S'équiper à moindre frais

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Talavera
Soldat
Soldat
Messages : 80
Enregistré le : 25 juil. 2017, 10:55
Localisation : Saumur

Re: Débrouillardise pour s'équiper

Message par Talavera » 10 oct. 2017, 17:57

Il y a des patrons proposés sur certains sites anglais, mais ils ne sont pas parfaits. La meilleure solution est de compulser les différents règlements (1786/1791 ou 1812) pour les descriptions généralement très précises bien que parfois difficiles à comprendre, et de se documenter avec les grands maîtres de l'uniformologie (Rigo, Lelievpre,Pétard etc...)
"Tous unis" 44ème régiment d'infanterie de ligne

Bastien

Re: Débrouillardise pour s'équiper

Message par Bastien » 11 oct. 2017, 19:11

Pour en revenir à l'équipement des soldats et surtout des officiers, je suis étonné que personne n'ait encore abordé le sujet des dépouilleurs de cadavres. Ils étaient évidemment très mal vus, mais quand un officier changeait de grade, il était bien content de faire appel à leurs services. Je n'ai plus d'exemple précis en tête, mais c'est souvent relaté par les mémorialistes.

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2643
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Débrouillardise pour s'équiper

Message par L'âne » 11 oct. 2017, 19:25

Bastien a écrit :
11 oct. 2017, 19:11
je suis étonné que personne n'ait encore abordé le sujet des dépouilleurs de cadavres.
Mais si mon Cher Bastien, ici : http://forum.napoleon1er.net/viewtopic.php?f=4&t=248
Aurea mediocritas

Bastien

Re: Débrouillardise pour s'équiper

Message par Bastien » 11 oct. 2017, 20:28

Effectivement, j'aurais dû m'en douter...

Avatar du membre
Maldonne
Soldat
Soldat
Messages : 95
Enregistré le : 29 déc. 2018, 17:00
Localisation : Le Havre

Re: Débrouillardise pour s'équiper

Message par Maldonne » 05 août 2019, 15:41

Bastien a écrit :
11 oct. 2017, 19:11
Pour en revenir à l'équipement des soldats et surtout des officiers, je suis étonné que personne n'ait encore abordé le sujet des dépouilleurs de cadavres. Ils étaient évidemment très mal vus, mais quand un officier changeait de grade, il était bien content de faire appel à leurs services. Je n'ai plus d'exemple précis en tête, mais c'est souvent relaté par les mémorialistes.
Avec Coignet qui recupere des épaulettes a Essling.
Après avoir perdu un quart de nos vieux soldats sans avoir brûlé une amorce, je ne fus plus en peine d'avoir des galons et des épaulettes de sergent, mes grenadiers m'en donnèrent plein mes poches. Cette cruelle journée vit des pertes considérables…