Les sapeurs : Les sapeurs de la Garde à Waterloo

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Fusilier Marc La Bréole

[SAPEURS]

Message par Fusilier Marc La Bréole » 08 févr. 2006, 16:43

En bataille, les sapeurs de se réunissent à une vingtaine de pas derrière le bataillon (à partir des serres-files) sur un seul rang. :salut: (Chose pas encore vu en reconstitution)

Adjoint

[SAPEURS]

Message par Adjoint » 09 févr. 2006, 18:09

:salut:

Les sapeurs ne sont pas mentionnés dans le règlement du 1er aout 1791 comme il ne le sont ni dans les décrets et règlements sur la formation des troupes d'infanterie jusqu'au 18 février 1808. Ils le sont, pour la première fois et sous le titre de "soldats-charpentiers", dans l'ordonnance royale du 19 avril 1767 (on peut la trouver a la page 337 de État Militaire de France pour l’année 1767 qui est sur la Gallica). Ils ne sont pas tirés, à cette époque, des grenadiers; mais des compagnies de fusiliers, deux par bataillon, et ils continuent à faire nombre dans leurs compagnies d'origine.

Le Cours d'Instruction a l'usage des élèves sous-officiers d'infanterie appelés a l'école de Fontainebleau arrêté par les généraux Walther, Curial et Kirgener (dont je possède une copie grâce à Oli Schmidt) dit dans l'article 4 (Omissions du Règlement de 1791), p. 94 : "En 1808, il a été créé quatre sapeurs et un caporal a chaque bataillon; leur place, quand on défile, est a six pas du tambour-major, en avant duquel ils marchent sur un rang derrière leur caporal. En bataille, le caporal et les deux sapeurs se tiennent a deux pas en arrière du guide général de droite; les deux autres sapeurs se tiennent à deux pas en arrière du guide général de gauche ; parce que ainsi placés, ils peuvent plus rapidement se porter en tête du bataillon, soit qu'il marche en ordre direct ou renversé, ou parce que c'est en cette place que l'adjudant-major et l'adjudant ont besoin de trouver, dans le courant des manoeuvres, les jalonneurs nécessaires : ces fonctions de jalonneurs doivent être une de celles des sapeurs."

Amicalement

Jakub

Fusilier Marc La Bréole

[SAPEURS]

Message par Fusilier Marc La Bréole » 09 févr. 2006, 18:51

Très interessant......
Merci Jakob. :salut:

Je crois que lors de mon poste plus haut, j'ai dû confondre avec la places des sapeurs dans l'armée britannique. :oops: Mes excuses.

Louis Leroi

[SAPEURS]

Message par Louis Leroi » 10 févr. 2006, 08:36

Jacub, Merci bien.

Quelles sont les fonctions des sapeurs?
Sont-ils les ornement de tête-de-colonne, ou faisaient-ils les fonctions des sapeur pendant les batailles régulières (dans les villages, sur les ponts etc.)?

Joséphine

[SAPEURS]

Message par Joséphine » 10 févr. 2006, 11:49

Par contre, les sapeurs des bataillons de sapeurs du génie (qui sont une unité particulière) sont sous les ordres des ingénieurs - au sens propre du terme de l'époque - et travaillent aux fortifications et à tous autres travaux militaires, soit en campagne, soit dans les places.
(La Cigogne) ...

...On y retrouve les fameux "pontonniers" ... (Essling, la Bérézina ...)

Très précieux corps aussi que celui du génie ...




:salut:

Jullio

[SAPEURS] Attributs de sergent pour les sapeurs de la garde

Message par Jullio » 09 mai 2008, 13:04

Une gentille question :

D'après C. Colmont, les têtes de colonnes (sapeurs et musiques) de la garde avaient les distinctives de sergent. Par là, on sous-entendait des épaulettes rouge et or, bonnet de police, garniture chapeau et bonnet d'ours rouge et or également.

Or, on voit en reconstitution, et sur plusieurs gravures des cordons de bonnet blancs pour les tambours.

