Tirailleurs, flanqueurs, voltigeurs......

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

JIEM

Re: Tirailleurs, flanqueurs, voltigeurs......

Message par JIEM » 15 juin 2003, 10:53

D'après Pigeard ( qui n'est pas la meilleure référence mais bon )
Flanqueur :
Homme chargé de surveiller et de protéger les flancs des colonnes en marche. Il doit se tenir à vue des colonnes, les prévenir de l'approche de l'ennemi, découvrir ses embuscades, tirailler pour le repousser, et se retirer au besoin sur la masse de la troupe.

Vonotar

Re: Tirailleurs, flanqueurs, voltigeurs......

Message par Vonotar » 16 juin 2003, 08:45

Merci à tous pour ces infos ! :salut:
Bernard Coppens a écrit :Je voulais mettre aussi une page sur les flanqueurs, mais j'ai un petit souci avec mon site pour l'instant... Je cherche à résoudre le problème ...
Cher Bernard, je suis impatient de vous lire... :roll:

Quand on utilise le terme "flanquer", n'est-ce pas pour signifier que l'on "appuie" la troupe par les flancs ? Il est vrai qu'on peut "appuyer" en défendant mais est-ce limitatif ou cela concerne-t-il également l'attaque comme j'ai tendance à le penser ? :Ane:

Bernard Coppens

Re: Tirailleurs, flanqueurs, voltigeurs......

Message par Bernard Coppens » 17 juin 2003, 00:16

En attendant de pouvoir mettre en ligne mon article sur les flanqueurs, voici ce qu'en dit le général Bardin dans son indispensable "Dictionnaire" :
Flanqueur, subst. masc. Mot dont le substantif flanc est l'origine ; il exprime des soldats ou des corps qui, en temps de guerre, sont chargés d'éclairer les flancs d'une armée, de garder les ailes d'une troupe, d'y jouer le rôle de tirailleurs. (...) Le plus ordinairement maintenant, une des fonctions des compagnies de voltigeurs est d'agir comme flanqueurs, soit ensemble, soit individuellement ; mais c'est une question de tactique mal résolue. Le mot flanqueur a, quelquefois, pris une acception plus étendue : ainsi, pendant la campagne de 1799, Vandamme commandait un corps de flanqueurs. – Il a existé dans l'infanterie de la Garde impériale des régiments de flanqueurs, mais ils ne l'étaient que de nom.

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1558
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Tirailleurs, flanqueurs, voltigeurs......

Message par Joker » 27 oct. 2019, 19:16

Le tirailleur de la Jeune Garde fait partie du corps d’élite de l’armée de Napoléon.
Cependant, durant la campagne de 1815, son uniforme rappelle fortement celui des régiments de l’infanterie légère.
Bien qu’il possède les épaulettes et le pompon rouge pour rappeler son appartenance à un corps d’élite, le sabre briquet ne lui est pas toujours fourni à cause des difficultés d’approvisionnement de l’époque.

Grand marcheur, le fantassin napoléonien possède des chaussures à clous, une paire de guêtres pour protéger le bas de ses jambes et une gourde indispensable pour pouvoir s’abreuver à la moindre occasion. Son endurance lui permet de marcher entre 20 et 50 kilomètres par jour avec environ 30 kilos sur les épaules.

Pendant la bataille de Waterloo, la Jeune Garde est envoyée pour protéger le flanc droit de Napoléon sous le commandement du Général Comte Duhesme qui sera mortellement blessé lors des affrontements.
En effet, les Prussiens ont fait irruption sur le théâtre des opérations au cours de l’après-midi.
Des combats acharnés sont livrés dans et autour du village de Plancenoit qui sera pris et repris à plusieurs reprises.

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Talavera
Soldat
Soldat
Messages : 86
Enregistré le : 25 juil. 2017, 10:55
Localisation : Saumur

Re: Tirailleurs, flanqueurs, voltigeurs......

Message par Talavera » 29 oct. 2019, 18:21

Quelques petites erreurs que je me permets de rectifier. Le fantassin napoléonien ne porte pas 30Kg sur ses épaules, mais environ 26kg tout compris. Le havre-sac pèse environ 8,5Kg sans les vivres.
Les guêtres (2 paires) ne servent pas à protéger les jambes mais à éviter que des cailloux et autres débris, n'entrent dans ses chaussures qui sont basses.
Enfin, les étapes moyennes sont de 24Km, voire moins (Cf campagne de 1815). Celles de plus de 35Km sont exceptionnelles et liées à une situation tactique particulière.
"Tous unis" 44ème régiment d'infanterie de ligne

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • 10è Tirailleurs Grenadiers
    par Gillesd » 30 déc. 2018, 07:22 » dans Espace visiteurs
    18 Réponses
    1338 Vues
    Dernier message par lucien
    30 oct. 2019, 22:07