La reconstitution...De vieux gréements

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1871
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 24 févr. 2019, 23:36

Demi-solde a écrit :
10 nov. 2018, 00:46
La Shtandart toujours :

Image
Image

Image


Cordialement

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1548
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par C-J de Beauvau » 27 févr. 2019, 09:03

La frégate Rose

Image
Image

Amsterdam Moored

Image

Le grand Turk rebaptisé l'Etoile du Roy

Image
Image
Image

Gotheborg

Image
Image

Navire de la compagnie des indes

Image

Batavia

Image


:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1871
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 27 févr. 2019, 16:49

C-J de Beauvau a écrit :
27 févr. 2019, 09:03
Batavia

Image
Le Batavia, dont l'architecture démontre une construction bien plus ancienne (mis en service en 1628), mais qui partage avec la Bounty ou la Méduse ce point commun d'être des bateaux sans grand intérêt mais dont la notoriété vient de leur fin tragique. Et qui partage avec le Vasa et le Titanic d'avoir sombré lors de son voyage inaugural...

Image

En soi, le naufrage du 4 juin 1629 ne fut pas catastrophique, le Batavia s'échouant sur les récifs de l'archipel d'Abrolhos de Houtman ; plus de 200 passagers survécurent, quelques dizaines mourant noyés en essayant de rejoindre les îlots à la nage. C'est la suite qui est entrée dans la légende...

Image

Image


Cordialement

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1548
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par C-J de Beauvau » 27 févr. 2019, 18:19

Merci pour ces précisions , mais
par Demi-solde
C'est la suite qui est entrée dans la légende..
.
Que c'est il passé ? vous montrez une scène avec des pendaisons ?
:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1871
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 27 févr. 2019, 23:12

Le début de la traversée entre l'île de Texel et... Batavia était déjà malsain (agression d'une passagère, prémice d'une mutinerie...). Le 8 juin 1629, quatre jours après le naufrage sur les récifs de l'archipel d'Abrolhos de Houtman (à 80 km au large des côtes de l'Australie), le capitaine et le subrécargue Pelsaert (accompagnés de 45 hommes, deux femmes et un nourrisson dans la chaloupe et la yole prise en remorque, les principaux officiers navigateurs sont du voyage) partent en direction de l'Australie.

Le 12 juin, le Batavia finalement disloqué, les naufragés sont 208, dont Cornelisz, l'adjoint de Pelsaert, qui prend rapidement le commandement et s'entoure de ses hommes. Il envisage notamment, vu les réserves limitées, de réduire le nombre de bouches à nourrir. La première étape fut de dispatcher un tiers des naufragés dans des îlots éloignés, a priori sans eau. Puis les exécutions commencent, les personnes jugés peu sûres, les opposants sont assassinés, d'abord avec parcimonie et discrétion (par noyade), puis au vu et au su de tous (à l'arme blanche), instaurant ainsi une terreur.

Image

Le premier grain de sable dans les méfaits de Cornelisz est la découverte par un groupe de 48 "exilés", sur leur île, d'eau et de réserves de nourriture abondantes (poissons, oiseaux de mer, tammars wallabis). Cornelisz ne peut évidemment laisser ce groupe survivre et témoigner des massacres dont il est le responsable. Il organise deux assauts en juillet et début août qui échouent. Les mutins sont repoussés sans difficulté par les 48 "exilés" dont des soldats. Finalement, le 2 septembre, Cornelisz propose de négocier ; il s'avance avec cinq de ses hommes, mais la négociation tourne court et Cornelisz est capturé, ses quatre compagnons exécutés.

Le deuxième grain de sable est l'arrivée, le 17 septembre, du Saerdam, avec à son bord... Pelsaert, de retour de Batavia. En effet, dès l'après-midi du 8 juin, la chaloupe du capitaine et du subrécargue était arrivée en vue des côtes australiennes, inhospitalières, inabordables et à l'époque peu connues. Après avoir longé la côte vers le nord pour trouver de l'eau, ces hommes s'étaient alors éloignés de 500 kilomètres des Abrolhos. Le retour n'étant plus envisageable, ils décidèrent de poursuivre jusqu'à Java... où ils arrivèrent le 7 juillet, tous sains et saufs, y compris le nourrisson, au terme d'une traversée qui rappelle celle du capitaine Bligh, de la Bounty.

