Prisonniers de guerre

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Dominique T.

Les PRISONNIERS de GUERRE

Message par Dominique T. »

Il existe à ce sujet un livre passionnant, dont je recommande la lecture :
Le Prisonniers de guerre du Premier Empire, par Léonce Bernard (Editions Christian, Paris, 2002.

le sabreur

Re: PRISONNIERS de GUERRE

Message par le sabreur »

Et en gros que trouve t'on dans ce livre ?

Dominique T.

Les PRISONNIERS de GUERRE

Message par Dominique T. »

L'histoire d'Egypte est exceptionnelle, et dictée pas les circonstances.

Au contraire, les prisonniers en France étaient plutôt (très) bien traités !

Il jouissaient même parfois d'une certaine liberté et étaient utilisés dans les travaux (agricoles, canaux, etc..)

Le livre décrit, campagne par campagne et chronologiquement le traitement des prisonniers (des 2 côtés), et finalement leur retour.

C'est vraiment très instructif et aborde un sujet peu traité ailleurs.

Je le recommande vraiment.

BELLOT

Les PRISONNIERS de GUERRE

Message par BELLOT »

et l'ile CABRERA ,et les fabuleux hotels 4 étoiles qu'étaient les pontons Anglais au milieu des vasières
Voir l' excellente BD "les passagers du vent " qui y consacre un épisode
je conseille aussi la relecture des Mémoires de Garneray, second de Surcouf, sur le sujet.
Ne pas oublier les nombreux exemples ou les prisonniers étaient libérés promesse faite ( mais bien souvent non tenue) de ne pas reprendre les armes.
Qu'est il advenu des blessé français resté après le départ de nos troupes de Leipzig ?

Drouet Cyril

Re: PRISONNIERS de GUERRE

Message par Drouet Cyril »

"l'une des solutions retenues par le Général Bonaparte lors de la Campagne d'Egypte fut l'extermination pure et simple de milliers de ces prisonniers."

Les prisonniers de Jaffa étaient avant tout encombrants au sens où ils gênaient Bonaparte dans sa politique du sabre et du miel.
Ainsi, ils furent ignoblement massacrés dans un but politique : à savoir, imposer la terreur aux provinces limitrophes susceptibles d'imiter la résistance de Jaffa.


Pour élargir quelque peu la période, durant le conflit vendéen, des milliers de prisonniers républicains (même aux heures les plus sombres) furent relachés sous promesse de ne plus servir en Vendée (d'autres, pour des raisons diverses, n'eurent pas cette chance).
Pour mémoire, c'est ce que fit Bonaparte à El Arish (il fit d'ailleurs plus en incorporant purement et simplement certains éléments à ses troupes). A ses côtés servait un officier général ayant lui aussi bénéficié de ce genre de libération : Kléber (siège de Mayence).


Autrement, c'est vrai, le bouquin de Léonce Bernard est tout à fait recommandable.


Salutations respectueuses.

nabulio

Re: PRISONNIERS de GUERRE

Message par nabulio »

pour reprendre ce que dit dominique t les prisonniers étaient très bien traites en France ce qui n'etait absolument pas réciproque. Je ne parle pas meme des atrocités espagnoles. quant aux russes ils ne s embarassèrent pas avec des prisonniers. pour ce qui se passa en Égypte, il ne fut pas fait de cadeaux aux Francais non plus. L 'armée française ne pouvait se permettre de les garder et les relâcher signifiait les combattre de nouveau le lendemain.

Drouet Cyril

Re: PRISONNIERS de GUERRE

Message par Drouet Cyril »

Bonjour,

"Que fait-on de ces prisonniers encombrants?"

Il était parfois plus simple de ne pas se poser la question. Ainsi, de prisonniers, en bien des occasions, et quel que soit le camp, on ne fit point...

Salutations respectueuses.

Guillaume

Re: PRISONNIERS de GUERRE

Message par Guillaume »

Le pire et le meilleur durent se côtoyer cela dépendait des circonstances de la capture par exemple les Francais prisonnier en Russie étaient souvent massacrés sur place , mais passé le moment cruciale de leur capture si ils survivaient ils étaient employé dans des entreprises locales ou des fermes comme n'importe quel sujet du tzar. Les autrichiens n'avait pas l'air d'être "chiens " avec leurs prisonniers, J'ai découvert dans ma généalogie que mon aïeul prisonnier de ceux-ci en 1814 s'est marié durant sa captivité!!!!! Par contre les Anglais n'étaient pas tendres, mais est-ce que systématiquement tous les prisonnier français ou alliés passèrent par les pontons? Une étude approfondie sur le sujet mériterait d'être faite ou lue si cela existe.
A noter qu'il y eu toujours et surtout à l'époque une grande différence entre le traitement des officiers et de la troupe...

