourragére qui indique le nombre de citations ,à l'ordre de l'armée,obtenuepar le r i c m pdt les trois derniers conflits

Dominique T.

Message par Dominique T. »

Et que superbe musée que celui de Fréjus ! :aime: :aime:
Et si vous voulez gratuitement télécharger un CD de chants de la Coloniale :[/color]
http://tdm.vo.qc.ca/stcyr/index.htm
Image

Frédéric DE MATRA

Message par Frédéric DE MATRA »

C'est vraiment extraordinaire ces points communs avec Gallieni!
Saint-Béat était encore au milieu du 19è siècle le siège d'une petite garnison face à l'Espagne. Le père de Gallieni, militaire de son état, était capitaine en poste là-bas quand Joseph y est né (1849).
Vous saluerez respectueusement et bien cordialement votre épouse de ma part.
Le nom de Saint-Béat a naturellement une aura mystique pour moi!
Je n'y suis hélas jamais allé.
J'ai passé des vacances à Saint-Raphaël étant adolescent, sans savoir que Gallieni y reposait! :furieux:
Que de rendez-vous manqués avec ce grand homme!
Mais je passe chaque jour devant le lycée Victor Duruy (Vive le Second Empire!) où Gallieni avait son QG en 1914.
Une plaque conserve la mémoire de son passage.

C.Douville

Message par C.Douville »

Bonsoir
Les marsouins ont l'air d'avoir la côte .
Je continue sur les marsouins du célèbre R.I.C.M. ( régiment de chars de marine actuel) .
En 14-18, le régiment composé de contingents Français de l'infanterie coloniale, a été cité dix fois à l'ordre de l'armée, obtenant la double fouragère, la légion d'honneur et la médaille militaire .
J'ai retrouvé quelques citations, ça vaut le coup d'oeil :
Pour la reprise de Douaumont, le 24 octobre 1916, pour la bataille de Verdun ( celle de 1916 ) :" Le 24 octobre 1916, les marsouins du R.I.C.M., renforcé par le 43 eme T.S., enlevèrent d'un admirable élan les premières tranchées Allemandes, progréssèrent ensuite sous l'énergique commandement du lieutenant-colonel Regnier, brisèrent les résistances successives de l'ennemi sur une profondeur de deux kilomètres. Les marsouins inscrivèrent une page glorieuse à l'histoire de leur régiment en s'emparant d'un assaut irrésistible du fort de Douaumont et en concervant leur conquête malgré les contre-attaque répétées de l'ennemi ."
Citation pour la reprise du fort de la Malmaison en octobre 1917 :
" Les marsouins de ce régiment d'élite, sous l'énergique commandement du lieutenant-colonel Debailleul, ont, le 23 octobre 1917, par une manoeuvre audacieuse, difficile et remarquablement exécutée, encerclé et enlevé de haute lutte les carrières de Bohéry, se sont emparés ensuite des lignes de tranchées du Chemin des Dames que la Garde Prussienne avait l'ordre de défendre à tout prix, puis progressant encore sous un feu violent d'artillerie et de mitrailleuses sur une profondeur de 2 km et demi, malgré des pertes sensibles, atteignèrent, avec un entrain admirable, tous les objectifs, infligeant à l'ennemi de lourdes pertes, capturant 950 prisoniers Allemands, dont 14 officiers, 10 canons dont 8 de gros calibre et un nombreux matériel de guerre ."
Et enfin une citation pour de nouveaux exploits lors de la seconde victoire de la Marne en juillet 1918 :
" Splendide Régiment dont la valeur et l'entrain sont légendaires. Les 18, 19 et 20 Juillet 1918, les marsouis du R.I.C.M., sous l'énergique commandement du Lieutenant-colonel MODAT, sont parti à l'assaut avec une fougue irrésistible, refoulant les Allemands sur une profondeur de plus de sept kilomètres malgré leur résistance acharnée, et leur capturèrent 825 prisonniers Allemands dont 19 officiers, 24 canons, 120 mitrailleuses et un nombreux matériel."
Quelques noms de marsouins du R.I.C.M dans la bouche de Gaston Gras ( ancien marsouin du R.I.C.M. de 14-18) :
" Et mes soldats, mes frères d'armes, ma fine équipe d'Auvergnats : Aurray, Aupetit, Berthon, tous trois de la classe 16, venus avec moi de la Valbonne au R.I.C.M.
Des vieux, malaxés par l'existence, le regard rêveur, reporté parfois sur le passé ou sur la famille : Garrigues, Mazé, Matherat, Favier, Pillais . Un Corse : Xéri . Des jeunes : Fauret, Gascon, Gaudet, de Juvisy; Barlet, de l'Aude; de Bellville, qui est venu racheter cinq ans de travaux publics; Broudic, Breton; Renou, Limousin; Micou, bon paysans tout rond; Gonot, équivoque; Ramette, de Lille; Feuillard, Normand; Bourrely, varois; Gaudichon, rouspéteur, " chante et boit comme la mère Gaudichon "; Imbert, cuistot quadragènaire; Lourdes, bordelais, aux prétentions intellectuelles: Duros, insignifiant; le bruyant Casenave, de Carcassonne, et Teyssier, jeune clairon provençal, plein d'élégance et d'allant ."

