MARINE : La Marine Française, la construction navales et les ports et arsenaux

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Christophe

Re: MARINE : La Marine Française, la construction navales et les ports et arsenaux

Message par Christophe »

Qui était le Ministre de la Marine en juin 1815 ? Merci pour vos réponses ! :salut:

sergent-major

Re: MARINE : La Marine Française, la construction navales et les ports et arsenaux

Message par sergent-major »

:salut: salut pour ma part je pense qu'ils y a eu plusieurs
7 septembre 1814 au 20 mars 1815 " Jacques claude Beugeot"
20 mars 1815 au 7 juillet 1815 " Denis , Duc Decrès"
9 juillet 1815 au 26 septembre 1815 " François Arnail , Conte de Jaucourt"
26 septembre 1815 au 23 juin 1817 " François joseph de Gratet , Viconte Dubouchage"
:lol:

Jean-Baptiste Muiron

Re: MARINE : La Marine Française, la construction navales et les ports et arsenaux

Message par Jean-Baptiste Muiron »

Decrès, entre mars et juillet 1815.

:salut:

ThiNap

Re: MARINE : La Marine Française, la construction navales et les ports et arsenaux

Message par ThiNap »

En juin 1815, c'est Denis DECRES qui était le ministre de la marine et des colonies.

Loïc

Re: MARINE : La Marine Française, la construction navales et les ports et arsenaux

Message par Loïc »

Quelles ont été les dates de postes de notre ami Decrès (qui est Haut Marnais comem chacun le sait...) en tant que ministre de la marine?

Merci d'avance.

Jean-Baptiste Muiron

Re: MARINE : La Marine Française, la construction navales et les ports et arsenaux

Message par Jean-Baptiste Muiron »

Du 3 octobre 1801 au 1er avril 1814, puis du 20 mars 1815 au 7 juillet 1815

:salut:

X07

Re: MARINE : La Marine Française, la construction navales et les ports et arsenaux

Message par X07 »

Bonjour

1809, c'est Soult contre Moore à la Corogne, le débarquement de Walcheren et la bataille de l'escaut, la 5ème coalition, Eckmulh, Wagram, la paix de Vienne, le divorce de l'Empereur et de l'Impératrice...

Sur le plan maritime, c'est aussi:

Février: des combats aux Antilles avec l'occupation de la Guadeloupe, la prise de la Martinique. Dubourdieu et la Pénélope capture le HMS Proserpine au large de Toulon le 18.

Avril: le 11, les brûlots de Gambier détruisent une bonne partie de l'escadre de Rochefort sous les ordre d' Allemand à l'île d'Aix. Mois funeste, le vaisseau Français le D'Hautpoul est pris par la division de l'Amiral Cochrane le 15 aux Saintes.

Juillet- Décembre: combats sur l'Escaut après le débarquement Anglais.

Juin: débarquement Anglais au Sénégal.

25 septembre: les Anglais débarquent à Saint Paul de la réunion.

et sûrement bien d'autres combats et faits d'armes!

X
Modifié en dernier par X07 le 20 févr. 2009, 19:17, modifié 1 fois.

X07

Re: MARINE : La Marine Française, la construction navales et les ports et arsenaux

Message par X07 »

Pour commencer, un petit aperçu de ce que j'ai pu recueillir sur le vaisseau de 74 canons baptisé le D'Hautpoul en l'honneur du héros d'Eylau.

VAISSEAU de 74 c Le D'HAUTPOUL: 1807-1809.

Le vaisseau deux ponts D'Hautpoul est un 74 canons de 172 pieds (soit 55,87 mètres) et 2900 tonnes, construit à Lorient et mis sur cale sous le nom d'Alcide (sous classe Duquesne). Il est entré en service en 1807, armé de 28 canons de 36 en batterie basse, 30 de 18, 16 de 8 et 4 caronades de 36.
En octobre 1808, le bâtiment commandé par le Commandant Leduc fait partie de la division commandée par le Capitaine de Vaisseau Troude, à Lorient, qui a mis sa marque sur le vaisseau Courageux de 74 (1806, sous classe Duquesne). L'autre vaisseau est le Polonais de 74 (1808, sous classe Danube), et la division comprend aussi trois frégates (l'Italienne de Jurien de La Gravière, la Calypso de Jacob et la Cybèle de Cocault) et deux frégates qui ont été grées en flûtes. Le 22 février, après plusieurs tentatives, Troude réussit enfin à quitter Lorient, mais les trois frégates qui ont devancé les trois vaisseaux et les deux flûtes, sont chassées par la division Stopford et sont contraintes par les Anglais à s'échouer devant les Sables d'Olonne. Avec les deux flûtes, les trois vaisseaux font voile vers les Açores, puis les Antilles, mais trop tard, Villaret Joyeuse a capitulé à la Martinique, la Dominique s'est rendue, les Anglais ont débarqué en Guadeloupe. Troude mouille aux Saintes, surveillé par l'Amiral Anglais Cochrane qui dispose de 5 vaisseaux, 5 frégates et 18 corvettes. Les deux frégates grées en flûtes sont envoyées en Guadeloupe après que, sous le feu de l'ennemi, Troude ait appareillé le 14 avril à 9h30 et engagé ses trois vaisseaux dans le canal des Saintes. Le Courageux sort le premier par la passe de la baleine, suivi du D'Hautpoul, puis du Polonais. La croisière Anglaise aperçoit bientôt les Français, et 3 vaisseaux et 4 frégates Anglaise se mettent en chasse. Des trois, il s'avère que le D'Hautpoul est le plus mauvais marcheur, et Troude est obligé de rendre sa manoeuvre indépendante pour ne pas entraver celle des deux autres navires. C'est sur le D'Hautpoul que les tirs Anglais vont se concentrer! A la suite d'une chasse de plus de 24 heures, Le 15 avril 1809, l'escadre anglaise de l'amiral Cochrane, comprenant le vaisseau de 74 (80?) canons le Pompée* et les frégates de 44 canons Latona et Étalion, va mener un combat de plus de deux heures contre le navire Français. Le D'Hautpoul combat le Pompée par le travers à babord, et le Latona par la hanche de tribord. Un boulet l'empêche de gouverner, puis le gréement haché, les voiles déchirées, la coque trouée, il doit amener son pavillon. Le Courageux et le Polonais sont plus rapides et réussissent à gagner l'Atlantique, qu'ils traversent, non sans détruire 7 navires ennemis. Brest étant bloqué, c'est à Cherbourg que Troude arrivera le 29 mai 1809.

