Cuirasse carabinier

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Demi-solde

Re: Cuirasse carabinier

Message par Demi-solde » 22 nov. 2016, 10:55

Si le bras gauche y est resté, effectivement, les exemples d'amputés-morts sont légions.
Quelques côtes ont peut-être souffert également, ce qui n'est certes pas mortel en soi...
Mais l'onde de choc a pu faire des ravages insoupçonnables en provoquant des hémorragies internes sur différents organes. Et là...

:salut:

Avatar du membre
Maldonne
Soldat
Soldat
Messages : 132
Enregistré le : 29 déc. 2018, 17:00
Localisation : Le Havre

Re: Cuirasse carabinier

Message par Maldonne » 15 sept. 2019, 11:36

Le casque est magnifique et ça claque au soleil, reconnaissable de loin.

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1716
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Cuirasse carabinier

Message par C-J de Beauvau » 15 sept. 2019, 16:23

Voici "CASQUE ET CUIRASSE DE CARABINIERS TROUPE, modèle 1810, PREMIER EMPIRE. "
casque-et-cuirasse-de-carabiniers-troupe-modele-1810-premier-empire_4.JPG
casque-et-cuirasse-de-carabiniers-troupe-modele-1810-premier-empire_10.JPG
casque-et-cuirasse-de-carabiniers-troupe-modele-1810-premier-empire_11.JPG
casque-et-cuirasse-de-carabiniers-troupe-modele-1810-premier-empire_15.JPG
cuirasse-de-carabiniers-modele-1810-premier-empire_1.JPG
cuirasse-de-carabiniers-modele-1810-premier-empire_4.JPG
cuirasse-de-carabiniers-modele-1810-premier-empire_5.JPG
cuirasse-de-carabiniers-modele-1810-premier-empire_7.JPG
http://www.bertrand-malvaux.com/fr/p/26 ... ml?novip=1

:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1716
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Cuirasse carabinier

Message par C-J de Beauvau » 15 sept. 2019, 16:30

Une cuirasse de carabinier provenant du champs de bataille de Waterloo traversée par un boulet Musée de l'armée Paris
d5f4f0c8e3552e3fd75ea4c7a53c0798.jpg
dbc224f3347a3ce953dba5cdefbbe2c4.jpg
:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1716
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Cuirasse carabinier

Message par C-J de Beauvau » 15 sept. 2019, 16:41

L’intérieur d'une" CUIRASSE D'OFFICIER DE CUIRASSIERS SECOND TYPE, PREMIER EMPIRE. " A titre d'exemple .

02.jpg
cuirasse-d-officier-de-cuirassiers-second-type-premier-empire_4.JPG
http://www.bertrand-malvaux.com/fr/p/26 ... ml?novip=1

:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1716
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Cuirasse carabinier

Message par C-J de Beauvau » 15 sept. 2019, 16:46

CASQUE ET CUIRASSE D'OFFICIER DE CARABINIERS, MODÈLE 1810, PREMIER EMPIRE.
9b8d2707c1c883ac7afe82aa00679424.jpg
2370287e8db8a396b654cdf7896fe1f2.jpg
:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Maldonne
Soldat
Soldat
Messages : 132
Enregistré le : 29 déc. 2018, 17:00
Localisation : Le Havre

Re: Cuirasse carabinier

Message par Maldonne » 15 sept. 2019, 17:07

magnifique cuirasse d'officier !

Sinon j'ai une photo de la fameuse cuirasse de carabinier qui clôture "la séquence" Waterloo du Musée de l'Armée. Faut excuser la qualité, c'est pris avec mon téléphone.

Image

Pour rester dans le même registre, mais là aussi avec une qualité encore plus mauvaise :

Image

Image

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2931
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Cuirasse carabinier

Message par Cyril Drouet » 15 sept. 2019, 17:33

Sur Marbot, un passage de ses Mémoires :
« Au moment où, du haut de ma selle, je me penchais le corps en avant pour avoir plus de force pour arriver à séparer l'aigle de la hampe, un des nombreux boulets que nous lançaient les Russes traversa la corne de derrière de mon chapeau à quelques lignes de ma tête. La commotion fut d'autant plus terrible que mon chapeau, étant retenu par une forte courroie de cuir fixée sous le menton, offrait plus de résistance au coup. Je fus comme anéanti, mais ne tombai pas de cheval. Le sang me coulait par le nez, les oreilles et même par les yeux néanmoins j'entendais encore, je voyais, je comprenais et conservais toutes mes facultés intellectuelles, bien que mes membres fussent paralysés au point qu'il m'était impossible de remuer un seul doigt. […]
J'estime que mon évanouissement dura quatre heures, et lorsque je repris mes sens, voici l'horrible position dans laquelle je me trouvais : j'étais complètement nu, n'ayant plus que mon chapeau et ma botte droite. Un soldat du train, me croyant mort, m'avait dépouillé selon l'usage, et voulant m'arracher la seule botte qui me restât, me tirait par une jambe, en m'appuyant un de ses pieds sur le ventre. Les fortes secousses que cet homme me donnait m'ayant sans doute ranimé, je parvins à soulever le haut du corps et à rendre des caillots de sang qui obstruaient mon gosier. La commotion produite par le vent du boulet avait amené une ecchymose si considérable que j'avais la figure, les épaules et la poitrine noires, tandis que le sang sorti de ma blessure au bras rougissait les autres parties de mon corps... Mon chapeau et mes cheveux étaient remplis d'une neige ensanglantée, je roulais des yeux hagards et devais être horrible à voir. Aussi le soldat du train détourna la tête et s'éloigna avec mes effets, sans qu'il me fût possible de lui adresser une seule parole, tant mon état de prostration était grand. Mais j'avais repris mes facultés mentales, et mes pensées se portèrent vers Dieu et vers ma mère. »
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1716
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Cuirasse carabinier

