[LÉGION IRLANDAISE]

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

mrphilou

Message par mrphilou » 04 nov. 2009, 09:41

Je penserai pour une plaque de baudrier (giberne ou sabre), mais ceci n'est qu'une supposition.

Bonne journée.

Phil.

Le Gaulois

plaque

Message par Le Gaulois » 04 nov. 2009, 19:11

Salutations,

Pour moi il s'agit aussi d'une palque de banderole ou de baudrier.

D'ailleurs elle me semble légèrement cintrée dans le sens de la hauteur et de ce fait ne pourrait pas être montée en ceinturon.

Il existait la même chose pour les gendarmes dans le Bardin 1812 : une plaque de ceinturon dans le sens horizontal et une autre avec le même insigne central mais disposé en sens vertical pour la banderole de giberne.

A voir ? ? ? ?

Le Gaulois

Frimaire an XII

Message par Frimaire an XII » 05 nov. 2009, 04:02

J'avoue, j'abandonne l'idée de plaque de ceinturon alors... :Ane:

Allons-y pour une plaque de baudrier ou de giberne.... :)

La Belette

Message par La Belette » 28 févr. 2010, 11:34

:salut:
Je reviens sur ce sujet pour vous faire part d'un nouveau cliché.
Cette photo permet d'avoir une idée de la dimension de la fameuse plaque par rapport au hausse col.
Nous nous dirigeons vers une plaque de ceinturon ou de baudrier.

Maintenant la question que nous nous posons concerne le hausse col.
Ce n'est pas très net sur la photo mais au centre du cor se trouve une harpe et l'inscription suivante: "legion irlandaise".
Pensez vous que nous aurions pu trouver une grenade sur le hausse col avec un ornement similaire?
Merci :fleur3:
Image

J'ajoute un extrait tiré des "mémoires de de MILES BYRNE , chef de bataillon au service de la France, Officier de la légion d'honneur, chevalier de l'ordre de Saint-Louis, etc ; éditées par sa veuve en 1863".
Dans cet extrait, il semble que la légion irlandaise ait bénéficié d'efforts particuliers en matière d'équipement.
Les plus grands efforts furent mis en place pour équiper les officiers d'une manière splendide
et les préparer à naviguer. Ils reçurent le même équipement que les officiers français entrant en
campagne. Aucune dépense de fut épargnée par le gouvernement français. Les meilleurs
instructeurs français, aussi bien pour l'infanterie que l'artillerie, furent envoyé afin d'enseigner aux
officiers les tactiques militaires française, et lorsque la légion fut passé en revue à Brest par le
maréchal Augereau, avant leur embarquement, il plaça un régiment français sous ses ordres et fit
commander chaque officier chacun leur tour. Il fut très content de leurs connaissances concernant
les manœuvres d'infanterie, et également la façon dont l'artillerie fit l'exercice. Il trouva les officiers
capables d'instruire les compagnies d'artillerie à leur arrivé en Irlande. A cette occasion, chaque
officier reçu 400 francs de plus additionné à leur équipement, ou ce que l'on appelle en français, «
Une gratification extraordinaire d'entrée en campagne ». Cette gratification de 400 francs fut
attribuée à chaque officier qui entra ensuite dans la légion irlandaise – une faveur unique accordé à
aucun autre régiment.(1)

(1)Après la revue et l'inspection de la légion irlandaise faite par le Maréchal Augereau à Brest en 1804. Nous allâmes le soir à la taverne militaire qui était vraiment bondée d'officiers de la marine et d'infanterie. Nos officiers demandèrent à voir un lieutenant d'un des vaisseau de guerre qui vint à la table où nous prenions nos cafés et nous serra la main. Il était l'officier qui avait reçu l'ordre du commodore de m'escorter à Bordeaux en 1803 lorsque je me suis échappé d'Irlande et qui me traita si bien durant la nuit que j'ai passé sur le pont de son petit brick. Il avait fait de grand progrès en anglais en prenant des leçons, me dit-il, avec un de mes compatriotes Brown, de Baggot Street à Dublin, qui était lui même un marin à bord du vaisseau commandant, et qui me fut moi même très utile. Il me dit que Brown avait reçu une promotion et était à présent à bord du vaisseau amiral comme interprète, et qu'il était un homme sage et sobre, ce dont j'étais très fier d'apprendre, vu la réputation qu'ont les marins en général à apprécier les verres chaleureux. Je regrettait de ne pas pouvoir parler plus avec ce jeune officier qui avait été si gentil avec moi à Bordeaux mais nous devions nous séparer, lui pour retourner dormir à bord de son vaisseau et moi pour retrouver mes quartiers et me préparer à marcher à nouveau sur Carhaix au matin.
Modifié en dernier par La Belette le 28 févr. 2010, 11:54, modifié 1 fois.

