GRANDE BRETAGNE : la CAVALERIE

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Sgt Bourgogne

GRANDE BRETAGNE : la CAVALERIE

Message par Sgt Bourgogne »

:salut:
Quelqu'un peut il me signaler quels fait d'arme particulier attribue-t-on aux dragons léger de Vandeleur à Waterloo ? J'ai beau chercher dans mes bouquins et sur le net je ne trouve rien. Ce doit être une intox de nos amis Anglais :)
Il me semblait pourtant avoir lu quelque part que les light dragoons de Vandeleur s'étaient particulièrement distingués ou alors est ce sur un autre champ de bataille en Espagne.
Merci pour vos lumière

Sergent Bourgogne

La Flamme

Re: GRANDE BRETAGNE : la CAVALERIE

Message par La Flamme »

Concernant votre demande, j'ai trouvé sur un de mes livres quelque chose sur Vandeleur :

Lors de la bataille de Waterloo, la cavalerie de réserve de lord Uxbridge était composée de :

1re Brigade anglaise (Somerset) : 13 escadrons.
2e Brigade anglaise (Ponsonby) : 9 escadrons.
3e Brigade allemande (Dornberg) 11 escadrons.
4e Brigade allemande (Vandeleur) : 9 escadrons.
5e Brigade anglaise : (Grant) : 10 escadrons.
6e Brigade allemande : (Vivian) : 10 escadrons.
7e Brigade anglaise : (Aerentschild) : 7 escadrons.
1re Brigade hanovrienne : (col. von Estorff) : 12 escadrons

Total : 8 500 hommes.

... Au niveau de la Papelotte, la division Durutte est chargée par les brigades Vandeleur et Ghigny et se replie en bon ordre dans le vallon.

...Les cavaliers de Vivian et de Vandeleur arrivent devant les trois carrés de la Garde qui viennent d'être renforcée par le bataillon que l'Empereur avait posté à mi-chemin entre la Haye-Sainte et Hougoumont.

En un instant cette cavalerie est repoussée par leurs feux bien ajustés. Mais leur formation en carrés souffre cruellement des feux de l'infanterie et de l'artillerie anglaises.

J'espère que ceci éclairera votre lanterne.

Salutations
:salut:

Gustar

Re: GRANDE BRETAGNE : la CAVALERIE

Message par Gustar »

en bref ils se sont bien fait repousser par les carrés de la Garde... :lol: :lol:


:salut:

Sgt Bourgogne

Re: GRANDE BRETAGNE : la CAVALERIE

Message par Sgt Bourgogne »

merci pour les infos,
J'avait en effet des informations similaires alors peut être est ce bien en Espagne que le 23th light s'est distingué.
Cordialement

Sergent Bourgogne

Tibule

Re: GRANDE BRETAGNE : la CAVALERIE

Message par Tibule »

Je sais que le 23th light dragoons faisait partie de la 3ème brigade de cavalerie Major Général Sir William B. Dornberg (blessé pendant la bataille).
Le régiment était commandé par le Lt Colonel Earl of Portarlington et perdit 1 officier tué, 5 blessés et 1 disparu.Concernant les sous-officiers et soldats,les pertes s'élevèrent à 14 tués, 26 blessés et 33 disparus :salut: .

Ronald Billuart

Re: GRANDE BRETAGNE : la CAVALERIE

Message par Ronald Billuart »

Voici ce qu'en dit le fils Siborne dans la présentation de la brigade de Dörnberg (Waterloo letters):
La troisième brigade de cavalerie (légère) était composée des 1st et 2nd Light Dragoons de la King’s German Legion ainsi que du 23rd Light Dragoons. Elle était commandée par le major-général William Dörnberg.
Lors de la retraite du 17, les 1st et 2nd Light Dragoons faisaient partie de la colonne de droite de cavalerie tandis que le 23rd se trouvait dans la colonne du centre qui passa sur la route et traversa la ville de Genappe. Après avoir appuyé le 1st Life Guards lors de sa charge dans cette ville, il demeura jusqu’à la fin de la retraite le régiment de queue de l’arrière-garde.
A Waterloo, la brigade fut d’abord postée au centre droit allié derrière l’infanterie de sir Collin Halket. Tout au long de la journée, elle fut engagée avec succès dans de nombreux combats contre la cavalerie française qui s’en prenait à cette zone du front.
Au moment de l’attaque de la seconde colonne de la garde impériale française, un escadron du 23rd Light Dragoons placé sous les ordres du lieutenant J. Banner (Le capitaine P.Z. Cox venant juste d’être mis hors de combat) chargea et repoussa les cuirassiers français qui s’attaquaient aux batteries britanniques. Il les poursuivit jusque derrière la colonne d’infanterie où il fut défait. Le 2nd Light Dragoons de la King’s German Legion se conduisit tout aussi brillamment.