Après cet combat, le D'Hautpoul est incorporé dans la marine Anglaise et servira jusqu'en 1817 sous le nom d' HMS Abercrombie

remarquez que l'Empereur était peut être au courant de la lenteur relative de ce navire lorsqu'il écrit le 12 décembre 1807 à Décrès:

citation: "Donnez l'ordre à l'escadre de Lorient, composée du Courageux et de deux des quatre frégates que j'ai dans ce port, de se rendre à Toulon. Vous lui prescrirez tout ce qui est convenable pour le passage du détroit, et leur donnerez l'ordre de se rendre à Saint-Florent ou Ajaccio, avant de se rendre dans le port de Toulon, pour s'assurer qu'il n'est point bloqué. Vous donnerez le même ordre au d'Hautpoul et aux deux autres frégates; ce qui fera deux escadres séparées. Vous préviendrez également ces escadres que tous les ports de la Méditerranée sont à leur disposition."

* il semble que ce vaisseau soit en fait l'ancien Pompée Français de 74 c capturé à Toulon en 1793, et incorporé dans la RN jusqu'en 1817. Il est possible que l'armement initial de 74 ait été modifié.
Modifié en dernier par X07 le 20 févr. 2009, 19:16, modifié 5 fois.

Drouet Cyril

Re: MARINE : La Marine Française, la construction navales et les ports et arsenaux

Message par Drouet Cyril »

Si l'année 1809 et les opérations maritimes vous intéressent, je peux vous conseiller la lecture de deux ouvrages très intéressants :

-Cayenne 1809, La conquête de la Guyane par les Portugais du Brésil, de Jean Soublin.

-La fin d'un empire, Les derniers jours de l'Isle de France et de l'Isle Bonaparte 1809-1810, de Roger Lepelley.

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2136
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: MARINE : La Marine Française, la construction navales et les ports et arsenaux

Message par Joker »

Lettre au ministre de la marine, Denis Decrès, le 11 avril 1805 :

"L'escadre de Toulon est partie. Donnez ordre qu'on achève le plus tôt possible le vaisseau de 74, frère du Pluton. L'Annibal est un vieux vaisseau; s'il faut le refondre, et qu'il en coûte plus de 200,000 francs, il faut le faire calfater en dehors et le destiner à protéger les communications de Marseille avec la Corse, sans qu'il puisse être dehors en hiver. Petit-être en faut-il dire autant de l'Uranie. On perd beaucoup d'argent à rapiéceter des vaisseaux vieux, avec lequel on ferait des vaisseaux neufs. D'ailleurs, il n'est point déraisonnable, dans notre position, d'avoir un certain nombre de vaisseaux et de frégates dans nos différents ports, que l'on pourrait destiner à des campagnes d'été et à la défense des côtes. Toutefois, voyez, je vous prie, à ce que l'on organise sur-le-champ, à Toulon, une force telle que 3 ou 4 frégates ne bloquent pas toute notre côte."

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Objets de marine
    par Maria Kel » 13 août 2016, 00:27 » dans Objets napoléoniens
    0 Réponses
    599 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    13 août 2016, 00:27
  • Bataille de la marine à voile
    par C-J de Beauvau » 25 juin 2018, 14:19 » dans Napoléon à travers les Arts
    3 Réponses
    410 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    26 juin 2018, 21:51
  • Napoléon officier de marine
    par Michel » 04 mai 2019, 11:11 » dans Espace visiteurs
    9 Réponses
    680 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    04 mai 2019, 16:02
  • Musée de la Marine (Paris).
    par Christophe » 23 mars 2017, 08:29 » dans L'actualité napoléonienne
    8 Réponses
    938 Vues
    Dernier message par Bruno
    29 mars 2017, 14:51
  • MARINE : NAVIRES ET HISTOIRE
    par Pierremig » 05 juin 2017, 18:26 » dans Livres - Revues - Magazines
    61 Réponses
    12839 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    15 sept. 2019, 23:11