Tir de précision (RIFLES)

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2399
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Tir de précision (RIFLES)

Message par Demi-solde » 26 juil. 2018, 23:39

Curieuse position...

Image

Image

Image

Image

Image

Image

... pour le tir de précision, mise au point par Thomas Plunket (1785–1839), irlandais engagé au 95th Rifles regiment, qui tua ainsi, lors du combat de Cacabelos le 3 janvier 1809, le général de brigade Auguste-Marie-François Colbert, puis son aide-de-camp, à une distance estimée largement supérieure à 200 yd (180 m). D'aucuns évoquent une distance de 600 yd (550 m).


Cordialement

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2399
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Tir de précision (RIFLES)

Message par Demi-solde » 11 août 2018, 11:21

Autre représentation moderne :

Image

Cordialement

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 1758
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Tir de précision (RIFLES)

Message par C-J de Beauvau » 12 août 2018, 17:31

Serait-ce la fameuse carabine Baker ?

Image

le fusil de précision à canon rayé de l'armée anglaise, elle fut considérée comme la meilleure arme des guerres napoléoniennes. Elle a équipé principalement les régiments de Rifles anglais comme le 95th ou le 60th ainsi que les compagnies légères de plusieurs unités telle La King's German Legion (légion de soldats hanovriens au service du roi d'Angleterre) des Jäger prussiens...Le combat de l'infanterie légère se révéla être un gros problème pour l'armée anglaise qui se trouva confrontée à des nuées de tirailleurs ennemis durant la guerre d'indépendance américaine et plus encore durant la guerre contre la France.
Durant la guerre d'indépendance américaine, les nombreux riflemen américains et leur redoutable carabine Kentucky, firent des ravages dans les rangs des officiers anglais et obtinrent la décision dans la bataille de Saratoga. La leçon fut bien apprise par les Anglais.
Les nombreux voltigeurs de l'armée de Napoléon infligeaient de grosses pertes car peu d'unités équivalentes existaient et étaient en mesure de contre-carrer leur action. Les Britanniques mirent sur pieds plusieurs régiments d'infanterie légère équipés de mousquets et deux unités de fusiliers équipées de carabines rayées. Durant la guerre de la péninsule, les Rifles armés de la carabine Baker se révélèrent redoutables en abattant les officiers français, gênant ainsi la chaîne de commandement (le général Auguste de Colbert, commandant la cavalerie légère française, fut abattu par un rifle équipé d'une carabine Baker au combat de Cacabelos). Surnommés les sauterelles vertes par les français, les Rifles de l'armée de Wellington firent des émules et nombre d'unités s'équipèrent de la fameuse carabine comme les Caçadores portugais, les Jägers du bataillon de Brunswick Oels corps ou les légers de Nassau et du Hanovre.
Construite pour la première fois en 1800, la carabine Baker du nom de son créateur, Ezechiel Baker, fut le premier fusil entièrement conçu et construit en Angleterre à être adopté par l'armée anglaise. D'un poids de 4kg environ et d'une longueur de 1162mm, la carabine Baker est un fusil à canon rayé de 76.2 cm et d'un calibre de 16mm ou 0.625. Elle peut être équipée d'un sabre baïonnette qui est bien plus long qu'une baïonnette standard afin de compenser la taille réduite du canon de la carabine.
Elle fut produite à 22 000 exemplaires et fut utilisée jusqu'en 1837.
Il exista plusieurs versions de cette carabine, certaines raccourcies pour les unités de cavalerie. http://history-uniforms.over-blog.com/a ... 84260.html



:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2399
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Tir de précision (RIFLES)

Message par Demi-solde » 13 août 2018, 15:45

C-J de Beauvau a écrit :
12 août 2018, 17:31
Serait-ce la fameuse carabine Baker ?
That's it !

Image

C-J de Beauvau a écrit :
12 août 2018, 17:31
le fusil de précision à canon rayé de l'armée anglaise, elle fut considérée comme la meilleure arme des guerres napoléoniennes. Elle a équipé principalement les régiments de Rifles anglais comme le 95th ou le 60th ainsi que les compagnies légères de plusieurs unités telle La King's German Legion (légion de soldats hanovriens au service du roi d'Angleterre) des Jäger prussiens...
Image

C-J de Beauvau a écrit :
12 août 2018, 17:31
Il exista plusieurs versions de cette carabine, certaines raccourcies pour les unités de cavalerie.
Le modèle classique (avec son sabre-baïonnette de 24 pouces) :

Image


Le modèle cavalerie :

Image


Cordialement

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2399
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Tir de précision (RIFLES)

Message par Demi-solde » 13 août 2018, 23:48

Demi-solde a écrit :
26 juil. 2018, 23:39
Curieuse position...
Existe également en figurine :

Image

Cordialement

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2399
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Tir de précision (RIFLES)

Message par Demi-solde » 27 août 2018, 12:30

Demi-solde a écrit :
26 juil. 2018, 23:39
Curieuse position...

Image

... pour le tir de précision, mise au point par Thomas Plunket (1785–1839), irlandais engagé au 95th Rifles regiment, qui tua ainsi, lors du combat de Cacabelos le 3 janvier 1809, le général de brigade Auguste-Marie-François Colbert, puis son aide-de-camp, à une distance estimée largement supérieure à 200 yd (180 m). D'aucuns évoquent une distance de 600 yd (550 m).
La statue décapitée du général Colbert-Chabanais dans le parc du lycée militaire de Saint-Cyr :

Image

Quelqu'un connaît-il la raison d'un tel état ?


Cordialement