École Spéciale Impériale Militaire

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

rigodon d'honneur

Re: Le premier officier de l'École spéciale militaire tué

Message par rigodon d'honneur » 03 nov. 2016, 22:49

Caldiero, où a été tué l'ami Bichier-Desroches, c'est en 1805 :!: ... la république cispadane avait vécu, et un nouveau royaume s'était mis en place :) ...
:salut:

Lepic34

Re: Le premier officier de l'École spéciale militaire tué

Message par Lepic34 » 04 nov. 2016, 18:31

:salut:
Maria Kel a écrit :Quelqu'un saurait-il si l'Empereur était plus généreux avec les veuves et les orphelins de ses braves?
Extrait de la loi du 8 floréal an XI :

ARTICLE DIXIEME :

Les veuves des officiers, sous-officiers et soldats tués dans les combats ou morts dans les six mois de blessures qu'ils y auront reçues, sont susceptibles d'obtenir des pensions, en justifiant de leur mariage antérieurement aux blessures qui auront occasionné la mort des dits militaires.

Ces pensions sont réglées à raison du quart du maximum de la solde de retraite affectée au grade de leurs maris, pour les veuves des officiers et adjudants sous-officiers, et au tiers pour les veuves des sous-officiers et soldats.

ARTICLE ONZIEME :

Les enfants orphelins des dits militaires ont également droit à un secours annuel. Ce secours est pour, les dits enfants, quel que soit leur nombre, de la somme à laquelle aurait été réglée la pension de leur père. Il cesse d'être payé lorsque le plus jeune des dits enfants aura atteint l'âge de vingt ans accomplis.


Je sais qu'après Austerlitz, Napoléon fixe à 6000 francs la pension accordée à titre viager aux veuves des généraux tués, 2400 francs aux veuves de colonels, 1200 francs aux veuves de capitaines, 800 francs aux veuves de lieutenants et 200 francs aux veuves de soldats.

Mais après l'hécatombe de 1812, la législation en vigueur aboutit à verser à la veuve d’un général de brigade une pension de 1 000 F seulement.

:salut:

Maria Kel

Re: Le premier officier de l'École spéciale militaire tué

Message par Maria Kel » 04 nov. 2016, 18:42

Toujours plus que mes 150 francs, je crois avoir compris... :roll:

Mousquetaire

Re: Le premier officier de l'École spéciale militaire tué

Message par Mousquetaire » 04 nov. 2016, 20:40

Maria Kel a écrit :Toujours plus que mes 150 francs, je crois avoir compris... :roll:
Oui, mais à l'époque de Napoléon, il y avait probablement moins de veuves à qui payer des pensions que lors de la guerre 14-18 étant donné que la loi exemptait du service les hommes mariés avant le 23 nivôse an VI, alors que lors de la Première Guerre mondiale, il n'y a pas eu d'exemption comparable pour les hommes mariés.

Maria Kel

Re: Le premier officier de l'École spéciale militaire tué

Message par Maria Kel » 04 nov. 2016, 21:13

Les chiffres ne sont pas comparables :)

Mais quand même, 150 francs avec cinq enfants en bas âge à charge, ce n'est pas énorme :cry:

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2355
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

École Spéciale Impériale Militaire

Message par L'âne » 21 sept. 2018, 04:26

IMAG0002.JPG
Musée de l'Armée
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Royal Scot's Guard
- Officier Scot -
- Officier Scot -
Messages : 371
Enregistré le : 17 juil. 2017, 10:31
Localisation : Alsace

École Spéciale Impériale Militaire

Message par Royal Scot's Guard » 21 sept. 2018, 08:28

Merci Très Cher l'Ane, en quelle matière est-ce ?
Devise des Royals Scot's Dragoons Guards : "Nemo me impune lacessit"

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2355
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Le premier officier de l'École spéciale militaire tué

Message par L'âne » 21 sept. 2018, 10:08

Dans l'article "Saint-Cyr ou la création d'une École spéciale militaire" - Revue Napoléon Ier N°16 du Colonel Frédéric GUELTON il est mentionné que Bruneau-Beaumetz, incorporé le 8 juin 1803, matricule numéro 7, promu sous-lieutenant le 21 janvier 1804, affecté au 15e de Ligne puis aux Grenadiers de la garde à Cheval, aurait été le premier ancien élève officier à tomber au champ d'honneur, en Bavière, à l'automne 1805.

Or voici la réponse de Rigodon d'honneur :
Rigodon d'honneur a écrit :
21 sept. 2018, 09:32
...le reste des infos reprenant un article de la revue Napoléon 1er est totalement faux, du moins pour le sujet qui nous intéresse :o :roll: :!:

Bruneau-Beaumetz (qui porte bien le matricule n° 7... jusque là ça va...) n'a pas été affecté au 15e de ligne à sa sortie de l'ESIM, mais au 3e hussards... qu'il n'a quitté qu'en 1813 pour passer au 8e hussards. ça me paraît donc assez compliqué pour lui de se faire tuer en 1805 au sein des grenadiers à cheval de la GI :mrgreen: :roll: ...
À noter qu'à l'époque l’appellation exacte était : École spéciale impériale militaire.
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1101
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

École Spéciale Impériale Militaire

Message par Bernard » 21 sept. 2018, 11:38

Maria Kel a écrit :
04 nov. 2016, 12:56
Je ne vous le fait pas dire. Mon arrière grand père est mort sur le front à Vaucquois. Sa veuve reçut 150 francs. :roll:
Quelqu'un saurait-il si l'Empereur était plus généreux avec les veuves et les orphelins de ses braves ? :?:
Selon l'INSEE, 150 francs de 1916 équivalent à 385,77 euros de 2017.

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2355
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

École Spéciale Impériale Militaire

Message par L'âne » 21 sept. 2018, 13:27

Royal Scot's Guard a écrit :
21 sept. 2018, 08:28
Merci Très Cher l'Ane, en quelle matière est-ce ?
Je n'avais qu'un vague idée et ne pouvais vous répondre précisément.
Voici ce que m'a indiqué Général Colbert :
"Les boutons étaient souvent en étain pour les boutons de troupes des unités à distinctives argent, et plutôt en laiton pour les régiments à boutons jaunes."
Aurea mediocritas

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Correspondance d'un élève de l'école militaire
    par Belle Poule » 02 mars 2015, 17:15 » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    909 Vues
    Dernier message par Christophe
    02 mars 2015, 22:38
  • Napoléon enseigné à l'école
    par Pierre B 14 » 24 août 2015, 15:50 » dans Liens impériaux
    9 Réponses
    3611 Vues
    Dernier message par Bonavita
    02 avr. 2016, 15:42
  • Exposition: A l'école des princes
    par Le Briquet » 12 févr. 2018, 14:01 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    154 Vues
    Dernier message par Le Briquet
    12 févr. 2018, 14:01
  • Quand l'école a rendez-vous avec l'Histoire !
    par J-B Laborde » 15 févr. 2015, 08:37 » dans L'actualité napoléonienne
    2 Réponses
    642 Vues
    Dernier message par François H
    24 févr. 2015, 22:19
  • Conférence Ecole St-Cyr Coëtquidan par les Frères Mutte !
    par MJB-editions » 18 mars 2014, 13:41 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    450 Vues
    Dernier message par MJB-editions
    18 mars 2014, 13:41