Les sapeurs : Les sapeurs de la Garde à Waterloo

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Fusilier Marc La Bréole

[SAPEURS]

Message par Fusilier Marc La Bréole » 08 févr. 2006, 16:43

En bataille, les sapeurs de se réunissent à une vingtaine de pas derrière le bataillon (à partir des serres-files) sur un seul rang. :salut: (Chose pas encore vu en reconstitution)

Adjoint

[SAPEURS]

Message par Adjoint » 09 févr. 2006, 18:09

:salut:

Les sapeurs ne sont pas mentionnés dans le règlement du 1er aout 1791 comme il ne le sont ni dans les décrets et règlements sur la formation des troupes d'infanterie jusqu'au 18 février 1808. Ils le sont, pour la première fois et sous le titre de "soldats-charpentiers", dans l'ordonnance royale du 19 avril 1767 (on peut la trouver a la page 337 de État Militaire de France pour l’année 1767 qui est sur la Gallica). Ils ne sont pas tirés, à cette époque, des grenadiers; mais des compagnies de fusiliers, deux par bataillon, et ils continuent à faire nombre dans leurs compagnies d'origine.

Le Cours d'Instruction a l'usage des élèves sous-officiers d'infanterie appelés a l'école de Fontainebleau arrêté par les généraux Walther, Curial et Kirgener (dont je possède une copie grâce à Oli Schmidt) dit dans l'article 4 (Omissions du Règlement de 1791), p. 94 : "En 1808, il a été créé quatre sapeurs et un caporal a chaque bataillon; leur place, quand on défile, est a six pas du tambour-major, en avant duquel ils marchent sur un rang derrière leur caporal. En bataille, le caporal et les deux sapeurs se tiennent a deux pas en arrière du guide général de droite; les deux autres sapeurs se tiennent à deux pas en arrière du guide général de gauche ; parce que ainsi placés, ils peuvent plus rapidement se porter en tête du bataillon, soit qu'il marche en ordre direct ou renversé, ou parce que c'est en cette place que l'adjudant-major et l'adjudant ont besoin de trouver, dans le courant des manoeuvres, les jalonneurs nécessaires : ces fonctions de jalonneurs doivent être une de celles des sapeurs."

Amicalement

Jakub

Fusilier Marc La Bréole

[SAPEURS]

Message par Fusilier Marc La Bréole » 09 févr. 2006, 18:51

Très interessant......
Merci Jakob. :salut:

Je crois que lors de mon poste plus haut, j'ai dû confondre avec la places des sapeurs dans l'armée britannique. :oops: Mes excuses.

Louis Leroi

[SAPEURS]

Message par Louis Leroi » 10 févr. 2006, 08:36

Jacub, Merci bien.

Quelles sont les fonctions des sapeurs?
Sont-ils les ornement de tête-de-colonne, ou faisaient-ils les fonctions des sapeur pendant les batailles régulières (dans les villages, sur les ponts etc.)?

Joséphine

[SAPEURS]

Message par Joséphine » 10 févr. 2006, 11:49

Par contre, les sapeurs des bataillons de sapeurs du génie (qui sont une unité particulière) sont sous les ordres des ingénieurs - au sens propre du terme de l'époque - et travaillent aux fortifications et à tous autres travaux militaires, soit en campagne, soit dans les places.
(La Cigogne) ...

...On y retrouve les fameux "pontonniers" ... (Essling, la Bérézina ...)

Très précieux corps aussi que celui du génie ...




:salut:

Jullio

[SAPEURS]

Message par Jullio » 28 oct. 2006, 18:31

Bonjour, j'ai un petite question au sujet des sapeurs de la garde.

D'après Christian Colmont, les caporaux et sergeants avaient les attributs de sergents (entendre épaulettes rouge et or, ganse dorée sur bicorne, ....). Qu'en est il des soldats en 1804? Avec lui nous avions cherché des traces de règlements de cette époque, mais la seule qu'on trouvait disaient seulement: les têtes de colonnes ont les épaulettes rouge et or (entendre musiciens et sapeurs). Mais on ne sait pas si il y avait de simples soldats, ou si tous étaient caporaux et sergents.

Un vrai barbu est en train de faire sa tenue de sapeur de la garde. Doit il être minimum caporal? Ou bien soldat avec des épaulettes de sergent ou de soldat?

Merci de nous aider.

O neills

[SAPEURS]

Message par O neills » 28 oct. 2006, 18:46

il faut que je retrouve ma source mlais il me semble avoir lu que par regiment il n'y a qu'un caporal sapeur qui chapeaute tous les sapeurs

Sénot

[SAPEURS]

Message par Sénot » 28 oct. 2006, 19:32

Cher Jullio,

Composition indentique aux tambours; deux sapeurs par compagnie, commandés par un caporal, et lorsque rassemblés en " Tête de Colonne " ils se trouvaient précédés par un sapeur-sergent, appellé " Le Premier Sapeur de France " qui ouvrait toutes les parades de la Garde.
Seul le sergent et le caporal sapeurs portaient épaulettes " panachées " rouge et or.
Tête de Colonne du 1er grenadier à pied : 1 sergent sapeur, 1 caporal sapeur et 16 sapeurs, suivait le tambour-major ( Jean-Nicolas Sénot ) 16 tambours, la musique et le régiment complet ( 1200 bonnets à poils ) à noter que l'Aigle du régiment portée par un Lieutenant en premier, se trouvait dans le 1er bataillon.