A+

Très Saint Père Fulub

Message par Très Saint Père Fulub »

pour repondre a notre ami david :

r.i.c.m. 10 citations

3e r.e.i.( rmle) 9 citations

corps titulaires de la fourragere double r.i.c.m.,3e.r.e.i.

bien amicalement fulub

Frédéric DE MATRA

Message par Frédéric DE MATRA »

Jeune aspirant appelé, j'ai eu l'occasion de m'entretenir avec nombre d'officiers supérieurs ou subalternes; pire, j'ai vu le désarroi de nos cadres tandis que j'effectuais mes classes à Coëtquidan, lieu pourtant peu connu pour laisser les états d'âme s'exprimer....
Je vous laisse imaginer dans quel état j'ai trouvé la réserve après mon temps!

Aujourd'hui, on sent toujours les effets de notre désorganisation, dans la réserve au moins (dans l'active, je ne sais pas).
Je suis un réserviste (un lieutenant, bientôt capitaine, si quelque haut gradé y consent) qui a changé à plusieurs reprises d'affectation ces dernières années.

J'ai tout fait: de la simulation informatique de combat (si vous aviez vu à quoi ressemble une brigade, vous auriez pleuré! C'était la brigade très légère! Totalement virtuelle... Je parle de brigade, parce qu'au-delà, on ne sait pas modéliser le combat avec nos outils informatiques!) jusqu'aux tâches administratives et financières.
Tout sauf du terrain.
Eh oui, je suis chef de section de combat, mais il n'y a plus de régiment!
Comme je suis un "financier", on m'a ensuite proposé de faire du contrôle de gestion (et deux gilets pare-balles pour le prix d'un, Mesdames, Messieurs; "full metal jacket" version française! Un coup de vieille pétoire dans le gilet et vous êtes mort).

J'arrête de hurler avec les loups. Je hais les défaitistes.
Je vous ai dressé un tableau noir, mais je sais que les choses s'arrangeront.
Je ne suis jamais résigné, parce que je n'en ai pas le droit. En souvenir de ceux - parfois très proches de moi - qui ont tant donné.
Je suis là pour servir. C'est pour ça que je suis et que je resterai dans la réserve.

Je vous assure, mon Commandant, que je ferai tout ce que mes petits moyens me permettent pour faire bouger les choses vers plus de dignité, de confiance et d'efficacité.
S'il faut en passer par des mots aussi sévères que ceux que j'ai eus, eh bien tant pis...je ne suis pas carriériste. :mrgreen:

Bonne nouvelle: je pourrais bientôt, si Dieu veut, recevoir une belle affectation, moderne, nécessaire, en accord avec les besoins nouveaux qui sont les nôtres.
Dans cette "unité", tout est à développer, à modeler pour disposer d'un outil conforme au rang de notre pays.

Avec toute ma sympathie.

De Matra.

nabulio

Message par nabulio »

il est important que des personnes comme FDM se soucis de leur armee car comme l a dis churcill je crois "il y aura toujours une armee sur ton territoire si ce n est la tienne se sera celle d un autre" et je puis vous assure chers amis francais qu au moins au niveau des hommes actuellement votre armee est une des plus operationnelle qu il m est ete permis de voir.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Colbert à la tête de ses troupes :
    par Royal Scot's Guard » 20 juil. 2018, 08:50 » dans Napoléon à travers les Arts
    2 Réponses
    367 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    20 juil. 2018, 15:10
  • Livre sur les uniformes des troupes anglaises 1815 paru en anglais
    par Markus Stein » 14 déc. 2018, 17:20 » dans Espace visiteurs
    0 Réponses
    466 Vues
    Dernier message par Markus Stein
    14 déc. 2018, 17:20
  • Objets de marine
    par Maria Kel » 13 août 2016, 00:27 » dans Objets napoléoniens
    0 Réponses
    597 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    13 août 2016, 00:27
  • MARINE : NAVIRES ET HISTOIRE
    par Pierremig » 05 juin 2017, 18:26 » dans Livres - Revues - Magazines
    61 Réponses
    12788 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    15 sept. 2019, 23:11
  • Napoléon officier de marine
    par Michel » 04 mai 2019, 11:11 » dans Espace visiteurs
    9 Réponses
    662 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    04 mai 2019, 16:02