[BOUTONS] Matrices pour boutons d'uniforme

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateur : Général Colbert

la remonte

Message par la remonte »

Désole c'est pas variable du tout pour l'habit veste , surtout et plus tard la tunique et autre vareuse , ce sera toujours 9 . J'ai demandé à Madame Richy du Chat Botte , ça l'a amusée mais c'est toujours 9 , pour les dragons , cuirassiers , grenadiers , gendarmes .... Pour la légère et l'infanterie , je ne sais pas , je garde ça pour après quand je serai vieux et solitaire :)
Engagé volontaire

Message par Engagé volontaire »

Le règlement du 1er octobre 1786 précise que chaque revers de l’habit est garni de 7 petits boutons (et autant de boutonnières) placés, sauf celui du haut, à distances égales. Sous le revers droit sont ajoutés trois gros boutons, correspondant à trois boutonnières percées sous le revers gauche (donc 7 + 3). Seules les distances entre les boutons varient en fonction des tailles.
:salut:
la remonte

Message par la remonte »

Très bien et ce quelque soit la morphologie ? Comme la taille des boutons est la meme , je pensais qu'on pouvait en mettre moins pour les petits bustes , c'est surtout ça qui me surprend . mais je ne suis pas tailleur .
Engagé volontaire

Message par Engagé volontaire »

Non, le nombre de boutons reste fixe quelque-soit la morphologie du soldat. Seules les distances entre eux changent. Il y a d’ailleurs une sorte de « patron » intégré au règlement qui précise ces distances pour petite, moyenne et grande taille. On ne trouve que deux sortes de boutons (en cuivre ou en étain selon les régiments) : des petits (qui le sont assez pour éviter tout problème de surcharge) et des gros.
On en compte en tout 33 sur l’habit : 22 petits (7 pour chaque revers, 3 pour chaque parement et un à chaque épaulette et contre-épaulette) et 11 gros (3 au bas du revers droit, 3 à chaque poche et 2 à l’arrière, au niveau des reins). Quant à la veste, elle en présente 12 petits.
:salut:
la remonte

Message par la remonte »

je parle pour la cavalerie ; habit-veste , habit-surtout . on n'a que des petits et gros modules , timbrés ou non au chiffre .
les nombreux chasseurs de la ligne entrent aussi dans cette logique du chiffre 9 .


il ya forcément une logique :idea: sinon on en serait resté au système métrique et décimal .
9 la valeur de l'ennéagramme , 9 opérations maçonnes :idea: :?:

faire travailler un cheval dans un rond de longe , en s'aidant de l'ennéagramme ( éthologie ) , pour devenir comme le centaure Chiron ( prononcer qui rond ) :idea:
la remonte

Message par la remonte »

Depuis que je boutonne mon habit , et en général c'est toujours avec une certaine appréhension ( celle ensuite de monter à cheval , un cheval inconnu la plupart du temps ) je compte ces fichus boutons de peur d'en oublier . :)
je peste ( et moins que les hussards avec leurs dolmans ) en me demandant pourquoi un tel luxe de coquetterie avant le combat .
d'imaginer qu'il puisse y avoir une raison autre que rationnelle me conforte dans l'idée que l'Empire a quelque chose de supérieur .
être beau pour descendre dans l'arène :idea:
sans quoi , il serait tout à fait équivalent de " rejouer " d'autres périodes :!: de faire du réglementaire 1885 ou 1921 après tout !
il y manquerait cette dimension magique que seul Napoléon a été capable d'insuffler à son époque , à ses soldats mais aussi à ses ennemis ( la preuve aujourd'hui avec les reconstitueurs étrangers :) ) :salut:
rigodon d'honneur

Message par rigodon d'honneur »

et pour ceux qui n'avaient pas 9 boutons sur leur surtout, ça leur portait malheur :?: :?: :lol: :mrgreen: :mrd: :volatilize:

Image
(collections privées)
Image
(collection du musée de l'armée de l'Empéri - Salon de Provence)
:salut:
la remonte

[BOUTONS] 9 boutons

Message par la remonte »