Et les souvenirs du capitaine Banner :

A la bataille de Waterloo, le 23rd Dragoons auquel j’avais l’honneur d’appartenir, était posté du côté droit des lignes britanniques. Entre quatre et cinq heures, le major Cutcliffe dut quitter le champ de bataille après avoir été blessé. Le commandement revint au major Lautour. A ce moment, il reçut l’ordre d’envoyer une partie de l’unité au centre pour se porter au secours d’une brigade d’artillerie considérablement importunée par des charges répétées de cavalerie française. L’escadron auquel j’appartenais fut dépêché sur place. Il était commandé par le capitaine Cox qui dut rapidement quitter le champ de bataille après avoir été fortement commotionné par son cheval tombé sur lui lors d’une charge.
La cavalerie française qui faisait tous les efforts possibles pour réduire les pièces au silence, fut repoussée par cet escadron du 23rd Dragoons et rejetée à l’intérieur d’un carré d’infanterie dans lequel elle trouva refuge. Ce carré ouvrit un feu nourri contre le 23rd lorsqu’il se retira. Comme il avait eu l’expérience de pareils désagréments en approchant les lignes britanniques, il fit un mouvement par le flanc qui plaça la plus grande partie de l’escadron du 23rd Dragoons en face de la brigade de sir William Vivian. Après nous être écartés de cette brigade, je rassemblai les hommes qui appartenaient au 23rd Dragoons et me dirigeai auprès de la brigade de sir Hussey. Celle-ci venait juste de se mettre en ligne et, comme j’arrivais sur la crête en même temps que le 18th Hussars, je me rendis auprès de l’honorable colonel Murray qui commandait ce corps. Je l’informai que je venais de ramener une partie du 23rd Dragoons séparée de son escadron lors d’une charge précédente et je lui demandai qu’il m’autorise à manœuvrer avec son régiment. Il me répondit qu’il n’avait aucune autorité sur moi. Je continuai donc ma progression avec le 18th Hussars jusqu’à ce que nous arrêtions pour bivouaquer. C’est alors que le capitaine McNeil et le lieutenant Dodwell accompagnés de quelques hommes se joignirent à notre groupe. Les autres officiers de l’escadron étaient le sous-lieutenant Blathwayte et, je crois, le sous-lieutenant Hemmings. Le premier cité faisait partie de mon détachement.

Même s'il ne l'exprime pas clairement, le fait que l'unité ait été scindée tend à démontrer qu'il dut y avoir pas mal de désordre lorsque l'unité se frotta à la Garde.

Jean-Baptiste Muiron

Re: GRANDE BRETAGNE : la CAVALERIE

Message par Jean-Baptiste Muiron »

Il me semblait que la 4ème brigade de cavalerie du Major General Vandeleur était composée des 11ème, 12ème et 16ème light dragoons à Waterloo ?

:salut:

Ronald Billuart

Re: GRANDE BRETAGNE : la CAVALERIE

Message par Ronald Billuart »

La quatrième brigade de cavalerie (légère) était constituée du 11th Light Dragoons, du 12th « Prince of Wales » Light Dragoons et du 16th Light Dragoons. Elle était commandée par le major général sir John Vandeleur, K.C.B., jusqu’au moment où le comte d’Uxbridge fut blessé au soir de la bataille. Le commandement de la 4th brigade échut alors au lieutenant-colonel J.W. Sleigh du 11th Light Dragoons, sir Vandeleur assurant le commandement de la cavalerie.

Alexandr

GRANDE BRETAGNE : la CAVALERIE - King's German Legion à Waterloo

Message par Alexandr »

Salut M. Mont-St-Jean.

Voici, svp, (en anglais et allemand, bien sûr) ....

http://www.kgl.de/KingsGermanLegion/ges ... oohome.htm

KGL CAVALRY
* First dragoons (lieutenant-colonel von Bülow)
* Second dragoons (lieutenant-colonel de Jonquières)
* First hussars (lieutenant-colonel von Wissel)
* Second hussars (lieutenant-colonel von Linsingen)
* Third hussars (lieutenant-colonel Meyer)

« The first and second dragoons of the legion were brigaded with the twenty-third English dragoons under major-general sir William von Dörnberg. The first hussars were brigaded with the tenth and eighteenth English hussars under major-general sir Hussey Vivian; the second hussars with the seventh and fifteenth under major-general sir Colquhoun Grant, and the third hussars were brigaded with the thirteenth dragoons under colonel sir Frederick von Arentschild. »

Bien amicalement,

Alexandr

sabresempire

GRANDE BRETAGNE : la CAVALERIE - SABRE modèle 1796

Message par sabresempire »

Amis du forum

Je vous presente un nouveau sabre...une icone pour les anglais!... le fameux sabre de cavalerie lourde de 1796...celui qui arracha au 45 eme de Ligne son aigle a Waterloo! sniff!

Bonne vision
SabresEmpire

http://sabresempire.blogspot.co.uk/2012 ... ourde.html

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Reconstitution cavalerie
    par jp. montbazet » 11 sept. 2018, 18:00 » dans Espace visiteurs
    11 Réponses
    2211 Vues
    Dernier message par la remonte
    22 mai 2020, 09:30
  • Sabre Grenadier cavalerie 1Empire
    par Dadca » 27 sept. 2019, 15:56 » dans Espace visiteurs
    0 Réponses
    662 Vues
    Dernier message par Dadca
    27 sept. 2019, 15:56
  • MON PISTOLET DE CAVALERIE 1777
    par Napoléon 1 » 21 août 2019, 11:27 » dans Objets napoléoniens
    1 Réponses
    456 Vues
    Dernier message par Napoléon 1
    21 août 2019, 11:28
  • Un carré malformé brisé par la cavalerie ??!
    par le sabreur » 20 juin 2016, 13:31 » dans Napoléon à travers les Arts
    8 Réponses
    1441 Vues
    Dernier message par la remonte
    23 juin 2016, 11:32