[CHEVAUX] Les origines et les marquages des Chevaux de la Grande Armée

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Hypolite

[CHEVAUX] Les origines et les marquages des Chevaux de la Grande Armée

Message par Hypolite » 25 avr. 2005, 10:38

Les chevaux des Carabiniers et des Cuirassiers sont le plus souvent tirés des remontes du Mecklembourg ; ceux de la Cavalerie légère (chevaux légers, chasseurs de la garde …) et des Dragons proviennent principalement de la Normandie ; ceux des Chasseurs (de la ligne), des Hussards, de l’Artillerie légère sont originaires de préférence des Ardennes, du Cantal, du Puy de Dôme, de la Corrèze, de la Haute vienne, de la Nièvre et des Pyrénées. Ils sont en règle générale âgés de 4 à 5 ans et les prix varient de 500F pour les chevaux de la lourde à 410F pour ceux des Dragons et à 310F pour la légère….
Leur taille ;
Cuirassiers : 1m54 à 1m59
Dragons : 1m50 à 1m54
Hussards : 1m43 à 1m48
Tous les chevaux seront Hongres et hors des dangers de la castration. On pourra toute fois admettre un tiers de juments garanties non pleines. Tous les chevaux seront exempts de vices rédhibitoires.
Source : Dictionnaire de la Grande armée d’Alain Pigeard.
:salut:

la remonte

Re: [CHEVAUX] Les origines et les marquages des Chevaux de la Grande Armée

Message par la remonte » 25 avr. 2005, 11:13

Merci Hypolite pour ces informations, assez surprenantes quant à la petitesse des chevaux surtout de la cavalerie lourde, a t on une idée de la taille préconisée des cavaliers correspondants ?

Hypolite

Re: [CHEVAUX] Les origines et les marquages des Chevaux de la Grande Armée

Message par Hypolite » 25 avr. 2005, 11:44

Taille minimales;
Carabiniers: 1m76 (1m78 en 1811)
Cuirassiers: 1m73
Dragons, Chasseurs et Hussards: 1m60
A partir de 1811, les Dragons et chevaux légers mesureront plus d'1m64 et tous les cavaliers plus petits sont versés dans les Chasseurs et Hussards.
Les Chasseurs à Cheval de la Garde, dés leur création, doivent mesurer au moins 1m70. :salut:

Guillaume

Re: [CHEVAUX] Les origines et les marquages des Chevaux de la Grande Armée

Message par Guillaume » 04 mai 2005, 10:07

Sujet très intéressant surtout vu la taille des chevaux , cela est logique un petit cheval mange moins, est plus rustique, les chevaux qui sont bons en randonnée sont rarement grands...
Beaucoup de nos racesde chevaux actuelles n'existaient pas et nos anciennes races actuelles sont des chevaux relativement petits.

Certains chevaux de l'époque seraient considérés comme des poneys de nos jours
par exemple (c'est un peu postérieur à l'empire mais c'est tout ce que j'ai trouvé de précis)
celui du Cpt Dyonnet lors de l'inspection de 1821 "Hongre, 9 ans , bai brun, taille d'un mètre 39 millimètres, 200 francs"
il est quand-même considéré comme " médiocrement monté"

Le cheval du même officier en 1834 :"l'Albion, entier , bai brun , âgé de 6 ans , taille d'un mètre 46 acheté le 1er janvier 1833 pour 500 fr"
Il est alors considéré comme " bien monté"

Nous somme en temps de paix et les chevaux sont fort petits .

Deguignet

Re: [CHEVAUX] Les origines et les marquages des Chevaux de la Grande Armée

Message par Deguignet » 04 mai 2005, 10:44

Que faut t'il comprendre dans le fait que les chevaux soient plus petits qu'aujourdhui, que les chutes sont moins douloureuses :lol: , que le cheval petit est plus maniable :) ??

Quand à la taille préconisée ( dans ces foutus règlements) en visitant une expo sur les cent-gardes ( second empire ) j'ai pu constater d'après les documents fournis qu'il y avait aussi des gens de petite taille dans ce corps d'élite que la légende a immortalisés comme étant des géants!
C'était la qualification du cavalier et ses faits d'armes qui le faisaient verser dans ce corps de cavalerie prestigieux.
On peut donc déduire que sous le premier empire il en était de même, dans la mesure où les moyens de se distinguer ne manquaient pas.