Bravo :salut:
Cependant , on remarquera que ces uniformes ne sont pas que de cavaliers et que surtout ils sont tous d'officiers
Les masses d'habillement publiées en 1812 chez Magimel donnent les devis des habits en usage de 1806 à 1809 pour les cuirassiers de 11 gros boutons ( 9 devant et 2 à l'arrière ) .
L'iconographie est pauvre ( , Sweebach , Geissler ) est contradictoire .
Toujours est il que chez Rousselot , c'est 9 et que la tradition retiendra ce chiffre tant qu'existera la cavalerie .
Vous remarquerez cependant et objectivement que c'est plus ou moins gracieux en fonction du nombre :idea:
Le règlement de 1812 décrit un frac bleu ,grande tenue de société , avec une rangée de 9 boutons mais lors d'une vente Rousselot reconnaît avoir vu un habit surtout d'officier du 7* fermant avec une rangée de 10 boutons .
Alors est ce que l'exception doit faire la règle ou non ?
rigodon d'honneur

[BOUTONS] 9 boutons

Message par rigodon d'honneur »

la remonte a écrit :Cependant , on remarquera que ces uniformes ne sont pas que de cavaliers et que surtout ils sont tous d'officiers
perdu :!: il y a deux sous-officiers : 2e ligne à gauche = fourrier grenadiers à cheval garde consulaire, 3e ligne à gauche = sous-off carabiniers infanterie légère.
la remonte a écrit :Vous remarquerez cependant et objectivement que c'est plus ou moins gracieux en fonction du nombre
c'est affaire de goût... je pense que la question "trouvez-vous qu'un nombre de boutons différents de 9 sur un surtout est disgracieux ?" mérite d'être posée sur ce forum dans la rubrique adéquate :!: :lol: ... et moi je vote NON , objectivement et sans aucun état d'âme...

Si je suis d'accord avec vous pour dire que 9 est la règle et que 6, 7, 8 ou 10 sont des exceptions (j'aurais en effet pu mettre en photo beaucoup plus de surtouts à 9 boutons :) ), c'est l'explication soit disant métaphysique de ce nombre de 9 qui me laisse de marbre...

car si métaphysique il y a, j'attends toujours l'explication à ces autres questions existentielles :lol: :
- pourquoi 3 boutons sur les parements :?:
- pourquoi 7 boutons sur les revers :?:
- quelle loi numérologique apporte une explication au nombre de rangées de boutons d'un dolman :?:
:salut:
la remonte

[BOUTONS] 9 boutons

Message par la remonte »

Si tant est que vous aviez remarqué ce chiffre réglementaire :? , quel est donc votre explication alors ? J'ai essayé d'en donner une qui vaut ce qu'elle vaut , toujours mieux qu'un : " c'est comme ça et pas autrement "avec le ricanement qui va bien des suiveurs .
Pour ce qui des officiers ou sous officiers , le règlementaire est souvent le dernier de leurs soucis ! surtout si on y intègre des périodes autres que purement impériales
. Voir la dernière et belle représentation du chasseur à cheval trouvée par l'Archeonaute , ça vaut le coup d'œil .
Enfin cette dernière remarque , j'ai un habit fait par Maître Colmont , très serré . la distance est de 30 cm entre la base du col et le sternum , chose que l'on ne retrouve pas chez d'autres couturiers . C'est une dimension qui rappelle la fin de la période , les 9 boutons se touchent pratiquement entre eux . Plus court il faudrait en supprimer comme le sous officier carabinier , mais c'est du dandysme je doute que cela soit réglementaire encore une fois :salut:
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Recherche décret 12 janvier 1813 et info boutons
    par zebulon » » dans Espace visiteurs
    15 Réponses
    1091 Vues
    Dernier message par zebulon
  • Restaurateur d'uniforme
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    2 Réponses
    626 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
  • L'uniforme de Marengo
    par Joker » » dans Napoléon à travers les Arts
    0 Réponses
    516 Vues
    Dernier message par Joker
  • Le plus bel uniforme
    par L'âne » » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    62 Réponses
    6441 Vues
    Dernier message par Diamant