Sabres : Sabre-briquet

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Le Briquet

Re: Sabres : Sabre-briquet

Message par Le Briquet » 25 juil. 2017, 18:22

Tout à fait !
Ils avaient effectivement été oubliés dans mon énumération. ;)
On pourrait rajouter des artilleurs, des marins...

Avatar du membre
Royal Scot's Guard
- Officier Scot -
- Officier Scot -
Messages : 388
Enregistré le : 17 juil. 2017, 10:31
Localisation : Alsace

Re: Sabres : Sabre-briquet

Message par Royal Scot's Guard » 10 août 2017, 08:28

Attention car beaucoup de copies circulent, notamment fabriquées en Inde...
Devise des Royals Scot's Dragoons Guards : "Nemo me impune lacessit"

Le Briquet

Re: Sabres : Sabre-briquet

Message par Le Briquet » 10 août 2017, 15:33

Généralement, les matières utilisée et la ligne de la monture permetteNT de voir les copies à 100 lieues. Pour les meilleurEs copies, l'analyse des marquages et poinçons permet de trancher.

Le Briquet

Re: Sabres : Sabre-briquet

Message par Le Briquet » 23 août 2017, 16:31

Juste pour le plaisir des yeux, je partage avec vous cet autre sabre révolutionnaire à tête léonine:

Image

Vous aurez bien entendu reconnu mon avatar, mais il rend mieux en grand.

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2372
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Sabres : Sabre-briquet

Message par L'âne » 24 août 2017, 11:30

...il rend mieux en grand.
Et comment !
Lorsque je vois un sabre comme celui-ci je ne peux m'empêcher de me demander s'il a participé les batailles que nous connaissons...C'est vraiment émouvant.
Je me souviens d'un magasin sur Paris "Le Sphinx" et un autre un peu plus loin dont le nom m'échappe, mais qui appartenait au même propriétaire, où je me rendais de temps en temps. Le monsieur qui était souvent là (patron ?), érudit d'histoire napoléonienne, m'expliqua qu'il avait eu en magasin deux sabres ayant appartenu à un général. Il avait envoyé l'un des deux pour qu'il soit rénové car le fourreau (j'espère que les termes employés sont les bons...Excusez moi sinon) était détérioré. Or il appris, en lisant les états de service, entre temps, que le général s'était battu en duel alors qu'il était saoul. Il gagna le duel et, voulant remettre le sabre au fourreau s'y reprit à plusieurs fois occasionnant les dégâts au fourreau parti à la rénovation. Il se blessa à l'un des mollet et mourut des suites de la gangrène...Le monsieur appela aussitôt les services de rénovation et fort heureusement le fourreau n'avait pas encore été traité...Il le laissa dans son jus et finalement retira les deux sabres de la vente et les conserva.
Quelles histoires !
Aurea mediocritas

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2372
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Sabres : Sabre-briquet

Message par L'âne » 24 août 2017, 11:37

S'agissant du célèbre tableau de Rivoli, il semblerait qu'effectivement le cheval de Bonaparte ait été tué ou blessé et qu'un soldat lui ait donné sa monture. Je n'ai jamais "trouvé" le nom de ce cheval. Jean Tulard, avait cité "Le Bijou" pour désigner le cheval de Bonaparte entrant à Milan (dimanche 15 mai 1796). Je n'ai d'ailleurs jamais trouvé ce nom là d'ailleurs...Sans jamais trop chercher il faut le dire...Le général en chef avait-il (déjà) plusieurs montures ?
Aurea mediocritas

Le Briquet

Re: Sabres : Sabre-briquet

Message par Le Briquet » 24 août 2017, 14:02

Belle histoire en effet !
Les collectionneurs d’armes anciennes ont tendance à dire qu’on achète l’objet pour sa valeur intrinsèque, jamais pour son histoire. En effet, généralement l’histoire d’un objet est invérifiable et certains marchands n’hésitent pas à inventer une histoire aux objets qu’ils vendent… Je ne dis pas ça pour le sabre dont vous parliez, mas c’est fou le nombre de casques français modèle 51 qui ont débarqués en Normandie en 44, ou de copie de dagues allemandes qui ont été récupérées sur un Allemand par un papi résistant !...
Pour la période napoléonienne, il faut bien le reconnaitre, les armes que l’on peut associer à un homme ou même à une unité sont assez rares.