Dominique T.

Re: PRISONNIERS de GUERRE

Message par Dominique T. »

Non, le livre en question évoque justement des officiers français établis dans de petites villes anglaises (et dont certains s'échappèrent pour reprendre le combat).

SCHNAPS

Re: PRISONNIERS de GUERRE

Message par SCHNAPS »

Médaille de Ste-Hélène Salut et fraternité , à propos des prisonniers de guerre ,en l'absence ,de conventions explicites ,les belligérants appliquaient (souvent) un strict principe de réciprocité . Quelques lectures cependant m'amènent à penser que nos "chers Godons" avec leurs horribles pontons ancrés dans leurs ports ,outrepassaient la mesure. Le régime appliqué aux Ss.-Offs. et soldats Français ,sur ces mouroirs ,avait un objectif clair : l'amoindrissement des capacités militaires de la France par la rétention de ces prisonniers ,il me semble que ce fut fatal à la Marine Impériale . Le manque d'équipages expérimentés et entrainés fut ,pour la flotte de Haute-Mer , beaucoup plus néfaste que la "prétendue" incapacité des Amiraux de l'Empire , la construction (importante) de nouveaux navires ne parvenant pas à pallier ce déficit de personnel formé (cf. les études et ouvrages de Michelle BATTESTI ). Pour ce qui est des officiers ,leur sort parait (sauf exception) ,bien plus enviable : à la différence des soldats et marins ils étaient fréquemment détenus à terre comme "prisonnier sur parole",dans de petites villes anglaises où leur surveillance était plus aisée. Un article du magazine Napoléon 1er ,(de J-F. BRUN ?),avait étudié les conditions de détention des officiers Britanniques en France : tous quasiment furent détenus à VERDUN ,tant dans la ville qu'à la Citadelle ! Ils bénéficiaient d'autorisations de sortie ,signées par le Gouverneur ,les autorisant à parcourrir à leurs frais les départements de l'Est , Paris et la Seine leur était interdit ,ainsi que les places fortes ! A cette occasion il semble bien que "nos" Anglais rendirent de profitables visites aux caves des maisons de Champagne (Epernay,Reims,Troyes, etc...) et un "traffic" fut toléré . Pour ce qui est des autres nations coalisées , la priorité de Napoléon fut le recrutement de Régiments Etrangers : "de Latour-d'Auvergne"(autrichiens,croates ,hongrois ,puis prussiens et russes) ,"d'Isenbourg" (autrichiens ,italiens, espagnols...) ,"de Prusse"(prussiens ,hessois ...), "Légion Hanovrienne", "Légion Portugaise" , "Joseph-Napoléon" (espagnols) , "Légion Irlandaise" (complêtée de prisonniers anglais ,écossais , et bien sur irlandais faits en Espagne et Portugal )... En général ,Napoléon cherchait par l'allongement des délais de retour des prisonniers étrangers ,après la signature des traités de paix
(Presbourg 1805, Tilsitt 1807, Schoenbrunn 1809), à conserver le plus longtemps possible ,des hommes suceptibles de recomplêter les armées de ses ennemis . En revanche de son côté il exigeait la remise immédiate des prisonniers français ... "si vis pacem para bellum" ! :salut:
Bien à vous , SCHNAPS

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Français prisonniers de guerre en Angleterre
    par Britman » 06 févr. 2018, 14:27 » dans L'actualité napoléonienne
    13 Réponses
    876 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    07 sept. 2018, 17:07
  • Liste de seize mille militaires Français ou au service de France, faits prisonniers de guerre de 1810 à 1814, et
    par hugues » 08 sept. 2018, 08:03 » dans Espace visiteurs
    1 Réponses
    568 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    09 sept. 2018, 00:16
  • Prisonniers Boers à Sainte-Hélène
    par Joker » 31 mars 2020, 19:53 » dans L'actualité napoléonienne
    18 Réponses
    867 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    20 mai 2020, 17:29
  • prisonniers boers à Sainte-hélène
    par d'hautpoul » 26 avr. 2020, 18:49 » dans Espace visiteurs
    0 Réponses
    62 Vues
    Dernier message par d'hautpoul
    26 avr. 2020, 18:49
  • La guerre toujours la guerre...
    par L'âne » 20 janv. 2018, 15:15 » dans Salon Ier Empire
    29 Réponses
    1962 Vues
    Dernier message par O.Godeille
    10 avr. 2020, 00:29