Hypolite

Re: [CHEVAUX] Les origines et les marquages des Chevaux de la Grande Armée

Message par Hypolite » 04 mai 2005, 11:56

Les races ont changé avec le changement d'utilisation du cheval ! Par exemple, à partir de 1830, le Cheval Normand est croisé avec du pur sang Anglais pour créer le "Trotteur Français" et coller à la nouvelle "mode" des courses de trot ! De même, on a sélectionné des chevaux de plus en plus grands pour les concours d'obstacle etc. :salut:

Cpt Thevenet

Re: [CHEVAUX] Les origines et les marquages des Chevaux de la Grande Armée

Message par Cpt Thevenet » 04 mai 2005, 21:04

Mon Cher Hypolite,
Les grands chevaux est une mode anglaise qu'ils ont imposée dans lA deuxième partie du 19e siècle.
N'en déplaise à Mr Deguinet mais une chute d'un petit ou d'un grand cheval peut faire aussi mal si pas plus.
Je peux aussi dire de pratique que montant l'année dernière à Boulogne une petite jument blanche quI avait trouvé qu'il était très intéressant de faire un demi tour sur les postérieurs dés qu'elle avait entendu le bruit fait par les sabres mais me permettait de pouvoir engager sur le coté gauche le cavalier avec lequel je venais de croiser le fer.
Aux Avant Postes de Cavalerie Légère

dd.

Re: [CHEVAUX] Les origines et les marquages des Chevaux de la Grande Armée

Message par dd. » 05 mai 2005, 11:58

Je pense que les éleveurs ont du aussi tenir compte de la taille des hommes qui n'ont arrêté de grandir, la notion de grand homme de l'époque empire n'a plus rien à voir avec notre époque, un homme de 1.77 était considéré comme grand, j'ai eu l'occasion d'essayer une cuirasse de 1809, elle englobait à peine mes pectoraux.
Le petit cheval est effectivement plus approprié pour le combat (mis à part le « look » avec nos tailles actuelles), plus souple, plus rapide en accélération, moins grande cible offerte, le cavalier est également plus efficace contre un soldat a pied, quant au sujet de la chute, grand ou petit cheval, il faut de la chance
J'ai combattu dernièrement à cheval avec des amis (sabre en fibre et latex, très intéressants, car il ne faut pas retenir ces coups et faire des touchers réel) mon adversaire montait un portugais 1.55, moi, mon cheval, hanovrien 1.80, je m'en suis pris plein la tête.
Un autre facteur dont je fais les frais a chaque reconstitution, se hisser sur un cheval de 1.80 muni du porte-manteau et en uniforme est une vraie galère

VIVE LA RÉPUBLIQUE

Hypolite

Re: [CHEVAUX] Les origines et les marquages des Chevaux de la Grande Armée

Message par Hypolite » 05 mai 2005, 13:42

Je trouve ton histoire de sabre "latex" trés interessante, ont ils tout de même un aspect réaliste ? :salut:

eugéne de Beauharnais

Re: [CHEVAUX] Les origines et les marquages des Chevaux de la Grande Armée

Message par eugéne de Beauharnais » 05 mai 2005, 14:09

Dans le Bonaparte d'Abel Gance on voit en Corse des dragons, je crois, poursuivre Bonaparte sur de petits chevaux.... est ce que ces chevaux correspondraient à la taille réglementaire de cette époque? :?:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Chevaux : Chevaux de bataille de Napoléon 1er
    par Peyrusse » 02 oct. 2017, 22:06 » dans Livres - Revues - Magazines
    146 Réponses
    8612 Vues
    Dernier message par la remonte
    30 oct. 2019, 15:39
  • [CHEVAUX]
    par Peyrusse » 18 oct. 2017, 10:33 » dans Salon Ier Empire
    52 Réponses
    3751 Vues
    Dernier message par Bonavita
    05 mai 2016, 02:03
  • [CHEVAUX] Mycotoxines
    par la remonte » 10 avr. 2017, 12:16 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    5 Réponses
    901 Vues
    Dernier message par la remonte
    24 avr. 2017, 09:58
  • [CHEVAUX] Le cheval de Waterloo
    par L'ARCHEONAUTE » 28 juin 2015, 09:44 » dans Livres - Revues - Magazines
    13 Réponses
    3880 Vues
    Dernier message par L'âne
    01 juil. 2015, 01:14
  • Sainte-Hélène et les chevaux.
    par Joker » 15 juil. 2019, 20:35 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    89 Vues
    Dernier message par Joker
    15 juil. 2019, 20:35