Pour les chevaux du général Bonaparte je ne saurais vous éclairer. Mais je trouverai en effet normal qu’il ait eu plusieurs montures à sa suite.

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2372
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Sabres : Sabre-briquet

Message par L'âne » 24 août 2017, 16:45

Le Briquet a écrit :
généralement l’histoire d’un objet est invérifiable et certains marchands n’hésitent pas à inventer une histoire aux objets qu’ils vendent…
C'est bien ce que le marchand m'avait expliqué. De plus, il avait rajouté que pour acquérir l'arme d'un tel ou un tel, c'était non seulement rare mais en plus coûtait très (trop) cher. Je me rappelle qu'il avait une légion d'honneur avec son certificat authentique. Un soldat de Bologne je crois me souvenir.
Son histoire est effectivement très belle et j'ai tendance à le croire car c'est au détour d'une question, celle de savoir comment, au milieu de tous ces objets,
lui qui disait être passionné par l'histoire napoléonienne, il faisait pour finalement les vendre...C'est ainsi qu'il me fit cette confidence sur quelques objets qu'il avait décidé de garder.
Aurea mediocritas

Le Briquet

Re: Sabres : Sabre-briquet

Message par Le Briquet » 09 déc. 2017, 11:48

Quand deux frères d'armes sortis de la même manufacture en 1813 se retrouvent...

Image

Le Briquet

Re: Sabres : Sabre-briquet

Message par Le Briquet » 20 déc. 2017, 17:18

Bonsoir,

Je vous avez présenté le plus courant des briquets, l'An XI, voici sont prédécesseur: l'An IX.
Créé sous le Consulat, l'An IX avait pour vocation de remplacer tous les types de sabres courts d'infanterie en service pendant les guerres de la Révolution. Il s'inspire du fameux sabre briquet de la Vieille Garde (voir mon post à ce sujet) dont il est une version économique avec une monture toute en laiton. Au sujet du rapport entre ces deux sabres, je vous renvoie à l'article publié dans Traditions n°14.

Ce modèle An IX gardait la un quillon proche de celui de la Vieille Garde :

Image

Certainement pour de simples raisons de rationalisation de la production, ce quillon fut simplifié pour donner naissance au modèle de l'An XI (qui pour certains auteur n’apparut qu'en l'An XIII...). Néanmoins, le sabre de l'An IX continua d'être porté pendant toutes les campagnes de l'Empire.

Pour ce donner un petit aperçu de l'évolution de ces sabres, voici un petit échantillonnage:
Image
Modèle 1767 / Variante révolutionnaire du 1782 / Variante de fantaisie du 1767 / An IX / An XI / Version allégée de l'An XI pour un Garde Nationale, probablement durant la Monarchie de Juillet.

Le Briquet.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Sabres : Sabre-briquet de la Vieille Garde
    par Le Briquet » 24 juil. 2017, 10:20 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    27 Réponses
    1199 Vues
    Dernier message par Le Briquet
    28 déc. 2017, 11:52
  • sabre briquet grenadier, et briquet avec inscription italien
    par alexandre12 » 13 juil. 2014, 20:59 » dans Objets napoléoniens
    11 Réponses
    3822 Vues
    Dernier message par alexandre12
    08 oct. 2014, 18:47
  • [SABRES] Sabre à identifier
    par C-J de Beauvau » 20 nov. 2017, 22:08 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    11 Réponses
    387 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    27 mai 2018, 12:13
  • [SABRES] Sabre de Mineur
    par Le Briquet » 20 juil. 2017, 18:53 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    2 Réponses
    196 Vues
    Dernier message par Le Briquet
    27 août 2017, 22:25
  • Sabres : Les traineurs de sabre
    par Le Briquet » 29 oct. 2017, 22:38 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    16 Réponses
    702 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    01 août 2018, 17:03