La reconstitution...De vieux gréements

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

La Flèche

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par La Flèche » 13 juil. 2010, 18:28

Allez, pour vous remonter le moral et pour montrer que la marine française n'a pas été la seule touchée par l'infortune, je vous propose le Wasa : vaisseau amiral de la flotte suédoise qui fut coulé...... dès sa sortie du chantier naval. Il fut "repêché" dans les années soixante et restauré.
C'est une très belle visite à faire vers Stockholm pour les amoureux de la mer et des beaux navires.
Modifié en dernier par La Flèche le 14 juil. 2010, 16:46, modifié 1 fois.

la remonte

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par la remonte » 14 juil. 2010, 10:14

il est difficile d'imaginer la vie à bord . 650 hommes d'équipage . plus dans le cas du les DROITS de l'HOMME ; 549 hommes de troupes lors de la funeste expédition d'Irlande sur ce même type de bâtiment .
la promiscuité , le problème permanent de l'eau , celui des manoeuvres , l'angoisse des jeunes conscrits maritimes pour grimper la nuit dans les mâtures par mer formée ... à choisir , j'aurais pas fait ça :)

L'ARCHEONAUTE

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par L'ARCHEONAUTE » 14 juil. 2010, 14:44

Avez vous des photos de la barque de Napoléon, je me souviens d'elle au musée de la marine. Au fait est ce une réplique exposée au musée ?.
En parlant de mastotonte, quel est le navire le plus imposant sous l'Empire, ne serait pas l'Océan un vaisseau de 117 canons ?

la remonte

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par la remonte » 14 juil. 2010, 15:15

on n'a pas le droit de prendre de photos .... je n'en ai que des maquettes de 74 pour la simple raison que j'ai promis à mon gamin de lui sculpter ce type de navire dans un tonc d'arbre :)

à ma connaissance le plus gros batiment était le Santa Anna 112 canons , les Espagnols ne nous pardonneront jamais de leur avoir perdu leur flotte à Trafalgar , on peut les comprendre :roll:
Modifié en dernier par la remonte le 15 juil. 2010, 08:42, modifié 2 fois.

Lepic34

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Lepic34 » 15 juil. 2010, 20:55

:salut:
la remonte a écrit :à ma connaissance le plus gros batiment était le Santa Anna 112 canons
A Trafalgar, le plus gros navire était la "Santissima Trinidad" de 136 canons avec une longueur de 61,2m; souvent présenté comme le plus grand navire de son époque; mais les vaisseaux français de 118 canons avaient une longueur de 63,62m (Rémi Monaque, Trafalgar).

la remonte

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par la remonte » 16 juil. 2010, 08:54

Qu'est ce qui faisait tomber les mâts aussi facilement ? était ce le mât lui même qui était sectionné ? et auquel cas il fallait sacrément bien viser et de bas en haut :) ou tout simplement ; une fois les haubans rompus par la mitraille , les mâts tombaient d'eux mêmes :idea:

Citoyenne Sophie

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Citoyenne Sophie » 16 juil. 2010, 11:46

La remonte: le fait de tirer dans les mâts était une spécialité française, les Anglais préféraient nettement tirer dans la coque et c'était bien plus efficace. Dans la coque on atteint en général les servants, l'artillerie, les marins présents aux niveau des batteries et il y a en un certain nombre en cas de bataille. Par ailleurs des trous dans la coque font bien plus de dégâts que des boulets dans la mature.

Les français préféraient tirer dans les mâts, je ne sais pas très bien pourquoi. Les mâts ne tombaient pas d'eux-mêmes une fois les haubans rompus, ils étaient sectionnés par les boulets (enfin, quand ça arrivait et ce n'était pas exprès, et c'était plutôt un gros coup de chance qu'un canonnier visant bien). Un navire en ponton bougeait moins bien et se dirigeait beaucoup moins facilement. Par ailleurs les tirs de mitraille dans les mâts abîmaient les voiles, qui souvent prenaient feu. Autre raison pour laquelle les mâts tombaient.

Curiosité; pourquoi cette question?

la remonte

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par la remonte » 16 juil. 2010, 11:56

cette question ? parceque je découvre cet univers qui m'a toujours fasciné ( je suis d'Honfleur ) .
et qu'au vue de l'épaisseur des coques , je ne suis pas persuadé que les boulets arrivaient à les percer aussi facilement , par contre quand ceux ci entraient , on imagine aisément les dégats compte tenu de la densité des hommes . :salut:
Sur le tableau qui représente la Trinidad , c'est bien la chute des mâts qui entraine la reddition , alors que le vaisseau a pratiquement une puissance de feu deux fois supérieure .
Les bateaux ne coulent pas pour autant :idea:

Bastien

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Bastien » 16 juil. 2010, 14:31

Bien que rares, il existait des munitions tels que deux boulets enchainés l'un à l'autre. Cela fonctionnait un peu à la manière de bolas et les chances de toucher un mât ou des cordages étaient plus grandes qu'avec un simple boulet de canon. Il existait aussi une munition spéciale, qui aussitôt tirée, se déployait afin de lacérer voiles et cordages.

Le but de ces differents procédés était de désemparer un navire ennemi, en l'empêchant de se mouvoir, que se soit pour prendre la fuite ou se positionner plus favorablement. Si les dégâts occasionnés étaient moins sévères que des tirs sur la coque des navires, cela permettait éventuellement de prendre possession du navire. Sans doute que sur des conflits de moindre importance, le procédé avait quelque intérêt. En revanche, j'ai quelques doutes quant à l'efficacité avérée lors de grandes batailles navales, le but étant alors de désorganiser et mettre hors de combat l'ennemi le plus rapidement possible.

4hussard

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par 4hussard » 16 juil. 2010, 15:08

Ce qui était le plus redoutable n'était pas le boulet en soi, mais les centaines d'échardes plus ou moins grosses générées par la traversée du boulet de tout ce qui était en bois.
C'est pour cela que lors d'une bataille navale, on mettait tout les petits bateaux ( barques, youyous, je ne sais pas trop quel est le bon terme) à l'eau pour que cela fasse moins d'échardes au cas ou ils étaient touchés par un boulet.
Tout cela est très bien rendu dans " Master and comanders"

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Vieux de la vieille
    par la remonte » 18 mars 2016, 08:49 » dans L'actualité napoléonienne
    2 Réponses
    847 Vues
    Dernier message par la remonte
    18 mars 2016, 10:07
  • Reconstitution cavalerie
    par jp. montbazet » 11 sept. 2018, 18:00 » dans Espace visiteurs
    10 Réponses
    1599 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    14 sept. 2018, 17:55
  • Annuaire de la reconstitution historique.
    par J-B Laborde » 18 févr. 2016, 09:34 » dans Blogs et sites personnels
    2 Réponses
    1841 Vues
    Dernier message par LeBarde
    18 févr. 2016, 10:53
  • Reconstitution de la bataille du 18 juin 1815
    par Joker » 31 mai 2019, 20:09 » dans L'actualité napoléonienne
    6 Réponses
    818 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    02 juil. 2019, 17:31