:salut:

LaBûche

[SAPEURS]

Message par LaBûche » 28 oct. 2006, 22:23

bonsoir, :salut:
A la fin de l'empire, au début il n'y avait qu'un caporal à l'état major, sinon les sapeurs étaient dans chaque compagnie. par la suite, les sapeurs furent réunis par bataillon sous un caporal et un sergent est apparu à l'état major.
:fou:
pour la tenue, pour le simple sapeur, les attribut proches de sergent (avec moin d'or) et plus on monte en grade plus il y avait d'or. Les versions divergent sur les tenus mais globalement, voici ce que l'on peut conclure.

NB les segents-sapeurs ne portaient pas la hache,

la Bûche

Adjoint

[SAPEURS]

Message par Adjoint » 29 oct. 2006, 00:24

Bonjour,

ce sera un peu plus compliqué, comme toujours :)

Le décret du 7 frimaire an 8 qui régle l'organisation de la Garde Consulaire ne parle pas des sapeurs. Par décret du 17 ventose an 10 il y a 2 sapeurs par compagnie "dont 1 sergent et 1 caporal sur tout le corps" (des grenadiers et des chasseurs a pied). Ces deux sous-officiers ne font pas partie de l'état-major du corps, ils continuent a faire nombre dans leur compagnie.

Le décret qui forme la Garde Impériale, du 10 thermidor an 12, donne 2 sapeurs par compagnie, "rang de caporal". Comment faut-il comprendre leur rang? De plus le décret ne parle pas du sergent et du caporal créés par le décret précédent. Sont-ils supprimés?

Non, ils sont mentionnés dans le tableau réglant la solde. La solde du sapeur est égale a celle du caporal, la solde du caporal de sapeurs et plus élevée, celle du sergent de sapeurs est égalle a celle des sergents et fourriers de grenadiers. Les sapeurs ont rang de caporal, sans porter sa distinction de grade, le caporal de sapeurs semble devenir un grade intermédiare entre celui du caporal de grenadiers et celui du sergent, il commande les sapeurs = caporaux, et il est commandé par le sergent, est-il commandé par le caporal-fourrier? Je dirais que oui, mais ce n'est qu'une supposition... Le caporal et le sergent de sapeurs portent sans doute les insignes de leur grade, deux galons aurores ou un galon d'or cousus sur du drap écarlate.

L'unifome du sapeur selon Saint-Hilaire : habit de grenadiers, sur chaque bras une double hache en croix brodée en or sur rouge, épaulette et dragonne de sergent, passant et grenades en or, bonnet sans plaque, etc (sans détails pour les cordons et de la raquette, mais Rousselot confirme qu'a partir de 1802 meme les cordons du bonnet sont mélangés écarlate-un tiers d'or). Comment sont les épaulettes de sergent? Citons le maitre Rousselot : les épaulettes a dessus rouge, encadré d'or, la tournante en or, et les franges rouges; apres 1806 ces dernieres ont été recouvertes d'une rangée de franges en filés d'or.

Selon les cahiers du capitaine Coignet on sait que la taille exigée était de 6 pieds ou presque 195 cm pour un sapeur de la Garde Impériale, ce serait des géants extraodinaires encore aujourd'hui...

Le décret du 15 avril 1806 ne change rien pour les sapeurs. On a deux régiments de grenadiers a pied, mais on a toujours un seul corps et 16 compagnies, il n'y a certainement pas de 2e sergent et de 2e caporal (voir Rousselot, pl. 63), les deux sous-officiers restant au 1er régiment.

En janvier 1808 les deux régiments de grenadiers sont réunis en un seul, ce qui n'a rien changé pour les sapeurs. En 1810 on crée le régiment hollandais, ses sapeurs sont-ils commandés par le sergent et par le caporal francais du 1er régiment? Je dirais que oui. En 1811 on crée le 2e régiment francais, on a en suite 6 bataillons de 4 compagnies de grenadiers, donc 48 sapeurs. A-t-on ajouté des sous-officiers de sapeurs a ce moment? En tout cas en avril 1810 les sapeurs francais ont recu de nouveaux habits, richement décorés d'un galon or et rouge et leur surtout recoit, selon Rousselot "apres 1810", un galon d'or au collet et aux parements.

Pour résumer, les sapeurs ne sont pas réunis sous le commandement du "premier sergent de France" par bataillon, ni meme par régiment, mais par tout le corps des grenadiers a pied. Le sergent et le caporal de sapeurs restent attachés a leur compagnie, et ne sont pas membres de l'état-major du corps (de meme dans l'infanterie de l'armée de ligne, ou le caporal qui commande les sapeurs est pris parmis les 16 sapeurs du régiment). L'uniforme des sapeurs, du caporal et du sergent ne different que par les galons de grades des deux sous-officiers. A partir de 1802 ils portent tous l'uniforme aux attributs généraux de sergent.

D'ou vient l'infomation que le sergent de sapeurs ne portait par de hache?

Maitre Sénot a mentionné l'aigle du régiment, c'est un autre sujet intéressant, je vais poster ici séparément mes modestes réflexions et de nombreuses question sur les aigles et drapeaux des régiments d'infanterie de la garde que j'ai posées dans le forum des Grenadiers d'Ile de France

Amicalement

Jakub

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Sapeurs pompiers impériaux
    par Joker » 08 mai 2019, 20:38 » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    190 Vues
    Dernier message par Soldat Inconnu
    10 mai 2019, 11:21
  • Une autre expo Waterloo... à Waterloo...
    par Citoyenne Sophie » 19 mai 2015, 13:28 » dans L'actualité napoléonienne
    4 Réponses
    1323 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    31 mai 2015, 20:16
  • GARDE REPUBLICAINE
    par Route Napoleon » 15 août 2015, 12:47 » dans L'actualité napoléonienne
    2 Réponses
    627 Vues
    Dernier message par J-B Laborde
    17 août 2015, 08:15