Serait il possible de clarifier l'ensemble? J'ai un sapeur et un tambour qui me bombardent de questions.

dodu

[SAPEURS] Attributs de sergent pour les sapeurs de la garde

Message par dodu » 09 mai 2008, 14:16

Au début de l'Empire, ils avaient un uniforme simple avec cordon raquette blanc, épaulettes rouges. Puis à partir de 1811 un uniforme de sergent épaulettes or et rouge et galonnages .... voir les planches de Rousselot

Il y a donc deux types d'uniformes pour deux périodes :
1- 1805-1811
2- 1811-1815

Le Grognard 21

[SAPEURS] Attributs de sergent pour les sapeurs de la garde

Message par Le Grognard 21 » 09 mai 2008, 21:48

:salut:

Il ne faut pas oublier que sous le consulat, il y a eu du changement dans les uniformes en 1801.
car de 1799 à 1801, les uniformes de la garde des consuls étaient ni plus ni moins que les anciens de la garde du directoire et de la représentation nationale qui n'ont eu que les les ornements de changés comme les plaques de bonnet et les boutons, etc. Pas la coupe de l'uniforme, du moins pas en pratique si on en croit les différentes peintures ou gravures et les textes de l'époque.

Il n'y a rien du coté des planches rééditées chez LCV?

Gustar

[SAPEURS] Attributs de sergent pour les sapeurs de la garde

Message par Gustar » 12 mai 2014, 18:37

Bonjour,

Pour l'instant, nous rediscutons au sein de notre association de la présence ou non d'attributs de sergents pour tous les sapeurs, au moins chez les grenadiers à pied de la Garde (avec un grand G comme Graouuu).

Souvent, on entend ou lit des choses comme: " D'après diverses gravures de Potrelle, on peut supposer que les Sapeurs reçurent les mêmes insignes que les sergents en 1802 : c'est à dire, cordon de bonnet rouge mélangé d'un tiers d'or, croix du bonnet dorée, épaulettes rouge à tournante en or et patelette galonnée or, brides d'épaulettes en or avec en plus les haches de manches dorées."

Oui, j'ai vu les gravures de Potrelle. Oui, j'ai le livre de monsieur Jouineau (source secondaire: La Garde impériale. 1. Les troupes à pied, 1804-1815). Et pourtant, je doute...

Quelqu'un parmi la communauté ici aurait-il eu connaissance d'un quelconque devis d'achat de fourniture ou même règlement allant dans ce sens?

D'avance, merci :salut:

Bastien

[SAPEURS] Attributs de sergent pour les sapeurs de la garde

Message par Bastien » 12 mai 2014, 22:15

Bonjour Augustin,

J'ai une iconographie de mauvaise qualité d'Eugène Grammont (source secondaire), représentant des sapeurs de chasseurs de la Garde. Les épaulettes, le cordon ainsi que les haches semblent dorés*.

Cela n'est valable au mieux que pour la Garde. Il est possible que cela ait existé de manière non-règlementaire. Je pense par exemple aux brisques d'ancienneté, qui doivent être écarlateSs règlementairement parlant, et qui étaient en galon d'or dans la Garde :

Ces chevrons devaient être en laine écarlate. On viola cette règle ; les sous-officiers et la Garde Impériale les portèrent en galon d'or. (dictionnaire Bardin)

Cela étant, je ne suis pas riche en iconographie infanterie....

*d'ailleurs, est-ce que cela n'aurait pas dû être argenté pour des troupes légères ?

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Sapeurs pompiers impériaux
    par Joker » 08 mai 2019, 20:38 » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    125 Vues
    Dernier message par Soldat Inconnu
    10 mai 2019, 11:21
  • Une autre expo Waterloo... à Waterloo...
    par Citoyenne Sophie » 19 mai 2015, 13:28 » dans L'actualité napoléonienne
    4 Réponses
    1041 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    31 mai 2015, 20:16
  • GARDE REPUBLICAINE
    par Route Napoleon » 15 août 2015, 12:47 » dans L'actualité napoléonienne
    2 Réponses
    592 Vues
    Dernier message par J-B Laborde
    17 août 2015, 08:15
  • [GARDE REPUBLICAINE] CAVALERIE
    par Christophe » 01 févr. 2016, 20:33 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    14 Réponses
    2184 Vues
    Dernier message par fanacyr
    15 juil. 2016, 23:24