Les mutins sont rapidement jugés ; Cornelisz est condamné à avoir les deux mains coupées et est pendu le 1er octobre en même temps que six de ses hommes. Deux condamnations sont commuées en abandon sur une terre déserte : ces deux hommes seront abandonnés sur la côte occidentale australienne lors du retour. Cinq autres bénéficiant de circonstances atténuantes sont condamnés aux supplices de la « petite cale » ou de la « grande cale » et au fouet. Au retour à Java, le gouverneur général estime que Pelsaert a fait preuve de trop de clémence. Quatorze hommes ramenés par le Saerdam sont finalement mis sous les verrous et cinq d'entre eux sont pendus en janvier 1630. Le second de Cornelisz, dont le sort avait été laissé au bon vouloir du gouverneur général, subit le supplice de la roue.

Au final, les victimes directes de Cornelisz furent au nombre de 115.


ImageImage


Cordialement

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1548
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par C-J de Beauvau » 28 févr. 2019, 08:03

Merci beaucoup
Je ne connaissais pas cet épisode historique

:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1871
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 28 févr. 2019, 12:09

Oui, tout le monde connait les aventures de Robinson Crusoé ou le romantisme de Fletcher Christian...

Image

... mais généralement, les naufrages et les îlots ne font pas ressortir le meilleur de l'âme humaine. Les naufragés du Batavia ou de la Méduse, les esclaves de Tromelin, les oubliés de Clipperton et même les mutinés du HMS Bounty sur Pitcairn... les exemples de ces micro-sociétés isolées qui vont tourner rapidement à l'aigre sont légion.


Cordialement

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1548
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par C-J de Beauvau » 04 mars 2019, 13:54

Quelques autres vieux symboles de la GB disparus !


Le foudroyant 1897

Image

Hms Worcester 1953

Image

HSM Implacable

Image

Hsm Conway échoué en avril 1953
Image
HMS CORNWALL 1940

Image


:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1871
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 04 mars 2019, 23:05

C-J de Beauvau a écrit :
04 mars 2019, 13:54
Quelques autres vieux symboles de la GB disparus !

Hms Worcester 1953

Image
Le HMS Frederick William, initialement commandé le 12 septembre 1833, d'après les plans d'un 110 canons. La construction fut chaotique, suspendue plusieurs fois, les plans revus, il fut finalement lancé le 24 mars... 1860 en tant que 86 canons. Finalement renommé HMS Worcester le 19 octobre 1876, le navire s'est échoué dans la Tamise le 30 août 1948, il est finalement détruit en mai 1953.



Cordialement

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1871
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 05 mars 2019, 03:52

C-J de Beauvau a écrit :
04 mars 2019, 13:54
Quelques autres vieux symboles de la GB disparus !

Le foudroyant 1897

Image
Le HMS Foudroyant, 80 canons lancé le 31 mars 1798, navire amiral de Nelson du 6 juin 1799 jusqu'à la fin juin 1801 ; vendu par la Royal Navy en 1890 et finalement échoué à Blackpool en 1897.

Image

Image

Image

La mésaventure arrive encore de nos jours, sensiblement au même endroit...

Image

Au premier plan, les restes du Abana, un autre navire naufragé à Blackpool, en 1894.

Image


Cordialement

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Vieux de la vieille
    par la remonte » 18 mars 2016, 08:49 » dans L'actualité napoléonienne
    2 Réponses
    662 Vues
    Dernier message par la remonte
    18 mars 2016, 10:07
  • Reconstitution cavalerie
    par jp. montbazet » 11 sept. 2018, 18:00 » dans Espace visiteurs
    10 Réponses
    858 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    14 sept. 2018, 17:55
  • Annuaire de la reconstitution historique.
    par J-B Laborde » 18 févr. 2016, 09:34 » dans Blogs et sites personnels
    2 Réponses
    917 Vues
    Dernier message par LeBarde
    18 févr. 2016, 10:53
  • Reconstitution de la bataille du 18 juin 1815
    par Joker » 31 mai 2019, 20:09 » dans L'actualité napoléonienne
    6 Réponses
    199 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    02 juil. 2019, 17:31