J-B Laborde

Message par J-B Laborde » 28 févr. 2010, 11:45

La harpe ou la lyre étaient en principe des signes distinctifs de "musique"...

:salut:

La Belette

Message par La Belette » 28 févr. 2010, 11:56

Il me semble que, dans ce cas, c'est juste le symbole de l'Irlande, mais je peux me tromper. :fleur3:

Fusilier Marc La Bréole

Message par Fusilier Marc La Bréole » 28 févr. 2010, 12:15

Je dirai une plaque de baudrier comme chez les régiments britanniques (et il me semble aussi de rigueur chez les Marins de la garde).

je confirme que la harpe est bien le symbole de l'Irlande a cette époque (le trèfle viendra BEAUCOUP plus tard).

dups

Message par dups » 28 févr. 2010, 14:05

La harpe ou la lyre étaient en principe des signes distinctifs de "musique"...
Il me semble que c'est postérieur à l'Empire, au moins dans l'apparititon du symbole sur les uniformes.

dups

Message par dups » 28 févr. 2010, 15:50

Sur les uniformes d'accord, mais sur les plaques de gibernes ou de ceinturons ?
Je n'ai jamais fait attention, bonne remarque.

L'Ablette

Message par L'Ablette » 28 févr. 2010, 15:56

Je dirai une plaque de baudrier également. Pour une plaque de ceinturon, elle est énorme !

La Lyre apparait également sur le hausse col, et à ma connaissance, le hausse-col est l'outil de l'officier en service, et non du musicien quel que soit son état.

Pour ce qui est du hausse-col, à mon sens qu'importe la compagnie dans laquelle sert l'officier, il n'appartient pas à sa compagnie, mais au corps très particulier des officiers qui composent le régiment. Le cor semble avoir été choisi pour la légion irlandaise (allons savoir pourquoi), tout comme certains régiments arboraient la grenade (cor pour l'infanterie légère), et d'autres encore (selon Michel Pétard, la très grande majorité) l'aigle posé sur branches de chêne et laurier, ou palme.
Pour la légion irlandaise, la grenade ne semble donc pas appropriée.

PS: Le livre de Michel Pétard sur les hausses cols est extrêmement bien présenté, et très clair. Rousselot donne un excellent complément .

Petite critique par rapport à l'extrait :

Je n'y lis pas que les officiers de la légion irlandaise, ont eu un traitement particulier, et favorisé, par rapport aux officiers français, mais plutôt qu'ils n'ont pas subi d'injustice. La gratification d'entrée en campagne était donnée une seule fois, à tous les officiers, lors de leur première campagne selon l'arrêté du 11 Brumaire An V. On a plusieurs exemples de ce don (en réalité prélevé sur les fonds de la solde), en particulier le détails qu'en donne le capitaine Desboeufs lorsqu'il est fait officier après la bataille de Znaïm. Je ne sais pas pourquoi l'officier dont tu tire les paroles nous donne une telle information, mais c'est ... étrange.

Amicalement,

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • la Légion d'honneur réhabilitée?
    par C-J de Beauvau » 02 nov. 2017, 23:52 » dans L'actualité napoléonienne
    16 Réponses
    597 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    05 nov. 2017, 20:11
  • PORTUGAL : La Cavalerie de la Légion Portugaise
    par lucien » 18 sept. 2019, 00:03 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    13 Réponses
    569 Vues
    Dernier message par lucien
    18 sept. 2019, 22:58
  • La remise des croix de la Légion d'honneur
    par Maria Kel » 13 janv. 2017, 16:22 » dans Napoléon à travers les Arts
    0 Réponses
    511 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    13 janv. 2017, 16:22
  • Musée de la Légion d'honneur et des ordres de chevalerie
    par Joker » 27 juil. 2019, 19:22 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    174 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    28 juil. 2019, 15:43
  • Officier de la Légion d'Honneur et médaillé de Sainte-Hélène
    par augustin1813 » 02 déc. 2016, 16:00 » dans Objets napoléoniens
    2 Réponses
    820 Vues
    Dernier message par GENERAL COLBERT
    20 janv. 2017, 20:19