Message par C-J de Beauvau » 15 sept. 2019, 18:04

Maldonne a écrit :
15 sept. 2019, 17:07
Pour rester dans le même registre, mais là aussi avec une qualité encore plus mauvaise :

Image

Image
Pour l'anecdote
Une représentation du Capitaine Hugo (oncle de Victor Hugo) à Eylau avec un bicorne similaire
Et De Marbot avec sa jument Lisette prenant l'Aigle du 14e de ligne

:salut:
Fichiers joints
6979139lpw-6979495-eylau-jpg_4081021.jpg
nap023.jpg
nap023.jpg (53.23 Kio) Vu 232 fois
peyre-le-capitaine-hugo-a-e.jpg
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1716
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Cuirasse carabinier

Message par C-J de Beauvau » 15 sept. 2019, 18:17

Il fonce à bride abattue et gagne le monticule où, pour les survivants, trop isolés, il est impossible de rejoindre le gros de l'armée. « Je ne vois aucun moyen de sauver le régiment, dit le chef de bataillon ; retournez vers l'Empereur, faites-lui les adieux du 14e de ligne qui a fidèlement exécuté ses ordres, et portez-lui l'aigle qu'il nous avait donné et que nous ne pouvions plus défendre. » Marbot va s'élancer à nouveau quand, soudain, « un des nombreux boulets que nous lançaient les Russes traversa la corne de derrière de mon chapeau, à quelques lignes de ma tête ! [...] Je fus comme anéanti, mais ne tombai pas de cheval. Le sang me coulait par le nez, les oreilles et même par les yeux ; néanmoins, j'entendais encore, je voyais. Je comprenais et conservais toutes mes facultés intellectuelles, bien que mes membres fussent paralysés au point qu'il m'était impossible de remuer un seul doigt !... »
L'exploit de Lisette
Les grenadiers russes abordent à leur tour le monticule. « Durant cette affreuse mêlée, plusieurs des nôtres, afin de n'être pas frappés par-derrière, s'adossèrent aux flancs de ma jument, qui, contrairement à ses habitudes, restait fort impassible. Si j'eusse pu remuer, je l'aurais portée en avant pour l'éloigner de ce champ de carnage ; mais il m'était absolument impossible de serrer les jambes pour faire comprendre ma volonté à ma monture !... Ma position était d'autant plus affreuse que, ainsi que je l'ai déjà dit, j'avais conservé la faculté de voir et de penser... Non seulement on se battait autour de moi, ce qui m'exposait aux coups de baïonnette, mais un officier russe, à la figure atroce, faisait de constants efforts pour me percer de son épée, et comme la foule des combattants l'empêchait de me joindre, il me désignait du geste aux soldats qui l'environnaient et qui, me prenant pour le chef des Français, parce que j'étais seul à cheval, tiraient sur moi par-dessus la tête de leurs camarades, de sorte que de très nombreuses balles sifflaient constamment à mes oreilles. L'une d'elles m'eût certainement ôté le peu de vie qui me restait, lorsqu'un incident terrible vint m'éloigner de cette affreuse mêlée », témoigne le commandant Marbot.
Un soldat russe se précipite vers lui, lui portant d'abord « une infinité de coups d'abord inutiles, mais dont l'un, m'atteignant enfin, traversa mon bras gauche », et touche Lisette d'un coup de baïonnette. « Ma jument, qui, rendue par la douleur à ses instincts féroces, se précipita sur le Russe et d'une seule bouchée lui arracha avec ses dents le nez, les lèvres, les paupières, ainsi que toute la peau du visage, et en fit une tête de mort vivante et toute rouge !... C'était horrible à voir ! Puis, se jetant avec furie au milieu des combattants, Lisette, ruant et mordant, renverse tout ce qu'elle rencontre sur son passage ! » Elle s'effondre plus loin et Marbot est abandonné au milieu des morts.
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • cuirasse de carabinier 1810
    par L'ARCHEONAUTE » 19 mai 2015, 16:44 » dans Objets napoléoniens
    1 Réponses
    995 Vues
    Dernier message par la remonte
    20 mai 2015, 11:51
  • [GÉNIE] Cuirasse et casque
    par Moundir Pacha » 26 nov. 2016, 17:34 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    2 Réponses
    219 Vues
    Dernier message par Moundir Pacha
    27 nov. 2016, 13:22