Pourquoi Carnet de la "Sabretache" ?

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2738
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Pourquoi Carnet de la "Sabretache" ?

Message par L'âne » 09 oct. 2019, 01:55

Réponse dans le N°1 du célèbre carnet

LE CARNET DE LA SABRETACHE - Janvier 1893

"Nous devons au lecteur l'explication du titre que nous avons choisi. Voici son origine et sa seule signification.
Au milieu des splendeurs de l'Exposition universelle do 1889, l'Exposition toute spéciale du Ministère de la guerre, dans le palais improvisé sur l'Esplanade des Invalides, obtint un éclatant succès. Jusqu'au dernier jour, les glorieuses reliques et les pittoresques souvenirs de notre passé militaire, qu'on trouvait groupés dans sa partie rétrospective, ne cessèrent d'être étudiés par les connaisseurs et entourés d'un public nombreux manifestement sympathique à cette évocation des armées d'autrefois. Aussi, dès la clôture de l'Exposition, vit on s'organiser une réunion périodique, présidée par Meissonier, dont le but était de préparer et d'obtenir la création d'un Musée de l'année, où seraient reconstituées, en permanence et avec tous les développements comportés par un établissement national de ce genre, ces belles salles de l'Exposition militaire rétrospective, an seuil desquelles on lisait « Aux anciennes armées françaises » » Cette société, toute privée, d'artistes, d'amateurs et d'officiers avait à se choisir un nom de guerre elle prit pour emblème de ses recherches spéciales et de son double but militaire et artistique – la sabretache, l'un des accessoires les plus coquets de nos anciens uniformes. Les précieuses épaves, armes, équipements ou uniformes, recueillies depuis longtemps par Meissonier et dont il a tiré un si merveilleux parti dans ses tableaux, étaient destinées par lui à former le noyau initial des collections rêvées. Des portraits authentiques, de nombreux dessins ou estampes du temps, une bibliothèque spéciale auraient complété l'ensemble des documents historiques mis à la disposition du public.
Notre grand peintre mourut quelques jours à peine après avoir remis le projet d'organisation du musée au ministre de la guerre, qui voulut bien lui promettre de l'examiner avec un intérêt particulier. Fidèle au souvenir de son illustre président, la Sabretache lui donna pour successeur E. Detaille, son élève favori, et depuis lors elle attend, sans se décourager, que les préoccupations du présent laissent à un ministre de la guerre le temps de faire la part du passé. Renforcés par des adhésions nouvelles, les sociétaires continuent à recueillir dans leurs collections personnelles ou à rechercher partout les matériaux utiles à la constitution future d'un Musée de l'armée, méritant de devenir pour l'histoire de l'armée ce qu'est déjà le Musée d'artillerie pour l'histoire de l'armement. Peut-être est-il permis de voir là le germe d'une grande société d'archéologie militaire française, capable de préluder aux travaux officiels, qui ne sont point encore entrepris, sur un sujet qui touche cependant d'aussi près à l'histoire de la nation.
Quoi qu'il advienne de ces espérances, d'assez fréquentes demandes de renseignements adressées à tel ou tel membre de la Sabretache par des officiers ou des artistes occupés de travaux historiques, outre qu'ils confirment la société dans sa croyance à l'utilité permanente comme à l'à-propos actuel du musée dont il s'agit, lui ont inspiré la pensée d'utiliser provisoirement quelques-uns des matériaux écrits déjà réunis, en choisissant pour les lecteurs de la Revue de cavalerie parmi les documents qui peuvent intéresser leur arme. La Revue de cavalerie ayant bien voulu faire gracieux accueil à cette offre, toute de bonne volonté, la publication des documents communiqués par la Société de La Sabretache a commencé dans son numéro de janvier 1893, où ils sont groupés sous la rubrique Carnet de la Sabretache.
Un certain nombre d'exemplaires du Carnet sont tirés à part pour les membres de « La Sabretache ». Dans la pensée de faciliter la divulgation des notices comme aussi pour faire connaître le but de la Société, quelques exemplaires de ce tirage à part seront chaque fois mis en vente.
"
Aurea mediocritas

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Découverte d'un carnet de soldat
    par L'ARCHEONAUTE » 29 juin 2015, 13:44 » dans L'actualité napoléonienne
    5 Réponses
    1546 Vues
    Dernier message par lutzen 1813
    04 juil. 2015, 16:53
  • L'assemblée générale de la Sabretache
    par Général Colbert » 09 oct. 2019, 14:22 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    223 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    09 oct. 2019, 14:22
  • [CHANTS] Carnet de Chants
    par C-J de Beauvau » 11 oct. 2017, 20:11 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    93 Réponses
    10882 Vues
    Dernier message par Remy du 9eme
    09 mai 2016, 20:56